Menu
Dragon Quest XI : Les Combattants de la destinée
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • Xbox Series
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Dragon Quest XI : Les Combattants de la destinée
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 décembre 2020 à 16:22:34
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PS4 20.94€ Rakuten PC 22.10€ Amazon PS4 23.17€ Amazon PS4 26.87€ Fnac Marketplace Switch 36.69€ Rakuten Switch 40.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :Xbox Game Pass
Test : Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus
Switch ONE Xbox Series

Dragon Quest XI : Deux minutes pour savoir si le JRPG de Square Enix vaut le coup

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

Cela fait plus de deux ans maintenant que Dragon Quest XI est disponible en occident sur PC et PS4. Du côté des consoles de Nintendo, si la version 3DS est restée exclusive au Japon, il n’en a pas été de même pour la petite dernière de la marque. Grâce à la volonté du regretté Satoru Iwata, cet onzième épisode de la saga de Square-Enix a fait l’objet d’une adaptation sur Nintendo Switch. Agrémentée de contenu supplémentaire, cette édition ultime a été plutôt bien accueillie et c’est justement cette dernière qui débarque sur les consoles du moment. Pas de gap next-gen à l’horizon mais l’assurance de retrouver tout le contenu sans subir (trop) de concessions techniques. Une bonne pioche ?

L'édition ultime, vraiment ?

On ne présente plus Dragon Quest. Issu de l’esprit de Yuji Hori, cerveau du studio japonais Enix, le premier épisode a été un tel phénomène qu’il a engendré, par la suite, la réponse de Squaresoft. Pendant des années, Dragon Quest et Final Fantasy se sont affrontés sur l’autel des jeux de rôle jusqu’à ce que les deux compagnies, jadis concurrentes, se réunissent pour ne former qu’une seule et même entité. Depuis, bien de l'eau a coulé sous les ponts et c’est en 2017 que Dragon Quest XI a vu le jour au Japon, amenant avec lui cette fraîcheur du RPG à l’ancienne et cette naïveté que l’on retrouve parfois dans les thématiques des oeuvres du genre. Sans surprise, on retrouve tout ce qui fait le charme des productions de Yuji Hori, à commencer par l’histoire d’un héros attachant qui découvre le monde. Dragon Quest XI relate le destin d’un jeune garçon qui, après un examen de passage à l’âge adulte, quitte son village pour découvrir la grande cité de Héliodor. Tel l’Élu, il doit ainsi suivre sa quête initiatique et braver les affres du destin.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

Comme expliqué un peu plus haut, ce onzième épisode reste fidèle aux lignes narratives et ludiques de la licence. Les mécaniques de jeu s’appuient sur un système de combat au tour par tour traditionnel avec des compétences que l’on débloque à mesure de la progression. Le gameplay du jeu ne révolutionne en rien la formule mais les développeurs trouvent, malgré tout, le moyen de nous happer grâce à son exploration grandeur nature, ses compagnons à rencontrer et ses donjons à nettoyer de toute vermine. On a beau avoir l’impression de déjà-vu, encore plus si on a fait l’épisode de base, il est difficile de lâcher la manette. Et désormais, les possesseurs de PC et des consoles autres que la Switch peuvent profiter du contenu additionnel.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

L’édition ultime - qui débarque sur PC, PS4, Xbox One (et bien sûr compatible PS5 et Series X/S), mixe les éléments de l’original avec la cartouche sortie sur 3DS. On profite ainsi des chapitres inédits – permettant d’incarner chaque personnage de l’histoire – ainsi que du « post game » faisant écho aux anciens volets de la saga. Les amateurs de challenge seront ravis de se lancer dans la quête draconienne et ses multiples défis renforçant la résistance des ennemis et redéfinissant les règles (pas de repos dans les auberges, pas d’achats ou ventes, etc.). Les plus nostalgiques s’essayeront probablement au mode 2D qui permet de vivre l’intrigue au format Super Nintendo, avec ses gros (mais beaux) pixels et la sacro-sainte vue aérienne. D’une richesse incomparable, cette édition ultime fait donc le nécessaire pour combler les attentes. Mais alors qu’on pouvait s’attendre à une technique revue à la hausse, c’est tout l’inverse qui se produit ! Le jeu est un portage de la version Switch et il est donc moins beau et fouillé que l’original. Un comble ! Il suffit en effet de comparer les deux versions pour s’apercevoir du downgrade visuel (que ce soit dans les effets, dans l’aliasing parfois prononcé, dans les textures…). Certes, l'ensemble est plus fluide et profite d'une meilleure résolution mais tout de même. Heureusement, la direction artistique d’exception et les personnages d’Akira Toriyama font rapidement oublier ces désagréments. Il en va de même pour la partie musicale de toute beauté, bien que légèrement moins inspirée que d'habitude.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

LE TEST COMPLET DE DRAGON QUEST XI - LES COMBATTANTS DE LA DESTINÉE PAR ANAGUND (28/08/2018)

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

Il suffit d’entendre les premières notes puissantes de trompette pour être embarqué dans un autre monde. Dragon Quest a toujours opté pour un univers joyeux et des personnages charismatiques, avec un enrobage JRPG qui sert surtout à nous raconter des histoires. Le pitch de base, comme toujours avec la série, fait dans l’ultra-classique : Un jeune garçon de 16 ans découvre qu’il est une sorte de messie appelé l’Eclairé, et part à la capitale afin de rencontrer le Roi. Je n’ai pas l’intention de vous raconter quoique ce soit de plus, néanmoins sachez que la narration de cet opus ne déroge pas à la règle de la série. Tout en constituant un tout (plein de petits secrets et rebondissements), l’idée est de faire voyager le joueur en lui faisant rencontrer des personnalités attachantes. Il est impossible de ne pas sourire quand on joue à un Dragon Quest, devant un prince trop trouillard pour assumer ses responsabilités ou face à la classe retentissante du soi-disant saltimbanque de la bande. Gardez le plaisir de la découverte, mais sachez qu’un DQ se joue avec l’esprit ouvert, sans prise de tête.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

Cela dit, j’aimerais apporter un léger bémol, qui peut potentiellement s’avérer pesant pendant l’aventure. Compte tenu de l’importance de la narration dans un Dragon Quest, la mise en scène est censée être d’une importance capitale. Pourtant, elle fait partie des rares éléments qui accusent parfois le poids de l’âge. En voulant constamment ramener le conte à la dynamique JRPG, le titre casse régulièrement son rythme avec des passages de gameplay très courts ponctués de micro-chargements. Cela est sans compter les quelques fondus au noir et passages lents dus à une structure archaïque et à des animations qui ne plus autant adaptées à une dimension narrative prenante. Dragon Quest XI nous rappelle un peu trop souvent qu’il est un JRPG à l’ancienne, à des moments où ce n’était pas vraiment nécessaire.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenusDragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

Let's Fight !

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

« A l’ancienne », c’est le terme qui caractérise le mieux l’oeuvre de Yuji Horii, ce qui se retrouve notamment dans les combats au tour par tour. Attaque, magies, compétences, défense et objet, on fait dans le simple et très accessible, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de finesse par moments. Comme les volets précédents, Dragon Quest XI s’appuie surtout sur la gestion des buffs et altérations d’état pour ce qui est de la stratégie, même si la possibilité de changer d’équipements ou de combattants en plein combat le rend très permissif. Le véritable et seul nouvel atout du système tient en l’existence de l’état hypertonique, une sorte de « limit break » qui booste les stats des persos et donnent accès à des attaques combinées qui dépendent non seulement des équipiers présents, mais aussi des compétences débloquées. Les combinaisons sont nombreuses et diverses, certaines provoquant d’impressionnants dommages alors que d’autres augmenteront drastiquement les caractéristiques d’un ou plusieurs persos. Un concept qui n’est pas sans rappeler un certain Chrono Trigger, en plus évolué.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

En matière de difficulté, Dragon Quest XI profite heureusement de sa sortie internationale pour accentuer le challenge grâce à la quête draconique. On dispose de plus d’options pour se compliquer la tâche, comme rendre les monstres plus forts, s’interdire les nuits à l’auberge voire même la possibilité d’acheter des objets et équipements. Si on apprécie un défi plus corsé, le fait de devoir passer par un système de handicap rend quand même la difficulté quelque peu factice. Disons clairement que vous ne jouerez pas à cet opus dans le but de souffrir, mais juste pour l’aventure qu’elle procure. Notez toutefois que les donjons ont le mérite de proposer quelques idées intéressantes que l’on vous laissera découvrir. Ne vous attendez pas à des énigmes complexes à la Zelda, cependant ça permet d’éviter d’en faire de simples couloirs à monstres.

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

L’exploration reste un pan important de Dragon Quest XI, et c’est plutôt tant mieux tant le jeu est par moments magnifiques ! Les larges environnements sont colorés et vifs, et malgré une certaine impression de vide par moments, ils proposent des panoramas enchanteurs. Les combats n’étant pas aléatoires, on voit les monstres gambader gentiment et cela donne de la vie à l’ensemble. Néanmoins ce sont les villes qui remportent la palme de la beauté, avec une construction inspirée appuyée par l’indémodable direction artistique de la série.

Gameplay : Exploration et combats

Les à-côtés

Dragon Quest XI S : Édition Ultime : Une version riche en contenus

Enfin, toujours sans spoiler, n’oublions pas que Dragon Quest XI regorge d’activités annexes. La principale est la forge, qui vous permet de façonner des équipements avec dextérité. Dans la pratique, il s’agît d’un mini-jeu dans lequel on frappe différentes zones de l’objet à créer afin d’arriver dans la bonne partie d’une jauge. En gagnant des niveaux, on gagne en concentration pour donner plus de coups de marteau, mais on accède aussi à des compétences qui permettent d'être bien plus précis ou de frapper plusieurs zones en même temps. Intéressante et complète, la forge permet d’amener un peu d’excitation à un élément qui consiste souvent, dans d’autres jeux, à amener des objets à un NPC. DQXI propose aussi des courses de chevaux dont le gameplay est bien trop pauvre pour s’avérer d’un quelconque intérêt, ainsi que d’autres surprises (il y a bien un casino, rassurez-vous, mais on vous laisse voir ça par vous-même, sinon ce ne sont plus des surprises).

Gaming-Live de Dragon Quest XI - La forge

Les notes
+Points positifs
  • Un contenu énorme
  • L'ambiance à la Dragon Quest
  • Direction artistique et chara design au top
  • Les musiques entièrement réorchestrées
  • Les voix japonaises
  • Un jeu qui s'adapte à tous
  • Le mode 2D, une excellente idée
-Points négatifs
  • Une mise en scène en retrait
  • Des musiques moins inspirées que d'habitude
  • Downgrade visuel incompréhensible
  • Quêtes annexes nombreuses mais dilluées
  • Trop facile par défaut

Fidèle à ses origines, Dragon Quest XI S est une réussite. On retrouve les thématiques qui sont chères à Yuji Hori ainsi que la direction artistique qui fait le charme de la série. Inattaquable sur son contenu, cette édition ultime ne révolutionne pas la formule mais s’appuie sur des mécaniques solides. Volontairement old-school mais d’une fraîcheur indéniable, cet épisode saura convaincre les amateurs du genre et toutes celles et ceux qui aiment se délecter d’histoires touchantes. En revanche, il est totalement incompréhensible que cette version ne profite pas des graphismes de la mouture originale. En se basant sur l’épisode Switch, l’éditeur impose un downgrade visuel qui aurait pu être facilement gommé sur les plate-formes accueillant le jeu. Une bizarrerie qui n’empêche toutefois pas Dragon Quest XI S de porter la marque des grands.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 décembre 2020 à 16:22:34
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Mis à jour le 04/12/2020 à 16:22
Nintendo Switch Xbox One Xbox Series RPG Square Enix Heroic Fantasy
Dernières Preview
PreviewSuper Mario 3D World + Bowser's Fury : du neuf avec… du neuf ? Il y a 7 heures
PreviewLittle Nightmares II : De petites monstruosités prêtes à frapper un grand coup ? 13 janv., 16:00
PreviewHitman 3 : L'art d'assassiner son prochain avec style 08 janv., 15:00
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Monster Hunter Rise
26 mars 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022