Menu
Shadow Man : Remastered
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Shadow Man : Remastered / Shadow Man : Remastered sur PC /

Test du jeu Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ? sur PC

Shadow Man : Remastered
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 avril 2021 à 13:16:54
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Shadow Man Remastered : Nightdive dévoile un second teaser

35 766 vues

Pour les joueurs qui ne possédaient qu’une Nintendo 64 durant la cinquième génération de consoles, Shadow Man tient une place particulière dans leur cœur. Comme les premières fois ne s’oublient pas, le titre édité par Acclaim représente pour eux la découverte d’un monde sombre, sanglant et horrifique, univers dont la machine japonaise manquait cruellement. Sous la houlette de Nightdive, studio qui s’est spécialisé dans la résurrection des anciennes gloires des années 1990, Mike LeRoi revient sur PC avec plusieurs atouts greffés à son torse. Alors que notre héros a le masque des ombres tricoté avec ses côtes, il est l’heure de voir ce que ce remaster a dans le ventre.

Notation des remasters
Depuis le mois de mars 2019, Jeuxvideo.com a revu sa manière de noter les remasters. Il a été convenu que les nouvelles versions d’anciens jeux seraient évaluées par rapport à ce qu’elles valent aujourd’hui, et non par rapport à ce qu’elles ont représenté par le passé. Les mécaniques de jeu sont donc évaluées par rapport aux propositions bien actuelles. Si vous avez aimé Shadow Man à la fin des années 1990 et que tout ce que vous voulez, c’est pouvoir y rejouer dans de meilleures conditions, alors vous pouvez vous fier à la critique de notre test d'origine.

C’était mieux avant ?

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Cela fait presque 20 ans que nous n’avons plus de nouvelles du Shadow Man, un héros tourmenté dont la dernière aventure remonte à 2002 avec l’épisode – décrié – “2econd Coming” sorti exclusivement sur PlayStation 2. Conformément aux habitudes du studio, Nightdive préfère restaurer plutôt que d’inventer. Et c’est la première aventure du mystérieux protagoniste, sortie en 1999 sur Nintendo 64, PC, PlayStation et Dreamcast, qui a été choisie pour être ramenée à la vie après une simple réédition publiée en 2013. Soyons clairs d’emblée, Mike LeRoi trône sur les vestiges d’une ère révolue, celle où les règles étaient inscrites dans un livret plutôt qu’enseignées au fil du périple, et où les chemins multiples formaient des boyaux labyrinthiques alors qu’aucune carte n’était disponible in game. Un moment dans nos vies de joueurs où les routes praticables n'étaient pas indiquées par des peintures blanches. À sa décharge, Shadow Man est un jeu d’action-aventure 3D originellement sorti quand le genre ne s’était pas encore acoquiné avec le narratif. À l’époque, c’était la plate-forme 3D qui remportait les suffrages, au point où nous trouvions des séquences où les sauts millimétrés étaient légion dans la plupart des productions.

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Moins connu que Raziel, Mike LeRoi partage avec le vampire la faculté de basculer entre deux univers, le monde des vivants et celui des morts. À la différence qu’ici, le décor ne subit pas de morphing en temps réel. Notre héros torturé déambule dans de grands niveaux interconnectés à l’intérieur desquels les allers-retours sont fréquents. Le game design du jeu repose en fait sur une chasse aux collectibles de tous les instants. Entre les âmes noires nécessaires à la progression à ramasser, les Rétracteurs à dénicher et les cadeaux à échanger contre un gain de vitalité, la recherche est perpétuelle. Ce qui fait le sel (à verser aux quatre coins des maisons) de Shadow Man, c’est bien entendu son ambiance. Visuelle, tout d’abord, avec des lieux à parcourir absolument cauchemardesques. Sonore, ensuite, grâce à d’excellentes compositions de Tim Haywood. Si l’exploration est largement encouragée dans le titre anciennement développé par Iguana Teeside, l’action tient également une place importante. Mike peut porter une arme dans chaque main selon le bon vouloir du joueur, ce qui est très utile pour renvoyer en enfer des âmes qui le sont déjà. La visée automatique facilite les combats, quand bien même elle engendrerait parfois diverses approximations. Pour le reste, nous retrouvons toujours Légion et son club des cinq affreux à éliminer.

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Titubation infernale

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

La maniabilité est aussi raide que les angles bien visibles qui composent les divers personnages. Très inspiré par la trilogie Tomb Raider au moment de sa sortie en 1999, le Shadow Man dispose d’une jouabilité proche de celle de Lara, ce qui signifie qu’aujourd’hui les imprécisions nous sautent au visage. Rien que le fait de courir avec Mike engendre un peu de frustration, la faute à des contrôles aux joysticks ou au duo clavier/souris mal adaptés. Il est par exemple impossible de regarder vers le haut ou le bas sans entrer en vue subjective, tandis que l’orientation se bloque quand Mike patauge dans l’eau. Plus embêtant encore, avancer en diagonale ralentit ostensiblement le personnage. Quitte à moderniser le soft d’Acclaim, autant en profiter pour calibrer plus efficacement la maniabilité. L’impossibilité de tourner librement la caméra quand le protagoniste est sur une corniche afin de viser la bonne plate-forme, l’absence de contrôle aérien lors d’un saut, le manque de réactivité des esquives et la détection des bords parfois hasardeuse sont autant de défauts qui étaient globalement acceptés en 1999, mais qui sont devenus insupportables de nos jours.

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Mourir à cause d’un saut imprécis ou d’un affrontement brouillon n’a jamais été très amusant, surtout quand le jeu renvoie le héros vers un checkpoint éloigné en cas de trépas. Fort heureusement, suite à une mise à jour qui a lieu pendant notre test, il est maintenant possible de sauvegarder à tout moment, et donc d’établir un point de passage avant une séquence trop ardue. À l’instar du titre sorti en 1999 dont il est le remaster, Shadow Man ne propose ni aide, ni indication d’objectif sur le HUD. En outre, ses tableaux labyrinthiques nécessitent une excellente mémoire pour s’y retrouver puisqu’aucune carte n’est disponible. Par rapport au jeu de base, seuls quelques conseils ont été ajoutés durant les écrans de chargement. Oui, c’est une bien maigre consolation. Conscient du problème, Nightdive avait ajouté une carte du monde ainsi qu’un guide stratégique de 162 pages accessibles dans les répertoires du soft lors de sa première parution sur Steam. Ce n’est malheureusement plus le cas ici.

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Le masque vaudou de beauté

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Ce remaster de Shadow Man joue bien évidemment la carte du rafraîchissement technique. Le titre jouit en effet d’une définition en 4K HDR, d’anti-aliasing, d’un mode 144hz ainsi que des ombres portées dynamiques. Graphiquement, ce sont surtout les textures enfin nettes et les effets de lumière plus réalistes qui ajoutent un certain cachet. Par rapport au Shadow Man de 1999, les éclairages plus réalistes ont surtout pour effet d’assombrir les mondes. L’argument le plus intéressant de ce remaster est en fait caché dans le cœur même du jeu : des niveaux inédits ont été intégrés à l’aventure principale, faisant de cette version chapeautée par Nightdive et Valiant Entertainment une sorte de Director’s Cut de l’œuvre originelle. En effet, en fouillant dans le code source du jeu, les développeurs ont retrouvé des morceaux de niveaux coupés au montage... et désormais intégrés. À titre d'exemple, l’asile se munit d’une salle d’expérimentations accessible via le funiculaire. Ces surfaces de jeu supplémentaires sont également utilisées pour cacher les fameuses âmes noires. Il est donc inutile de sortir une vieille soluce pour récupérer les 120 dark souls de Shadow Man, le studio s’étant amusé à les déplacer afin de profiter de la nouvelle superficie. D’autres variations sont à noter, comme les emplacements de certains Rétracteurs et la présence de quelques ennemis inédits. Un vent de nouveauté louable qui ravira les fans acharnés de la licence, qui seront par ailleurs ravis de retrouver la très bonne version française du soft. "Le monde des morts sera la zone idéale pour moi. Un grand nulle part. Le trou du cul du monde" lance Mike LeRoi au début de l'épopée, doublé par Thierry Desroses. Si cette citation vous donne déjà des frissons de nostalgie, il est peut-être temps de retourner faire un tour dans les méandres du Deadside.

Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?  Shadow Man Remastered : LeRoi revient d’entre les morts, vive LeRoi ?

Points forts

  • Du contenu originellement supprimé désormais accessible
  • Shadow Man enfin fluide et net
  • Une ambiance lugubre qui fait mouche, encore aujourd’hui
  • L’aventure est longue comme un cauchemar sans fin
  • Possibilité de sauvegarder n’importe quand

Points faibles

  • Une maniabilité qui aurait mérité plusieurs ajustements
  • Des séquences de plate-forme imprécises
  • Un level design labyrinthique alors qu’aucune carte n’est accessible
  • Des affrontements basiques, la faute à une IA passable
  • La foire aux objets essentiels cachés dans les recoins des tableaux
  • Une modélisation forcément obsolète en 2021
  • Présence de bugs (visuels et de collision)

Oui, Shadow Man est un classique injustement oublié qui mérite d’être remis sous le feu des projecteurs. Mais attention, les aventures dépoussiérées de Mike LeRoi s’adressent exclusivement à celles et ceux qui veulent revivre le périple dans une version “director’s cut” à la fois complète et largement améliorée techniquement. Les profanateurs du pixel seront ravis de mettre leurs mains sur cette représentation infernale du jeu vidéo d’action-aventure datant de 1999. Les autres, et ils sont nombreux, regarderont avec circonspection ce titre à la maniabilité lourde pensé pour faire souffrir le joueur, comme cela était habituel pendant l’ère 32-64 bits. Une expérience à part, totalement ancrée dans une époque révolue, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Note de la rédaction

11
--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC Action Aventure Valiant Entertainment Nightdive studios
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés Hier, 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021