Menu
Ruzar - La Pierre de Vie
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Aventure / Derniers tests jeux vidéo / Ruzar - La Pierre de Vie /

Test du jeu Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible

Ruzar - La Pierre de Vie
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Guiaug
L'avis de Guiaug
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
23 avril 2016 à 09:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible

Contributeur

Après un sursaut de qualité avec la dernière série des Legend of Grimrock, le dungeon-crawler se refait une belle santé. Et ce regain de vigueur fait apparament des émules puisque le studio indépendant Hammer Glass décide lui aussi de nous en servir leur vision à travers Ruzar - La Pierre de Vie. Mais cette production arrive-t-elle à faire face à ses illustres compères ? Pas sûr...

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible

Puisque c'est le seul point de comparaison récent dans le genre, je me vois dans l'obligation d'utiliser les constats vérifiés sur Legend of Grimrock pour développer ma réfléxion sur ce Ruzar. Notamment car les deux jeux jouent exactement dans le même domaine, mais aussi puisque leurs expériences sont sur le papier fortement similaires, à ceci près que Ruzar ne propose qu'un seul personnage en jeu et non une escouade de 4. Pour le reste, les deux softs partagent les mêmes ambitions. Mais même si ce Ruzar a quelques beaux arguments à faire valoir, la comparaison n'est clairement pas à son avantage.

Comme tout bon dungeon-crawler, le scénario n'est pas terrible

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Une histoire qui n'en a que le nom.

Première aspect de ce Ruzar, et comme dans Legend of Grimrock, le scénario n'est pas extraordinaire. Non qu'il soit mauvais, mais juste qu'il est réduit à peau de chagrin. L'histoire commence ainsi dans un style diaporama, nous mettant sur pied les quelques bases de l'univers, ainsi que l'objectif de notre quête. En l'occurence, vous êtes la personne que l'on a chargé de retrouver la pierre de vie, un artefact apparamment de tous les désirs. Celle-ci ayant été dérobée par une jeune femme, qui une fois la pierre en sa possession, tomba dans une sorte d'ivresse maléfique. Voilà, c'est à peu près tout. Mais comme précisé plus avant, ce n'est clairement par sur ce critère que les dungeon-crawlers (DC) se sont illustrés, et ce n'est donc pas sur celui-ci que Ruzar sera sanctionné. Même si, et contrairement à Legend of Grimrock, c'est qu'une fois cette introduction opérée, l'histoire disparaîtra complètement des écrans radars. La différence entre ne pas accorder d'importance à sa narration, ou alors l'oublier royalement, peut parfois être assez large. Peut-être que le budget ne suivait pas, ce qui est même quasiment sûr, mais ce manque donne à Ruzar un aspect "pas fini" plutôt désagréable.

Minimum syndical simulator

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
La personnalisation n'a pas un énorme impact.

Une fois la maigrelette partie scénario passée, il est tant de s'attaquer au vrai fondement de ce Ruzar. Alors déjà, vous commencez votre aventure comme dans tout bon DC par la personnalisation du personnage. A vous de choisir le sobriquet de votre avatar, une trogne parmi la réserve d'images, et surtout à vous d'attribuer les divers points de compétences afin de commencer votre build. Celles-ci sont au nombre de 7 et sont des classiques de chez classique : vous retrouverez par exemple l'endurance, la chance ou encore la très basique force. Encore une fois, Ruzar ne tente clairement pas l'innovation puisque même dans l'évolution des personnages, la progression est on ne peut plus traditionnelle. Au fur et à mesure de votre avancée, vous engrangerez de l'expérience à même de vous faire monter en niveau, et ceci débloquera de nouveaux points pour faire évoluer les différentes caractéristiques. Se dégage ainsi quelques archétypes plutôt grossiers, toujours présent pour combler les castings en manque d'originalité : la force brute du guerrier, la fourberie de arbalestrier et enfin les sorts du magicien.

Principales informations à connaître
Ce qu'il faut principalement retenir, en combat surtout, c'est la répartition des infos sur trois barres distinctes de l'écran de jeu : la barre de vie en rouge, la barre de magie en bleu et enfin la barre d'XP en jaune. En bas à gauche sera situé une roue pour changer de style de combat, accéder aux options, inventaire... Pour un dungeon-crawler, on ne peut pas dire que l'écran soit surchargé d'encarts en tout genre.
Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Une rejouabilité pas fameuse.

Il faut savoir que l'orientation de votre perso est de votre complet désir, et que vous pourrez le builder comme vous voulez. Les paliers de caractéristiques à la The Witcher 3 : Wild Hunt ne sont clairement pas de la partie, et si vous voulez mettre toutes vos billes dans la chance, c'est à votre bon plaisir. Votre personnage aura les fesses bordées de nouilles en période de loot, mais sera une vraie crevette en combat. A noter tout de même une répartition des caractéristiques assez bizzarres, qui des fois changera réellement l'expérience et puis des fois sera complètement transparente si vous ne la faites pas beaucoup évoluer. Derrière son apparente richesse, le jeu s'avère donc plutôt insipide dans les différentes variations que l'on peut opérer sur son avatar : la pléthore de caractéristiques n'aura pas un impact de folie sur la teneur de l'aventure, ce qui met quand même un sale coup à la rejouabilité. Comble assez énorme pour un dungeon-crawler.

Les bonnes vieilles habitudes

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Level-design banal, mais pas désagréable.

Pour un DC, Ruzar a un level design très banal. Le jeu est contruit en niveaux et l'ensemble du titre évolu dans la structure d'une tour au mouvement ascendant : votre but principal est d'atteindre l'escalier ouvrant l'accès au niveau suivant. Les étages sont ainsi façonnés en sortes de couloirs entremêlés faisant toute la richesse du style : premier bon point du jeu, totalement à l'instar de Legend of Grimrock, c'est qu'il est perclut de secrets en tout genre. Que ce soit pour trouver des clés, des coffres ou des salles cachées remplies de loot de qualité; Ruzar intègre ce très plaisant aspect à son game-design.

Le reste relève en revanche d'un immense classicisme. Les déplacements en case par case avec une possibilté de s'orienter dans tous les sens, la façon de progresser dans le jeu à l'aide des clés, tout comme le système de combat. Noter quand même que le jeu, encore une fois comme Legend of Grimrock, propose un plan du niveau afin de se répérer : chose assez étonante, puisque le level-design est beaucoup moins tortueux que dans celui-ci. Désolé pour le trip old-school.

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Le jeu a vu assez large dans les armes disponibles.

Tant que l'on parle du système de combat, il est tant de s'y atteler en profondeur. Celui-ci se différencie en trois strates distinctes : les armes de corps à corps telle que le marteau, les armes à distance telle que note fidèle arbalette et pour finir le combat encore à distance grâce à la magie. Première chose à remarquer, plutôt dérangeante par ailleurs, c'est qu'il n'y a qu'un seul bouton pour rendre grâce à la compléxité du système de jeu : si vous voulez changer de tactiques de combat, il faudra switcher par ce bouton, créant ainsi une latence complètement inutile et surtout pendant laquelle vous serez vulnérable. Si vous buildez un archétype particulier ce ne sera pas grave puisque votre approche au combat sera souvent identique, mais si le build est polyvalent, vous ne cesserez de pester contre ce maudit système.

Rendons tout de même honneur à la grande quantité d'armes et de sorts disponibles, sauvant les meubles par leurs diversités : d'autant que le gameplay peut également s'enrichir par les divers ajouts liés à l'équipement ou même à diverses items venant les renforcer. Seul problème rataché à ceci, c'est ce fichu inventaire dont on a vite cure puisque les objets ne sont déplaçables qu'au sein de celui-ci, là où Legend of Grimrock permettait de lancer ou déposer de objets à son bon vouloir dans le décor.

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Les pierres de lien sont bien utiles.

Le jeu fait donc preuve d'un certain liant dans les différentes couches de son game-sytem, ce qui produit une cohérence très appréciable. Vous voulez pouvoir être en maîtrise de plus de sorts ? Augmentez en conséquence tout ce qui attrait à cette caractéristique, en l'occurence l'intelligence. Il en va de même pour le reste du gameplay, puisqu'il faut calibrer son personnage de façon optimal à son style de jeu. De plus, et complètement à la manière de Bloodborne, les niveaux posséderont des pierres de lien interconnectés permettant de rallier le HUB centrale du jeu où se trouve une étrange femme du nom d'Elora, servant d'interlocuteur et de marchande pour vendre ou acheter tout votre bazar.

De la pierre de lien du HUB, vous pourrez rallier les différents niveaux sans vous obliger à refaire le chemin et ainsi rebattre les mêmes créatures. Toujours à la manière de Bloodborne, les monstres réapparaîtront à intervalles réguliers, sauf bien sûr si vous détruiser le cristal à la source de ceux-ci. En parlant des adversaires, ils s'avèrent plutôt simple en combat d'autant que votre vivacité sera bien souvent leur pire ennemi, étant donné que pendant vos déplacements en escarmouche, l'IA aura tendance à ne plus trop savoir où elle habite et fera donc preuve d'une grande lenteur pour se rétablir.

Des quêtes dans un Dungeon-Crawler ?
Et oui, chose assez particulière, le jeu est pourvu de quêtes. Soit donné par la marchande, soit donné par des espèces de fantômes bleutés, celles-là vous proposeront de ramener un objet particulier ou alors simplement d'aller pourfander de la chair fraîche. Dans tous les cas, cela se révèle assez anecdotique à l'échelle du jeu, mais a tout de même le mérite de diversifier de temps à autre votre labeur.

Point technique

Ruzar - La Pierre de Vie, le dungeon crawler perfectible
Techniquement assez décevant.

Pour être très franc, le jeu souffle le chaud et le froid : les décors sont le plus souvent variés et changent régulièrement de style. Malheureusement, on ne peut pas dire que ceux-là soient magnifiques et à niveau de Legend of Grimrock, sorti il y a déjà 4 ans pour le premier. Il est vrai qu'il faut prendre en considération les moyens modestes du studio, mais le jeu coûte quand même presque 15€, on est donc en droit de s'attendre à quelque chose de plus étoffé graphiquement. Côté durée de vie par contre, le jeu fait déja preuve d'un peu plus de mordant, puisque pour un premier run, en prenant bien le temps d'explorer les zones afin d'y dénicher tous les secrets, j'ai mis à peu près une dizaine d'heures. C'est plutôt pas mal, même si la rejouabilité ne sera clairement pas de la partie. Il aurait fallut pour cela de plus grandes différenciations dans la mise au point des archétypes, afin de permettre des builds uniques et originaux. Ne reste au final qu'un jeu pourvu de principes sympathiques mais ne supportant guère la comparaison avec les ténors du genre.

Premières minutes de gameplay de Ruzar - La Pierre de Vie

Points forts

  • Les secrets à dénicher sont un vrai plaisir
  • Des idées plutôt biens fichues et apportant un peu de profondeur au gameplay
  • Grande diversité d'armes et de sorts
  • Durée de vie correcte
  • Direction artistique pas désagréable
  • Les quêtes ont le mérite d'exister

Points faibles

  • Une personnalisation factice des personnages, manque de prise en compte in-game
  • IA largement perfectible
  • Des archétypes vraiment grossiers pour l'arbre de compétence
  • L'ergonomie de l'inventaire pas tip-top
  • Un seul bouton pour changer de style de combat, ce qui est souvent très pénible
  • Rejouabilité fortement pénalisé par ce manque de différenciation entre les builds
  • Graphiquement pas terrible

Pour investir un genre comme le dungeon-crawler, il vaut mieux être rôdé et au fait de ce que le genre propose déjà. Hélas, Ruzar - La Pierre de Vie ne tient guère la concurrence par rapport à un Legend of Grimrock par exemple : celui-ci étant beaucoup mieux calibré, mieux pensé et aussi mieux fini. Si l'aventure n'est pas un réel déplaisir, notamment grâce aux multiples secrets que renferment les décors, le jeu tient plus du tatonnement dans le style que du véritable coup de maître.

Note de la rédaction

12
--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
Profil de Guiaug,  Jeuxvideo.com
Par Guiaug, Utilisateur jeuxvideo.com
MP
PC Mac Aventure RPG Dungeon RPG Hammer Glass Studio Heroic Fantasy
Dernières Preview
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
PreviewWorld War Z Aftermath : Une vue FPS pour jouer façon Left 4 Dead ? 07 sept., 16:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022