CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Valorant
  • PC
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
22 587 vues
Vidéo test Valorant : Notre avis en 3 minutes
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Rédaction Jeuxvideo.com

Décidémment, 2020 est une grande année pour Riot. L’année des 10 ans de League of Legends est, non seulement celle de l’expansion de la licence à de nouveaux genres et plateformes, mais aussi celle d’une toute nouvelle propriété intellectuelle. Valorant ne prend pas place en Runeterra mais n’en oublie pas ses racines pour autant car il met la compétition en son coeur. Anciennement Project A, il s’inscrit dans une volonté de la part du studio Californien de s’implanter dans tous les genres de jeux compétitifs. Décrié pour ses pratiques d’obtention de clés Beta et son jumelage évident avec Counter Strike, Valorant a fait du bruit. Les joueurs de tous horizons peuvent maintenant mettre les mains sur ce FPS, réussit-il son baptème du feu ?

Souvent qualifié de copie carbone de Counter-Strike : Global Offensive, Valorant en reprend une bonne partie de sa structure. Deux équipes de 5 s’affrontent au travers 4 cartes. L’une doit poser une bombe sur un des différends sites et l’autre doit l’en empécher. Si les cartes sont peu nombreuses, elles répondent toutes à une logique stratégique intéressante. Par exemple, la map Bind enlève la voie du milieu traditionnelle et place des téléporteurs pour créer des rotations explosives. Autre exemple, Haven rajoute un 3e site de bombe, afin d’offrir plus d’options aux attaquants. Chaque carte offre donc des stratégies différente et elles sont dans l’ensemble très bien conçues. On notera toutefois un nombre d’angle mort un peu trop élevé, rendant l’attaque et la reprise d’un point particulièrement ardue à certains endroits.

C’est surtout au niveau de sa ballistique que Valorant se rapproche du FPS de Valve. Très exigeante, cette dernière force le joueur à rester immobile à chaque tir pour assurer une précision maximale. Si le recul nous a semblé plus mesuré, cette ballistique reste la première difficulté à laquelle se heurtera un néophyte. Cependant la difficulté qu’aura le joueur à l’appréhender décuplera le frisson ressenti en cas de kill. D’autant que chacun de ces kills est accompagné d’une mélodie faisant monter la tension jusqu’à l’ace qui lance un jingle particulièrement satisfaisant.

N’oublions pas que Valorant est un hero shooter. 11 personnages sont disponibles et disposent chacun de 4 compétences différentes dont une ultime. Si ces dernières s’avèrent décisives et variées, comprenant résurrection, lance roquettes ou wallhack, les compétences de bases manquent parfois d’originalité. La plupart étant des variantes des traditionnelles fumigènes et molotov de CS. Elles représentent donc de réels outils stratégiques mais manquent un brin de folie. Notez que comme les armes, les sorts doivent être achetés, ce qui ajoute une gestion de l’économie très importante au déroulé des parties.

Vous le voyez, Valorant n’a rien de joli, cependant en dégageant les lignes de tir d’éléments parasites et en mettant chaque joueur en surbrillance, la lisibilité y est exemplaire. Mourir d’un ennemi caché dans une zone d’ombre ou trop difficile à déceler entre différentes tonalité de marron n’arrive jamais dans Valorant. Ce qui réduit largement le sentiment d’injustice. Le visuel est donc rudimentaire, certes, mais avant tout fonctionnel et au service du gameplay.

Si on peut contester un manque de contenu pour les joueurs occasionnels ou conspuer la faculté qu’a Riot à un peu trop s’inspirer de la concurrence, on ne peut que constater l’efficacité de ce premier FPS. Tous les éléments de gameplay, artistiques et musicaux sont mis au service d’une expérience compétitive exigeante et satisfaisante. Saura-t-il tenir la dragée haute à Counter Strike ? Difficile à dire, tant le suivi et l’investissement de Riot vis-à-vis de la scène esportive sera déterminant. De nombreuses questions restent en suspens, comme son système de Ranking, un peu trop opaque lors de la beta ou son anti-cheat qui n’inspire franchement pas confiance. Valorant est une expérience imparfaite que l’on a hâte de voir se perfectionner au fil des mois, mais si le genre du shooter tactique vous intéresse de près ou de loin, il mérite déjà toute votre attention.

Valorant est disponible gratuitement sur PC.

PC Riot Games Tactique FPS
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
blackscorpio42
blackscorpio42
MP
le 19 juil. 2020 à 07:50

très bon jeux j'aime bien moi :)

Lire la suite...
La vidéo du moment