Menu
Destiny 2 : La Saison des Élus
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux MMOFPS / Derniers tests jeux vidéo / Destiny 2 : La Saison des Élus /

Test du jeu Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Destiny 2 : La Saison des Élus
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de scie-le-vin
L'avis de scie-le-vin
MP
Administrateur jeuxvideo.com
21 avril 2021 à 16:53:18
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.6/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Test Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement
70 316 vues

Le Corbeau est officiellement de retour à la Tour et les Cabals sont aussi de nouveaux de la partie. Mais est-ce suffisant pour rendre cette saison intéressante ?

Depuis quelques saisons, Destiny 2 réalise une course contre-la-montre au niveau de son univers. Bungie prépare doucement, mais surement l'arrivée de la prochaine extension - La Reine Sorcière, repoussée à 2022, si bien que l'on découvre davantage de lore que par le passé et que celui-ci est proposé de manière plus régulière.

Un scénario percutant, mais long au démarrage

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Et pour cause, la Saison des Élus s'est dévoilée durant les neuf premières semaines, à raison d'une grosse quête hebdomadaire, traçant l'histoire. Histoire qui nous mène aux côtés de Zavala, mais aussi d'Osiris et du Corbeau (qui est en fait Uldren Sov, mais réincarné et caché sous un masque lorsqu'il est à la Tour afin qu'on ne le reconnaisse pas). Les Cabals sont de retour, désormais menés par l'impératrice Caiatl, qui n'est autre que la fille de Calus, empereur déchu qui nous a mis à l'épreuve dans les raids du Leviathan. Elle souhaite passer un marché, mais il est empoisonné : l'humanité doit mettre le genou à terre face à sa toute-puissance et ainsi intégrer une vaste armée d'esclaves.

Zavala, principal acteur de cette saison, n'entend pas s'y conformer et va davantage nous guider vers un combat sur le long terme, où chaque gardien doit combattre des Cabals à travers des Champs de Bataille. A l'issue des diverses semaines de scénario, on part enfin affronter le champion de l'impératrice, donnant lieu à quelques révélations et surtout à un épilogue particulièrement épique.

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Si l'histoire de cette saison vous paraît très éloignée du scénario principal autour des Ténèbres, il n'en demeure pas moins proche, puisque si le démarrage n'est pas évident, et s'avère même plutôt classique et sans grand intérêt, les morceaux de lore qui se sont dévoilés au fil des semaines révèlent des éléments, certes assez maigres, mais néanmoins très prometteurs pour la suite de l'aventure. La présence du Corbeau à la Tour (au sein d'une zone réussie, bien que globalement inutile, le CIMU), tout comme la révélation de son identité, et l'écriture qui s'en suit, s'avèrent de très bonne qualité, et un pas de plus vers la rédemption pour un personnage détesté par la plupart des joueurs depuis qu'il a assassiné Cayde-6 dans l'extension Renégats. Le chemin est encore long avant que ce protagoniste qui n'a plus aucun souvenir depuis sa réincarnation devienne véritablement notre ami, mais les scénaristes glissent ici et là des dialogues qui font véritablement réfléchir sur son implication dans les mois à venir.

Une seule "vraie" nouvelle activité

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Outre ses différentes quêtes scénarisées hebdomadaires, la Saison des Élus apporte avec elle une nouvelle activité jouable en matchmaking : les Champs de Bataille. Se déroulant dans des portions inédites de planètes que l'on connaît déjà, ils offrent aux joueurs plusieurs sections à conquérir face aux Cabals (et parfois d'autres ennemis), avec des sous-objectifs, et un affrontement final avec un boss.

Si dans un premier temps, on s'amuse pas mal en découvrant les différentes décors, on tourne malheureusement très vite en rond. Autant vous le dire, je n'ai jamais terminé l'objectif hebdomadaire nécessitant d'en compléter 6 pour recevoir un Engramme, car la lassitude frappe très vite. Avec seulement 4 Champs de Bataille, et un principe qui ne change pas d'un iota, on se contentera de faire les Champs de Bataille (seulement 2 par semaine) nécessaires pour faire avancer la quête de la saison. D'autant plus qu'on ne peut pas dire que Bungie ait été très généreux niveau loot, et qu'on gardera subtilement le stuff que l'on a déjà depuis plusieurs mois (voire années), à l'exception de certaines armes.

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Car la quête principale de la Saison des Élus ne se contente pas de nous envoyer en Champs de Bataille : comme d'habitude, il va aussi falloir faire et refaire (encore, et encore) des activités qu'on a largement purgé depuis longtemps, notamment dans le cadre des Défis Saisonniers, où le farming nécessaire dépasse largement les limites du raisonnable par rapport à la carotte. Et la suppression de planètes à l'occasion de l'extension Au-delà de la Lumière n'améliore pas vraiment la redondance, chose dont nous parlions déjà dans le test de la Saison de la Traque.

Mais aussi de l'excellence

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Même si « les Champs de Bataille » est l’unique nouvelle activité du jeu, on note néanmoins la présence de quelques éléments particulièrement intéressants. Du côté des Assauts, les fans retrouveront avec plaisir deux des instances à trois joueurs les plus réussies de Destiny premier du nom : S.A.B.R.E Déchu et Le Repaire des Diables. Ne vous excitez pas pour autant : l'expérience n'a pas changé, Bungie s'est simplement contenté de les adapter avec le gameplay de Destiny 2 et c'est tout. Cela permet néanmoins de renforcer un peu la proposition, bien pauvre depuis la mise en place du Coffre à Contenu'''.

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

Il y a cependant une nouvelle quête exotique : Présage. On tient probablement là ce qui fait l'excellence de Destiny. Il s'agit d'une mission, plutôt longue et très exigeante - et sans matchmaking, à l'ambiance incroyable, qui ravira les fans de la saga Alien. Notre gardien s'embarque dans une mission de sauvetage à bord d'un vaisseau plongé dans les Ténèbres, cherchant une transmission émise par un autre de ses coéquipiers. Outre l'aspect très horrifique, le level design, fait d'énigmes, est excellent, et le défi à la hauteur pour ceux qui cherchent du contenu à faire une fois le niveau de Puissance maximum atteint. D'autant plus qu'une version "Maîtrise", beaucoup plus corsée, est au rendez-vous.

Ca ne remplace pas un raid, c'est sûr, mais à l'instar de la quête du Murmure, Bungie montre que lorsqu'il veut inover, il y arrive. Dommage que le reste de la saison ne ressemble donc pas davantage à cela.

Des bugs en pagaille

Destiny 2, la Saison des Elus : de l'excellence à l'agacement

C'est le plus gros point noir de cette Saison des Élus. Les bugs sont particulièrement nombreux, et à chaque "fix", il y en a encore d'autres qui arrivent. La situation fut proche de l'inacceptable lorsque Bungie a annulé par trois fois son event PvP de haut niveau, le Jugement d'Osiris. Et sur PC, les cheaters sont de plus en plus nombreux, gâchant de fait l'expérience globale sur cette activité - et plus généralement du PvP. Sans compter un nombre d'armes et d'armures désactivés au fil des semaines qui dépasse l'entendement.

Si on peut excuser un certain manque de finition depuis plusieurs mois en raison de la pandémie mondiale, rendant les sessions de playtests plus difficiles à organiser, avec cette saison, la situation est parfois devenue complexe.

Les notes
+Points positifs
  • Le scénario saisonnier très réussi
  • La quête du Présage
  • Le retour des Assauts de Destiny 1
  • Le Corbeau et le CIMU
-Points négatifs
  • Les Champs de Bataille trop peu nombreux
  • C'est un peu court jeune homme
  • Beaucoup trop de bugs
  • Un farm indigeste et non-gratifiant
  • Un Passe Saisonnier de plus en plus inintéressant

Avec la Saison des Élus, Bungie passe de l'excellence à l'agacement en un temps parfois record. Si le scénario saisonnier vaut clairement le détour, et que la quête du Présage est sans doute ce qu'il y a eu de mieux dans Destiny 2, le reste, comme les Champs de Bataille et un nombre impressionnant de bugs (et de cheaters), commencent à devenir sérieusement problématique. Ne serait-il pas temps d'agir et ne pas réitérer encore les mêmes erreurs ?

Profil de scie-le-vin
L'avis de scie-le-vin
MP
Administrateur jeuxvideo.com
21 avril 2021 à 16:53:18
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.6/20
Dernières Preview
PreviewRatchet & Clank Rift Apart : La future vitrine technique de la PS5 ? Il y a 10 heures
PreviewNew World : nous avons pu jouer à une expédition du MMO de Amazon Games, nos impressions 11 mai, 17:12
PreviewSniper Ghost Warrior Contracts 2 : le jeu de tir tactique qui vise juste ? 04 mai, 15:00
Les jeux attendus
1
Biomutant
25 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022