Menu
Black Mesa
  • Tout support
  • PC
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux FPS / Derniers tests jeux vidéo / Black Mesa /

Test du jeu Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite

Test : Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite
PC Linux
Black Mesa
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de SylvainJVTV
L'avis de SylvainJVTV
MP
Staff Web TV jeuxvideo.com
12 mars 2020 à 19:20:50
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (282)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.3/20
Partager sur :

16 ans après le début du développement, on a peine à croire que ce jour est enfin arrivé : Black Mesa, d'abord mod amateur pour finalement se transformer en remake professionnel soutenu par Valve, est enfin disponible. L'attente en valait-elle la peine ?

Video-Test : Tout savoir de Black Mesa en 3 minutes

Chargement de la vidéo Test Black Mesa en vidéo
Précisions sur les tests de remakes
La note est attribuée indépendamment de la note du titre originel, en cohérence avec le marché actuel.

Réimaginer un jeu culte

Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite
Black Mesa possède quelques décors sympathiques...

D'abord conçu comme un simple mod amateur avec comme idée de proposer une version d'Half-Life utilisant le moteur de Half-Life 2, Black Mesa a depuis tapé dans l'oeil de Valve qui a apporté son soutien en permettant à l'équipe de Crowbar Collective de se professionnaliser, puis de vendre ensuite leur bébé sur Steam. Il est alors soudainement devenu un jeu à part entière. Il restait toutefois un élément de taille à intégrer, et qui a nécessité des années de développement supplémentaires, Xen. Mais ce n'est pas le seul ajout de la version finale inespérée de Black Mesa. Crowbar ne s'est en effet pas contenté de recréer les derniers niveaux du jeu avec le Source Engine. Le studio a également revu un certain nombre d'éléments de gameplay, conçu de zéro des niveaux de Half-Life afin de les rendre plus digestes, et en a profité pour revoir la mise en scène, les dialogues, tout ceci pour permettre à Half-Life d'être davantage raccord avec sa suite.

Black Mesa est un jeu à part, mais dont la méthodologie de test ne doit pas différer d'un autre remake. Qu'importe si la promesse initiale, dûment remplie, des développeurs fut de proposer l'épisode fondateur d'une grande saga sous le moteur de sa suite culte, il sort en 2020. De ce fait, il faut le comparer, qu'on le veuille ou non, à ce qui est sorti ces derniers mois. Qu'importe également les moyens : en vendant son jeu, Crowbar Collective assume également un budget plus important et se détache complètement de ce que fut le projet lors de sa création. De plus, les ambitions ont pris une certaine valeur par la suite, et c'est en réécrivant parfois complètement l'aventure que Black Mesa est devenu ce qu'il est.

Une ambiance intacte...

Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite
... mais d'autres le sont trop souvent beaucoup moins.

Dans Black Mesa : vous incarnez Gordon Freeman, un scientifique débarquant dans un laboratoire top-secret détenu par une entreprise privé (Black Mesa). Lors d'une expérience visant à jouer avec la matière, un voile se déchire, et va immédiatement détruire les lieux. Vous vous en sortez néanmoins indemne, et votre objectif va être de remonter à la surface pour réclamer de l'aide. Au fur et à mesure de votre avancée, vous allez néanmoins vous rendre compte que des créatures venant d'ailleurs ont investis les lieux, et qu'elles comptent bien vous tuer. Tandis que le gouvernement, conscient de la crise, va également tenter de contenir la fuite (et vous avec).

Du récit original, rien ne diffère véritablement. Mais ce qui est néanmoins intéressant, c'est que les petits gars de Crowbar ont eu parfois la bonne idée de raccrocher l'univers du premier épisode à celui de Half-Life 2. Il faut dire qu'à l'époque de la sortie du jeu original, Valve était bien loin de s'imaginer qu'un lore allait se construire autour de lui. Pas de tempête de portails, pas même de Cité 17, et encore moins de Cartel : quand Half-Life est arrivé, tout cela n'était absolument pas prévu au programme. Black Mesa vient donc ajouter par moment quelques éléments de lore pour palier à cette absence malheureuse. Mais malgré toute la bonne volonté de ses développeurs, le jeu se heurte au moteur utilisé et aux limitations du titre original.

... mais qui a pris un sérieux coup de vieux

Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite
Les zombies hantent les lieux, et peuvent s'avérer redoutables.

Le Source Engine est un moteur ancien, qui a certes fait ses preuves sur Portal 2, mais qui ne permet pas autant de choses que les moteurs d'aujourd'hui. Si bien que la mise en scène n'est clairement pas à la hauteur de la concurrence de 2020, 2019 et même bien au-delà. Les animations sont d'un autre âge, mais pire encore : Black Mesa est coincé dans ce qu'est intrinsèquement le premier Half-Life. Des années plus tard, l'antique FPS de Valve n'est plus que l'ombre de lui-même, et un remake de ce style ne peut pas passer outre les limitations de son level design. En dépit d'efforts réels, il est encore trop souvent possible de se perdre, trop souvent possible aussi de faire face à un puzzle loin d'être compréhensible au premier abord, et à une I.A. douteuse. Half-Life est un jeu dans lequel on est régulièrement perdu, avec des passages labyrinthiques, et le tout est parfois difficile à supporter. Ces moments tirent en longueur une aventure qui n'est pourtant pas si longue puisqu'il vous faudra compter entre 12 et 15h pour en voir le bout. On doit aussi faire avec des armes aux bruitages et aux sensations parfois douteuses, tout comme certains choix qui datent de la vieille époque, mais qui sont encore plus difficilement explicables aujourd'hui. A ce sujet, notez que l'arbalète est toujours la meilleure arme du jeu face à un fusil à pompe dénué d'intérêt. Mais heureusement, et c'est ce qui est le plus notable dans ce remake, les développeurs se sont attelés à la reconstruction quasi-totale de l'une des pires zones de Half-Life, si ce n'est la pire : Xen. Fruit d'un travail de longue haleine, le résultat est à la hauteur des ambitions de Black Mesa.

Black Mesa : Un remake d'Half-Life sans mérite
Xen est l'atout charme du jeu.

Tout a été revu. Si on échappe pas à la physique d'un autre âge du moteur Source et au côté punitif des différentes phases de plateformes, le cheminement est beaucoup plus logique. On ne s'y perd plus et on a même tendance à explorer cette zone qui ne ressemblait pas à grand chose à la fin des années 90. Les combats gagnent en intensité et la difficulté y est mieux dosée, sans jamais dénaturer l'ambiance globale de Half-Life. Car c'est là le plus cruel pour Black Mesa : en dépit de ses nombreux défauts inhérents à l'âge et aux limitations du moteur qu'il utilise pourtant pleinement, ce qui a fait la licence par le passé est toujours redoutablement conservé par Crowbar Collective. Que ce soit à Xen ou ailleurs, même s'il s'agit très souvent de dédales de couloirs, force est de constater qu'on est toujours face à un Half-Life, et c'est bien ça la vraie prouesse. Qu'une petite équipe autrefois amateur arrive à capturer l'essence d'une saga aussi personnelle a quelque chose de fascinant. C'est impossible de le nier, et qu'importe si tout le reste paraît vieillot, dépassé (les "loadings" qui viennent casser le rythme au beau milieu d'un couloir pour charger le reste du niveau), par rapport à ce qui se fait actuellement dans le jeu vidéo. L'image de Xen s'en retrouve transformée. Elle n'est plus la planète sans doute terminée à la hâte par Valve, elle est désormais un monde à part entière, à l'ambiance si particulière. Si on est malheureusement pas au niveau de finition d'un Portal 2, le travail sur les détails est bien visible.

Aucun autre jeu qu'Half-Life ne ressemble à Half-Life. A part Black Mesa. Les textures sont moches, voire carrément vilaines d'ailleurs, certains affrontements font peine à voir, pas aidé par une physique parfois délirante, mais qu'importe : c'est un Half-Life... En mieux.

Les notes
+Points positifs
  • Une réécriture qui sert le gameplay
  • Le charme toujours au rendez-vous
  • Xen
  • Toujours passionnant
  • Le level design parfois totalement repensé...
-Points négatifs
  • ... mais encore trop imparfait malgré tout
  • Des check-points parfois mal pensés
  • D'un autre âge techniquement
  • Une mise en scène périmée
  • Une physique aux fraises

Impressionnant, c'est le premier mot qui nous vient à l'esprit lorsque l'on constate le travail effectué par le studio Crowbar Collective. Que ce soit dans la réécriture, comme dans l'hommage, Black Mesa propose une aventure époustouflante, à la hauteur de l'antique FPS de Valve. Mais Black Mesa souffre aussi de l'évident poids des années que représente le moteur Source. Face à la concurrence d'aujourd'hui, et même si le plaisir est sans doute intact pour un fan de Half-Life, force est de constater que ce remake ne peut tout simplement pas faire le poids face à la concurrence.

Profil de SylvainJVTV
L'avis de SylvainJVTV
MP
Staff Web TV jeuxvideo.com
12 mars 2020 à 19:20:50
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (282)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.3/20
Mis à jour le 20/04/2020 à 03:27
PC Linux FPS Crowbar Collective
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021
3
Immortals Fenyx Rising
03 déc. 2020