Menu
World of Warcraft Burning Crusade Classic
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / World of Warcraft Burning Crusade Classic sur PC /

Test du jeu Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ? sur PC

World of Warcraft Classic
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Laerezh
L'avis de Laerezh
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
26 juin 2021 à 13:08:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.7/20
Test Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?
,

Contributeur

A peine deux ans après la sortie de World of Warcraft Classic, la version remasterisée de World of Warcraft, Blizzard déploie Burning Crusade Classic, la première extension de l'époque retravaillée pour l'occasion. De quoi retourner en Outreterre ?

Avec cette extension, où en sommes nous de l'histoire de World of Warcraft ? Réponse ici : Alors que les héros d'Azeroth sont une fois de plus parvenus à vaincre les armées déferlantes de la nécropole de Naxxramas, une menace inédite refait surface. En effet, le Seigneur funeste Kazzak a profité de cette diversion pour rouvrir la Porte des Ténèbres (lien entre les deux mondes distincts que sont Azeroth et Draenor), permettant aux serviteurs démoniaques de la Légion Ardente de s'abattre en Azeroth alors que lui retourne commander ses troupes depuis la planète dévastée qu'est Draenor, désormais appelée l'Outreterre. A vous maintenant de passer la Porte des Ténèbres pour le retrouver...

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?

Des sensations d'époque

Dans la continuité directe de WoW Classic, les sensations à l'instant où l'on franchit l'immense Porte des Ténèbres sont intactes pour le jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs de Blizzard. Tout semble gigantesque, de ce portail entre Azeroth et Draenor aux armées de démons qui se dressent devant nous dès nos premiers pas, jusqu'à la taille même des zones et des édifices qui s'y trouvent.

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?
On met les pieds dans un monde désolé, ravagé par une magie destructrice ayant conduit à leur perte les autochtones... Et le moins que l'on puisse dire c'est que cela se voit tout autour du joueur durant son épopée et particulièrement dans la Péninsule des Flammes Infernales, la première zone que l'on a l'occasion de découvrir. Toutes les sensations sont intactes, certes, néanmoins l'équipement acquis très simplement dans WoW Classic rend l'expérience menant au niveau maximum plus triviale qu'une dizaine d'années plus tôt. Peu de défis en termes de montée de niveaux donc et même la durée de celle-ci est raccourcie, si tant est que l'on se trouve aux bons endroits au bon moment ! Mais même si cela peut en gêner certains, nous finissons par accepter pour apprécier le voyage et renouer avec l'Outreterre. De quoi se laisser transporter une seconde fois par les paysages très hétérogènes de cette planète dévastée.

Tout vieux, tout neuf

L'une des choses qui marquera sans doute les joueurs de l'époque (ou ceux ayant pris l'habitude de jouer sur des serveurs d'antant), c'est la qualité de l'interface et des options graphiques. Même si le jeu ne propose pas des graphismes aussi poussés que ceux de Shadowlands, il fonctionne désormais sous le moteur graphique de l'extension Legion (2016), proposant ainsi tout un panel d'options inédites et une interface largement améliorée. Le contenu est lui aussi sensiblement corrigé et "perfectionné" si l'on peut dire. Alors que l'on pourrait s'imaginer qu'il s'agit d'une copie conforme de The Burning Crusade, en réalité Burning Crusade Classic profite d'un patch inédit reprenant le jeu tel qu'il était lors du déploiement de l'ultime mise à jour de l'extension originale (The Burning Crusade donc), mais avec quelques "nouveautés" .

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?

Le principe consiste à proposer un déploiement progressif des raids et saisons JcJ (joueurs contre joueurs) de l'époque par le biais de cinq phases majeures de contenus, tout en laissant les joueurs apprécier l'équilibrage des classes de la fin de The Burning Crusade. De la même façon, quelle que soit la phase déployée, tous les boss et raids des donjons sont dans leur version "pré-nerf" (avant de les rendre plus faciles pour tous) afin d'être des défis de taille. Notez par ailleurs que certaines modifications nous étonnent et voient disparaitre, ou apparaitre, plusieurs monstres et objets de The Burning Crusade dans ce Burning Crusade Classic. Ainsi et sans rentrer dans les détails, sachez que bien que cela soit moins perceptible que dans WoW Classic, Burning Crusade Classic s'avère moins difficile que le jeu d'origine.

Un plaisir retrouvé

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?

Finalement, Buring Crusade Classic montre ses premières vraies difficultés lorsque vous entrez dans les donjons héroïques (en version difficile) à 5 joueurs et que vous entamez les premiers raids en groupe de 10 à 25 joueurs. Si dans Shadowlands (la version actuelle de WoW), il faut souvent courir après le temps pour terminer rapidement les donjons (en mode Mythique +, la difficulté la plus élevée), le plaisir dans Burning Crusade Classic réside plutôt dans le temps que vous allez prendre pour dominer au mieux les challenges de chaque donjon. On se retrouve ainsi à devoir faire attention à ne pas subir les assauts de deux groupes de créatures à la fois, à poser des pièges et autres contrôles de foules pour éviter d'être submergé. Ici, on ne fonce pas dans le tas, on prend le temps d'observer la situation, on monte une stratégie et on y prend du plaisir. Et vous l'aurez compris, il s'agit d'une recette qui fonctionne parfaitement ! De la même façon, il faut comme à l'époque déverrouiller les accès à ce contenu de haut niveau et même si cela peut paraitre contraignant pour certains, cela donne une vraie valeur à l'investissement du joueur dans ces épreuves.

Du sang dans l'arène

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?

Bien sûr, le coeur de The Burning Crusade était le PvP et c'est également le cas dans Burning Crusade Classic. L'un des points forts de cette extension et des quelques suivantes, c'est l'introduction de la Résilience (une résistance aux dégâts PvP) sur l'équipement obtenu par le biais des champs de bataille et de la nouvelle fonctionnalité, les arènes. Pour résumer, les joueurs PvP bénéficient d'armes et d'armures avec de la Résilience dédiées à cette activité, ce qui les rend plus forts que les joueurs PVE qui parcourent les donjons et raids à longueur de temps et qui n'en sont donc pas encore dotés. Si ce système fut une révolution à l'époque de The Burning Crusade, il n'était pas encore maitrisé et Burning Crusade Classic a le même problème : certaines classes sont naturellement plus avantagées en PVP que d'autres et c'est donc toujours le cas ici. Du coup, vous allez croiser beaucoup de mages et de voleurs en PvP dans Burning Crusade Classic. Et ça n'est pas toujours agréable (je joue guerrier :)) ! Pourtant, parmi les bons points, on peut citer l'intégration d'un titre exclusif pour la Saison 1 de Burning Crusade Classic : il s'agit du Gladiateur infernal, un titre à l'origine indisponible puisque les titres à suffixe décernés aux Gladiateurs dits "Rang 1" sont apparus avec la Saison 2 dans l'extension d'origine. Cependant, Blizzard tient à rendre le matchmaking efficace (trouver des adversaires à tout instant) et de se fait a décidé d'élargir le nombre de joueurs éligibles en PVP en simultané au niveau européen (ce n'était pas le cas à l'époque de The Burning Crusade). Cela signifie que vous allez devoir affronter plus de joueurs et surtout plus de meilleurs joueurs pour atteindre le haut du classement donc obtenir vos récompenses. Vous êtes prévenus !

Un abonnement pour jouer à tous

L'un des principaux points forts de cette extension, c'est la flexibilité qu'offre Blizzard aux joueurs dans leur accessibilité aux différentes versions du jeu. A l'instar de WoW Classic, Burning Crusade Classic ne coûte pas le moindre euro supplémentaire et seul un abonnement standard à World of Warcraft est requis pour jouer. Véritable révolution dans la façon de procéder de la firme américaine, les royaumes de WoW Classic ne sont pas remplacés par ceux de son extension, non. Au lieu de cela, ils sont scindés en deux, sur deux versions différentes du jeu et les joueurs ont le choix d'envoyer leurs personnages sur The Burning Crusade ou de les laisser sur World of Warcraft Classic lors de leur première connexion... Mais attention, subtilité : vous pouvez mettre vos avatars sur les deux versions à la fois. Le seul bémol de cette fonctionnalité étant que la copie sur les deux versions du jeu à la fois est payante à hauteur de 14,99€... La copie sur l'une ou l'autre version exclusivement est cependant totalement gratuite, seul le "clonage" est payant !

Burning Crusade Classic : L'Outreterre sous son meilleur jour ?

Pour le même prix, les joueurs ont ainsi accès à WoW Classic, Burning Crusade Classic et Shadowlands, une offre qui rend l'abonnement mensuel bien plus alléchant qu'il n'a pu l'être ces quinze dernières années. Finalement, ce nouveau système est plutôt bien pensé puisque les mises à jour de contenu de Burning Crusade Classic ne sont jamais déployées en même temps que celles de Shadowlands. Les joueurs ont ainsi le temps d'apprécier l'une ou l'autre époque du jeu quand bon leur semble, sans se presser, et on ne peut que saluer cette petite attention de la part de Blizzard !

Points forts

  • Des améliorations graphiques largement appréciables
  • Une interface plus agréable issue du jeu moderne
  • Un contenu PvE proposant un challenge décent pour les débutants
  • La Résilience, le réel point fort en PvP
  • Des sensations exceptionnelles au moment de la (re)découverte du contenu
  • Une évolution notable du gameplay

Points faibles

  • Le matchmaking et les récompenses des arènes ne sont plus limités au serveur du joueur uniquement
  • Une simplicité déconcertante si tant est que l'on s'implique un minimum dans le jeu
  • Trop de liberté accordée aux joueurs sur certains points (boosts, aucune limite d'or au moment du transfert sur les royaumes de Burning Crusade, etc...)
Pour les joueurs chevronnés (et même un peu intolérants), les changements sur Burning Crusade Classic (comparé au jeu original The Burning Crusade) ne sont pas forcément bienvenus dans le sens où ils perturbent l'équilibre historique du titre. Ceci étant, pour les nouveaux venus, cela a l'avantage de leurs permettre de mieux profiter du contenu de l'ensemble de cette extension. Même si tout n'est pas parfait, certains éléments sont très plaisants à retrouver, dont notamment l'exploration, la Résilience ou l'obligation de déverrouiller certains accès pour accéder au contenu de très haut niveau. Burning Crusade Classic est donc une suite logique et globalement réussie de WoW Classic, les nostalgiques comme les nouveaux joueurs peuvent aisément y trouver leur compte, même si certains rechigneront sur les modifications apportées au matériel d'origine.

Note de la rédaction

15
9.7

L'avis des lecteurs (20)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Laerezh,  Jeuxvideo.com
Par Laerezh, Utilisateur jeuxvideo.com
MP
MMORPG PC Blizzard Entertainment
Dernières Preview
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
PreviewWorld War Z Aftermath : Une vue FPS pour jouer façon Left 4 Dead ? 07 sept., 16:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
3
New World
28 sept. 2021