Menu
GTFO
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / GTFO sur PC /

Test du jeu GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde ! sur PC

GTFO
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 janvier 2022 à 12:15:02
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19/20
Test GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

GTFO présente sa nouvelle mise à jour

82 377 vues

Après une période d'early access, GTFO est enfin sorti courant décembre dans sa version définitive. Le titre de 10 Chambers a toujours annoncé la couleur : oui, il s'agit bien d'un FPS coopératif à 4 joueurs, mais non, ce n'est pas un Left for Dead Like et, pour ainsi dire, sa philosophie très punitive risque d'en dérouter plus d'un. Bienvenue en enfer.

Il fait sombre par ici

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Rien qu'un coup d'oeil à son interface suffit à comprendre que GTFO sera avare en explications et qu'il choisira de ne pas faire comme tout le monde. Quelques données physiques vous concernant, quelques messages sibyllins et vous voilà parachuté sur un menu vous demandant de sélectionner une mission dont le descriptif est pour le moins cryptique. Vous accédez alors à un lobby dans lequel chaque membre de votre escouade, pouvant accueillir jusqu'à 4 joueurs donc, devra préparer son équipement. Arme principale, secondaire et outils sont au menu et vous comprendrez très rapidement que la complémentarité de l'équipement entre chaque individu sera primordiale pour réussir à remplir vos objectifs. Détecteur de présence, tourelles variées, pistolet à mousse destiné à ralentir vos ennemis, mines... autant de petits gadgets dont vous saluerez l'utilité une fois la première mission lancée.

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Dans GTFO, vous incarnez des prisonniers qui sont envoyés dans les profondeurs d'un complexe afin de récupérer certains objets ou de compiler certaines données. Vous n'avez que de très maigres indications sur la marche à suivre et il vous appartiendra d'explorer les zones de mission sans en connaître la configuration ni même savoir où se trouve précisément votre objectif. Mais vous n'êtes pas totalement démunis dans l'adversité. Des terminaux sont disséminés dans certaines salles du complexe et vous pourrez saisir manuellement des commandes pour tenter de localiser un objet, ou encore une pièce en particulier. Si, par exemple,vous cherchez une clef en particulier, vous devrez consulter un terminal pour localiser la zone dans laquelle elle se trouve et ensuite vous orienter vers cette dernière en fonction des indications qui se trouvent sur les portes du complexe. Ces commandes sont particulièrement utiles, même si leur fonctionnement peut parfois paraître obscur, et peuvent autant faciliter votre progression que localiser des kits de soin ou de munition, indispensables à votre survie.

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Coopération et synchronisation recommandées

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Car oui, si votre escouade peut embarquer un outil et deux armes par membre, elle ne commence pas avec les munitions au maximum et vous ne trouverez pas de quoi réapprovisionner vos armes et autres équipements à même le sol. Vous ne pourrez, en fouillant différents conteneurs, que trouver de maigres trousses de soins ou de munitions, qui d'ailleurs n'augmentent que de 20% la vie ou les balles de celui qui l'utilise. Il faudra donc bien veiller à tirer pour tuer, car évidemment, les zones regorgent de dangers et sont peuplées de créatures étranges. Ces dernières sont au départ dans une sorte de sommeil qui ne sera perturbé que par vos lampes torches ou si vous continuez à vous déplacer pendant que la créature, à intervalles plus ou moins réguliers, se met à luire d'une lumière rouge qui lui permet de capter tous les sons environnants. C'est d'abord là que la coopération est essentielle. Il faut communiquer, impérativement, pour pouvoir s'approcher des monstres sans qu'ils vous détectent et les abattre d'un coup de masse d'une manière synchronisée pour réduire au maximum le bruit que vous produisez. Le simple fait de devoir coordonner les déplacements, arrêter de bouger au moindre battement de cil d'un monstre la plupart du temps plongé dans l'obscurité participe grandement à l'atmosphère anxiogène de GTFO. C'est bien simple, en plus de votre fragilité et du faible nombre de munitions à votre disposition, il n'est pas rare de ne rien voir du tout, et lorsque l'on sait que les lampes torches réveillent les monstres, autant dire que le capteur de présence est indispensable pour vous orienter un peu moins à l'aveugle. Les autres outils, comme les tourelles ou la mousse ralentissant, sont tout aussi indispensables, puisque certains accès demandent des contrôles de sécurité pour être ouverts.

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Ces derniers produisent un bruit énorme et demandent à chacun de vos coéquipiers de se positionner dans des cercles rouges qui apparaissent à des droits aléatoires afin de terminer le scan permetttant d'ouvrir la porte. À vous de bien réfléchir avant de lancer le scan et donc l'arrivée de la horde pour placer vos outils d'une manière stratégique afin d'économiser un maximum vos munitions. Un équipement complémentaire est donc absolument obligatoire. Il ne faudra d'ailleurs pas céder à la panique et courir comme des poulets sans tête, car le friendly fire ne vous laissera rien passer. Notez d'ailleurs que le jeu est particulièrement avare en points de contrôle. Généralement, un ou deux checkpoint sont compris dans les missions, missions qui, en moyenne, prennent 1 heures et demi, parfois nettement plus, pour être menées à bien. Alors certes, il est bien possible de ranimer un équipier à terre, qui ne reviendra qu'avec 20% de points de vie, mais une escouade entière au sol signifie souvent l'obligation de tout reprendre à 0. C'est aussi ce qui fait le charme de GTFO. Les derniers moments d'une mission, généralement difficiles, sont auréolés d'une tension incroyable et il n'est pas rare de passer une dizaine de minutes à échanger avec ses partenaires pour établir une stratégie visant à limiter la casse. Et l'échec est davantage à prendre comme un apprentissage plutôt qu'une punition. Si certes, le positionnement des ennemis est aléatoire, les cartes, elles, ne le sont pas, et connaître à l'avance l'architecture des lieux revient à faire une nouvelle tentative plus fructueuse à la lumière des nouvelles connaissances que vous avez engrangé. Ainsi, dès la sélection de l'équipement, les conversations sur le matériel à embarquer sont passionnantes et l'élaboration de la stratégie d'approche l'est tout autant.

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

La faiblesse de sa force

Si certes, dans l'immédiat, les missions peuvent paraître un rien redondantes en matière d'objectifs à accomplir, elles regorgent cependant de surprises. Brouillard toxique qu'il faudra dissiper, alarme qu'il faudra désactiver depuis un lointain terminal dont vous ignorez la position, ou encore événements étranges seront au programme pour vous maintenir engagé dans l'atmosphère si particulière de GTFO. Et notez que le jeu fonctionne sur le principe de rundown. Ainsi, les missions que vous effectuez au moment où vous lirez ces quelques lignes, qui sont de difficulté croissante et dont certaines ne sont déverrouillées qu'après avoir réussi les précédentes, sont vouées à disparaître. Elles seront, tout au long de la durée de vie du jeu, régulièrement remplacées par des nouvelles qui reprendront toujours le principe de base, mais qui devrait permettre de varier les plaisirs, que ce soit en termes de cartes ou d'équipement.

GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !GTFO : Le Back 4 Blood qui ne s'adresse pas à tout le monde !

Mais ce modèle ne sera viable que si le succès est au rendez-vous et c'est là que GTFO pourrait souffrir de ce qui pourtant fait toute sa force. À moins d'être un véritable acharné, il est presque impossible de réussir les missions à moins de 3 joueurs. Il est certes tout à fait envisageable de jouer en compagnie de bots, pas trop idiots et dont les mouvements n'affectent pas le réveil des monstres, mais malgré tout, leurs actions limitées ne favorisent pas une progression stratégique. Oubliez donc GTFO en solo, n'envisagez pas trop sérieusement le jeu à deux. La configuration parfaite est à 4 joueurs, 3, au minimum, pour prendre plaisir à souffrir dans les profondeurs du complexe. Et autant dire qu'il ne sera pas donné à tout le monde d'avoir avec soi 3 compagnons susceptibles de s'acharner à réussir les missions proposées, compte tenu de la durée de ces dernières et de l'investissement qu'elles demandent pour être réussies. Notez en outre que le jeu n’est pas parfait et que certains bugs, notamment de checkpoint, sont survenus au cours de nos sessions de jeu. GTTFO n'en reste pas moins une expérience singulière et claustrophobe, qui ne sera sans doute pas du goût de tout le monde, mais qui s'avère diablement gratifiante.

Conclusion

Points forts

  • La coopération absolument obligatoire à chaque instant
  • Ambiance anxiogène à souhait
  • Un sentiment de tension permanent
  • Des missions qui savent prendre par surprise
  • Aussi difficile que gratifiant

Points faibles

  • Une difficulté en marge des FPS coop actuels qui peut rebuter
  • 4 joueurs chaudement recommandés, 3 quasi-obligatoires malgré les bots
  • Un système de rundown qui devra faire ses preuves sur la durée
  • Quelques bugs ici ou là

Note de la rédaction

16
GTFO ne veut vous pas du bien. Punitif, exigeant, requérant une communication et une synchronisation de tout instant, le titre de 10 Chambers est par ailleurs anxiogène à souhait, propose des missions longues et haletantes qui ne vous pardonneront pas la moindre erreur. Cette approche ne sera pas du goût de tout le monde, à plus forte raison qu'il sera très compliqué d'apprécier le jeu et encore plus de le maîtriser si vous n'avez pas au moins 2 partenaires de jeu pour compenser le bot de l'escouade, la configuration idéale restant à 4 joueurs. Son modèle, basé sur un renouvellement régulier de missions tout le long de la durée de vie du jeu pourrait aussi être mis en péril par un succès modéré en raison de son orientation radicale, mais en l'état, GTFO est une expérience grisante et gratifiante si l'on prend la peine de s'y investir.
19

L'avis des lecteurs (5)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
Par [87], Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC 10 Chambers Collective Survival-Horror FPS Horreur
Dernières Preview
PreviewTotal War Warhammer 3 : Le jeu de stratégie ultime pour un univers fantastique de référence ? Hier, 16:00
PreviewRainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ? 07 janv., 16:00
PreviewDolmen : un mélange de Dead Space et de Dark Souls ? 30 déc. 2021, 19:35
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Gran Turismo 7
04 mars 2022
3
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022