Menu
Microsoft Flight Simulator
  • Tout support
  • PC
  • ONE
  • Xbox Series
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Microsoft Flight Simulator / Microsoft Flight Simulator sur PC / Tests Microsoft Flight Simulator PC /

Test du jeu Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu ! sur PC

Test : Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !
PC
Microsoft Flight Simulator
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Cthulhus
L'avis de Cthulhus
MP
Twitter
Administrateur jeuxvideo.com
17 août 2020 à 09:05:02
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (128)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Amazon PC 54.98€ Fnac PC 56.99€ Fnac PC 69.99€ Amazon PC 69.99€ Fnac Marketplace PC 73.07€ Fnac Marketplace PC 87.98€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :Xbox Game Pass
Partager sur :

Après une longue attente, la licence qui a souvent fait figure de proue pour Microsoft depuis les années 80 s'apprête à reprendre son envol, avec aux commandes le studio bordelais Asobo Studio. Le géant Microsoft Flight Simulator s'aligne enfin sur la piste et se prépare à entamer un nouveau vol, qui on l'espère l'emmènera loin et haut.

Vidéo-Test de Microsoft Flight Simulator

Une approche novatrice liant les débutants et les aficionados

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !
Un large choix d'aides au pilotage

Si par le passé les simulateurs de vols étaient souvent austères et peu attrayants pour le grand public, il semblerait que pour cette nouvelle édition, Microsoft cherche à redéfinir le genre, en rendant le jeu beaucoup plus accessible. Quel que soit votre niveau, que vous soyez expert ou débutant, vous serez à l'aise dans ce nouveau Flight Simulator. L'un des plus vieux rêves de l'homme, à savoir voler, vous tend les bras et pour ce faire l'éditeur de Redmond propose une ergonomie retravaillée. En effet, le jeu enrobe une interface simple et soignée ne nécessitant pas d'équipements particuliers. Si vous avez une manette Xbox One ou similaire, il vous sera parfaitement possible d'exploiter le jeu et de vous faire plaisir sans vous soucier réellement de la complexité jadis héréditaire aux simulateurs de vol. Et si vous êtes un habitué de la franchise, vous pouvez être rassuré, Microsoft ne tourne pas le dos aux joueurs les plus endurcis, bien au contraire. En effet, le titre propose de nombreuses aides et réglages permettant d'adapter votre pilotage quel que soit votre niveau. Par exemple, si vous ne voulez pas gérer la radio, aucun souci, le jeu propose un copilote virtuel. Ce dernier pourra gérer certaines actions, et même le pilotage, vous laissant être simple passager. Car ce qui importe, ce n’est pas d’arriver, mais d’aller vers. Le titre va enrichir le catalogue déjà très fourni du Xbox Game Pass ce que devrait attirer une nouvelle clientèle, curieuse d'essayer quelque chose de nouveau.

A LIRE : Flight Simulator : notre sélection de matériel pour correctement s'envoler au 7è ciel

Le monde s'offre à vous

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Cette ergonomie retravaillée invite le joueur à découvrir un monde vaste et riche. Car oui, le monde est immense et regorge de trésors, et ce bel écrin qu’est Flight Simulator vous permettra de découvrir toutes ces merveilles. En quelques clicks seulement, vous pourrez aller où bon vous semble, sans restriction et quel que soit l’endroit, la modélisation des décors est à couper le souffle. Choisissez votre avion, votre lieu et vous êtes transporté dans un autre univers. Le monde vous tend littéralement les bras.

Une carte ergonomique liée à de puissantes options
Le simulateur introduit pour la première fois un générateur de plan de vol. De là il vous sera possible de planifier toutes sortes de vols via un point de départ qui peut être placé n'importe où sur la carte. Il est possible ensuite de générer l'itinéraire à suivre via un mode GPS direct, VOR à VOR ou routes aériennes basses et hautes altitudes. Plus étonnant encore, le jeu prend en compte les départs et arrivées aux instruments appelés SIDs, STARs.
Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !
Il faut beaucoup zoomer pour avoir le détail

Même si la carte interactive est simple d'utilisation, nous aurions aimé que cette démarche d'intuitivité aille encore plus loin en proposant pourquoi pas le nom des villes, fleuve, lac ou autre point d'intérêts vous permettant de vous y retrouver facilement. Un mode satellite comme un classique Google Map aurait été judicieux. Le planificateur de vol peut également suggérer des destinations ce qui peut être intéressant pour découvrir des lieux nouveaux. La possibilité de rentrer directement des coordonnées GPS dans la recherche est un ajout très utile surtout pour palier les faiblesses actuelles de la carte du monde.

Un fois votre itinéraire tracé, il ne vous reste plus qu'à voyager et c'est presque le mot d'ordre de cette nouvelle version. En effet Le monde est vaste et magnifique et jamais dans un simulateur de vol cet aspect n’aura autant été mis en avant. Pour ce faire, les développeurs se sont dotés de puissants outils comme les serveurs Azure de Microsoft ou une intelligence artificielle de chez Blackshark.ai. Un véritable melting pot technologique ! Et le résultat est à couper le souffle tant il est saisissant de réalisme.

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Ces outils ont permis de réaliser des tâches qui auraient été impossibles à entreprendre il y a quelques années. Vous évoluez sur un monde complet intégralement basé sur des textures photo-réalistes fournies par Bing Map, le tout streamé depuis les serveurs de Microsoft. Ces données ne nécessitent pas le moindre abonnement et seront sans cesse améliorées avec le temps via des mises à jour quasi mensuelles, d'après l'éditeur. Malheureusement, actuellement, certaines zones ne semblent pas avoir reçu tous les traitements technologiques. Par exemple, entre Perpignan et Tarbes se trouve le parc naturel des Pyrénées Ariégeoises et cette zone ne dispose pas de couverture de végétation, laissant apparaître la texture nue. Seules quelques maisons jalonnent ces paysages et ces derniers sont loin de représenter les capacités réelles du jeu. On suppose qu'à terme cela sera corrigé via des mises à jours.

Ces mises à jour gratuites permettront donc de peaufiner ce genre de défauts et devraient ajouter dans notre environnement des bâtiments customisés en 3D comme des châteaux, phares ou autres lieux touristiques incontournables. Les saisons devraient arriver plus tard, là aussi via des mises à jour gratuites. Actuellement, seul l'hiver est représenté dans le jeu : Asobo Studio dit vouloir bien faire les choses et ne pas se contenter d'un simple changement colorimétrique des textures Bing Map. Lors d'une interview, le studio nous a révélé vouloir aller très loin dans le processus des saisons avec par exemple la prise en compte de la migration de la faune. A voir.

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

L'aventure ne fait que commencer

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !
Atterrissage à Bergerac LFBE

Certaines villes du jeu ont reçu un traitement particulier. Microsoft propose pour la première fois des villes photogrammétriques. Au nombre de 400 au lancement du jeu, elles sont modélisées en utilisant des scanners 3D afin de retranscrire dans les moindres détails des villes authentiques. L'éditeur espère ajouter ce type de villes via les futures mises à jour. Comme pour les précédentes versions, Microsoft souhaite collaborer avec l'incroyable communauté et propose ainsi à tous les utilisateurs un SDK ou kit de développement permettant à qui le souhaite de créer tout type de décors dans le jeu. Le choix du format glTF devrait aider en ce sens. Il sera même possible de réaliser ses propres zones en photogrammétrie via un matériel adapté. L'aventure ne fait que commencer.

Une météo mondiale dynamique plus vraie que nature

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Révolutionner le décor au sol ne pouvait se faire sans une pareille révolution dans le ciel. Pour ce faire, Asobo propose là aussi une refonte totale sur la manière de générer les nuages et les effets atmosphériques. Finis les nuages affichés en 2D, place aux volumes qui donneront toute la volupté d'un lit de nuage. Ces derniers ont une vraie présence dans le jeu et ne disparaîtront pas comme c'était le cas dans les précédents opus. Ces nuages entièrement en 3D peuvent s'afficher sur une distance de 600 km pouvant être répartis sur 32 couches.

Chaque couche aura des répercussions sur celles d'en dessous (ombres, arc-en-ciel), et tout ceci est calculé en temps réel et sculpte ainsi le paysage. Ainsi, d'une météo à l'autre, votre expérience de vol sera différente. Ces couches multiples évoluent de manière réaliste permettant de ressentir leur beauté et surtout leurs dangers. Un vol en montagne n’aura jamais été aussi saisissant avec la prise en compte de tout type de vents, dont les terribles rabattants, pouvant vous retourner en moins d’une seconde. Les passages dans les nuages pourront avoir des conséquences sur votre avion. Givrage et pluie viendront frapper votre appareil.

Des aéroports criants de vérité

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Une des nouveautés dans ce cru de 2020 est pour la première fois la prise en compte des pistes ayant un relief un peu chaotique allant jusqu'à la piste en flanc de montagne, que ce soient des terminaux internationaux ou des pistes de brousses. Aucun aéroport ne dispose en réalité de pistes parfaitement planes, il y a souvent un effet dit cuvette rendant les pistes ondulées qui peuvent pimenter votre atterrissage si vous ne le prenez pas en compte.

Des missions challenges sont même proposées afin de parfaire votre skill. Au sol, une vie grouille et attendra votre départ ou arrivée afin de vous aider au mieux. Le personnel au sol viendra s'occuper de votre avion. Il y a aussi des bagagistes, le service de catering, de nettoyage, de fuel ou encore de repoussage. Votre avion est littéralement pris d'assaut par une multitude de services rendant ces phases visuellement très réalistes. On aurait aimé cependant que le service au sol soit un peu plus travaillé en ajoutant quelques options d'ordre pragmatique. Par exemple, l'intéraction avec le personnel se fait via la radio, et on ne peut contrôler qu'un service à la fois avec toute une phraséologie non réaliste rendant toutes ces opérations lentes et fastidieuses. Un menu à part aurait été peut être plus simple.

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Microsoft propose 3 versions de son simulateur. Son entrée de gamme comprend une version standard qui intègre en plus des 37000 aéroports communs à toutes les versions 30 aéroports faits à la main avec une grande précision. Ces aéroports réalisés à un niveau supérieur disposent d'une touche unique. Ce type d'aéroports faits main correspond aux produits additionnels que vous pouviez acheter dans les opus précédents comme les aéroports proposés par Orbx, Aerosoft, FlyTampa ou encore JustSim pour ne citer qu'eux.

La version Deluxe quant à elle possède respectivement 5 aéroports par rapport à la version de base. La version la plus chère appelée "Premium Deluxe" comprend en tout 40 aéroports à ce niveau de détail. Il sera possible de mettre à jour son pack afin de pouvoir bénéficier de ces ajouts.

Un modèle de vol retravaillé

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

L'un des points faibles de la précédente version était sans conteste le modèle de vol. Les autres simulateurs se faisaient la part belle en ce domaine mettant en avant un modèle de vol plus abouti. Conscient de ce problème, les développeurs proposent un reboot complet. Vous pouvez ressentir l'avion voler sur des masses d'air non homogènes se déplacant en fonction des variables météo. Vous allez avoir le sentiment de surfer sur les nuages ! Pour ce faire, 1000 points de contrôle sont placés sur les différentes surfaces de l'avion pour calculer en temps réel les paramètres de vol. Cela permet d’obtenir un modèle de vol dynamique réaliste. Ces derniers sont vérifiés par de vrais pilotes professionnels qui passent au crible chaque avion du jeu pour qu'ils aient un comportement réaliste. L'avion ne donne ainsi plus l'impression d'être sur un rail et possède beaucoup plus d'inertie liée à la masse.

Pour les amateurs de la mécanique de vol
Vous allez pouvoir ressentir des effets comme le lacet inverse. Le lacet inverse est une rotation en lacet de l'appareil dans le sens opposé au sens du virage désiré. Cela résulte d'un différentiel de traînée entre les deux ailes en virage. Si vous êtes élève pilote, vous allez pouvoir expérimenter ce qu'on appelle la mécanique de vol.

Un large choix d'avions

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Asobo et Microsoft proposent plusieurs aéronefs, allant du petit ULM Flight Design CTSL aux gros porteurs comme l'emblématique Jumbo Jet Boeing 747-8i. Entre ces deux extrêmes, d'autres masses d'avions sont également proposées. Ils devraient satisfaire une grande majorité d'utilisateurs même parmi les plus exigeants. Il est cependant dommage que certains types d'avions sont sous-représentés, comme les hydravions par exemple. C'est d'autant plus frustrant que l'eau modélisée dans le jeu est absolument magnifique, avec de vraies vagues en 3D. Si vous voulez amerrir, vous n'aurez qu'un seul aéronef, à savoir un amphibie léger : le Icon A5. Certes c'est une machine incroyable mais un hydravion plus classique supplémentaire aurait été selon nous un meilleur choix, comme pourquoi pas le De Havilland DHC-2 Beaver présent dans le précédent opus.

Un large choix d'avions mais ...
On peut regretter certains choix dans les différentes versions du jeu. Par exemple, si vous prenez la version Deluxe, vous aurez comme l'annonce Microsoft cinq avions supplémentaires. Mais dans ces cinq avions se trouvent en réalité trois variantes de la version standard, à savoir le C152 proposé ici en version acrobatique appelé "Aerobat". Pour les Diamond DA40-TDI et Cessna 172 Skyhawk, ils sont dans des versions à l'instrumentation plus classique et n'arborent pas un moderne G1000 comme dans la version standard. Nous aurions aimé que ces cockpits anciens/modernes soient des sous options des avions de la version standard et que Microsoft propose 3 avions totalement nouveaux.
Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Il manque également les avions ayant fait la gloire de l'aviation comme le Douglas DC-3 là aussi présent dans la précédente version. Un Warbird de la Seconde Guerre mondiale aurait été aussi appréciable comme le P-51D également présent dans Flight Simulator X. Peut-être que ces derniers intégreront un futur DLC vu que le jeu aborde pour la première fois une boutique appelée MarketPlace. Vous pourrez ainsi ajouter dans le simulateur toute sorte de contenus, allant du décor à l'avion, et certains devraient être proposés gratuitement grâce à la communauté. Il sera également possible d'installer du contenu sans passer par cette interface.

Si vous désirez connaître la liste des avions et aéroports faits main en fonction des différentes versions du jeu, vous pouvez cliquer ici.

Un manque d'homogénéité dans les systèmes

Microsoft Flight Simulator est avant tout un simulateur de vol et si ce dernier est particulièrement mis en avant par sa robe graphique alléchante, il ne faut pas oublier que le rôle principal de cette franchise est de pouvoir piloter des avions dans des conditions les plus réalistes possible. Les développeurs proposent donc différents systèmes allant des simples instruments mécaniques aux complexes G1000, G3000, Pro Line Touch ou autres FMS/FMGS présents respectivement dans les Boeing et Airbus.

Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Malheureusement, le simulateur manque d'un certain équilibre dans les systèmes embarqués. Si les petits avions monomoteurs comme le DR400 s'en sortent avec les honneurs, les plus gros en revanche semblent un peu paresseux dans la profondeur de leurs systèmes. Plus on monte dans la masse des avions, plus ces derniers sont simplifiés. On peut y avoir une certaine logique. En effet, la modélisation d'un A320neo est nettement plus complexe que celle d'un Cessna 152. Pour les gros porteurs, il faudra malheureusement se contenter d'une approximation dans les instruments ainsi que dans leur logique.

L'A320neo de MFS à la loupe

Le manque de détails dans les systèmes embarqués des gros porteurs comme L'A320neo ne veut pas dire que ces derniers seront plus faciles à prendre en main, bien au contraire. L'absence d'information sur les affichages ECAM (ce sont les deux écrans qui se trouvent devant la manette des gaz) ne permettent pas d'afficher certaines informations qui peuvent être vitales. Toujours pour Airbus, les pages comme BLEED, PRESS, ELEC, HYD, APU, etc sont absentes. Mais plus dommage encore, les check-lists prédictives, chères à Airbus, ne sont pas proposées.

D'autres avions, plus petits, sont également un peu trop simplifiés, comme le Beechcraft King Air 350i et le Cessna Citation CJ4 qui ont des systèmes un peu trop simples. Cependant, hormis ces avions, tous les aéronefs inférieurs au Daher TBM 930 sont plutôt bons et complets avec la palme d'or pour ce dernier qui est l'un des avions les mieux modélisés. On espère des correctifs et ajouts via des mises à jour.
Microsoft Flight Simulator : Le monde comme vous ne l'avez jamais vu !

Ce manque de profondeur dans les systèmes sur les avions les plus lourds n'est pas forcément choquant. Sur les précédents opus, on pouvait faire le même constat et il en va de même pour la concurrence. Après tout, réaliser un avion de ligne moderne dans un simulateur demande un investisement conséquent. Au final, pour les utilisateurs plus exigeants, il faudra attendre la sortie d'un DLC d'un éditeur tiers comme PMDG, Aerosoft, FSLabs pour ne citer qu'eux. Nous savons qu'à la rédaction de ces lignes, plus de 550 développeurs ont demandé un accès au SDK afin de commencer à travailler sur leurs contenus et adaptations issus de Prepar3D et de Flight Simulator X.

Les notes
+Points positifs
  • Impressionnant visuellement
  • Une grosse communauté qui pourra rajouter du contenu
  • Textures photoréaliste sur l'ensemble de la planète
  • Les villes photogrammétriques
  • La météo volumétrique
  • Le modèle de vol
-Points négatifs
  • Certains systèmes sont trop légers
  • Des zones qui n'ont pas de végétation/bâtiments
  • Quelques raccords visibles entre les textures photoréalistes
Tout en confirmant leur ambition de créer un simulateur qui perdurera dans le temps, Microsoft et Asobo Studio réalisent l'exploit de mettre entre nos mains un simulateur de vol des plus excitants. Accessible au grand public mais suffisamment profond pour satisfaire les aficionados de la série, Flight Simulator assure surtout le spectacle avec une reproduction de la planète à l’échelle 1, des textures des plus impressionnantes et un scan 3D de plus de 400 villes, pour un rendu plus photoréaliste que jamais. Les nombreux avions disponibles liés à une instrumentation solide, certes perfectibles, inciteront la large gamme d'utilisateurs à choisir leur monture pour parcourir le monde. Totalement remis au gout du jour et s’appuyant sur des technologies innovantes, ce Microsoft Flight Simulator nous invite véritablement à découvrir le monde comme nous ne l’avons encore jamais vu.
Profil de Cthulhus
L'avis de Cthulhus
MP
Twitter
Administrateur jeuxvideo.com
17 août 2020 à 09:05:02
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (128)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 19/08/2020 à 16:47
PC Simulation de vol Asobo Studio Xbox Game Studios
Retour au test
Configurations recommandées
Desktop
PC MM1
Inférieur à 1500€
AMD Ryzen 5 3600 / 16 Go DDR4 3000 MHz / Nvidia RTX 2060
Portable
PC ML3 2070 Max-Q
Entre 2000 et 2700€
Intel Core i7 9750H / 16 Go DDR4 2666 MHz / Nvidia RTX 2070 Max-Q
Exigeant, mais raisonnable
Vous vous en doutez, pour profiter de Flight Simulator dans les meilleures conditions possible, il vous faudra un PC très récent et bien équipé. Ceci étant dit, le titre d'Asobo reste très bien optimisé et s’accommode d'une large variété de configurations, à condition de faire quelques sacrifices sur le niveau de détails. Il vous faudra ainsi au minimum une GeForce GTX 970/Radeon RX 590, 16 Go de RAM et un processeur Ryzen 5 ou Intel Core i5 pour en profiter correctement. Attention : le jeu est également très gourmand en espace disque (150 Go) et fonctionne bien mieux sur un SSD, les temps de chargement pouvant être très longs.
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Gotham Knights
2021
2
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020