CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Humankind
  • Tout support
  • PC
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Humankind
Appréciations du jeu
16
L'avis de la rédaction
14.6
L'avis des lecteurs (23)
Test Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Humankind : Plus qu'un simple Civilization ?

134 438 vues
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
[87] - Journaliste jeuxvideo.com

Amplitude s'est à juste titre forgé la réputation d'un studio créatif, maîtrisant le 4X en proposant une vision rafraîchissante et pertinente du genre avec Endless Legend et Endless Space. Cependant, le studio français n'est pas arrivé dans le 4X par hasard et a logiquement été bercé par la version historique du style, fortement façonnée par un certain Civilization. Il était temps pour lui de donner la réplique à cet indéboulonnable géant en sortant Humankind qui, s'il ne réussit pas tout ce qu'il entreprend, est un 4X de très bonne facture.

Sur les chapeaux de roues

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Il ne faut pas très longtemps à Humankind pour prouver sa volonté de ne pas faire exactement comme les autres 4X. Si le principe de partir d'une toute petite tribu pour conduire l'humanité à la conquête des étoiles reste le même, les premiers pas en jeu sont différents de ce que nous connaissions jusqu'alors. Outre le fait que vous pouvez paramétrer le visage et les traits de caractère de votre personnage, dont l'aspect physique vous accompagnera tout au long des 6 ères du jeu, c'est dans son principe de tribu nomade que Humankind tire son épingle du jeu. Là où d'ordinaire vous devez commencer par choisir une civilisation prédéfinie qui définira les grandes lignes de votre politique d'expansion (militaire, culturelle, scientifique...), le titre d'Amplitude préfère d'abord placer tous les joueurs (l'IA et vous) sur le même pied d'égalité. Vous apparaissez donc sur une carte recouverte de brouillard de guerre à la tête d'une petite tribu nomade, et aurez pour mission d'explorer les environs. Si vous récoltez assez de nourriture pour faire passer votre tribu à 5 unités, que vous dénichez des curiosités ou que vous abattez la faune locale, vous obtiendrez assez de savoir pour franchir le cap de l'ère néolithique et choisir votre première civilisation.

"Mon premier 4X"
Humankind n'est certainement pas le 4X le plus difficile à prendre en main que vous pourrez trouver sur le marché. Au contraire, Amplitude a fait un gros travail d'accompagnement pour les nouveaux venus et permet au joueur d'affiner la difficulté des parties, notamment en activant un mode pacifiste ou en diminuant drastiquement la difficulté. Cependant, ne vous attendez pas à maîtriser tous les rouages du jeu ni même vous les voir tous expliqués. Effectivement, ce qui sera évident pour un vétéran ne le sera pas pour un néophyte et Amplitude ne répondra pas à toutes vos questions, à plus forte raison que le jeu passe à côté de son Encyclopédie, un poil mal organisée et dont la barre de recherche ne fonctionne pas toujours très bien. Cependant, l'ensemble s'avère très pédagogique, plus que la concurrence, et est une très belle porte d'entrée au genre si vous avez toujours été intimidé, mais intrigué par les 4X.

Cette exploration vous amènera naturellement à découvrir une large portion de la carte, ainsi que les précieuses ressources utiles (safran, cuivre, etc.) qu'elle renferme, ce qui vous permettra d'avoir déjà une vision de votre future expansion. Ainsi, il sera déjà possible de fonder des avant-postes sur certaines zones afin d'en prendre possession et de les convertir (ou non) en villes dans le futur. Vous pourrez tout à fait en bâtir plusieurs et également rencontrer des tribus adverses, avec lesquelles vous pourrez vous affronter sans considération diplomatique, le concept n'ayant pas encore été inventé à ce stade de l'humanité, ni véritables conséquences. Cela rend le début de partie vraiment dynamique et pose bien les bases de l'aspect « course » qui régit la plupart des mécaniques de victoire de Humankind. Car effectivement, passer du temps à l'ère néolithique est stratégiquement intéressant, mais peut s'avérer punitif, puisque le premier joueur à franchir cette ère aura le choix parmi la dizaine de civilisations proposées, chacune ne pouvant être occupée que par un seul joueur sur la partie. Si vous traînez un peu trop, vous n'aurez que les miettes puisque logiquement, l'accès aux civilisations déjà sélectionnées par les autres joueurs vous est interdit.

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Cultures et vous

Le choix d'une culture vous replace sur un terrain un peu plus connu. Vous constaterez rapidement que chacune est régie par des affinités. Les Phéniciens orienteront votre début de partie vers le commerce, les Égyptiens, vers la construction ou les Huns vers la conquête militaire. Chaque culture embarque avec elle des unités et bâtiments uniques, mais également des bonus actifs et passifs qui sont liés à leur type de jeu. Par exemple, une civilisation portée sur le commerce pourra s'approprier, en l'échange d'influence, une ressource précieuse non revendiquée par les adversaires pour profiter d'un pourcentage de sa vente. Chaque culture dispose donc de caractéristiques propres et une fois choisie, il est temps pour vous de rentrer dans le cœur du jeu.

Sur ses mécaniques de base, Humakind ne réinvente pas la roue. Effectivement, comme toujours, vos villes peuvent accueillir des quartiers spécialisés, qui se posent sur des hexagones adjacents à votre bâtiment de base ou à des quartiers déjà construits. Produire de la nourriture favorise la croissance de votre population, l'industrie, la vitesse à laquelle les bâtiments sont construits et la science la vitesse à laquelle vous recherchez de nouvelles technologies. En somme, quiconque a déjà joué à un 4X historique trouvera très vite ses marques, mais aura aussi le plaisir de remarquer une approche différente de l'évolution de la partie. Effectivement, la victoire dans Humankind n'est pas rigide et, à moins que vous ne choisissiez lors du paramétrage de la partie une condition de victoire fixe, c'est davantage l'impact que vous aurez sur le monde au bout d'un certain nombre de tours (300, par défaut) qui comptera. Pour engranger des points, il faudra passer par des exploits mondiaux (être le premier à découvrir l'écriture, à construire une merveille...), ou vous reposer sur les étoiles d'ères, qui conditionnent le passage d'une période à une autre.

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Ces étoiles d'ère sont tout simplement des objectifs à réaliser, objectifs qui correspondent aux différentes approches du jeu. Construire tant de quartiers dans vos villes pour les bâtisseurs, abattre tant d’unités militaires pour les conquérants, engranger tant de science, d'argent ou d'influence sont donc les hauts faits que vous devrez réaliser. Cependant, en fonction de la civilisation choisie, les objectifs liés à son affinité rapportent de points de renommée supplémentaires. Ainsi, une culture marchande devra certes engranger plus d'argent qu'une culture militariste pour obtenir une étoile dans cette branche, mais sera doublement récompensée en points de renommée si elle l'atteint. En revanche, vous n'aurez d'autre choix que de toucher un peu à tout. Chaque objectif ne rapporte que 3 étoiles d'ères maximum, et il vous en faut 7 pour passer à l'ère suivante, sur les 6 que comporte le jeu. Il sera donc utile de savoir quels domaines interagissent le mieux entre eux : expansion et agressivité, économie et science... à vous de voir ce que vous privilégierez. Cela apporte une beau vent de fraîcheur sur la construction de votre stratégie.

Alliance ethnique

Une fois 7 étoiles atteintes, vous aurez le choix de passer à l'ère suivante et Humankind vous propose alors deux choix. Le premier est simplement de transcender votre culture de base. Cela aura pour avantage de vous apporter 10% de plus de renommée pour chaque étoile d'ère remportée, mais aura pour effet de rendre vos bâtiments et unités uniques obsolètes passé un certain temps, ce qui est rarement l'option la plus appropriée en début de partie. Le choix le plus intéressant restera souvent de changer de culture. Le propos de Humankind est de prouver que l'histoire de l'humanité ne s'est pas construite sur la base d'une culture unique, mais plutôt sur un métissage de différentes philosophies et il parvient à très bien retranscrire ce propos en jeu. Vous pourrez alors partir avec une toute nouvelle civilisation aux affinités radicalement différentes ou opter pour une culture similaire, mais dont les effets et unités diffèrent de celle dont vous étiez à la tête à l'ère précédente. Quoi qu'il arrive, vous profiterez d'un trait d'héritage qui vous octroiera un bonus passif, qui sera conservé tout au long de la partie et qui peut se cumuler avec celui d'autres civilisations si vous en avez changé à chaque tour. Il en résulte de vraies opportunités stratégiques, qu'il faudra savamment peser pour espérer obtenir des combos puissants. Cela ouvre aussi la porte à une grande flexibilité vous permettant de vous adapter systématiquement, d'une ère sur l'autre, à la morphologie de la partie. Si vous vous rendez compte, à la fin d'une ère à la tête d'une civilisation expansionniste, que vous avez mis la main sur le de nombreuses ressources précieuses, peut-être que choisir une culture marchande offrant un bonus en argent pour chaque ressource possédée pourrait être une bonne option. À vous de choisir.

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Si cette philosophie originale marche globalement bien, elle n'est pas dénuée de défaut. Parfois les combos sont trop puissants sur certaines affinités et ne vous permettent pas assez d'en développer d'autres, et d'autres fois, les parties semblent irrattrapables ou trop mal engagées tant et si bien qu'il ne sera pas rare de préférer recommencer une session pour obtenir de meilleurs avantages. Enfin, nous l'évoquions plus haut, Humankind est une course aux points de victoire, et si une civilisation a atteint l'ère suivante avant vous, vous n'aurez d'autre choix que de prendre les cultures restantes. Dans ce cas, si vous étiez purement militariste et qu'il ne vous reste que des civilisations basées sur l'économie, vous n'aurez peut-être pas l'envie de continuer dans cette voie ou de réadapter toute votre stratégie pour finir la partie. C'est sans doute là un souci d'équilibrage d'une part et de contenu d'autre part. Peut-être que davantage de cultures auraient été une option viable pour éviter de frustrer le joueur qui, désireux de peaufiner sa stratégie, n'a pas été assez rapide pour changer d'ère et prendre la tête d'une culture « fraîche » avec ce que cela comprend de nouvelles unités.

En attendant le tour suivant...
Techniquement, Humankind s'en sort plutôt bien. Nous avons certes assisté à quelques bugs qui nous ont été signalés avant même notre premier tour et qui devraient être corrigés d'ici une poignée de patchs, mais pas de quoi ruiner votre partie. En revanche, et c'est bien là le fléau décidément indéboulonnable de n'importe quel 4X, les tours les plus avancés peuvent prendre un certain temps avant de vous laisser reprendre la main sur le jeu. Il faudra donc, comme toujours, attendre que l'IA finisse sa rotation avant de faire la vôtre.

Influence et stabilité

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

Humankind ne s'arrête pas à son brassage de culture pour proposer un regard neuf sur le 4X. Effectivement, il propose deux concepts qui sont liés : l'influence et la stabilité. L'influence est une ressource utile pour votre expansion. Effectivement, vos villes ne croissent pas naturellement. Lorsque vous établissez un avant-poste quelque part, il vous coûte de l'influence, mais n'est pas encore une cité. Cependant, les frontières qu'il occupe sont clairement identifiées sur la carte. Lorsque vous convertirez, en l'échange d'influence à nouveau, l'avant-poste en ville, vous pourrez savoir avec précision sur combien d'hexagones vous pourrez bâtir vos quartiers. Toutefois, chaque construction de quartier provoque de l'instabilité dans vos régions, instabilité qui peut se transformer en migration de la population voire en révolte, ce qui impactera grandement votre production et votre soutien de guerre, qui symbolise l'enthousiasme que votre peuple aura à défendre votre cité en cas de siège. L'expansion de vos villes ne se fera donc pas naturellement et avoir plus de cités qu'autorisé par le jeu (nombre qui peut être augmenté par des recherches ou des politiques) provoquera une grande instabilité dans votre empire. Ainsi, pour étendre vos territoires, vous devrez bâtir des avant-postes sur des frontières adjacentes à vos villes et les absorber. En l'échange d'influence, ces avant-postes seront intégrés à la ville de rattachement et leurs frontières avec. Plus tard, vous pourrez même absorber des villes entières et les fusionner avec votre capitale, autant pour accroître votre productivité que pour contrer le nombre limité de villes que vous pouvez construire. Cependant, le coût pharaonique de l’absorption d'une ville vous dissuadera souvent de le faire, et vous fera privilégier l'approche d'une partie basée sur plusieurs grosses villes. C'est ici sans doute encore un souci d'équilibrage de chiffres qui pourra être rectifié à terme.

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization

L'influence ne s'arrête d'ailleurs pas là, et, si elle est assez puissante, pourra vous conduire à impacter directement les civilisations voisines, jusqu'à vous conduire à absorber des peuplades indépendantes sans passer par la case guerre. Vous pourrez même débloquer des griefs (oppression du peuple) pour exiger de vos voisins qu'ils vous cèdent le contrôle d'une région. Humankind est d'ailleurs plutôt pertinent, voire recommandé, pour les joueurs pacifistes, qui pourront étendre leur empire sans trop avoir à se préoccuper de l'armée.

En revanche, les plus militaristes vous pourront profiter de combats assez classiques dans le fond, puisqu'au tour par tour, mais qui disposent d'une profondeur tactique assez poussée par rapport à la concurrence. Effectivement, lors des batailles, une zone délimite les endroits où vous pourrez déployer puis déplacer vos différentes unités. Il faudra impérativement prendre en considération la morphologie du terrain, jouer avec les reliefs, les rivières ou toute autre entrave au déplacement et vous assurer de bien positionner vos armées pour prendre l'ascendant sur vos adversaires. Par ailleurs, chaque camp dispose d'un petit drapeau dans sa zone de combat et, si vous parvenez à placer une unité sur le drapeau adverse, la bataille sera gagnée, ce qui offre tout de même une alternative agréable au traditionnel match à mort. Ajoutez à cela de nombreuses unités, des sièges et autres joyeusetés guerrières et vous comprendrez que le combat n'a pas été négligé par Amplitude.

Humankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de CivilizationHumankind : Un très bon 4X dans l'ombre de Civilization
Un peu de narration ne peut pas nuire
Conformément à l'amour qu'entretient Amplitude envers la narration, Humankind ne déroge pas à la règle. En fonction du déclenchement de certains événements propres à vote manière de jouer, des planches de textes apparaîtront, vous laissant décider du sort économique d'une ville sur quelques tours, ou d'une politique générale à adopter pour régir votre empire. Certes, si vous multipliez les parties, vous serez confronté aux mêmes situations que vous ne prendrez plus la peine de lire, et opterez pour des choix plus efficaces pour votre stratégie qu'en fonction de votre morale. Cependant, au fil des parties, des politiques insoupçonnées seront à découvrir, prouvant en cela que le jeu cherche toujours à s'adapter à vos actes et à y apporter une certaine cohérence d'un point de vue narratif. Notez d'ailleurs qu'un narrateur ne manquera pas de commenter votre stratégie d'un tour sur l'autre, non sans un certain humour, qui tranche beaucoup avec le sérieux du genre.

Il est peut-être même recommandé d'y avoir recours pour ressentir davantage l'aspect purement « 4X » de Humankind. Car si l'approche pacifique est celle que nous avons privilégiée dans nos différentes parties, une certaine redondance s'est fait ressentir sur les derniers tours. Souvent, les dés sont jetés bien avant le coup de sifflet final, et si vous vous cantonnez à une stratégie assez fixe, vous ressentirez sans aucun doute un léger manque de dynamisme qui vient d'actions assez répétitives que vous serez contraints de faire pour garder le cap. Cela peut-être dû à certaines mécaniques simplifiées qui aurait pu gagner à être approfondies, comme la religion, assez effleurée, la pollution, peu claire, ou le commerce assez simplifié. La diplomatie est quant à elle d'une grande accessibilité, mais il n'est pas toujours requis d'y avoir recours outre mesure pour gager votre partie.

Conclusion

Points forts

  • Le changement de culture par ère, vraie bonne idée bien retanscrite en jeu
  • Un début de partie nomade très bien pensé
  • L'approche purement pacifique possible, et viable
  • Des combats plus tactiques que chez la concurrence
  • Des événements narratifs qui fonctionnent bien
  • Bande son tout simplement exquise
  • Très joli
  • Des tutoriels plutôt bien conçus pour découvrir le genre

Points faibles

  • La possible frustration dans la course à la civilisation lors du passage d'une ère à une autre
  • Quelques soucis d'équilibrage (combos passifs, coûts d'absorption...)
  • Certains aspects (religion, commerce) peu approfondis
  • Quelques civilisations supplémentaires n'auraient pas été de trop
  • Des derniers tours un peu longs, comme toujours
  • Encyclopédie pas vraiment efficace

Note de la rédaction

16
Joli, malin, superbement mis en musique et intelligent dans ses mécaniques de brassage de cultures, voilà bien des qualités que l'on peut reconnaître à Humankind. S'il n'évite pas les écueils de nombreux 4X, avec des parties qui traînent parfois en longueur ou des problèmes d'équilibrage, il reste une vision rafraîchissante du genre, qui peut constituer une belle porte d'entrée pour les nouveaux venus. Les vétérans, quant à eux, percevront certes l'ombre de Civilization qui plane un peu trop intensément sur l'aura de Humankind, mais ils en apprécieront incontestablement l'originalité et les multiples approches tactiques, pour des parties qu'ils enchaîneront sans déplaisir. Humankind est assurément un jeu qui gagnera en profondeur et en longévité avec le temps, Amplitude étant réputé pour être attentif aux retours de la communauté et prendre soin du suivi de ses jeux. Notez pour finir que le titre est disponible sur le Game Pass et Stadia
14.6

L'avis des lecteurs (23)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Stadia Amplitude Studios Sega Gestion 4X City Builder Jouable en solo Multi en ligne
Dernières Preview
PreviewMarvel's Midnight Suns : Une aventure des Avengers aussi épique que le MCU ? 17 nov., 15:00
PreviewThe Callisto Protocol : un simple Dead Space-Like ou un innovant successeur gore et effrayant ? 26 oct., 17:10
PreviewThe Devil in Me : en attendant Halloween, le nouveau Dark Pictures nous fait peur 24 oct., 18:00
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
La vidéo du moment