Menu
Minecraft Dungeons
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Minecraft Dungeons / Tests Minecraft Dungeons /

Test du jeu Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Test : Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré
PC PS4 Switch ONE
Minecraft Dungeons
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 mai 2020 à 10:00:02
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Fnac PC 19.99€ Fnac ONE 19.99€ Cdiscount ONE 19.99€ Fnac PC 29.99€ Fnac PS4 29.99€ Fnac ONE 29.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Alors que la société suédoise Mojang vient de fêter son onzième anniversaire, les équipes habituées à travailler sur Minecraft publient un spin-off basé sur l’exploration de donjons grâce au soutien de Double Eleven. Dans Minecraft Dungeons, les joueurs parcourent des bois, des canyons, ou encore des cryptes dangereuses à la recherche de l'épouvantable Arch-Illageois qui sème la désolation. Il est l’heure de préparer son gourdin pour aller casser des cubes.

Minecraft Dungeons : Le Hack'n slash de Mojang est-il un joyau dans son genre ?

Chargement de la vidéo Test Minecraft Dungeons en vidéo

Diablo framboise

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Lors de notre aperçu publié au début du mois d’avril, nous comparions Minecraft : Dungeons à un Diablopour les nuls”. Son obsession pour l’accessibilité nous donnait l’impression qu’il visait principalement les jeunes joueurs plutôt que les vieux briscards collés à leur souris. En un sens, quoi de plus normal, lorsque l’on sait que la franchise est extrêmement populaire chez les adolescents. Pourtant, la moyenne d’âge des joueurs de Minecraft serait officiellement de 24 ans. Contrairement aux blocs qui composent son univers, ce spin-off produit par Mojang ne s’éparpille pas façon puzzle. Non, il tend à reproduire ce qui fait la force des meilleurs Hack’n slash sans ne jamais chercher à dépasser ses maîtres. Empruntant aussi bien à Diablo qu’à Torchlight, il propose des mécaniques ayant fait leurs preuves par le passé, basées sur l’amélioration constante d’un héros devant repousser des vagues de créatures au sein de différents labyrinthes.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Doté d’une caméra isométrique qui suit l’action sur un axe unique (contrairement à Sacred 2 où il était possible d’effectuer des rotations), Minecraft Dungeons demande d’incarner un héros sans avoir à sélectionner de classes au préalable. Ici, c’est l’habit qui fait le moine : l’équipement déniché dans les dédales transforme n’importe quel quidam aussi bien en archer émérite qu’en puissant sorcier. Avec le bon matériel et un niveau d’expérience conséquent, il devient possible de concevoir des builds de héros spécialisés dans l’invocation de familiers, le corps-à-corps, ou encore la moisson d’âmes. Petit à petit, les épées envoient des rayons, les armures ont des auras dévastatrices, et les arcs tirent une multitude de flèches. Les contrôles, simples, ne s’encombrent d’aucun superflu : un joystick pour se mouvoir, deux touches pour frapper (au corps-à-corps, à distance), trois boutons pour utiliser des pouvoirs, une gâchette de soin, et la croix directionnelle pour afficher l’inventaire ou la carte. Les retours visuels ne manquent pas, à l’image du personnage qui s'illumine lorsque sa barre d'esquive est chargée. Les objets de soin et les boosters de force s'activent dès qu’ils sont ramassés : il n'est donc pas possible de les stocker. Simple, basique. L’interface comme la fiche de personnage sont limpides, et il est aisé de comprendre les tenants et aboutissants des mécaniques sans lire une seule ligne du tutoriel. Même Dungeon Hunter Alliance de Gameloft était plus ardu à dompter, c’est dire l’incroyable souplesse dont fait preuve Minecraft Dungeons.

Gameplay : Folie à deux, dans un sombre palais.

Chargement de la vidéo Minecraft Dungeons Gameplay

Crypte : 100 % - Craft : 0 %

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Pensé comme un “Adibou” du Hack’n slash à tendance Dungeon Crawler, le titre de Mojang se contente de reproduire fidèlement les codes d’un genre connu pour être réservé aux hardcore gamers. Si sa facilité d’accès n’est pas à blâmer tant le partie pris est évident, il est plus regrettable de noter l’absence d’originalité. Malgré la franchise dont il puise son identité visuelle, Minecraft Dungeons ne fait pas honneur au craft. En effet, les flèches, potions, armes et autres armures se ramassent plutôt que d’être conçues par l’intermédiaire de ressources durement glanées. L’équipement s’améliore aisément en dépensant des points débloqués au fil des niveaux d’expérience acquis. Il n’y a aucune pioche spéciale à dénicher afin de casser des blocs particuliers, ou de chemins à créer en ajoutant quelques cubes. Seule la Redstone est utilisée pour des énigmes qui sortent légèrement de l’ordinaire, les puzzles se contentant d’interrupteurs à activer ou de clés à trouver. Le manque d’interaction avec le décor est globalement fâcheux. L’herbe ne se fauche pas, les arbres ne se coupent pas : les éléments strictement graphiques qui composent le monde semblent figés dans le marbre.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Du côté des donjons, le soft de Mojang s’en tire avec les honneurs. Générés de manière procédurale, ils réussissent à donner l’impression que l’on ne rejoue pas tout le temps au même tableau. Bien que nous retrouvions parfois des presets à l’identique d’une partie à l’autre, le défi est grandement réussi. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas que des cryptes ou des temples souterrains à visiter dans Minecraft Dungeons. Le niveaux en extérieur sont bien de la partie avec des bois, des canyons, et des marais. Cette variété est agréable et aide à ne pas éprouver de lassitude pendant l’ascension, d’autant plus que l’Unreal Engine affiche de jolies couleurs chaudes. L’exploration se fait efficacement grâce à une map claire et à un marqueur d’objectif indiquant le chemin à suivre pour remplir la mission. Ce qui est grandement utile pour arpenter les routes annexes dans le but de fouiller l’intégralité d’un donjon. Les ennemis qui hantent les lieux vont de l’araignée au Creeper, en passant par l’Enderman et la sorcière. Tout le bestiaire de Minecraft ne répond pas présent, mais la sélection est suffisante. Ces vilains ont une intelligence artificielle assez binaire, qui se contente de garder le joueur à distance ou au contraire de le charger. Il peut également arriver que les monstres se bloquent bêtement dans le décor.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

L’union fait la forge

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Vous l’aurez compris, Minecraft Dungeons est facile tant que l’on choisit le niveau de difficulté conseillé par le jeu (ou légèrement au-dessus). Les acharnés du challenge ont tout de même l’opportunité de corser le périple. En choisissant les niveaux de difficulté supplémentaires, tout d’abord, comme “Aventure” et “Apocalypse” (à débloquer au fil de l’épopée). En modifiant le curseur propre à chaque mission, ensuite, ce qui donne accès à six degrés de dangerosité. Certes, les neuf missions principales et la pincée de quêtes annexes se bouclent en moins de six heures en difficulté normale. Mais la génération procédurale, les nombreux secrets à découvrir et le loot toujours plus puissant selon la difficulté rallongent la durée de vie.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Ce qui est certain, c'est que s'aventurer dans les donjons n'a rien de frustrant. Les potions de soin sont inépuisables, seul un cooldown empêche d'en abuser plus que de raison. Ceci explique pourquoi les séquences les plus tendues sont celles qui imposent d'affronter des ennemis apparaissant par vagues, obligeant des retraites stratégiques pour attendre la disponibilité d'un sort de soin. Les boss de fin de niveau savent également bien s’y prendre pour faire perdre quelques vies (limitées à trois par missions et par équipe). En cas de game over, le joueur est renvoyé au camp et doit recommencer le niveau, sans aucun malus. C’est également à l’intérieur de ce campement qu’il est possible d’acheter quelques armes, armures et autres magies en allant échanger les gemmes acquises auprès des marchands. Encore faut-il avoir un peu chance pour dégoter les bons objets, puisque le butin est attribué au hasard.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Comme pour la plupart des Hack’n slash, l’expérience gagne en intérêt à plusieurs. Minecraft Dungeons autorise des équipes de quatre joueurs, qu’ils soient sur la même console ou sur Internet. Aucun matchmaking n’est disponible pour le moment : pour jouer à distance, cela ne peut se faire qu’avec les contacts de votre liste d’amis. En multijoueur, chaque participant peut proposer une quête au niveau de difficulté qu’il a débloqué. Les joueurs gagnent de l’expérience même s’ils n’ont pas tué un ennemi, le loot est instancié, et un aventurier qui se fait réanimer par un autre ne fait pas perdre de vie à l’équipe. Là encore, Minecraft prouve à quel point il met le fun immédiat au centre de son expérience. Attention cependant, quelques jours après le lancement officiel, le netcode occasionne toujours quelques ralentissements en ligne.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré

Malgré ses nombreuses qualités, le titre de Mojang laisse un léger arrière-goût d’inachevé dû à un nombre trop réduit de niveaux, précipitant la rencontre avec le boss final à peine cinq heures après avoir donné vie à son héros. Heureusement, des extensions sont d’ores et déjà au programme, mais les avoir immédiatement aurait été préférable. S’il est certain que refaire en boucle des donjons fait partie des mécaniques du Hack’n slash, le contenu paraît au final assez léger. À ce titre, nous n’aurions pas été contre l’ajout d’un temple infini, à l’instar de celui de Torchlight, histoire de se focaliser uniquement sur le butin.

Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré Minecraft Dungeons : Mojang livre un Hack’n slash très carré
Les notes
+Points positifs
  • Hack’n slash accessible, pensé pour jouer en famille
  • Les rouages du genre parfaitement respectés
  • Jouable jusqu’à quatre en local et en ligne
  • Univers et bestiaire assez variés
-Points négatifs
  • Avec une telle licence, le jeu aurait mérité plus d’originalité
  • Pas assez de niveaux
  • Une IA qui se bloque dans le décor
  • Un certain manque d’interaction avec l’environnement

Minecraft Dungeons et typiquement le titre auquel nous nous attendions, à savoir un petit jeu bien fichu, pensé pour nourrir le Game Pass, capable de réunir enfants et parents. Sa plus grande force est de ne pas avoir le cube entre deux chaises. Un peu à la manière de Bleeding Edge, il sacrifie sur l’autel de l’accessibilité une profondeur de jeu qui aurait sûrement heurté sa cible. Cela ne rend pas l’expérience désagréable, bien au contraire. En se concentrant sur les rouages primaires du genre, les développeurs ont réussi à peaufiner l’essentiel. Nous regrettons surtout le fait que Mojang n’ait pas fait preuve de plus d’originalité. Avec une franchise telle que Minecraft, il y avait pourtant plein de mécaniques imaginables. Cependant, si vous appréciez un tant soit peu les Hack’n slash, vous passerez forcément du bon temps à l’intérieur de ces donjons bourrés de polygones. Quand bien même le contenu ne serait pas faramineux.

Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 mai 2020 à 10:00:02
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Mis à jour le 30/05/2020 à 17:51
Dernières Preview
PreviewTony Hawk's Pro Skater 1+2 : Tout roule pour la refonte des origines de la série Il y a 17 heures
PreviewPGA Tour 2K21 : cap en vue pour la simulation de golf ? 07 août, 09:00
PreviewMarvel’s Avengers : En route vers le Endgame ? 05 août, 15:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020