Menu
Command & Conquer Remastered Collection
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Command & Conquer Remastered Collection sur PC / Tests Command & Conquer Remastered Collection PC /

Test du jeu Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's sur PC

Test : Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's
PC
Command & Conquer Remastered Collection
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de jiikaa
L'avis de jiikaa
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juin 2020 à 19:00:01
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.7/20
Partager sur :

Le milieu des années 90 et une bonne partie des années 2000 ont vu un genre dominer le PC : le jeu de stratégie en temps réel, ou STR. Parmi les studios qui lui ont donné ses lettres de noblesse, Westwood se pose en maître : avec Dune 2, tout d’abord, en 1992, mais surtout avec Command & Conquer et Alerte Rouge, respectivement sortis en 1995 et 1996. Deux STR cultes, artistiquement très ancrés dans les 90’s, qui profitent aujourd'hui d’une remasterisation complète. Un duo de titres qui devraient raviver quelques souvenirs à celles et ceux qui jouaient sur un Pentium 100 et un écran 17 pouces à cette époque. Mais cette “Remastered Collection” va elle au-delà de la madeleine pour nostalgique ?

Commençons ce test par un rapide rappel de ce à quoi nous avons affaire : Command & Conquer et Alerte Rouge sont deux jeux de stratégie en temps réel qui ont posé les bases d’un genre aujourd’hui quelque peu tombé en désuétude : plusieurs armées s'affrontent sur une grande carte et c’est au joueur de bâtir sa base à coup de clics de souris, de récolter des ressources, de recruter des soldats et construire tous les engins de mort les plus efficaces pour écraser l’adversaire. D’aucuns diront que le STR est l’ancêtre du MOBA et la filiation semble évidente : Dota était à la base un mod pour Warcraft III : Reign of Chaos, par exemple.

Ci dessous de gauche à droite : Dune II, Command & Conquer et Alerte Rouge, dans leurs versions d'origine

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Cette parenthèse refermée, intéressons nous au cas Command & Conquer Remastered : le moins que l’on puisse dire, c’est que le titre n’est pas avare en contenu, puisqu’il intègre Command & Conquer : Le Conflit du Tiberium, Alerte Rouge, ainsi que plusieurs extensions de l’époque (Covert Operations pour C&C, Counterstrike et Aftermath pour Alerte Rouge). À cela s’ajoute un ensemble de missions pour C&C, tiré des versions consoles (le titre est également sorti sur PlayStation, Saturn et Nintendo 64). Toutes les campagnes solos sont donc proposées, ainsi que toutes les cartes du mode multijoueur et escarmouche. Bref, il y a de quoi faire. À noter également que le code source du jeu est désormais en accès libre et laisse la possibilité aux moddeurs de continuer à faire vivre les deux jeux. Une démarche intéressante et louable de la part de son éditeur Electronic Arts, qui semble vouloir rattraper les années où la licence a été maltraitée.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Dans le fond, on retrouve donc tout le contenu des jeux de l’époque, avec un habillage qui s’avère très respectueux du matériel d’origine, mais qui n’oublie pas que nous sommes en 2020. Visuellement, on reste en 3D isométrique, mais toutes les unités et les bâtiments ont été redessinés, pour coller aux écrans et aux définitions modernes. Votre 32 pouces Ultra HD s’accommodera ainsi parfaitement du titre, puisqu’il est possible de jouer en 4K, dans à peu près tous les formats d’affichage. Le résultat est très plaisant, avec une 2D fine et détaillée, qui retranscrit bien le design très reconnaissable des deux jeux. Mais les développeurs ne s’arrêtent pas là et ont parfaitement compris que l’attrait que l’on peut avoir pour la série vient également de son côté “nanar” parfaitement assumé, ce qui se retranscrit en jeu par un ensemble de cinématique en FMV (des acteurs filmés sur fond vert) faisant office de briefing.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Quand Einstein décide de tuer Hitler

On rappelle tout de même qu’Alerte Rouge commence par un Albert Einstein qui retourne dans le passé, avant la Seconde Guerre mondiale, pour assassiner Hitler et ainsi éviter le désastre. Ça ne se passe évidemment pas comme prévu, puisque les Russes et l’Alliée vont alors entrer dans un conflit ouvert. Accents de l’Est improbable, fausse moustache, regards caméra très sérieux et répliques approximatives sont donc de la partie avant chaque mission, et il faut avouer que le tout ne manque pas de charme. Ce remaster est l’occasion de redécouvrir toutes ces cinématiques dans des versions “HD” assez propres, qui ont bénéficié d’un effet de lissage plutôt convaincant et encore une fois tout à fait en raccord avec l’esprit d’origine. En revanche, les quelques transitions en 3D précalculées ont sacrément vieilli et auraient mérité un peu plus de dépoussiérage.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's
Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Autre aspect très important de la série, qui a bénéficié d’un soin tout particulier : la bande-son. Celles et ceux qui ont joué à Command & Conquer ou Alerte Rouge dans les années 90 se souviennent certainement des riffs énervés de Frank Klepacki, compositeur attitré de la série depuis le début. Ici, tous les morceaux d’origine sont là, dans des versions remastérisées par le musicien, avec en plus moult reprises et remix. On profite même des versions “Alerte Rouge 2 et 3” de la fameuse Hell March, thème musical culte s’il en est. À tout moment en jeu, il est possible d’accéder à un jukebox qui permet de se créer une playlist personnalisée. Vous pouvez ainsi écouter l’OST de Command & Conquer en jouant à Alerte Rouge et inversement. Enfin, côté bonus, C&C Remastered Collection propose toute une galerie à débloquer au fil des missions, qui regroupe un ensemble de vidéos des tournages d’époque, ainsi que quelques documents de travail des jeux originaux.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Vous l’aurez compris, ces remaster de Command & Conquer et Alerte Rouge font dans le fan service, et ils le font plutôt bien. Le contenu est là, la réalisation ne dénature pas les jeux d’origine et les bonus sont suffisamment nombreux pour plaire aux fans. Mais reste à savoir ce que ça fait vraiment de rejouer à ce genre de STR en 2020.

Les sensations de l'époque, ni plus ni moins

Sur ce point, pas de miracle : on retrouve un plaisir certain à construire sa base à toute vitesse, à débloquer les meilleures unités (vive les tanks Mammouth, les Commandos et les Tanya) et à cliquer frénétiquement pour diriger sa troupe sur la base adverse. Mais on se heurte rapidement à des manques évidents en matière d’interface, à l’absence d’options qui ne sont apparues que plus tard dans d’autres STR : impossible de programmer la construction de plusieurs bâtiments à la suite (mais possible pour les unités et véhicules, heureusement), impossible de créer un chemin prédéfini pour une unité ou la faire patrouiller, tandis que L’IA n’a pas bougé d’un poil depuis le milieu des années 90 et le manque d’autonomie de son armée se fait cruellement ressentir. Ici, le micro management est roi, surtout quand on doit composer avec un pathfinding (la façon dont une unité trouve son chemin d’un point A à un point B, sans rester bloqué) perfectible.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90'sCommand & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Quelques améliorations d’interface sont cependant présentes, et heureusement : le menu de construction dans la partie droite a été largement optimisé, il est possible d’assigner le bouton d’action sur le clic gauche ou droit, et la vitesse du jeu est réglable à la volée dans les options. Une bonne façon d’accélérer les fins de partie contre l’ordinateur, par exemple. On apprécie également la possibilité de zoomer et dézoomer à la molette, pour gagner en lisibilité. Quoi qu’il en soit, les développeurs font ici preuve d’un certain conservatisme en matière de mécanique de jeu, ce qui est tout à fait compréhensible si l’on souhaite garder les sensations d’origine. Mais il aurait été tout de même préférable d’avoir le choix d’un peu plus d’options de prise en main.

Command & Conquer Remastered Collection, un dépoussiérage convaincant pour 2 STR cultes des 90's

Plus gênant, selon nous, Command & Conquer Remastered Collection n’est pas du tout accueillant pour les nouveaux venus : aucun tutoriel n’est proposé, en dehors d’infobulles qui apparaissent lorsque l’on passe le curseur sur l'icône d’une unité ou d’un bâtiment dans le menu de construction. La présence d’une encyclopédie ou d’un codex aurait été également bienvenue, aussi bien pour les connaisseurs que pour les débutants. En l’état, et on s’en doutait, le titre reste réservé aux fans qui souhaite rejouer à deux STR cultes des années 90 dans des conditions modernes. Un peu plus d’accessibilité aurait tout de même été bienvenue, ne serait-ce que pour se démarquer davantage d’un projet comme OpenRA. Ceci étant dit, Command & Conquer Remastered Collection est un remaster très propre et complet, généreux en contenu et en bonus, qui plus est très ouvert à la communauté.

Les notes
+Points positifs
  • Visuellement très propre
  • Une orgie sonore côté bande-son
  • Les cinématiques en FMV retouchées, mais toujours aussi attachantes
  • La nervosité du gameplay est intacte
  • Ouvert aux mods
-Points négatifs
  • Quelque peu dépassé côté possibilités stratégiques
  • On aurait aimé plus de tutoriels ou un codex
  • Difficile à conseiller pour les nouveaux venus
  • L’IA et le pathfinding sont d’époque

Command & Conquer Remastered Collection fait exactement ce qu’on attend de lui, mais pas beaucoup plus : remettre au goût du jour des graphismes des années 90, sans les dénaturer, ne pas toucher au gameplay d’origine, quitte à faire l’impasse sur la plupart des possibilités des STR modernes, tout en offrant suffisamment de bonus pour combler les fans. Ce sont d’ailleurs eux qui sont visés presque exclusivement avec ce remaster, le manque de tutoriel et de présentation des règles restant un frein évident pour les autres. On apprécie cependant l’effort de proposer un dépoussiérage efficace et respectueux, tout en étant très ouvert à la communauté, grâce aux possibilités de modding.

Profil de jiikaa
L'avis de jiikaa
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juin 2020 à 19:00:01
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.7/20
Mis à jour le 05/06/2020 à 19:00
PC Stratégie Tactique Electronic Arts Petroglyph Games Lemon Sky
Retour au test
Configurations recommandées
Desktop
PC MM1 Mini
Inférieur à 1000€
AMD Ryzen 5 1600AF / 16 Go DDR4 2666 MHz / Nvidia GTX 1660 SUPER
Portable
PC ML3 1660 Ti
Entre 1500 et 2000€
Intel Core i7 9750H / 16 Go DDR4 2666 MHz / Nvidia GTX 1660 Ti
A l'aise sur toutes les configurations
Deux remasters de jeux sortis dans les années 90, forcément, en matière d'exigence technique, ça ne volera pas très haut. La carte graphique recommandée est une GeForce GTX 660 ou une Radeon HD 7850 au minium, tandis qu'un processeur Core i5 ou Ryzen de précédente génération feront parfaitement l'affaire. Quant à la quantité de RAM, à partir de 4 Go, vous êtes tranquilles.
Dernières Preview
PreviewHyper Scape : Vertical et nerveux, le BR d'Ubisoft en a dans le ventre ! 02 juil., 22:07
PreviewDeath Stranding : Le combo clavier-souris pour un pari réussi ? 01 juil., 09:00
PreviewFuser : Un second contact très convaincant pour le jeu de mix musical d’Harmonix 30 juin, 15:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020