Menu
One Piece Burning Blood
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Vita
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Combat / Derniers tests jeux vidéo / One Piece Burning Blood / Tests One Piece Burning Blood /

Test du jeu One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston

One Piece Burning Blood
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 juin 2016 à 10:11:22
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace Vita 12.99€ Fnac Marketplace PS4 15.99€ Amazon ONE 17.04€ Amazon ONE 17.50€ Fnac Marketplace PS4 20.43€ Amazon Vita 20.60€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston

One Piece Burning Blood - Un premier jeu de combat réussi ?

28 208 vues

Après une trilogie Pirate Warrior versant du côté de la bataille de masse, Luffy, son équipage et une belle brochette de corsaires débarquent enfin avec Burning Blood dans un genre où les amateurs du travail d’Eichiro Oda l’attendaient depuis bien des années : le jeu de combat. Manga au succès planétaire, One Piece offre le terreau idéal pour ce genre d'adaptation : un riche casting de personnages aux techniques variées, des scènes de combat épiques et un scénario composé de nombreux arcs à exploiter au sein d'un mode histoire. En reprenant à son compte de façon quasi-similaire la recette des autres adaptations de ce type (Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4, Saint Seiya : Soldiers' Soul etc.), One Piece : Burning Blood entre donc dans l’arène de ces jeux de baston pop-corn au gameplay hyper-accessible pour être envisagé lors d’une soirée entre amis fans de la saga. Cette adaptation sera-t-elle à la hauteur des attentes des fans ? Réponse sans plus tarder en test.

Marineford focus

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston
Luffy est déterminé à sauver Ace.

Alors que One Piece : Pirate Warriors 3 couvrait une large portion de l’histoire de la série, le mode histoire de Burning Blood, appelé Guerre Suprême, se concentre exclusivement sur le fameux (et apprécié) arc de Marineford, lorsque Luffy se lance à l’assaut du QG de la Marine pour tenter de sauver son frère Portgas D. Ace sur le point d’être exécuté. Ce choix très ciblé limite forcément la portée scénaristique du mode Histoire et réduit en conséquence sa durée de vie. Car en dépit de revivre les évènements à travers quatre points de vue différents (Luffy, Ace, Barbe Blanche et Akainu), il ne faudra guère plus de quatre ou cinq heures pour boucler cette partie du titre, missions optionnelles comprises. Bref, pour une première incursion dans l’univers du jeu de combat, One Piece aurait pu offrir à ses fans un contenu scénarisé plus généreux, jusqu’à l’arc Dressrosa par exemple. On se retrouve donc avec une immense bataille certes palpitante, puisque calquée sur les évènements du manga, mais à la conclusion bien trop rapide. Côté enrobage, l’action est entraînée par les grands classiques du genre : quelques cinématiques réalisées avec le moteur du jeu accompagnées de courtes saynètes sous forme de vignettes fixes. Pas vraiment au niveau des productions CyberConnect2 (Naruto SUNS), le tout bénéficie cependant des doublages japonais de la série et parvient quand même à nous faire entrer dans l’histoire.

We are pirates !

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston
Aperçu du casting de Burning Blood

Fort heureusement, le jeu propose un casting varié de plus de 40 personnages issus des principaux arcs du manga. Luffy en plusieurs versions, Zorro, Nami, Ener, les amiraux, Ace, Sabo, Barbe Noire, Smoker, Rob Lucci et beaucoup d’autres, contrairement à la portion narrative réduite couverte par le mode histoire, la galerie de combattants ratisse très large pour permettre à chacun de trouver son guerrier de prédilection. Bien que la majorité des personnages se déverrouille à mesure de la progression en mode Guerre Suprême, on passera par la case boutique pour débloquer de nouveaux combattants grâce aux Berry amassés dans les différents modes de jeu. Le style de combat de chacun d’entre eux est extrêmement fidèle à celui observé dans la série, les techniques sont spectaculaires, les animations réussies, dommage que les batailles finissent par s’articuler autour des mêmes gimmicks faute à trop peu de profondeur dans le gameplay.

Un système de progression est également présent puisque chaque héros possède une barre d’expérience se remplissant à force de victoires dans les divers modes de jeu. Une manière comme une autre de vous inviter à farmer des niveaux pour éviter de vous faire rouler dessus par certains adversaires du mode histoire. Dans ce domaine, les pics de difficultés peuvent justement se montrer assez exaspérants avec peu de marge laissée entre des adversaires ridiculement faibles et d’autres exagérément puissants.

Spectaculaire, accessible… mais limité

Burning Blood reprend sans surprise les conventions classiques des adaptations de shonens à succès en jeu de baston. On retrouve Spike Chunsoft à la barre, studio rôdé à l’exercice ayant déjà œuvré sur des titres comme DBZ Tenkaichi ou J-Stars Victory VS. Pas étonnant donc que la prise en main soit similaire à celle observée dans la plupart des jeux de combat « pop-corn » du genre. La taille généreuse des arènes permet aux combattants de se déplacer librement et d’enchaîner un tourbillon de techniques spéciales par la simple pression de quelques boutons. Hyper-accessible, mais agréable à regarder, ce Burning Blood répond à une certaine attente des amateurs de versus fighting dans l’univers d’Eichiro Oda. Admirer un Luffy sous Gear 4, tataner un Akainu aux abords de Marineford, il y a ici de quoi contenter le fan. Mais pour combien de temps ?

Le Gear 4 est intégré au jeu

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la bastonOne Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston

Le gameplay bénéficie d’une prise en main directe, facilitée par une science du combo simple à exécuter. Tout est en fait question de déplacement et surtout de timing dans le déclenchement des actions. Lors de quelques rencontres en mode 1vs1, le jeu embrasse l’esprit J-Stars Victory Vs avec son système de Tag permettant d’alterner entre deux ou trois personnages lors d’un même combat. Vous pouvez basculer entre chaque membre de l’équipe à volonté, et surtout profiter de ces alternances pour déclencher quelques capacités spéciales. Il ne faudra guère plus de dix minutes pour que vos petits doigts trouvent naturellement toutes les capacités du jeu sur la manette. Une touche pour les attaques standards, une autre pour les attaques lourdes, une troisième pour bloquer ou esquiver et une gâchette pour déchaîner la puissance des techniques spéciales propres à chacun des combattants. Le titre propose également des personnages de soutien à acheter à grand coup de Berry. Ces derniers agissent comme des boosters d’équipe, certains se chargent d’amplifier notre défense, de nous rendre quelques points de vie, d’autres donnent accès à des capacités instantanées.

Du gameplay dans ce trailer du jeu

Si les techniques spéciales ne consomment aucune ressource, de sorte que les personnages puissent user et abuser de leurs attaques emblématiques pour alimenter le spectacle à l’écran, deux jauges doivent être surveillées pour mettre en œuvre certaines actions. D’une part, on retrouve la jauge d’embrasement divisée en quatre parties à consommer pour déclencher les différentes attaques unies, pour briser l’enchaînement de l’attaquant ou encore pour sortir au bon moment une défense en mode union des forces. Celle-ci se recharge plus ou moins vite en fonction de nos actions et les capacités les plus puissantes consomment bien entendu plus de ressources. L’autre compteur à prendre en compte concerne les propriétés de combat uniques de chacun des personnages ; c’est grâce à cette ressource que se libère le plein potentiel lié aux pouvoirs des Fruits du Démons ou du Haki. Le tout s’effectue là encore par une simple pression du joystick.

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston
Les techniques spéciales se maîtrisent en quelques secondes

Ce serait donc faire fausse route que d’attendre de Burning Blood un système de jeu technique au skillcap élevé, le titre ne vise pas la scène compétitive du versus fighting, mais plutôt le canapé des amateurs du manga souhaitant passer une soirée agréable entre amis. D’autant que le casting ne se soucie pas vraiment des habituelles questions d’équilibrages propres à la compétition avec des personnages aux capacités bien plus puissantes que d’autres. Bref, les combats offrent trop peu de profondeur ou de nuance pour vous laisser envisager le jeu sur le long terme.

Et en dehors de l'histoire ?

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston
Le mode Capture de Drapeau est l'une des rares "originalités" du jeu

Une fois la Marine remise en place dans la mode Histoire, le joueur se tournera vers le mode « Versus Prime » pour étoffer son expérience de jeu. Ici, une série de contrats placardée au mur en mode wanted nous demande de relever une suite de défis soumis à certaines conditions. Utiliser un personnage spécifique, ne pas dépasser un nombre défini de capacités spéciales, etc. Outre les affiches normales, des contrats spéciaux à la difficulté pimentée mettront à l’épreuve vos talents de combattant avec à la clé une récompense Berry/XP plus intéressante. On ira ensuite tâter le mode multijoueur en écran splitté local ou bien entendu en ligne contre d’autres joueurs. À condition de ne pas être trop exigeant vis-à-vis de son interface de matchmaking sommaire, le multi en ligne offre quelques fonctionnalités aptes à satisfaire la soif de combats dans l’univers d’Oda : ralentis, mode spectateur, replay des matchs, etc…

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la bastonOne Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston

De façon plus originale, un mode « Capture de Drapeau » nous demandera de rejoindre une équipe mondiale (comme la Marine ou l’équipage de Chapeau de paille) et de voyager à travers le monde pour faire gagner des points à votre clan. À la manière d’un free-to-play, le joueur dispose d’une jauge de points d’action limitée qui se recharge au fil des jours ou via la dépense de Berry. Différents défis nous attendent ici comme la lutte contre un autre joueur ou contre une IA extrêmement puissante capable de nous étaler en un seul combo.

Oda Style

Côté artistique, Burning Blood s’engage dans un style graphique proche de celui de l’œuvre originale avec son approche texturé aux contours cel-shadés. La modélisation des personnages est soignée de même que certains effets visuels à l’écran comme les décors en partie destructibles ou encore les tenues des personnages qui se déchirent en fonction de leur état de santé. Malgré quelques couleurs ternes et pas mal de chutes de framerate, la production de Spike Sunsoft offre un rendu plutôt soigné. Dommage alors que cette satanée caméra n’ait pas bénéficiée du même niveau d’exigence que la partie artistique du titre. Mal orientée, parfois trop proche de notre personnage, cette dernière fausse régulièrement les angles de vue et la lecture de certaines rencontres.

One Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la bastonOne Piece Burning Blood - Les pirates se mettent à la baston
Les notes
+Points positifs
  • Casting de combattants plutôt bien fourni
  • Fidèles à l’esprit de la saga, les duels au sommet du manga s’animent enfin sous nos yeux
  • Prise en main hyper-accessible
  • Les combats en mode TAG ajoutent un peu de technique au gameplay
  • Décors destructibles, tenues qui se déchirent pendant le combat
-Points négatifs
  • Un mode histoire très court, focalisé sur un seul arc
  • Trop vite lassant faute de profondeur dans son gameplay
  • Des pics de difficultés mal gérés
  • Equilibrage à revoir
  • Une caméra qui se place aux mauvais angles
  • On fait vite le tour des différents modes de jeu

Si One Piece : Burning Blood reste dans l’ensemble une expérience agréable, on ne peut que regretter son cruel manque d’envergure. Doté d’une prise en main quasi-immédiate, d’une jolie galerie de personnages et d’un rendu visuel proche de l’animé, le jeu ne parvient pas à vraiment à décoller faute d’un système de combat dont on fait trop vite le tour. Autre possibilité pour séduire les fans, jouer la carte d’un mode histoire étendu, apte à faire palpiter le cœur des fans, mais c’est une opportunité qu’il rate encore une fois avec son approche entièrement focalisée sur l’arc Marinford. Reste alors un jeu de combat pop-corn, à la caméra capricieuse et aux pics de difficulté obligeant le joueur à accumuler les batailles en mode « Versus Prime » pour faire évoluer ses personnages.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 juin 2016 à 10:11:22
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Dernières Preview
PreviewTotal War Warhammer III dévoile un côté tower defense 13 mai, 19:00
PreviewRatchet & Clank Rift Apart : La future vitrine technique de la PS5 ? 12 mai, 16:00
PreviewNew World : nous avons pu jouer à une expédition du MMO de Amazon Games, nos impressions 11 mai, 17:12
Les jeux attendus
1
Biomutant
25 mai 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Diablo II : Resurrected
2021