Menu
Rogue Lords
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Rogue Lords / Rogue Lords sur PC /

Test du jeu Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique sur PC

Rogue Lords
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Midnailah
L'avis de Midnailah
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
15 octobre 2021 à 15:33:09
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Rogue Lords dévoile sa date de sortie sur PC

20 269 vues

Qui n'a jamais caressé le désir d'incarner des méchants particulièrement odieux ? C'est ce que le jeu de rôle Rogue Lords nous invite à faire, aux commandes du Diable et de ses sbires sans aucune morale, dans un Roguelike de Leikir Studio et Cyanide Studio qui s'éloigne des codes du genre.

Vous avez dit transgressif ?

Peu de jeux de rôle sortent des sentiers balisés du genre en nous permettant d'entrer dans la peau du Mal avec un grand M. C'est le cas du RPG au tour par tour Rogue Lords, qui transgresse les règles établies : ici pas de héros sauveur du monde, mais une équipe de monstres et créatures mytiques qui tuent leurs adversaires afin d'assouvir la soif de vengeance du Diable, ce dernier ayant été vaincu par nul autre que Van Helsing. Ainsi, le Malin a dû se réfugier en Enfer et s'apprête à utiliser ses loyaux sujets assoiffés de sang pour tenter de dominer le monde des hommes et récupérer des âmes qui se font de plus en plus rares.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diaboliqueRogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Pour atteindre cet objectif, tous les moyens sont bons, y compris la tricherie, activité particulièrement appréciée par le Diable. En effet, la jauge d'énergie diabolique permet de déclencher le mode Diable, qui permet notamment d'agir dans l'ombre avec des subterfuges afin de favoriser la victoire. Entre autres fourberies, il est possible de diminuer les points de vie des ennemis - ou des serviteurs du Diable ! - de voler des compétences aux adversaires et ce en plein affrontement, de décupler le taux de réussite d'une mission (jusqu'à 100% !), chacune de ces joyeusetés mises en oeuvre contre quelques points d'énergie diabolique. Un vaste programme qui offre de nombreuses possibilités et où tous les coups sont permis, y compris lorsque les points d'intérêt de la carte nous mènent à rencontrer des personnages avec lesquels nous avons un échange. Ces phases de dialogues peuvent nous demander de choisir entre différentes actions - chaque option a ses conséquences sur le déroulé de notre partie - les unes relativement douces tandis que les autres peuvent être immorales au possible. Il est par exemple permis d'obliger un malheureux humain à se retourner contre les siens et décimer ses congénères. Manipulation, corruption, invasion mentale, tout y passe pour parvenir à nos fins.

Le début de la sanglante aventure

Rogue Lords propose des mécaniques de combat qui, contrairement à bon nombre de jeux au tour par tour, ne reposent jamais sur un caractère aléatoire. Chaque action fait mouche, d'un côté comme de l'autre, tandis que la récompense offerte en cas de victoire est choisie à l'avance (compétence, âmes à céder chez les marchands, semer la terreur durant la nuit qui va suivre afin d'obtenir des bonus fort intéressants). Aussi, s'il est inutile de compter sur la moindre dose de chance pour parvenir à terrasser nos ennemis, cela présente l'avantage de permettre l'élaboration de tactiques plus précises.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Composée de trois personnages parmis les neuf qui vont rejoindre le groupe, chaque membre de notre équipe de vilains maléfiques dispose d'un nombre limité de points d'action, tandis que nous sommes prévenus de la prochaine intention de l'ennemi. Si cela peut paraître réjouissant de prime abord, il s'avère que c'est un maigre cadeau pour faire face à l'exigence du titre. Chaque action doit être mûrement réfléchie car, même si une compétence permet à l'un des protagoniste de recharger ses points, il devient vite évident que se retrouver à sec peut nous entraîner vers une mort certaine, car cela nous oblige à puiser dans notre jauge d'énergie diabolique pour continuer le combat. Quoi qu'il arrive, une fois cette jauge vidée de son contenu, c'est la fin de la partie et le commencement de la suivante. La route vers la victoire est semée d'embûches et de malus, elle demande une totale maîtrise des capacités de nos créatures et des possibilités permises par les points d'énergie diabolique. C'est ici que l'aspect Roguelike se manifeste : avant d'atteindre notre ultime objectif, il est nécessaire d'échouer, de prendre de la bouteille, de gagner des compétences au passage et de recommencer.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Esprit de Slay the Spire, es-tu là ?

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Ceux qui connaissent déjà les Roguelike et ont expérimenté les récents Hades ou Slay The Spire vont se retrouver en terrain connu. Rogue Lords pioche dans ces deux titres, et demande de réussir à parcourir des évènements et boucler des combats afin d'accéder à la zone suivante. Nous devons ainsi trouver des artéfacts en parcourant les chapitres qui leurs sont dédiés et conclure chaque section par un affrontement qui nous met aux prises avec un boss des plus coriaces. Chaque zone est représentée sur une carte qui se révèle au fil des choix de déplacement du protagoniste et en fonction des actions pour lesquelles nous avons opté. Nous y croisons également des marchands, les Fontaines du Styx qui permettent de glaner de quoi restaurer une partie de nos réserves et les Pierres de Sacrifice, utiles à celui qui voudrait se délester d'une compétence afin de laisser la place à une autre plus avantageuse. Mais les hommes ne sont pas disposés à se laisser faire et parfois, la nuit s'avère difficile pour le Diable et sa clique de monstres, confrontés à des humains remontés qui provoquent des affrontements plus corsés qu'à l'accoutumée.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Par ailleurs, nous pouvons obtenir plusieurs fois une même capacité et les fusionner entre elles afin d'en obtenir une plus puissante. Mais nos atouts ne s'arrêtent pas là. En plus des aptitudes spécifiques à chacun des Sbires du Diable, celui que nous choisissons afin de participer à un évènement voit certaines de ses caractéristiques augmenter. Là encore, une bonne dose de stratégie est de mise, car il est possible que l'une d'entre elles ne soit pas suffisamment développée pour éviter d'essuyer un échec cuisant. Aussi, compte tenu de la structure du jeu, il est préférable que la répartition de ces attributs entre nos personnages soit équilibrée, afin de ne pas se retrouver en situation critique et ainsi parvenir à atteindre notre but final : Botter le train de Van Hesling, grâce aux vastes améliorations possibles que nous ne manquons pas d'avoir envie de tester sur nos protagonistes.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diaboliqueRogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Bienvenue à Sleepy Hollow

Accueillis par le Diable, le Cavalier sans tête, Dracula en personne et l'effrayante Bloody Mary, nous plongeons dans un univers splendide, où de nouveaux protagonistes plus réussis les uns que les autres, aux compétences parfaitement intégrées dans le système de jeu, viennent ponctuer notre sanglante et immorale aventure. L'esthétique des personnages et des décors, la musique discrète mais immersive, le doublage en anglais mettant en valeur des lignes de texte et de dialogue - en français - souvent savoureuses, nous aurions pu faire face à un sans faute. La perfection aurait pu être approchée avec une plus grande variété d'environnements, de personnages non jouables, qui malheureusement se ressemblent tous bien trop pour ne pas donner un sentiment de lassitude.

Rogue Lords : un Rogue-like à la Slay the Spire doublement diabolique

Conclusion

Points forts

  • Incarner le mal : particulièrement satisfaisant
  • Les mécaniques de jeu, vastes et complexes
  • La possibilité de tricher, diablement subversive
  • Peu de sensation de déjà vu
  • Le travail réalisé sur le design des protagonistes, la direction artistique
  • L'excellente rejouabilité

Points faibles

  • L'ergonomie des actions, parfois peu intuitive
  • Un parcours qui varie peu
  • Quelques petits ralentissements sur la version PC

Note de la rédaction

15

Plus exigeant que difficile, Rogue Lords se démarque par ses mécaniques variées et peu communes, basées sur son univers sombre qui pourrait tout droit sortir de l'esprit de Tim Burton, ainsi que sur les capacités inspirées des différents mythes liés à chaque être malfaisant que nous y incarnons. Ce RPG au tour par tour ne laisse rien au hasard, il demande d'être apprivoisé dans tous ses aspects, d'apprendre de ses erreurs, avant d'envisager de sortir victorieux, comme Hades ou encore Demon's Souls savent le faire. La maîtrise nécessaire demande de faire preuve de patience et de persévérance, réduisant plus encore l'accessibilité d'un titre qui, pour autant et malgré une mise en pratique des actions parfois difficile à cerner, demeure particulièrement bien conçu, surprenant et satisfaisant à parcourir.

--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
Profil de Midnailah,  Jeuxvideo.com
Par Midnailah, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter
PC RPG Cyanide Studio Leikir Studio Action Aventure Roguelike
Dernières Preview
PreviewWartales : un RPG médiéval qui vous veut du mal 30 nov., 16:00
PreviewHalo Infinite va-t-il s'imposer comme le FPS de cette fin d'année ? 19 nov., 09:01
PreviewBabylon's Fall : vers un Platinum en demi-teinte ? 18 nov., 17:05
Les jeux attendus
1
Elden Ring
25 févr. 2022
2
Halo Infinite
08 déc. 2021
3
Halo Infinite Multiplayer
08 déc. 2021