Menu
Monobot
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Monobot sur PC /

Test du jeu Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? sur PC

Monobot
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Maxwell_
L'avis de Maxwell_
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
21 septembre 2021 à 19:16:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?
,

Contributeur

Monobot : la quête initiatique d'un petit robot face à un monde menaçant

25 474 vues

Premier jeu du studio indépendant DreamSmith, Monobot s’inscrit de l’aveu même de ses créateurs dans la lignée des jeux de plates-formes orientés réflexion, à la Limbo ou Inside. Si Monobot propose une aventure solide et convaincante, il n’atteint jamais la puissance narrative de ses illustres modèles.

Petit robot de maintenance immatriculé 62678 dit « Monobot », le protagoniste principal de notre histoire se voit libéré de la capsule dans laquelle il était inerte, ceci par un être tout aussi robotisé que lui. Démarre alors une quête initiatique qui, au fur et à mesure du récit, lèvera le voile sur les mystères qui entourent notre personnage et le monde dans lequel il s’inscrit.

PARCOURS DU COMBATTANT SPATIAL

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

Avant même de comprendre ce qui lui arrive, notre petit Mono de son surnom, va affronter bien des épreuves. La station spatiale dans laquelle il recouvre ses esprits est un véritable coupe-gorge rempli d’obstacles, de pièges mortels et d’autres robots qui en veulent à sa carcasse. Comme le Wall-e de chez Pixar, Mono n'est à l’origine qu’un modèle de maintenance, il n’est donc pas équipé pour ces situations de grand danger. Pour s’en défaire, il va devoir faire chauffer ses circuits (autrement dit la matière grise du joueur). On retrouve des grands classiques de la plate-forme typée réflexion : déplacer des caisses pour se fabriquer un chemin, activer des mécanismes via des leviers ou des boutons de pression, utiliser des câbles suspendus pour effectuer des sauts longue distance... D’autres passages demandent de se la jouer un peu plus infiltration. Par exemple, en évitant d’activer des alarmes qui auraient pour effet immédiat d’attirer des ennemis prêts à nous réduire en poussière.

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

Pour apporter un peu plus de profondeur au gameplay, Mono se verra greffer deux « bras-modules » tout neufs, chacun doté d’une fonctionnalité propre. Le premier est un mix entre un aimant et un grappin, avec lui nous pouvons nous agripper aux surfaces marquées de bleu. Le second se base sur le principe de la téléportation, il permet de permuter la position de notre personnage avec celle de caisses violettes. Ces deux modules déblocables en cours de jeu amènent une diversité bienvenue dans les casses-têtes rencontrés. Sans doute dans cette même volonté d’offrir au joueur un panel varié de séquences de gameplay, notre parcours est ponctué de phases de puzzle pur. Ces séquences en vue à la première personne sont une vraie réussite. Elles apportent de la fraîcheur à la boucle de gameplay et un changement de rythme malin. De plus, les énigmes proposées sont bien pensées et plaisantes à résoudre.

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

Jamais transcendant dans son gameplay ou dans le gamedesign de ses tableaux, Monobot fait tout de même le job. Le parcourir est fluide et agréable. Grâce à la diversité des phases de jeu qui se succèdent, Monobot nous offre une aventure qui n’est pas ennyeuse, et ce malgré un rythme général assez lent. Sa durée de vie, comprise entre quatre et cinq heures, lui évite de tomber dans l’écueil de la monotonie. Le titre a en plus de cela le mérite de suivre une courbe de difficulté exemplaire, qui va crescendo sans jamais être abusive. Le challenge proposé est accessible au plus grand nombre, les habitués du genre le trouveront peut-être un peu faible, avec certains gimmicks déjà vus à droite à gauche dans d’autres jeux. Enfin, un poil de frustration se fait ressentir durant les phases nécessitant de la précision. Notamment lorsqu’il faut utiliser le pouvoir de la téléportation pour placer des caisses au pixel près sur des plates-formes bancales.

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

UN PUZZLE NARRATIF

Finalement, le plus grand puzzle à résoudre dans Monobot, c’est sans doute son scénario. Morcelé, il se dévoile pièce par pièce au travers de notes disséminées sur la carte. Ces textes nous en apprendront davantage sur le monde désolé et inhabité qui nous entoure, jusqu’à comprendre les origines et le but de notre personnage. Parfois, des flashbacks, sous forme de roman-photo et à l’esthétique manga, viendront également remonter des bribes de nos souvenirs. Nous avons donc affaire à une forme de narration très brute, qui a pour finalité de couper court à l’imaginaire et aux interprétations diverses. S’arrêter pour lire a tendance à casser le rythme du jeu. On regrette que l’histoire ne nous soit pas exposée d’une manière plus suggérée et immersive, par l’environnement et les décors. Pour autant, le récit est intéressant et sa structure en entonnoir, partant du contexte général du monde pour finir à l’échelle réduite de Mono, est une idée qui fonctionne bien.

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

L’immersion dans le monde de solitude spatiale de Monobot est servie avec brio par la réalisation sonore. En fond, un bruit blanc constant maintient un sentiment de pression et nous fait nous sentir comme Mono : totalement isolé. Le silence, uniquement perturbé par le bruit provoqué de nos actions, nous fait nous procure un sentiment de solidue profond. Les bruitages sont convaincants et bénéficient d’une bonne spatialisation (surtout avec des écouteurs ou un casque). Les différents matériaux sont reconnaissables à leur son. La réalisation visuelle est cependant en deçà du travail réalisé sur l’audio. Certes, une station spatiale ça ne laisse sue peu de place à la fantaisie. Mais en plus de se limiter à la palette des gris, les décors sont dans leur grande majorité quelconques, n’apportant aucune plus-value à l’expérience. Encore une fois, il est dommage qu’ils n’aient pas été exploités plus souvent dans un but narratif. Pour être parfaitement de bonne foi, quelques plans relèvent la mise en scène et à de rares reprises nous avons le droit à des environnements un peu moins gris.

Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ? Monobot : Inspiré de Inside et Limbo, ce jeu de plate-forme réflexion est-il à la hauteur ?

Conclusion

Points forts

  • Un gameplay qui sait se renouveler avant de devenir un peu ennyeux.
  • Les phases de puzzle pur sont réussies et rafraîchissantes.
  • Une courbe de difficulté douce, pour un jeu accessible à tous.
  • La structure de l’histoire qui nous apprend peu à peu nos origines.
  • L’ambiance sonore immersive.

Points faibles

  • Le développement de l’histoire passe essentiellement par du texte.
  • Un game design et un gameplay un peu trop classiques.
  • Le pouvoir de téléportation manque parfois de précision.

Note de la rédaction

14

Aventure accessible dans un univers intrigant et pesant, Monobot dispose d'un gameplay qui, sans réinventer le genre, parvient à se renouveler avant d'être rébarbatif. Si nous pouvons regretter le manque d'orignalité et de prise de risques au niveau du game design, la plus grande faiblesse du titre réside dans son traitement narratif. Malheureusement, le jeu n'exploite pas suffisamment son environnement visuel pour nous raconter son histoire. Au contraire, l'essentiel de la narration passe par du texte, au détriment de l'immersion. Même s'il n'atteint pas le génie narratif et le game design des jeux cultes dont il s'inspire (Limbo et Inside), Monobot est une expérience vidéoludique plaisante, qui vaut la peine de s'y intéresser.

--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
Profil de Maxwell_,  Jeuxvideo.com
Par Maxwell_, Utilisateur jeuxvideo.com
MP
PC DreamSmith Studio Ukuza Réflexion Robots
Dernières Preview
PreviewPokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Nous l'avons vu en action, voici notre avis 13 oct., 15:00
PreviewFF 14 Endwalker : Une conclusion épique pour le MMO de Square Enix ? 13 oct., 14:00
PreviewForza Horizon 5 : Notre premier avis sur l'open world motorisé que rien n’arrête 11 oct., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022