Menu
Curse of the Dead Gods
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Curse of the Dead Gods / Curse of the Dead Gods sur PC /

Test du jeu Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur sur PC

Curse of the Dead Gods
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 mars 2020 à 08:41:32
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Test Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Deux ans après la sortie de Masters of Anima, les Français de Passtech Games sont de retour, toujours sous l’égide de Focus Home Interactive. À la faveur d’une sortie en accès anticipé, le studio propose aux joueurs Curse of the Dead Gods, un roguelike qui entend bien suivre la voie du succès récemment tracée par un certain Dead Cells. Un aventurier, un temple maudit, des monstres et des pièges, tel est le décor planté pour ce titre, arrivé entre nos mains il y a quelques jours. Mais alors que sa vie commerciale débute tout juste, se pose une question : Curse of the Dead Gods saura-t-il se faire une place dans un genre déjà bien représenté, ainsi que dans nos ludothèques ?

Curse of the Dead Gods

Note sur les tests d'Early Access :
Ce jeu est disponible en accès anticipé. Son contenu est donc susceptible d’évoluer significativement dans un avenir proche. Le test de la rédaction est valable pour la version évaluée le 03/03/2020 et sera mis à jour si nécessaire.

Dans Curse of the Dead Gods, on incarne un homme moustachu d’un certain âge, attiré dans un temple à l’ambiance précolombienne par l’appât du gain. Dès lors qu’il franchit le seuil de l’entrée, la porte se referme, avec fracas, coinçant notre personnage dans la zone. Ça sera tout pour le scénario, et à vrai dire, nous ne sommes pas vraiment là pour découvrir une histoire. Car l’histoire, le joueur la forgera au fil des runs et de ses pérégrinations en quête d’or et de puissance. Non, on est là pour saigner les monstres et les boss à blanc, tout en débloquant divers éléments afin de gagner en puissance.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Pour ce faire, le joueur a le choix entre quatre expéditions : une courte avec un boss, une moyenne avec deux boss, une longue avec trois d’entre eux, et une dernière, qui propose trois champions à défaire, ainsi qu’un chemin beaucoup moins évident. Et parler de chemin, ce n’est pas un hasard. Inspirée de manière évidente par Slay the Spire, la progression est choisie par le joueur, qui peut suivre plusieurs routes, sur lesquelles se trouvent différentes salles, disposées de manière aléatoire à chaque run. De la même manière, des icônes permettent de savoir vers quel type de salle on se dirige, et ainsi choisir son chemin en fonction des besoins : récupérer de l’or, trouver des armes, des reliques, améliorer ses statistiques ou regagner en PV grâce à une fontaine de sang, au prix d’un sacrifice.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteurCurse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Curse of the Dead Gods repose en effet sur plusieurs systèmes, sur lesquels on reviendra, mais au centre de ceux-ci se trouve la corruption, à la manière de Darkest Dungeon. Il s’agit ni plus ni moins d’une jauge, qui se remplit lorsqu’on franchit une nouvelle porte, qu’on est touché par certaines attaques, qu’on souhaite récupérer un peu de vie à la fontaine, ou si on souhaite obtenir une arme/relique sans dépenser d’or. Au bout d’un certain temps, on passera un niveau de corruption, sur un total de 5, qui ajoutera un modificateur permanent au personnage. Ainsi, les monstres peuvent devenir invisibles jusqu’à leur première attaque, les pièges peuvent se déclencher automatiquement, la vue peut être altérée en cas de coup encaissé, et les foyers des salles, servant à y voir plus clair, peuvent être corrompus et donc être impossibles à allumer. Pour le moment, plus d’une dizaine de malédictions différentes sont présentes. Toutes ne disposent pas que d’effets négatifs, mais forceront le joueur à appréhender la partie différemment, même s’il existe un moyen de contrebalancer tout cela.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Ce moyen, ce sont les reliques. Elles peuvent être récupérées sur les monstres, dans des coffres, en acheter sur les autels, et offrent divers bonus passifs, tout en sachant que six d'entre elles peuvent être équipées. Cela peut aller de l’ajout de dégâts supplémentaires dans l’obscurité à des gains d’or supplémentaires, en passant par la récupération de PV au passage de chaque porte, ou la diminution du taux de corruption. Les possibilités sont nombreuses, et viennent parfaitement s’imbriquer dans le système de corruption, de progression, et de statistiques. Car en plus des reliques et de la corruption, le joueur peut améliorer trois statistiques différentes, comme dans de nombreux roguelike, mais également récupérer des crânes, qui, une fois de retour dans le hall du temple, servent à acheter des améliorations pour le personnage.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

A l’heure actuelle, ces améliorations sont au nombre de 21, et ne peuvent pas toutes être obtenues en farmant l’expédition courte. Vaincre les différents boss débloque ces dernières, ainsi que deux des trois slots disponibles. Grâce à ces améliorations, on peut partir avec plus de constitution et donc plus de vie, 3000 pièces d’or, la possibilité de réduire les dégâts subis, d’augmenter les dégâts subis par les monstres sur les pièges, etc. À ce titre, Curse of the Dead Gods n’invente rien, mais a trouvé une formule très intelligente, permettant de mélanger ce qu’on trouve déjà ailleurs pour proposer un titre très intéressant et déjà sacrément bien pensé, tout en donnant envie au joueur de repartir pour “une dernière run”.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteurCurse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur
Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Laissons désormais de côté les systèmes, pour nous concentrer sur le gameplay de base de ce titre assez difficile, à savoir les affrontements. A chaque partie, on part avec une simple épée, une torche et un pistolet, avec lesquels on peut déjà enchaîner des combos grâce au principe d’endurance. En effet, le joueur dispose de points, visibles sous le personnage, et qui servent absolument à tout : enchaîner les frappes, tirer au pistolet, et esquiver. Grâce à cela, les combats s’avèrent assez techniques et il faut apprendre à gérer cette endurance pour tenir face au bestiaire, pour l'instant limité, mais bien pensé. Par ailleurs, réaliser des parades et des esquives parfaites permet de récupérer de l’endurance, et d’enchaîner les créatures. D’ailleurs, la plupart des salles disposent de pièges (boules de feu, statues cracheuses de flammes, dalles à piques, barils explosifs) qu’on peut utiliser à notre avantage, bien qu’elles puissent aussi nous faire bêtement perdre nos précieux PV en cas de mauvais timing.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Malheureusement, sous couvert de difficulté, les parades ne sont possibles que dans une fenêtre très réduite, et les alertes visuelles sont un peu trompeuses quant à leur timing. Dans chaque salle que l’on traverse, on croise de nombreux adversaires, et il faut souvent réussir à les défaire pour passer à la suivante. Au fil de la progression, on récupérera diverses armes : des épées, des lances, des boucliers, des pistolets, des dagues, des marteaux et des arcs, disposant tous d’un niveau de rareté spécifique et de caractéristiques propres. Effets de feu, de poison, frappe multiples, récupération de PV, d’or, de diminution de la corruption, tout y passe, et un excellent feeling se ressent lors des combats malgré quelques hitbox sournoises. Et si on regrette un faible nombre de visuels pour ces armes, on se satisfait déjà très bien de la variété proposée au niveau des caractéristiques par les armes principales, secondaires, et à deux mains, qui permettent presque toujours de renouveler l’expérience, malgré la présence d’un seul et unique temple pour le moment. De leurs côtés, les boss, pour l’instant au nombre de trois, sont bien pensés, et difficiles à appréhender, et particulièrement violents. Nous n’en dirons pas plus à leur sujet pour laisser le plaisir de la découverte, mais sachez simplement qu’ils sont une réussite.

Curse of the Dead Gods : Un roguelite en accès anticipé déjà très prometteur

Mais alors, Curse of the Dead Gods est-il déjà excellent ? La réponse est non, et ce n’est pas forcément inquiétant. En effet, le jeu tout juste entré en accès anticipé, est déjà dans un état plus que satisfaisant, là où de nombreux titres tâtonnaient encore au même moment. Cependant, il a encore besoin d’effectuer de nombreux équilibrages sur le ratio gains/pertes, d'améliorer le système de parade, de corriger les hitbox, et surtout, d’enrichir son contenu. Car si la proposition actuelle promet déjà de nombreuses heures de jeu, on finit rapidement par connaître et reconnaître les différentes pièces du premier temple, permettant de facilement anticiper les pièges, et on se lasse d’une direction artistique pourtant plaisante, bien que finalement peu originale. Côté technique, on a constaté quelques ralentissements sur une configuration à deux écrans, quelques petits bugs mineurs, mais vraiment rien de problématique. Enfin, la musique participe bien à l’ambiance, même si on aurait aimé quelques morceaux plus épiques à certains moments.

Les notes
+Points positifs
  • Une très bonne imbrication des différents systèmes
  • La corruption
  • Des combats assez tactiques, dotés d'un bon feeling
  • Déjà de très nombreuses configurations possibles
  • Des boss bien fichus
  • La capacité du titre à conserver l'intérêt de l'exploration
  • La gestion de la lumière et des ténèbres
-Points négatifs
  • Un seul temple pour le moment
  • Des hitbox parfois étranges
  • Un système de parade frustrant
  • Des équilibrages de l'ensemble sont encore nécessaires

Curse of the Dead Gods ne réinvente pas la roue, et on sent très fortement les inspirations en provenance de Darkest Dungeon, de Slay the Spire, de Hadès ou Dead Cells, et même, dans une certaine mesure de Diablo. Mais tout est fait de manière très intelligente, et les développeurs ont su trouver le point d’équilibre entre tous systèmes qu’ils souhaitaient intégrer, avec une mention spéciale pour la dualité lumière/ténèbres. Évidemment, le titre a encore besoin d’équilibrages, d’enrichir sa proposition en termes donjons à explorer, de monstres, d’armes, de reliques et de runes, autant de choses déjà promises par Passtech, et qui laissent au titre une jolie marge de progression. Mais s’il fallait répondre à la question “faut-il déjà céder ?”, la réponse est oui, car Curse of the Dead Gods est déjà un bon jeu, pour peu que des titres tels que ceux précédemment cités vous plaisent.

Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 mars 2020 à 08:41:32
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Focus Home Interactive Passtech Games PC RPG
Dernières Preview
PreviewSniper Ghost Warrior Contracts 2 : le jeu de tir tactique qui vise juste ? 04 mai, 15:00
PreviewMiitopia Switch : Un avant-goût prometteur pour le retour du RPG familial de Nintendo 28 avr., 17:12
PreviewChivalry 2 : Un successeur qui tranche dans le vif 27 avr., 16:40
Les jeux attendus
1
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Biomutant
25 mai 2021