Menu
Chivalry 2
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Chivalry 2 / Tests Chivalry 2 /

Test du jeu Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Chivalry 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Indee
L'avis de Indee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 juin 2021 à 15:18:28
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount PS5 33.00€ Amazon PS5 35.99€ Amazon PC 37.33€ Fnac Marketplace PC 39.99€ Amazon Xbox Series 39.99€ Cdiscount Xbox Series 39.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Chivalry 2 : Un nouveau trailer pour la route, à 5 jours de la sortie

53 819 vues

Près de dix ans après la sortie du quasi-culte Chivalry : Medieval Warfare, le studio Torn Banner remet le couvert avec un second épisode, annoncé en 2019 et finalement reporté pour le milieu de cette année. Le temps est donc enfin venu, mais depuis ces premières batailles sanglantes et jouissives, un autre spécialiste de la joute médiévale - plus technique que le premier Chivalry - est entré dans l’arène : un certain Mordhau. Est-ce que Torn Banner parvient à tirer son épingle du jeu malgré tout ?

Petit point technique :
Les screens présents dans ce test sont issus de la version PS5 de Chivalry II, dont le rendu est similaire au PC. Pour voir à quoi ressemble le jeu sur PS4, nous vous avons préparé une capture dédiée que vous trouverez tout en bas de cet article. Nous avons d'ailleurs rencontré quelques freezes sur cette mouture, mais rien de bien pénalisant. Nous avons débuté notre test après la sortie du jeu, et n'avons donc pas rencontré de souci de connexion particulier.
Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Qu’il est agréable de prendre les armes dans Chivlary II. Tout comme son aîné, le titre de Torn Banner est un défouloir médiéval en ligne - à la 1ère ou à la 3ème personne - avec un gameplay assez simple : vous pouvez réaliser trois attaques principales avec votre arme (verticale, horizontale, coup d’estoc) qu’il est possible de rendre légère ou lourde, à quoi viennent s’ajouter une frappe spéciale et quelques subtilités bien senties, comme le fait de pouvoir plaquer au sol ou déclencher un assaut chargé lors d’un sprint. Sans oublier d’autres astuces, à l’instar du dash, du coup de savate et d’un délicieux petit choc avec la garde de l’arme, dans le but ultime de déstabiliser voire de briser la garde de l’ennemi. On est donc bien loin du système de jeu multi-directionnel de Mordhau. Mais il faut quand même garder un oeil sur sa barre d’endurance, qui diminuera à chaque attaque que vous donnez ou recevez, histoire de ne pas se retrouver à bout de souffle, sans la possibilité de riposter.

Plus fun, plus drôle

Bien sûr, ce n’est pas parce que ce n’est pas ultra-réaliste que c’est ennuyeux, et avec cette suite, le studio Torn Banner réussit avec brio à rendre sa formule encore plus jouissive sans pour autant négliger les subtilités de gameplay, qui récompenseront celles et ceux qui y passeront des dizaines d’heures (on en parle un peu plus bas). Cette réussite tient en deux mots : “lancé d’armes”. Dans Chivalry II, il est en effet possible de balancer toutes les parties de son arsenal pour faire tomber l’adversaire : votre épée, hache, massue, lance, bouclier. Mais aussi de ramasser le moindre objet tombé au combat, dans la limite d’une arme principale et d’une arme secondaire, mis à part pour les classes de personnage qui peuvent porter deux gros joujoux dans les poches. De quoi vite créer des situations guignolesques.

Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Lors de nos sessions de jeu, il nous est par exemple arrivé de lancer puis de planter notre lame dans l’adversaire, pour ensuite la récupérer et lui asséner le coup final. Voire de nous retrouver sans arme après avoir tout envoyé sur l’ennemi, et de trouver par miracle de quoi se défendre pour enfin gagner, à notre plus grande surprise. Et ces situations délicieusement décalées fonctionnent très bien avec l’humour omniprésent de Chivalry II. Pour faire simple, une touche de votre manette est entièrement dédiée à l’envoi de cris, pour ponctuer héroïquement chacun de vos assauts. Appuyez longuement sur cette même touche pour déclencher tout un tas d’expressions différentes. Le studio Torn Banner vous le dira directement dès le tutoriel : le roleplay occupe une place importante dans Chivalry II. Alors faîtes-vous plaisir.

Chivalry II - Combats dans la fosse (PS5)

Assez joli, bien pensé

Vu de l’extérieur, le titre a des airs de gros défouloir écervelé, et c’est en partie ce qu’il est. Sans trop se prendre la tête avec les subtilités de gameplay, il est très facile de prendre du plaisir. Au-delà de l’humour, l’ambiance, le sound design et l’impact des coups fonctionnent parfaitement, et on s’étonnera souvent du bruit sourd d’une lame se fracassant contre un bouclier, ou d’une flèche qui passe in-extremis à côté de votre tête. Surtout que dans les combats contre de nombreux joueurs, il est plutôt aisé de faire des ravages, en chargeant violemment dans le dos d'adversaires qui s’acharnent déjà sur vos amis. Mieux, la réalisation de Chivalry II donne souvent le sentiment de prendre part à une véritable guerre médiévale, grâce à des batailles scénarisées qui vous feront enchaîner les objectifs (brûler un village, enfoncer une enceinte, protéger le roi) sur des cartes à l’ambiance réussie. Sans oublier la réalisation du titre, régulièrement plutôt joli.

Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Et il ne faudrait pas non plus oublier un autre point important : le level design particulièrement soigné du nouveau jeu de Torn Banner. Pour les cartes les plus vastes, après des heures de jeu, vous trouverez encore des détails inédits, que ce soit des objets - parfois débiles - à balancer sur vos ennemis (pierres, tonneaux, choux, poules), de nouveaux passages pour contourner l’adversaire, ou encore des pièges à activer. De quoi pimenter les combats. Le tout en alternant petits couloirs et zones ouvertes, et ainsi affrontements en groupe et en face à face. Ce qui participe en plus au côté addictif de Chivalry II.

On tourne en rond ?

Chivalry II : Des joutes médiévales encore plus jouissives que par le passé ?

Mais si vous n’êtes pas là pour rigoler et que vous voulez vous livrer à l’art noble du combat, c’est possible. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devrez maîtriser quelques subtilités, dont les parades, où il faudra déclencher la même attaque que l’adversaire avant l'impact tout en maintenant la garde pour prendre l'avantage, obligeant à bien lire les gestes ennemis. Aussi, si vous faites pivoter la caméra au moment de faire une attaque horizontale, celle-ci gagnera en portée. Bien sûr, prendre la peine de viser pourra s’avérer très puissant. De quoi tenter de contourner les boucliers quand tout semble perdu.

L’impact des coups est de plus bien plus lisible dans ce deuxième épisode, avec des indications sur la fragilité du bouclier adverse en temps réel, au niveau du réticule. Au rang des autres améliorations, le maniement de l’arc est bien plus plaisant qu’auparavant, et la personnalisation des quatre classes (archer, avant-garde, fantassin, chevalier, bien équilibrés avec des armes et des atouts qui leur sont propres), plus poussée. De nombreux bons points un peu desservis par le faible contenu de Chivalry II, qui propose en l’état un mode “objectifs mixtes” (enchaînement de match à mort par équipe et combats scénarisés à 64 ou 40 joueurs) et un mode “Chacun pour soi” qui parle de lui-même, le tout sur huit cartes. Où sont les duels en face à face ? Cela devrait bientôt arriver. En attendant, on retourne avec plaisir sur le champ de bataille.

Chivalry II - On s'essaye à l'arc (PS4)

Points forts

  • Gameplay accessible avec ses subtilités
  • Lancer n’importe quelle arme, un plaisir
  • Humour omniprésent et très efficace
  • Un véritable effort de mise en scène
  • Un level design riche et ingénieux
  • Sound design aux petits oignons

Points faibles

  • Petit manque de contenu au lancement
  • Pas mal de freezes sur la version PS4

Avec Chivalry II, le studio Torn Banner réussit avec brio à étoffer et à moderniser la formule du premier opus. Encore plus jouissif, le gameplay du titre gagne en subtilité sans sacrifier l'accessibilité. Il est donc tout à fait possible de foncer dans le tas en beuglant - avec une touche uniquement dédiée à ça - et prendre par surprise ses adversaires dans le dos. Ou faire preuve de technique lors d'un duel à la loyal, en face à face, au détour d'un couloir. En l’absence pour l’instant d’un mode uniquement dédié au un contre un, Chivalry II parvient à faire varier les situations grâce à son seul level design, particulièrement bien pensé pour les cartes les plus grandes. Dans ces dernières, des batailles scénarisées en plusieurs phases vous donneront le sentiment de prendre part à une vraie baston médiévale, grâce à un sound design et une mise en scène très réussie. Et le tout regorge de petites subtilités (des jeux objets insolites à balancer, des chemins à emprunter pour contourner l’ennemi), comme dans les cartes plus resserrées, dédiées au match à mort par équipe. Ces découvertes fréquentes ainsi que le gameplay efficace de Chivalry II (qui variera en fonction de votre classe - archer, guerrier lourd ou léger - avec des armes à débloquer) rend la formule particulièrement addictive. Après chaque partie, on a donc qu’une envie : retenter sa chance au combat en criant exagérément. Ainsi, malgré un léger manque de contenu au lancement, on ne peut que vous inviter à prendre les armes.

Note de la rédaction

16
13.2

L'avis des lecteurs (28)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Indee,  Jeuxvideo.com
Par Indee, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC PS5 PS4 Action FPS Combat Torn Banner Studios Tripwire Interactive Moyen-Age
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Battlefield 2042
22 oct. 2021
3
Far Cry 6
07 oct. 2021