Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur 3DS / Inazuma Eleven Go 2 : Chrono Stone : Brasier sur 3DS /

Test du jeu Inazuma Eleven Go Chrono Stones Tonnerre & Brasier : Plus RPG que football sur 3DS

Inazuma Eleven Go 2 : Chrono Stone : Brasier & Tonnerre
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 avril 2015 à 12:24:02
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Test Inazuma Eleven Go Chrono Stones Tonnerre & Brasier : Plus RPG que football

Inazuma Eleven GO Chrono Stones expliqué en 2 minutes

16 892 vues

Sauver le monde d'un vil oppresseur dictatorial grâce à sa passion pour le foot, ce n'est pas donné à n'importe qui. C'est justement pour ce genre de choses qu'existe le jeu vidéo. Le nouvel épisode d'Inazuma Eleven GO reprend sa formule de foot / RPG avec un apport étonnant : un scénario qui se lance dans le nawak le plus total.

Inazuma Eleven Go Chrono Stones Tonnerre & Brasier : Plus RPG que football

Le précédent opus nous présentait déjà Arion Sherwind, jeune garçon qui allait rapidement devenir un héros grâce à son talent pour le foot, sa ténacité et sa capacité à se faire beaucoup d'amis. Si on mettait déjà clairement le nez dans des trames emplies de complots, on peut quand même dire que le premier Inazuma Eleven GO restait plutôt soft. Mais pour sa suite Chrono Stones, autant dire que Level-5 a tout simplement décidé de partir en cacahuète. Si je devais tenter de vous résumer le pitch, disons qu'une organisation appelée El Dorado envoie une équipe dans le passé pour éradiquer la passion du foot des mémoires. Avec vos camarades, vous allez devoir voyager à travers les époques accompagné d'un ours savant en peluche afin d'obtenir la puissance de onze joueurs de légende, ce qui comprend des icônes historiques comme l'un des unificateurs du Japon, le stratège guerrier Oda Nobunaga. Mais bien sûr...

Mais qu'est-ce que tu racontes ?

Inazuma Eleven Go Chrono Stones Tonnerre & Brasier : Plus RPG que football

Si la base même de l'histoire sent déjà bon le capillotracté, c'est dans chaque scène que le scénario décide vaillamment de partir en sucette, défiant toute logique. Pour revenir à notre cher Nobunaga. Pour voyager jusqu'à son époque, notre équipe a besoin d'un objet lui ayant appartenu. Or, magie du scénar-coin-de-table, il se trouve par hasard que l'épée de l'illustre seigneur japonais du 16ème siècle se trouve à peu de choses près au marché du coin, chez un vendeur de bibelots. Elle est pas belle la vie ? Alors certes, il ne fait aucun doute qu'une grande partie de la trame est à prendre au second degré, mais on a parfois l'impression que les créateurs se sont juste dit "oh puis zut" et ont balancé ce qui leur passait par la tête. Mais le pire dans tout ça, c'est que ce nouvel Inazuma reste un bon jeu.

Attrapez-les tous !

Car mine de rien, la structure du jeu, qui reste très identique au précédent opus, est toujours aussi efficace. Vous pouvez toujours recruter de nouveaux joueurs (à travers les époques) pour renforcer votre équipe. Cela demande de la recherche puisqu'il est nécessaire d'amener les bons objets, des photos prises au bon endroit ou des "conversations" écoutées aux quatre coins du monde pour débloquer chaque joueur. Un travail chronophage qui fait une bonne partie de la durée de vie, tout comme la gestion de l'évolution desdits joueurs en leur donnant les bonnes compétences et les bons équipements. Avec + de 1500 joueurs à collectionner, les plus hardcore des gamers devraient s'en donner à coeur joie. Dommage qu'on nous file une team de base déjà très costaud au début du jeu, mais heureusement les recrutements finissent par devenir plus utiles par la suite.

Les différences entre les versions Tonnerre et Brasier
Sans surprise, ce Inazuma Eleven Go Chrono Stones existe en deux versions, Tonnerre & Brasier. Ce qui les différencie, c'est que certains joueurs et Esprits Guerriers ainsi que certaines capacités ne sont disponibles que dans une version ou une autre. Cela reste clairement minime, rassurez-vous. Par exemple, il n'y a que trois joueurs sur les 1500 qui sont différents selon la version. Bref, il ne serait pas très utile de vous conseiller Tonnerre ou Brasier. Tout ce que je peux vous dire si vous êtes un collectionneur, c'est qu'il vaut mieux veiller à prendre une version différente de celle de vos amis (ou de votre frère / soeur) histoire d'avoir au moins le "jeu complet" à deux.

Le monde est foot !

Inazuma Eleven Go Chrono Stones Tonnerre & Brasier : Plus RPG que football

Outre cet aspect gestion qui comprend aussi les magasins ou encore les entraînements spécifiques, le gameplay sur le terrain reste une part importante de Chrono Stones. En surface, le concept n'a pas changé d'un iota. On se retrouve toujours avec des défis en 5v5 dans lesquels il faut généralement juste marquer un but avant l'adversaire, ou de véritables matches à 11 contre 11 qui s'avèrent déjà plus tactiques. Sur le terrain, pour dribbler, tacler ou encore marquer, vos stats de base ont au moins autant d'importance que les compétences de vos persos, que vous pouvez voir comme des pouvoirs spéciaux qui utilisent une jauge (je dis ça pour les néophytes, bien évidemment). Mais si on retrouve la base du gameplay, Chrono Stones fait décidément du over the top dès que possible puisque les possibilités en termes de pouvoirs dévastateurs ont été multipliées.

Olive et Son Goku

Avant, on avait les Esprits Gardiens, des sortes d'entités que l'on pouvait déclencher pour gagner en puissance. Maintenant, on peut carrément utiliser ces Esprits Gardiens comme armures, tel un véritable Saint Seiya. Les designs sont plutôt cool et cela rend les matches d'autant plus fun que les adversaires peuvent aussi utiliser des Esprits Gardiens pour des affrontements titanesques. Pour continuer dans la démesure, sachez aussi qu'il est possible de déclencher des Miximax, qui consistent à utiliser une aura récupérée au préalable sur un joueur afin de booster les capacités d'un autre joueur et d'accéder à de nouvelles compétences. Un peu comme une fusion mais avec un joueur qui fait office de donneur de puissance alors que l'autre en est le réceptacle. Dans la pratique, tous ces pouvoirs peuvent parfois être indigestes d'un point de vue visuel. Entre les invocations, les transformations et ceux qui perdent leurs pouvoirs, le nombre d'animations qui "coupent" l'action est ainsi multiplié. Toutefois, c'est un peu tout cela qui fait le sel d'Inazuma et nul doute que de nombreux joueurs (dont les plus jeunes) apprécieront, surtout quand les attaques feraient passer Olive et Tom pour des joueurs de DH. Du coup, on en arrive parfois à oublier l'aspect répétitif des matches. Parfois.

Extrait de Inazuma Eleven GO Chrono Stones Tonnerre - Match amical et transformations.

Rond comme un ballon

Mais quoi qu'il en soit, et je pense que les fans ne me contrediront pas, ce n'est pas vraiment pour le foot que l'on joue à Inazuma Eleven. Comme expliqué plus haut, c'est l'aspect RPG qui l'emporte. Comprendre les petites indications pour faire la bonne photo, sourire lorsqu'on arrive enfin à recruter un joueur, réussir à faire un super-attaquant en l'entraînant correctement et en lui plaçant les stats qu'il faut, débloquer des bonus grâce aux matches amicaux, bref, c'est dans toute cette partie "gestion" que Inazuma Eleven GO Chrono Stones reste fort même si on peut penser qu'il reste trop sur ses acquis à ce niveau-là. Ce qui est sûr, c'est qu'il propose à nouveau du multi local pour échanger des joueurs, faire des défis via Streetpass ou encore affronter d'autres joueurs. On regrettera à nouveau l'absence d'online, mais on y survivra. Au final, bien qu'il ne soit pas indispensable, Chrono Stones reste un RPG agréable, surtout pour les très jeunes ados.

Points forts

  • 1500 joueurs à récupérer
  • On peut toujours autant peaufiner son équipe
  • Les Armures et Miximax, pour le spectacle
  • Une durée de vie très honorable
  • Une réalisation propre et des musiques de qualité
  • Un multi local potable

Points faibles

  • Une trame qui n'a ni queue ni tête
  • Des voix françaises très, mais alors très moyennes
  • Un concept qui n'évolue pas des masses
  • Les matches peuvent devenir répétitifs

Avec son scénario de l'espace qui tourne autour de voyages dans le temps, Chrono Stones s'est permis des folies qu'on aurait préféré voir sur d'autres aspects du jeu comme le gameplay. Toutefois, avec l'ajout des Armures d'Esprit Gardien et des Miximax, sans compter son côté RPG et collection toujours aussi addictif, cet opus reste un titre à essayer si on aime passer des heures à créer son équipe point par point.

Note de la rédaction

15
17.9

L'avis des lecteurs (47)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com
Par Anagund, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Dernières Preview
PreviewChorus : les fans de combats spatiaux pourraient en prendre plein les yeux 23 sept., 16:00
PrevieweFootball 2022 : nos impressions sur le concurrent free-to-play de FIFA 22 23 sept., 15:00
PreviewLes Gardiens de la Galaxie : Aussi bon que les films du MCU ? 22 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
FIFA 22
01 oct. 2021