CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Ninjala
  • Switch
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
10 548 vues
Vidéo preview Ninjala : premier contact avec ce nouveau jeu compétitif en multi
Profil de K-miye,  Jeuxvideo.com
K-miye - Journaliste jeuxvideo.com

Disponible sur Nintendo Switch le 27 mai prochain, Ninjala proposait ces jours-ci plusieurs séances en beta ouverte afin de nous familiariser avec le concept du jeu. Et pour résumer ce dernier, nous pouvons imaginer quel serait le résultat si Splatoon et Fortnite venaient à se rencontrer.

Commençons par le commencement : la direction artistique. Ce style enfantin et haut en couleur rappelle tout de suite Splatoon. Les menus et tenues des personnages ont un côté urbain qui fait penser au street art. La bonne bouille de ces enfants ou jeunes adolescents ainsi que les animations humoristiques s’inspirent de l’univers des cartoons. D’ailleurs, en fonction des dégâts causés, des pop-ups toutes droites sorties de comics apparaissent.

Lorsque la première partie débute, vous avez le choix entre 8 personnages disposant pour chacun de nombreux éléments de personnalisation : couleurs de cheveux, de peau, accessoires de modes et signes distinctifs. On ne va pas se mentir, c’est toujours amusant de paramétrer son personnage. En plus, comme l’apparence n’a aucun effet sur les performances, vous pouvez véritablement vous faire plaisir.

Avant de vous lancer dans la bataille, vous retrouvez votre héros ou héroïne dans son appartement qui fait office de hub. C’est ici que vous avez accès à la garde-robe pour modifier son apparence, son équipement, les cartes qui ajoutent des bonus dans la partie ainsi que les transformations qui permettent de se fondre dans le décor. Les armes disponibles n’ont pas toutes les mêmes statistiques et capacités : il faut donc veiller à celle qui correspond le mieux à votre style de combat. Bien évidemment, grâce à votre expérience vous allez pouvoir débloquer davantage de contenus.

Pour l’instant, nous n’avons eu accès qu’à deux modes. L’entraînement contre un ordinateur pour parfaire ses techniques et le Battle Royale où c’est chacun pour sa peau. Le but est de marquer le plus de points possible. Cela va passer par la destruction des drones éparpillés dans l’arène, mais aussi par le nombre de morts et objets ramassés.

Contrôler son personnage s’avère particulièrement agréable. Les mouvements sont fluides et les enchaînements se suivent sans accrocs. Il y a une véritable impression de légèreté lors des déplacements, notamment pendant les sauts, le dash et les parcours sur les murs. Car oui, votre petit avatar a l’avantage de courir où bon lui semble. De quoi donner une illusion de liberté très appréciable.

Les affrontements profitent de beaucoup de dynamisme et si un adversaire réussit à vous atteindre, il va être difficile ensuite de s’en dépatouiller. Cela veut dire qu’il faut redoubler d’efforts pour vous défendre, notamment grâce à la bulle de votre bubblegum. Quand deux combattants croisent leurs armes, un amusant mini jeu de pierre/feuille/ciseau s’engage et le vainqueur prend alors le dessus. Des attaques spéciales liées à votre équipement fonctionnent avec un système de jauge, ce qui pousse à les utiliser à bon escient.

Beaucoup de possibilités et par conséquent, de boutons et de combos à mémoriser. Malgré le tutoriel, les premières parties ne sont pas faciles à appréhender. Les premières fois peuvent paraître difficiles et un peu brouillonnes. L’entraînement peut aider, mais ça ne remplacera jamais une vraie bataille avec de vrais adversaires où la rapidité d’exécution est de mise. Nous verrons ce que cela donne avec plus de parties une fois que le jeu sera disponible.

La première des trois sessions n’a pas été des plus concluantes, car la connexion avec les serveurs, sans doute saturés, s’est montrée désastreuse. À cela se sont ajoutés quelques petits bugs et temps de latence. Rappelons qu’il s’agit d’une version non définitive du jeu et que ces petits bugs devraient disparaître le jour de sa commercialisation. Espérons-le.

Ninjala repose sur un modèle économique assez particulier pour un jeu sur Switch. Il s’agit en effet d’un free-to-play. Nul doute que le succès des jeux mobiles de la firme lui a soufflé l’idée. Comme Fortnite par exemple, il y a des objets et des récompenses à acquérir. Le titre proposera même des battle pass et des nouveautés pour chaque nouvelle saison.

Ce premier contact avec Ninjala a su piquer notre curiosité. Le jeu semble avoir beaucoup à offrir et nous avons hâte découvrir d’autres arènes et compétences. Rendez-vous le 27 mai prochain.

Switch GungHo Online Entertainment Action Multi en compétitif
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
AuraBellaFiora
AuraBellaFiora
MP
le 03 mai 2020 à 07:07

jamais vu de cartoon japonais

Lire la suite...
La vidéo du moment