CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Joan Mad Run
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Joan Mad Run
Appréciations du jeu
15
L'avis de la rédaction
--
L'avis des lecteurs
Test Joan Mad Run : le Run & Gun fait parler la poudre

Joan Mad Run : un nouveau run and gun

1 396 vues
Profil de kevin-j,  Jeuxvideo.com
kevin-j - Rédaction jeuxvideo.com

Avant que ne débarque Joan Mad Run, le studio Happymagenta avait gratifié les joueurs d’une sorte de préquelle avec John Mad Run, un jeu gratuit qui présentait dans les grande lignes le principe du jeu. Pour faire simple, il s’agissait d’un Runner assez classique dans sa forme, avec cependant la possibilité d’éliminer ses adversaires à grands coups de flingues tous plus bizarroïdes les uns que les autres. Un principe de base que l’on retrouve bien évidemment dans Joan Mad Run, même si ce tout nouveau titre voit plus grand en proposant quelques idées pour le moins intéressantes.

Bande-annonce de Joan Mad Run

Cela ne vous étonnera pas puisque l’on parle d’un Runner, mais l’histoire de Joan Mad Run est pour le moins limitée. A chaque début de partie, notre héroïne s’échappe de sa cellule pour aller parcourir différents environnements en esquivant pièges retors et ennemis belliqueux. Au programme des réjouissances, une prison pleine de gardes un poil énervé, un asile peu reluisant peuplé de patients à l’esprit dérangé, et bien d’autres surprises que vous pourrez découvrir si vous arrivez à vous dépatouiller de la difficulté assez élevée du titre d’Happymagenta. Car voyez-vous, la progression de Joan Mad Run est pour le moins compliquée, et ce, pour plusieurs raisons. A commencer par le nombre assez importants de pièges qu’il faudra apprendre à esquiver en maîtrisant les contrôles du jeu. Ensuite, à cause de menus problèmes liés à la génération aléatoire des niveaux qui peu par moment proposer des situations inextricables.

Joan of machine guns

Joan Mad Run : le Run & Gun fait parler la poudre
Le second environnement et ses mares de laves incongrues.

Sur le principe, Joan Mad Run reprend tout ce qui fait un runner classique tel que Canabalt l’a établi : une vue de côté, un personnage qui court automatiquement et de nombreux obstacles aléatoires à éviter au gré d’environnements qui se succèdent selon un ordre établi. Ici, il sera cependant possible de découvrir une petite nouveauté qui fait toute la différence : notre personnage peut se balader entre trois étages différents afin d’esquiver des pièges ou de ramasser des bonus. Une manipulation qui se fait très simplement en balayant la partie gauche de l’écran vers le haut ou le bas. Cette mécanique s’avère centrale dans Joan Mad Run dans la mesure où les pièges et obstacles apparaissent aléatoirement sur chacun de ces étages. Et si dans l’ensemble, la génération des niveaux fait que l’on peut se frayer un chemin sans trop de problèmes pour peu que l’on soit réactif, il est aussi possible de tomber sur des enchaînements proprement ahurissants desquels il est impossible de sortir indemne, voire de sortir tout court. Néanmoins, et pour peu que le jeu soit bien luné, Joan Mad Run propose quelques petits twists fort sympathiques, comme la possibilité d’affronter des boss à intervalles réguliers. Chacun possédant son pattern et ses attaques propres, il est fort probable que votre première rencontre se solde par une mort supplémentaire.

Joan Mad Run : le Run & Gun fait parler la poudre
Certaines armes s'avèrent pour le moins originales.

Afin de lutter contre ces monstres montés en graine, et contre les divers ennemis qui peuplent les niveaux, notre brave Joan pourra compter sur une jolie panoplie d’armes toutes plus dévastatrices les unes que les autres. Car oui, au-delà de l’esquive naturelle liée au déplacement, notre héroïne pourra tailler dans le vif grâce à un arsenal extrêmement varié, allant de l’arme de corps à corps brutale et sans concession à des flingues plus déjantés les uns que les autres. Là encore, les commandes présidant à leur utilisation sont extrêmement réactives, ce qui permet au jeu de rester simple et fluide dans son utilisation, un plus appréciable pour un titre de ce genre. En sus de cet arsenal, Joan pourra compter sur de nombreux power up qui lui donneront un avantage temporaire (invincibilité, munitions infinies, récupération de santé, etc). A l’instar d’un Jetpack Joyride, chaque arme et bonus pourra être amélioré pour les rendre plus efficace. Une progression que l’on réalisera à l’aide des nombreuses pièces que l’on pourra récolter au fil des niveaux. Jeu gratuit oblige, s’offrir les armes les plus puissantes demandera de longues sessions de grind, ou bien un passage à la caisse auprès de la boutique en argent réel. Néanmoins, Happymagenta offre une troisième alternative loin d’être idiote. A la fin de chaque partie, il sera en effet possible de récupérer 500 pièces d’or en échange du visionnage d’une pub durant de 15 à 30 secondes. Une idée maligne qui pourra bien souvent doper votre course à l’armement.

Joan Mad Run : le Run & Gun fait parler la poudre
Le premier boss, un palier de difficulté qu'il faudra apprendre à surmonter.

Côté réalisation, Joan Mad Run est loin d’être désagréable. Visuellement pour commencer, le jeu d’Happymagenta déploie un pixel art assez fin et précis appuyé par des animations fluides. Une fluidité que l’on pourra appliquer à l’ensemble du titre tant l’expérience de jeu s’avère douce et sans accros. La partie sonore pour sa part offre une excellente prestation, avec une bande son électronique entraînante qui vient parfaitement soutenir le rythme effréné de l’action. Sur un plan technique enfin, Joan Mad Run s’avère très réussi. Comme précisé un peu plus haut, les contrôles répondent au quart de tour, chaque erreur survenant étant invariablement de notre fait. Pour ne rien gâcher, le jeu n’occupe que peu de place sur nos appareils (environ 60 Mo sur iPhone) et ne consomme au final que peu de batterie. Une petite attention fort appréciable lorsque l’on compare à la concurrence.

  • Test réalisé sur un iPhone 6

Points forts

  • Contrôles très réactifs
  • Système d’amélioration simple mais efficace
  • Direction artistique très réussie

Points faibles

  • Génération aléatoire parfois un brin retorse
  • Assez répétitif sur le long terme
  • Coûts prohibitifs des équipements

En résumé, Joan Mad Run est un runner d’excellente facture. Simple dans son principe, ce petit jeu dispose tout de même d’une profondeur suffisante dans son gameplay pour nous garder accroché parties après parties. Les contrôles, qui répondent au doigt et à l’œil, permettent d’ailleurs de profiter pleinement des diverses mécaniques classiques du runner mâtiné de shooter. Si l’on devait cependant critiquer le travail effectué par le studio Happymagenta, on pourrait très aisément relever la grande injustice de la génération aléatoire qui nous met par moment dans des situations impossibles, ou bien l’équilibrage des coûts d’achats et d’amélioration des équipements. Reste que, après chaque partie terminée, c’est presque automatiquement qu'on lance la suivante.

Note de la rédaction

15
--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
iOS Happymagenta Action Runner Plate-Forme
Dernières Preview
PreviewDiablo 4 : On y a joué. Est il aussi révolutionnaire qu'on l'attendait ? On vous détaille tout Hier, 17:15
PreviewMarvel's Midnight Suns : Une aventure des Avengers aussi épique que le MCU ? 17 nov., 15:00
PreviewThe Callisto Protocol : un simple Dead Space-Like ou un innovant successeur gore et effrayant ? 26 oct., 17:10
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment