CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes
Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com
Epyon - Journaliste jeuxvideo.com

Milestone continue sa grande métamorphose. En pleine expansion, le studio milanais grandit et revoit les objectifs à la hausse, ce qui se traduit par des ambitions plus élevées sur l’ensemble de leur production. L’exemple ici avec un nouvel épisode de MotoGP 18, présenté à la presse européenne lors d’un événement organisé en grande pompe, à Londres, par les équipes de Milestone. Un mot d’ordre : « plus de », « plus de », « plus de ».

MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes

La série des MotoGP pourrait-elle retrouver un certain élan ? C’est bien possible si l’on en croit ce que nous avons vu la semaine dernière, après une présentation d’une quinzaine de minutes, puis une grosse heure de jeu. Si le dernier épisode était plutôt plaisant, MotoGP 17 était finalement très convenu, pas de quoi emballer outre mesure le fan de deux roues, surtout celui à la recherche d’un vrai mode Carrière, complet, clinquant et aguicheur. Dans ce nouvel épisode, Milestone applique la même recette que pour ses dernières productions : un changement de moteur, et un enrichissement complet de l’ensemble des features du jeu. Enfin ça, c’est sur le papier, car dans les faits le premier contact a été plutôt tiède.

Simulation et réalisme en ligne de mire

MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes
Les circuits sont plutôt agréables à traverser.

Vous avez l’habitude : à chaque nouveau jeu de sport, à chaque nouvelle simulation de conduite, les développeurs nous expliquent que leur futur bébé sera toujours plus réaliste, plus pointu sur ceci, plus technique sur cela. Parfois, cela se confirme, mais la plupart du temps on remarque à peine quelques pénibles évolutions qui ne suffisent pas à incarner un véritable changement. Milestone a passé de longues minutes à nous expliquer comment l’Unreal Engine 4 leur permet désormais de faire plus et mieux, notamment en termes de rendu visuel. Le moteur d’Epic est particulièrement docile et sur de nombreux titres, il a fait des miracles, mais sur les récents jeux de Milestone ? Eh bien, disons que le constat est plus timoré. Cette fois-ci, on nous annonce des circuits toujours plus beaux, une meilleure gestion de la lumière essentielle pour les courses de nuit, un vrai système météorologique avec pléthore d’effets. Toujours avec ce souci ce réalisme, les équipes se sont rendus sur les 19 circuits du championnat de MotoGP pour procéder à un scan complet des pistes, à l’aide de drones. Tous les pilotes se sont prêtés à l’exercice du scan de visages, afin là encore de créer des modèles 3D criants de fidélités. En tout cas, ça c’est ce que l’on nous a promis, il fallait donc aller tâter la bête pour vérifier si oui ou non, MotoGP 18 est plus fidèles à la réalité que son prédécesseur.

Une technique au point

Manette en mains, on découvre avec plaisir que Milestone tient une partie des promesses évoquées plus haut. La première, c’est qu’en effet, le jeu est plus joli que l’ancien ; les Milanais maîtrisent de mieux en mieux l’Unreal Engine 4 et cela se voit au moment de rouler. Les pistes et les motos sont plutôt jolies, le grain du bitume est net, et à l’inverse de son prédécesseur, le titre est d’une fluidité irréprochable. Techniquement parlant, MotoGP 18 n’est pas une dinguerie mais il rend une copie très propre, sur laquelle on trouvera peu à redire : le studio n’a ni les moyens, ni les capacités de studios comme Polyphony Digital ou Turn10, qui dans un genre un peu différent sont clairement les deux patrons incontestés de la catégorie, mais Milestone parvient tout de même à un résultat qui convaincra la plupart des joueurs. À partir de là, difficile de reprocher quoi que ce soit à MotoGP 18, qui est probablement ce que le studio a produit de plus joli ces dernières années.

MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes
Les courses sous la pluie sont assez dangereuses.

En revanche, on a un peu tiqué sur les modélisations des pilotes. Notre Valentino Rossi, par exemple, était plutôt réussi mais ses yeux trop grands et ses expressions faciales le rendaient un peu… dérangeant, disons. Et l’on peut dire la même chose de l’ensemble des pilotes du jeu. C’est une nouvelle preuve, s’il y en avait vraiment besoin, que la technologie de scan 3D n’est pas une solution miracle : encore faut-il ensuite que les artistes 3D parviennent à utiliser correctement ses scans, et que les outils prévus pour les exploiter soient efficaces. Rassurez-vous, cela reste très acceptable, mais on est assez loin de ce que l’on nous annonçait au moment de la présentation du titre. Les fans seront tout de même ravis de constater que tous les pilotes ont eu droit à ce traitement, et pas seulement les grands champions.

Un pilotage presque identique

MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes
Attention à ne pas mordre en dehors des lignes, un accident peut vite arriver.

Présenté par Milestone comme un véritable reboot de la série, MotoGP 18 fait pourtant dans la continuité, notamment côté conduite. Le précédent épisode nous avait séduit avec ses sensations très agréables, à la fois suffisamment accessible pour attirer le chaland, avec ce qu’il fallait de profondeur pour séduire les amateurs. Malgré un changement de moteur et quelques améliorations notables, notamment sur l’usure des pneus, MotoGP 18 ne nous a pas vraiment bluffé, dans le sens où il ressemble beaucoup à son grand-frère. On retrouve les mêmes sensations en entrée et sortie de virage, avec peut-être un pneu arrière plus taquin lorsque l’on jauge mal la réaccélération. Enfin, pour cela, il faut tout de même aller fouiller dans les options du jeu pour configurer la conduite en « Pro », et donc en coupant toutes les aides : MotoGP 18 entend n’effrayer personne en conservant un fonctionnement plutôt flexible, permettant au joueur d’adapter le niveau d’exigence du jeu à ses capacités. Quoi qu’il en soit, si l’on note bien quelques différences, notamment dans l’impact du poids du pilote et de son placement sur la moto, cela reste assez léger et il faudra plus que cette première session de découverte pour s’en assurer.

En revanche s’il y a bien une chose qui n’a pas changé, et cela on en est certain, c’est que l’IA va encore réussir à nous agacer. Toujours aussi mécanique, elle suit la plupart du temps son petit rail sans prendre trop de risque. Au moment des contacts, elle paraît toujours aussi robuste et le joueur est souvent le seul à être sanctionné par une chute ou une sortie de trajectoire qui peut être fatale. Sans être dramatique, cette IA nous ferait presque oublier que l’on est en 2018 et à moins de monter sensiblement son niveau de difficulté, on en vient facilement à bout, tant elle est prévisible. Le problème c’est qu’en déplaçant le curseur vers la droite, l’IA devient petit à petit capable d’accélérations et de freinages complètements fous, dont vous ne serez jamais capables. C’est donc assez frustrant, vous en conviendrez. Nous avons d’ailleurs fait part de nos remarques aux développeurs présents sur place, on peut espérer que les choses soient mieux équilibrées à la sortie du jeu, le 7 juin prochain.

Nos impressions

On espère très sincèrement que MotoGP 18 saura nous surprendre à sa sortie, en juin prochain. Le titre de Milestone montre des signes d’améliorations évidentes mais l’on craint que le fond du jeu ne change pas vraiment, de même pour son intérêt global. Plus beau, certes, plus complet, peut-être, mais plus amusant ? Rien n’est moins sûr. On attendra donc le 7 juin prochain pour s’emballer.

L'avis de la rédaction
À voir
PC PS4 ONE Bandai Namco Milestone Course Simulation Jouable en solo Moto
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Biloute08 Biloute08
MP
Niveau 10
le 27 mai 2018 à 11:23

polyphony digital pourrait en faire un truc de fou de ce moto GP ?
:snif: ha non surtout pas eux , Tourist Trophy avec son AI a la rue ....bécanes mou du genou ... non merci .

Lire la suite...
Commentaire édité 27 mai 2018, 11:25 par Biloute08
Meilleures offres
ONE 9.53€ ONE 9.53€ PS4 17.90€ PS4 19.99€ Switch 92.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestPaper Mario : La Porte MillénaireSur Switch
16
TestSenua's Saga : Hellblade II
PC Xbox Series
17
TestGhost of Tsushima Director's CutSur PC
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Hades II
2024
La vidéo du moment