Menu
Crash Bandicoot 4 : It's About Time
  • Tout support
  • PS4
  • ONE
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières vidéos de jeux / Vidéo test / Crash Bandicoot 4 : It's About Time / Vidéos Crash Bandicoot 4 : It's About Time /

Vidéo test : Crash Bandicoot 4 : Nous avons sauté entre les dimensions

Chargement du lecteur vidéo...
Vidéo test Crash Bandicoot 4 : Nous avons sauté entre les dimensions
13874 vues
PS4 ONE
Partager sur :

Le terrible Neo Cortex veut une nouvelle fois tenter de conquérir le monde. Ai-je dit le monde ? J’aurais plutôt dû dire les mondes, puisque le docteur menace cette fois-ci toutes les dimensions. Non, non, rien n’a changé.

script de la vidéo

Crash Bandicoot 4 met une nouvelle fois en scène les principaux antagonistes du célèbre marsupial. En fait, ce nouvel épisode s’évertue à respecter la trilogie d’origine autrefois imaginée par Naughty Dog. Les méchants sont de retour, de même que le gameplay général et la structure globale.

La caméra utilisée, tout d’abord, suit un chemin pré-enregistré pour des parcours assez étroits comme à la belle époque. Cela donne des scènes se jouant de profil, comme dans tout bon side-scroller, mais aussi des séquences où la caméra est située dans le dos du personnage, ou face à lui, au gré des situations. Forcément, il est difficile de ne pas éprouver un petit sentiment de nostalgie, d’autant plus que les passages de courses-poursuites sont bien de la partie. Du côté de sa structure, ensuite, le joueur parcourt toujours une carte du monde à la recherche de niveaux se trouvant cette fois-ci dans différentes dimensions. Des jungles tropicales aux monts enneigés, les lieux visités demeurent, certes, convenus, mais ils sont magnifiques. Les développeurs semblent s’être amusés en concevant une sorte de best of accompagné de diverses nouveautés. Pour un résultat qui fait mouche.

Le titre de Toys for Bob s’appuie en effet sur les bases solides des trois premiers épisodes de la série tout en apportant des masques spéciaux capables de modifier l’état de l’environnement, ou tout simplement celui de Crash. Il est par exemple possible de faire apparaître des éléments d’autres dimensions, de ralentir le temps, de transformer le héros en toupie planante destructrice, ou bien d’inverser la gravité. Cela donne des situations plutôt bien pensées, à défaut d’être originales, à base de plates-formes à faire apparaître au bon moment et de chemins à créer grâce à la dilatation du temps. Précision importante, ce n’est pas le joueur qui choisit quel masque activer selon son bon vouloir, mais le jeu qui permet de se servir des capacités spéciales sur des segments bien définis.

Crash Bandicoot 4 succombe à la mode des personnages jouables aux compétences distinctes, à incarner par l’intermédiaire de niveaux intitulés “Timelines”. De quoi s’équiper d’un aspirateur avec Dingo, de se munir d’un grappin avec Tawna, et de tirer au pistolet avec Cortex. Ne tergiversons pas, ces niveaux additionnels ne sont pas bien passionnants à parcourir et sentent un peu le remplissage.

Qui dit Crash Bandicoot dit challenge corsé. Cette nouvelle aventure offre un défi exigeant qui peut être adouci grâce au mode de difficulté dit “Moderne”. Quoi qu’il en soit, les morts qui se comptent sur les doigts d’une patte lors de la première partie de l’aventure se dénombrent par dizaines dans les derniers instants, quand les pouvoirs des masques s’enchaînent plus rapidement que ce qu’un cerveau peut normalement analyser. Mais rassurez-vous, le jeu n’est pas trop dur pour autant.

Crash Bandicoot à l’ancienne oblige, nous retrouvons quelques soucis de précision provoqués par l’appréciation des distances. Oui, il est toujours rageant de perdre une vie à cause d’un bond en profondeur mal évalué. Heureusement, les sauts sont plus permissifs qu’à l’accoutumée. Inutile d’épiloguer pendant des heures, en deux temps trois mouvements, le soft de Toys for Bob répond au cahier des charges avec une belle efficacité. Superbement réalisé et drôle, Crash Bandicoot 4 ne réinvente rien mais fait tout très bien. Ooga booga !

> Lire notre test de Crash Bandicoot 4 : It’s About Time

Crash Bandicoot 4 : It's About Time, développé par Toys for Bob, est disponible sur PlayStation 4 et Xbox One.

Mis à jour le 01/10/2020 à 15:04
Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PlayStation 4 Xbox One Aventure Plate-Forme Activision Toys For Bob Science-Fiction
Commander Crash Bandicoot 4 : It's About Time
PS4
Amazon
51.69 €
ONE
Amazon
51.69 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
swkm59
swkm59
MP
le 02 oct. à 15:38

Ce jeux mérite plus qu'un 16/20, et ce n'est pas la nostalgie qui parle, la DA est sublime et la maniabilité excellente. Il faut encourager ce genre de production ça fait plaisir !

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 02 oct. à 12:37

Ça fait plaisir de retrouver un Crash Bandicoot old school.

Lire la suite...
I_hate_myself
I_hate_myself
MP
le 02 oct. à 00:58

Vous mettez la meme note qu a la compile feniante de mario 3d allstar. Alors qu ici on a un 4eme episode sublime en tout point. Vous manquez de credibilité. Crash merite certainement 16 ou 17, mais mario un bon 6 ou 7.

Lire la suite...
Retrogames1990
Retrogames1990
MP
le 01 oct. à 17:31

Ce titre me chatouille........ :play:

Lire la suite...
2kplayer
2kplayer
MP
le 01 oct. à 15:46

Une bonne pioche ça fait plaisir!

Il lui manque juste le nom "Mario" dans le titre pour passer à 18/20

Lire la suite...
NintendOptic
NintendOptic
MP
le 01 oct. à 15:08

Cool, ça fait plaisir de le voir en pleine forme :D

Lire la suite...
martymcfly1
martymcfly1
MP
le 01 oct. à 15:07

la claque à mario

Lire la suite...
LanguedOeuf
LanguedOeuf
MP
le 01 oct. à 15:06

Tellement hâte d'y toucher 😭😭😭

Lire la suite...
Top commentaires
NintendOptic
NintendOptic
MP
le 01 oct. à 15:08

Cool, ça fait plaisir de le voir en pleine forme :D

Lire la suite...
LanguedOeuf
LanguedOeuf
MP
le 01 oct. à 15:06

Tellement hâte d'y toucher 😭😭😭

Lire la suite...