Menu
Harvest Moon : La Vallée Perdue
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur 3DS / Harvest Moon : La Vallée Perdue sur 3DS /

Test du jeu Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ? sur 3DS

Test : Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
3DS
Harvest Moon 3D : La Vallée Perdue
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Hero_Twins
L'avis de Hero_Twins
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
15 octobre 2015 à 16:39:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Partager sur :

Contributeur

Premier Harvest Moon développé par Natsume depuis que Marvelous édite lui-même la série sous le terme de "Story of Seasons" aux USA, La Vallée Perdue a pour lourde tâche de conserver l'atmosphère si naïve et bucolique qui a fait le charme de la série, tout en apportant des idées nouvelles et de l'originalité. Verdict ?

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?

Une vallée vraiment perdue

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
L'hiver sera présent pendant toute votre première année de jeu.

Harvest Moon : La Vallée perdue commence donc comme n’importe quel épisode : un jeune homme (ou une jeune femme selon ce que vous aurez choisi) débarque dans une vallée enneigée, perdue au milieu des montagnes, et y découvre un lutin des récoltes (invisible pour le commun des mortels normalement) qui vous explique que la déesse des récoltes a perdu ses pouvoirs et que les saisons ont disparu ne laissant à présent que l’hiver dans la vallée. Il a donc besoin de votre aide pour redonner à la vallée son aspect d’origine ! Comme d’habitude, vous acceptez et vous voilà installé au milieu de nul part, dans une vallée totalement perdue (d’où le titre) dans un froid et une neige éternelle. Bref, l’histoire n’est pas du tout originale, et fera plutôt office de grand tutoriel masqué, puisque l’on vous offrira tous vos outils durant le scénario.

Etant donné qu’une saison ne réapparaitra qu’une fois que la déesse aura récupéré le pouvoir de la faire réapparaitre, comptez bien un an (en jeu) où vous serez dans un hiver permanent. En effet, la durée d'une saison représente environs le temps nécessaire pour sauver cette dernière (mise à part la quête pour sauver l'automne qui est un peu plus longue). Ainsi, une fois les trois saisons sauvées, vous serez en hiver la première année : d'où une année complète sous la neige. Cela finit par devenir un peu lassant: on a bien hâte de voir partir toute cette blancheur.

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Les musiques sont très discrètes, vous les aurez vite oubliées.

Munis d’une pioche, d’un arrosoir et de vos premiers sacs de graines, offerts rapidement, vous voici prêt à vous lancer dans votre exploitation fermière, car oui malgré l’hiver, rien ne vous empêche de planter des cultures, au contraire même : l’intégralité des légumes et fruits peuvent pousser, et c’est bien pratique. Désormais plus besoin de vous équiper d’un outil. S’il est présent dans votre sac, vous avez juste besoin d’appuyer sur le bouton correspondant pour labourer, planter et arroser puis, par la suite, couper des arbres ou encore pêcher, ce qui évite de prendre de la place dans l'inventaire, ou de nous obliger à faire des aller-retour jusqu’à l’armoire où on a rangé l’outils dont on aurait bien eu besoin à l’instant.

Cependant, petite déception, le personnage se révèle être lent. Il prend son temps pour labourer, arroser et planter ses graines, et c’est encore pire le jour de la récolte où le héros montre en l’air à chaque fois le légume ou fruit récupéré, faisant ainsi perdre plusieurs minutes à l'horloge du jeu. Si ce n’est pas grand chose sur l'instant, quand on a un champ avec trente légumes à récolter on aurait préféré un peu plus de réactivité. Autre petite déception qui apparaît plus tard dans le jeu : l’impossibilité d’augmenter nos outils. Nous voilà condamné à arroser un à un chaque case de notre exploitation, et non pas plus comme nous le proposait d’autre épisode ce qui rendait l’agriculture plus aisée au fur et à mesure de notre progression : dommage.

Une ferme à la sauce Minecraft

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Un escalier de culture.

Une des principales nouveautés du soft était de nous permettre de modeler nous-même notre vallée comme on l’entendait. À la manière de Minecraft, il est possible de creuser dans le sol carré par carré ou de rajouter de la terre afin de créer différents niveaux et ainsi d’aménager notre espace. Et c’est plutôt réussi, on apprécie rapidement la possibilité de creuser dans la montagne pour se faire un chemin vers la source de la déesse, ou encore de créer son espace de culture en escalier entouré de cascade. C’est simple à prendre en main et très intuitif. Par la suite, un PNJ vous offrira la possibilité d’acheter des « insta-bâtiments ». Derrière ce nom plutôt obscur se cache les différentes étables, poulailler, et autres moulins qui vous permettront de diversifier vos activités de fermier. Le fait que ce soit des « insta » veut tout simplement dire que vous pourrez les placer où vous le souhaitez : à vous d’aménager votre vallée en creusant et modelant le sol pour créer l’espace d’élevage parfait où pourront paitre vaches et moutons (les deux seuls animaux présent en plus des poules, du chien et du cheval.). Cependant, il est dommage qu’il n’y ait pas davantage de fonction : une seule terre est creusable et utilisable, c’est-à-dire que même la pierre que vous trouverez dans les montagnes et que vous pourrez casser ne pourra pas par la suite être réutiliser pour la poser au sol. Il aurait été intéressant d’avoir différents types de terre (comme du sable) et pourquoi pas de pouvoir creuser à l'intérieur des différents niveaux (afin de créer des grottes ou des arches par exemple).

De plus, la gestion de l'eau se retrouve être assez catastrophique. Globalement, quand vous êtes à côté d'un point d'eau il suffit de creuser au carré d'à côté pour former un canal et ainsi faire avancer la rivière où vous le désirez. Et si vous creusez à un niveau inférieur, l'eau présente au-dessus de vous formera une cascade. Si l'idée est simple à prendre en main au départ, elle finit par engendrer plusieurs problème. Déjà vous ne pouvez pas diminuer le niveau du sol à côter d'un point d'eau puisque cela formera automatiquement un canal. Assez agaçant quand on voudrait juste diminuer le niveau sur lequel on se trouve pour ensuite pourquoi pas former une cascade. Par ailleurs, le seul point d'eau en hauteur est celui présent à côté de la source de la déesse des récoltes. Il n'existe aucun moyen de la faire remonter une fois descendue d'un niveau : Autrement dit si vous voulez former une cascade à l'autre bout de votre vallée pour laisser libre court à vos désirs créatifs, cela nécessitera de former un long mur sur lequel la rivière coule afin qu'elle reste en hauteur jusqu'au point où vous désirez l'emmener. Pas très pratique, il aurait été plaisant d'avoir la possibilité de former un point d'eau où on le souhaiterait et de pouvoir creuser la terre à côté d'une rivière sans être obliger de former un canal.

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Les mutations vous obligeront à planter vos cultures dans différentes zones

Une autre nouveauté : les mutations. Selon le type de sol (sec, peu fertile, fertile et marécageux, si l’on est plus ou moins proche d’une rivière), la hauteur du sol, la saison et le type d’engrais que l’on utilise, nos cultures auront la possibilité de muter et de nous offrir d’autres variétés de légumes. Un poivron vert pourra par exemple se changer en poivron jaune ou en poivron rouge, qui se revendra plus cher. De nombreuses mutations sont possibles, d’autant que les légumes mutés peuvent également se transformer pour donner de nouveaux produits. Original, cet aspect n’est pas clairement expliqué dans le jeu : c’est au joueur de faire de nombreuses tentatives pour trouver les conditions idéales à l’apparition de tels ou tels mutations. Il est alors d'autant plus dommage de ne pas avoir différentes sortes de terrains qui auraient elles aussi pu influencer sur l'apparition de tels ou tels mutations. Une fois que l’on en aura vendu une cinquantaine, le marchand vendra des paquets de graines lui correspondant nous permettant d’en faire pousser à l’infini. Très aléatoire, ce concept risque d'en décourager plus d'un, mais pour les plus persévérants et les amateurs, ils trouveront ici un bel argument pour se plonger dans le jeu pendant de nombreuses heures.

Un village inexistant

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Voici le fameux Sam que vous rencontrerez dès le début du jeu.

Tôt dans le jeu, vous rencontrerez votre premier PNJ (puis tous les autres suivront au fur et à mesure des jours et de l’histoire), répondant au nom de Sam, qui fait office de marchand vous vendant graines, engrais, fourrages et autres objets qui vous seront bien utile. Première déception : l’impossibilité d’offrir des présents aux PNJ, retirant un élément social pourtant très important dans les autres épisodes. Cela facilite les relations, mais on s’attache beaucoup moins aux personnages, qui se révèlent du coup très peu intéressants et charismatiques. Ceux-ci vous proposeront régulièrement des requêtes, qui consiste à leur ramener différents objets plus ou moins difficiles à dénicher. Pour certaines, les accomplir vous permettra de débloquer de nouveaux insta-batiments ou recette de cuisine rendant leurs réalisations plus intéressante que d'autres. Ceci, plus le fait de leur parler tous les jours, augmenteront leurs amitiés. Globalement, les personnages ne se révèlent pas très passionants et on a plutôt l'impression d'être en face de distributeurs à requêtes.

D’autant plus qu’une seconde déception suit rapidement : il n’y a pas de village. Les habitants viennent certains jours (sauf ce fameux Sam qui vient tous les jours) vous rencontrer, discuter avec vous et vous vendre leurs différents éléments, mais à aucun moment vous ne pourrez aller chez eux, visiter le lieu où tout le monde habite, rentrer dans d’autres maisons ou dans d’autres magasins. Vous êtes juste bloqué dans cette vallée. Cela retire un aspect vivant et social très important, les habitants sortent de nulle part, arrivent et repartent, il n’y aucune place, aucun magasin, aucune résidence, rien, vous êtes seulement bloqué dans la vallée. Alors certes, cela participe au côté « solitaire », rendant cet endroit vraiment perdue, mais la possibilité de descendre de la montagne (d’autant que le chemin pour descendre existe juste à gauche de notre maison) pour nous permettre d’aller acheter nos sacs de graines et de dire bonjour aux villageois avant de retourner dans l’espace désert où l’on habite aurait été vraiment appréciable.

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Le mariage est toujours présent.

Le mariage est toujours présent : six candidats, trois pour le héros et trois pour l’héroïne, sont disponible de base dans le jeu et deux autres personnages, un féminin et un autre masculin, sont également mariables si vous les achetez en DLC (deux euros chacun). La demande en mariage se fait toujours en échange d’une plume bleue, et une fois le mariage effectué (et consommé) vous aurez la possibilité d’avoir un enfant. Une fois grand, il pourra même vous aider dans votre ferme selon l’amitié que vous aurez avec lui (là où votre compagnon/compagne ne vous aidera pas). Vous aurez également pour option de demander de l’aide aux lutins de récoltes que vous débloquerez au fur et à mesure de l’histoire (le dernier se débloquant cependant bien après la fin du scénario). Arroser, aider à la mine, sortir les animaux, aider à la santé des arbres/plantations/fleurs, ils se révèlent bien utiles et leur aide sera de plus en plus efficace au fur et à mesure que votre amitié augmentera avec eux. Leur aide est par contre limitée : ils ne pourront vous aider qu’un jour sur deux et seulement trois en même temps. En sachant qu’ils ne travaillent pas les week-ends, ils peuvent donc vous aider aux maximums trois jours par semaine. Pas terrible pour la sortie des animaux qu’on aimerait bien faire paitre un peu plus régulièrement.

Une multitude de choses à faire

Pour bien remplir vos journées, vous aurez la possibilité de vous adonner à de la pêche. Très simple à prendre en main, il suffit d’appuyer sur le bouton A à répétition quand le poisson mord pour attraper votre proie. En plus de cela, le minage est également présent. En tout, une dizaine de mines sont disséminées sur la carte, et la majorité nécessiteront de creuser profondément ou bien de monter haut au flanc des montagnes avant d’y accéder. Au fond de celle-ci, juste quelque cailloux, allant de un à trois, vous fournissant de précieux minerais qui partent de la simple pierre ou fer jusqu’à l’or, l’orichalque, voir pourquoi pas du diamant. Rajoutez à ça l’agriculture, l’élevage, les requêtes des villageois, le façonnage de la vallée ainsi que quelques autres occupations, et vous avez de quoi bien remplir vos journées, d’autant qu’elles défilent vite : une seconde étant égale à deux minutes dans le jeu.

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?

Quand nouveauté rime avec DLC

Petit rajout que le Harvest de Nastume nous propose : la saga voit arriver pour la première fois la présence de DLC. Au nombre d’une dizaine actuellement, ils permettent de rajouter de nouveaux insta-batiments, des nouvelles cultures et de nouveaux arbres fruitier, ainsi que deux nouveaux personnages : Luke et Andréas, chacun étant mariable et apportant des nouvelles requêtes à accomplir. Les DLC, dont une partie sont gratuits, coûteront entre un et deux euros. Alors certes, un euro ce n’est pas forcément excessif, mais si c’est pour rajouter seulement deux nouveaux paquets de graines, le prix reste un peu élevé. Cependant, mise à part les deux personnages à deux euros chacun qui se révèlent tout de même intéressant à posséder, ces ajouts ne servent à rien et l’on peut très bien s’en passer. Aucune autre fonctionnalité online n'est présente dans le jeu, comme c'était pourtant le cas dans les derniers Harvest Moon créés par Marvelous (qui nous proposait de s'échanger des items).

Alors c'est un navet ?

Harvest Moon La vallée perdue : un nouvel épisode prometteur ?
Andréas est l'un des deux personnages que vous pourrez acheter en DLC.

Malgré tous les défauts que cet épisode peut avoir, si l’on prend la peine de passer outre l’absence de village, de PNJ intéressant et de pleins d’autres petits éléments qui sont tout de même assez dérangeants, si l'on adhère au concept le plaisir de jeu est bien présent. On prend vite goût à la possibilité de façonner notre terre, la réapparition des saisons nous pousse à continuer la partie, il y a vraiment moyen de s’amuser et de ne pas lâcher la console pendant de nombreuses heures. Globalement, votre première partie devrait ressembler à cela : première année : sauvetage de la vallée et réapparition de toutes les saisons ; deuxième année : enfin un peu de verdure ! Je redécouvre le jeu et je me marie vers la fin de l’année ou au début de la troisième année ; troisième année : ma femme ou moi-même tombe enceinte et je vois l’apparition d’un nouveau membre au sein de notre famille ; quatrième année : il est désormais grand, il m’aide à la ferme, dans une vallée qui ne ressemble d’ailleurs plus du tout à ce qu’elle était originellement. Et c’est justement cette succession de phase, assez lente certes, qui pousse toujours à continuer à jouer : la vallée et le personnage principal n’est pas statique mais évolue. Après, chacun joue différemment et prend plus ou moins son temps. Peut-être que durant votre partie vous ne vous marrierez qu'à la fin de l'année 3 car vous étiez trop occupé à modifier votre vallée ou à faire muter vos plantations ?

En définitif, s'il n'est pas le meilleur Harvest Moon sorti à ce jour, il reste agréable à jouer et vous occupera de nombreuses heures, si toutefois vous accrochez au concept et que vous lui pardonnez ses défauts.

Les notes
+Points positifs
  • La possibilité de façonner sa ferme…
  • Le concept Harvest Moon, toujours aussi addictif si l'on aime le genre
  • En français (même si la traduction laisse parfois à désirer)
  • Les mutations
  • Une longue durée de vie si on accroche au jeu
-Points négatifs
  • …Même si on aurait apprécié plus d’option
  • L’absence de village
  • On ne peut pas améliorer ses outils
  • Le personnage est lent
  • La présence de DLC
  • Aucune fonctionnalité online

Bilan mitigé pour cet Harvest Moon crée par Natsume. Si l’univers de la série est respecté, force est de constater qu’un grand nombre de défauts, plus ou moins blâmables, viennent entacher cet épisode. Pourtant, le concept de base est toujours aussi prenant et la possibilité de façonner notre vallée reste suffisamment intéressant pour qu’on y adhère et que l’on ne lâche pas la console pendant un certain temps. Reste donc un plaisir de jeu intact durant de nombreuses heures, et c'est peut-être cela le plus important.

Profil de Hero_Twins
L'avis de Hero_Twins
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
15 octobre 2015 à 16:39:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Mis à jour le 18/12/2015 à 10:59
Nintendo 3DS Gestion Simulation Natsume Marvelous Entertainment Rising Star Games RPG Tabot Heroic Fantasy
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Gotham Knights
2021
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020