Menu
Tennis World Tour
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Tennis World Tour : Une simulation frustrante, mais pleine de bonnes intentions
PC PS4 Switch ONE
Partager sur :

Sevrés de bons jeux de tennis sur consoles depuis de longues années, les amateurs de la petite balle jaune ont vu l'annonce de Tennis World Tour comme une promesse, celle du retour d'une adaptation vidéoludique digne de ce nom pour leur sport favori. À seulement quelques mois de sa sortie, nous avons pu poser nos mains sur le titre signé par le nouveau studio Breakpoint et faire le plein d'informations à son sujet. De quoi se rassurer un peu avant son arrivée, prévue pour le mois de mai ?

Conditions de la preview
Après une courte présentation des nouveautés attendues, nous avons pu essayer Tennis World Tour sur PS4 Pro durant près de 2 heures. Cette version pré-bêta n'est évidemment pas encore pleinement représentative de la qualité finale du jeu, qui aura droit à plusieurs correctifs d'ici sa sortie.

Notre gaming live de Tennis World Tour

Chargement de la vidéo Tennis World Tour Gaming Live

Thiem and men

Le nerf de guerre d'une bonne simulation sportive réside dans plusieurs points allant des animations à la prise en main en passant par la présence de licences officielles. Tennis World Tour a fait ici le choix (certainement financier) de ne proposer aucun tournoi sous licence, remplaçant ceux-ci par 18 courts tout de même inspirés de tournois réels. Grands chelems et autres tournois majeurs seront donc bien présents, mais sous un autre nom comme le montre l'exemple de l'Open d'Australie ici renommé en Melbourne Millenium. Difficile par ailleurs de juger l'ambiance sonore de l'ensemble, puisque celle-ci n'était pas encore implantée dans la version ici testée.

Tennis World Tour : Une simulation frustrante, mais pleine de bonnes intentions
Quelques joueuses sont également sous licence.

Côté joueurs, si nous pouvons regretter l'absence du trio Nadal-Murray-Djokovic, le roster s'annonce tout de même garni, jonglant entre joueurs majeurs du top 10 (Federer, Dimitrov, Zverev, Thiem, Goffin) et valeurs sûres du circuit (Wawrinka, Pouille, Kyrgios, Isner, Fognini, Bautista Agut). Un choix plutôt intéressant qui nous offrira un mode carrière également riche en jeunes pousses prometteuses et en affrontements contre des joueurs réels, puisque pas moins de 24 professionnels masculins seront présents, auxquels il faudra greffer d'autres joueurs génériques afin de compléter le casting. En revanche, côté féminin, nous pourrons regretter la présence de seulement 5 joueuses au lancement avec en tête de gondole Wozniacki et Muguruza. Reste à voir si l'intégration potentielle de nouvelles têtes, évoquée durant la présentation du jeu par l'équipe, pourra remédier à ce problème.

Les joueurs sous licence

  • Roger Federer
  • Grigor Dimitrov
  • Alexander Zverev
  • Dominic Thiem
  • David Goffin
  • Stan Wawrinka
  • Nick Kyrgios
  • Lucas Pouille
  • John Isner
  • Fabio Foginini
  • Roberto Bautista Agut
  • Kyle Edmund
  • Hyeon Chung
  • Milos Raonic
  • Richard Gasquet
  • Gaël Monfils
  • Karen Kachanov
  • Stefanos Tsitsipas
  • Taylor Fritz
  • Frances Tiafoe
  • Jeremy Chardy
  • Elias Ymer
  • Michael Mmoh
  • Thanasi Kokkinakis

    Les joueuses sous licence

  • Caroline Wozniacki
  • Garbine Muguruza
  • Angelique Kerber
  • Madison Keys
  • Eugenie Bouchard

Un mode carrière pour Federer les joueurs ?

Si l'intégration des matches en double se fera après la sortie du jeu par le biais d'un patch gratuit, le titre proposera évidemment dès sa sortie du jeu en ligne avec des modes classés ou non, mais aussi du local et des modes spécifiques allant d'une série de défis faisant office de tutoriel poussé à un mode carrière. Les promesses s'avèrent alléchantes pour ce dernier, puisqu’il sera évidemment possible de créer son joueur ou sa joueuse avant d'écumer les tournois pour récupérer de précieux points et grimper les rangs du classement ATP.

Tennis World Tour : Une simulation frustrante, mais pleine de bonnes intentions
18 courts créés pour le jeu seront présents.

À ce système classique s'ajoutera le choix de notre staff (agent pour la gestion « commerciale » et coach pour la partie sportive de notre carrière), une gestion de l'argent, l'équipement - les raquettes peuvent jouer sur les statistiques, le reste est purement cosmétique - et des compétences du joueur, mais aussi de la fatigue non seulement en match… mais aussi entre les tournois. Les déplacements trop importants (le jetlag serait pris en compte) et le choix d'un calendrier surchargé devraient ainsi avoir des conséquences directes sur les statistiques du joueur, l'incitant à bien définir ses priorités entre entraînement et enchaînement des tournois. Si l'ensemble s'annonce prometteur, il faudra toutefois l'essayer manette en main, ce que nous n'avons pu faire sur ce mode quoi qu'il arrive essentiel dans la question de la durée de vie du soft.

Un Pouille dans le potage

Ce que nous avons en revanche pu juger directement, c'est bien la prise en main du titre. Tennis World Tour propose tout d'abord une nouveauté cherchant à compenser l'absence de prise en compte du mental dans les simulations de tennis. Celle-ci prend la forme de différentes compétences que vous assignez à votre joueur avant un match et qui viendront ajouter des bonus spécifiques dans certains contextes. L'exemple ici donné concernait Roger Federer, capable de déclencher des services de meilleure qualité en cas de balle de break contre lui. Des bonus d'endurance, de puissance, de précision ou autres pourront ainsi venir s'ajouter aux statistiques classiques du joueur lors de certains moments clés de la partie afin de casser la routine des points. L'idée est certes originale et bien pensée, mais il restait difficile de cerner son influence réelle sur une partie lors de notre session de jeu. Le groupe de compétences utilisé devra également dépendre de l'archétype de joueur que vous construirez : ceux-ci reprennent d'ailleurs des standards classiques pour le genre, entre attaquants de fond de court, défenseurs acharnés et volleyeurs, bien que le titre semble plus favoriser les premiers cités que les amateurs de jeu au filet.

Tennis World Tour : Une simulation frustrante, mais pleine de bonnes intentions
Monfils, ce héros.

Malheureusement, à l'heure de s'attaquer à la question du gameplay de Tennis World Tour, le bilan est nettement moins reluisant. Si le titre tente effectivement de proposer une simulation et que sur plusieurs frappes, il parvient à se montrer non seulement plaisant manette en main, mais aussi crédible dans les échanges menés, l'ensemble se voit régulièrement gâché par plusieurs défauts loin d'être négligeables. Les animations, tout d'abord, soufflent le chaud et le froid et ne rendent pas toujours le jeu lisible : ainsi, il n'est pas rare que vous arriviez à rattraper une balle tout en ayant la sensation d'être pourtant placé trop loin, ou que l'adversaire vous envoie une frappe à plat alors que l'animation de cette dernière ressemblait davantage à un lift. Le rythme de jeu, trop lent, couplé à la capacité indécente des joueurs à retourner les balles en bout de course rend les échanges trop longs, trop mous, et finalement peu crédibles, d'autant plus que les trajectoires de balle manquent là aussi de réalisme. La différence entre les surfaces de jeu est à peine perceptible et pire, les glissades sont absentes des matches sur terre battue. Enfin, si le dosage des amortis s'avère plutôt bon, il est extrêmement difficile de remonter une balle basse et celle-ci a donc tendance à finir systématiquement dans le filet : ce point devrait toutefois être corrigé d'ici au mois de mai.

Alors, c'est de la balle ?

Le titre de Breakpoint a tout de même le mérite d'être un des rares jeux du genre à vraiment vous permettre de sortir les balles hors du court si votre combo dosage/placement s'avère imparfait. Mais là aussi, l'équilibre entre plaisir de jeu et simulation s'avère difficile à trouver et le résultat ne nous a guère convaincu pour le moment, en témoignent les étonnantes sorties de balle réalisées alors que notre joueur semblait bien placé et la frappe dosée avec justesse. S'agit-il d'un problème d'imprécision uniquement dû à notre manque de maîtrise ? D'un trop-plein d'éléments entrant en ligne de compte entre fatigue, statistiques, placement, compétences, qui rendent le résultat de vos coups trop difficile à cerner ? S'il est encore trop tôt pour en juger avec certitude, nous pouvons d'ores et déjà constater que les mécaniques manquent d'un soupçon de clarté, qui, sans enlever l'aspect simulation de l'ensemble, permettrait au moins de mieux cerner nos axes de progression pour arriver à prendre en main le jeu sans frustration malvenue.

Tennis World Tour : Une simulation frustrante, mais pleine de bonnes intentions
Un petit coup de SABR ?

Le problème ne vient en tout cas pas des contrôles de base, classiques pour un titre du genre avec un coup pour chaque type de frappe, l'utilisation des gâchettes pour le décalage coup droit ou revers et l'amorti ainsi que de L1 et R1 (sur PS4) pour accélérer entre deux coups et monter au filet. La puissance de la frappe est définie par le temps de pression sur la touche du coup employé tandis que son placement dépend, en toute logique, de l'orientation du joystick, la profondeur étant également à prendre en compte. Dernier point à évoquer même s'il ne s'agit évidemment pas du cœur du jeu, Tennis World Tour n'est pas un monstre de beauté. La modélisation des joueurs est correcte, mais sommaire (l'écran de sélection ne rend vraiment pas hommage au jeu d'ailleurs), les effets de lumière datés, et le manque de détails autour du court ne rattrape pour l'instant guère l'ensemble. Au regard des moyens forcément limités de l'éditeur et du temps de développement atteignant tout juste un an et demi, cette esthétique un brin désuète n'a toutefois rien d'étonnant, tout comme les bugs ici rencontrés qui peuvent encore être corrigés d'ici la sortie du jeu.

Nos impressions
Bardé de bonnes intentions, Tennis World Tour ne parvient toutefois pas à s'affirmer pour l'heure comme le nouveau grand représentant des jeux de tennis sur consoles de salon. Malgré quelques coups et échanges plaisants, une carrière en recherche de réalisme et un casting masculin intéressant, le premier jeu de l'équipe de Breakpoint s'avère trop inconstant sur son gameplay pour séduire. S'il est trop tard pour espérer le voir succéder à l'exceptionnel, mais plus si jeune Top Spin 4, Tennis World Tour a au moins le potentiel de nous proposer un soft honnête. Entaché par des défauts encore trop gênants pour une simulation, il devra toutefois cravacher dur sur les quelques semaines nous séparant de sa sortie pour espérer atteindre ce niveau.
Profil de Kaaraj
L'avis de Kaaraj
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
28 février 2018 à 17:00:00
Mis à jour le 01/03/2018 à 13:22
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Xbox One Simulation Sport Breakpoint Bigben Interactive Tennis
Commander Tennis World Tour
PC
Amazon
12.90 €
PS4
Rakuten
15.90 €
ONE
Fnac Marketplace
25.79 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Heckle
Heckle
MP
le 13 mars 2018 à 12:41

Sympa la vidéo, merci, ça ressemble à un excellent Top Spin sur PS4, en supposant qu'ils peu y avoir des corrections avant la sortie, ça sera sûrement le meilleur jeu de Tennis a ce jour !

Lire la suite...
veryoldgame
veryoldgame
MP
le 04 mars 2018 à 00:49

ben sur switch y aura mario tennis ace :oui: tous les joueurs les plus attendus seront presents :cool: le gameplay et les animations seront aux petits oignons :play:

Lire la suite...
Commentaire édité 04 mars 2018, 00:49 par veryoldgame
Myu1
Myu1
MP
le 02 mars 2018 à 07:13

Full Ace Tennis Simulator semble beaucoup plus prometteur niveau gameplay. Il n'y a même pas débat

Lire la suite...
Herodesalon
Herodesalon
MP
le 01 mars 2018 à 18:14

Ben c'est pas demain la veille que je vais acheter une PS4 ou alors ça ne sera pas pour ce jeu :nah: . C'est lent à la fois dans la vitesse de la balle et l'excution de la frappe on sent une lourdeur dans le jeu.

-Les gestuelle sont à revoir. D'ailleurs sur Top Spin 4 elle n'étaient pas parfaite non plus.

-Bon le casting fait pas vraiment rêver. Remarque avec un bon éditeur de joueur, bien complet on peu palier à ça. Mais à condition d'avoir une bibliothéque de gestuelles et d'équipements très fourni qui permettent de reproduire les cadors absent.

-Graphiquement ça pourrait tourner sur PS3

Bref si Tennis Elbow 2017 passe sur PS4, ce jeu sera surement vite oublié.

Lire la suite...
jesuisunemangue
jesuisunemangue
MP
le 01 mars 2018 à 18:12

Un jeu de tennis sans Nadal, Djokovic et Murray...

Lire la suite...
JeromeSpree
JeromeSpree
MP
le 01 mars 2018 à 17:58

C'est marrant de constater à quel point les animations et le décalage qu'il peut y avoir par moment avec le manque de fluidité de la trajectoire de la balle avant et après une frappe font penser aux jeux Grand Chelem Tennis 1 & 2 (Grand Slam Tennis en Amérique du Nord).
Je suis du reste étonné qu'une seule personne cite ces jeux même si c'est pour dire qu'ils font partie des meilleurs ...

Après, il faut comprendre que les Grand Chelem Tennis se situent pile entre une pure simulation (Top Spin) et un jeu totalement arcade (Virtua Tennis) et ce n'est généralement jamais bon de créer un jeu hybride, d'où le bide pour la série qui semble avoir été abandonnée après deux épisodes et j'ai bien peur qu'il en soit de même pour ce Tennis World Tour.
Même si la vidéo est très courte je n'ai pas l'impression de retrouver un grand défaut des GCT à savoir que la conclusion des échanges était assez souvent similaire. J'espère pour le jeu que ce n'est pas le cas car il n'y a rien de pire.

Les fans de tennis se tournent vers la simulation et le grand public vers l'accessibilité, seul le manque de jeux depuis des années pourrait faire de ce jeu un succès mais je n'y crois guère pour être tout à fait honnête même si je leur souhaite.

Lire la suite...
jeremycmoi3
jeremycmoi3
MP
le 01 mars 2018 à 17:24

les animations et les frappes en bout de courses suffisent à me dire que ce jeu sera horrible...
Ca n'égalera jamais un tennis elbow moddé

Lire la suite...
-F4U-Corsair
-F4U-Corsair
MP
le 01 mars 2018 à 15:38

""""Si l'intégration des matches en double se fera après la sortie du jeu par le biais d'un patch gratuit,""""

encore un jeu qui va sortir non fini :(

Lire la suite...
Clog
Clog
MP
le 01 mars 2018 à 14:38

On va vraisemblablement devoir attendre encore un peu avant de trouver un digne successeur à Tennis Elbow pour le titre de meilleure simulation de tennis. Y a tellement aucun débat possible sur le fait que c'est ce qui retranscrit le mieux la réalité quand on est vraiment fan de ce sport.

Lire la suite...
AmauryFerdinand
AmauryFerdinand
MP
le 01 mars 2018 à 13:35

Quand les premières vidéos de gameplay étaient sorties il y a quelques mois, je n'étais pas du tout rassuré. Le fait est qu'aujourd'hui, tous mes doutes ont malheureusement été confirmés. Tous, sans exception.

Je ne suis pas d'accord avec le titre de l'article. Le jeu est pavé de « bonnes intentions »... pas vraiment en fait, puisque je vais tenter d'expliquer en quoi chaque choix fait par les éditeurs peut être retourné contre eux car au final même sur le papier c'était clair que ça allait coincer.

Histoire de préciser tout de suite, je ne parlerai pas du tout de l'aspect graphique, je m'en cogne complètement. Tout ce qui sera dit est purement lié au gameplay.

Les développeurs ont insisté à mort sur leurs animations ultra réalistes. Sauf que deux problèmes se posent. Premièrement, et même si ça paraît paradoxal, c'est beaucoup TROP animé. Les joueurs prennent des plombes pour sortir le moindre coup. Conséquence, ça rend le jeu très lent et très mou (je pense qu'on est tous d'accord : ça a l'air extrêmement CHIANT). Le tennis est un sport fluide, à trop mettre d'animations ça enlève tout le côté « action/réaction » à ce sport. Deuxième hic, les animations entre les points. Ils ont l'air assez fier de ce point sauf qu'ils n'ont pas pensé que toutes les animations ne s'appliquaient pas à tous les joueurs. Il n'y a que moi qui suis choqué de voir Federer faire du air guitar quand il gagne un point ? J'ai halluciné en voyant ça.

Les joueurs, parlons-en. Je serai peut-être à contre-courant mais je préfère zéro licence que quelques unes mais avec d'énormes blancs. Djoko, Nadal, Murray absents, oui ça fait mal. Et pourquoi claquer du fric pour avoir uniquement 5 joueuses officielles ?? A ce niveau là, autant ne pas en mettre, quitte à se prendre sur Twitter du #balancetonporc pas de femme dans TWT c'est une honte. Bref, soit on va au bout des licences, soit on assume et on nous met des Fedeper, Padal, Djokovuch, Sharavodka et cie. Vu le budget limité, la seconde solution aurait été la meilleure. Certes la majorité (voire la totalité) des gens aurait gueulé mais ça aurait fait plus de pognon à investir dans le gameplay. Et pourquoi pas le justifier en l'appelant « Tennis World Tour : New Generation » ; par exemple ? Bref, ce n'est que mon avis perso (comme tout ce pavé en fait hein!).

L'autre aspect mis en avant est cette histoire de cartes permettant d'attribuer des avantages à un moment T. Apparemment l'option est désactivable (il suffit de ne sélectionner aucune carte) mais malgré cela, je trouve le principe contre-productif. L'idée c'est de rajouter un côté psychologique au match. Sauf que, pardonnez moi, mais derrière la manette, il y a bien... un être humain, non ? Donc le côté psychologique existe bel et bien. J'ai passé des heures sur Smash Court 2 et Top Spin 3/4 avec un ami et je peux vous dire que fallait du mental. Les matches duraient des heures, parfois on était tellement concentré qu'aucun son ne sortait de notre bouche, parfois on hurlait des gros « COME ON ! » après un point intense. Nos émotions variaient et notre niveau de jeu en était affecté. L'humain est aléatoire. Sur balle de break parfois on sortira l'ace, parfois la double faute. C'est exactement ce qui distingue un Federer d'un mec lambda par exemple. A vouloir humaniser le jeu, ils l'ont en fait scripté, dénaturalisé, donc déshumanisé. Et là je trouve que ça amène à un autre débat, à savoir que parfois sur le papier un personnage sera avantagé par rapport à l'autre et moi ça m'agace. Le dernier jeu dans lequel chaque perso pouvait battre tout le monde restera Smash Court. J'arrivais à battre quelqu'un qui prenait Ferrero alors que j'avais Henman. De nos jours avec la multitude de stats pour coller au réalisme les inégalités se sont creusées. On se retrouve comme dans Street Fighter où le gars qui prend Ryu a statistiquement plus de chances qu'un mec qui prend Dhalsim. Et TWT accentue encore le truc. Perso je joue contre un mec qui me claque un ace sur balle de break juste parce qu'il a la carte « ace sur balle de break », je ne lui dis pas bravo. C'est pas lui qui a claqué l'ace, mais le PC...

Et le côté script semble être ce qui est le plus flagrant au fil des reviews que j'ai pu lire. Mais encore une fois, c'était visible dès les premières vidéos. Si on fait le compte, 50% de l'échange c'est du slice en coup droit, 30% c'est des mecs qui s'arrachent pour reprendre une balle parfois improbable et les 20% qui restent ressemblent à peu près à du tennis, même si je trouve que les balles sont beaucoup trop souvent sur la ligne à mon goût.

Bref, ça m'étonnerait qu'en 3 mois le jeu corrige tout ça car le problème vient selon moi du système même du jeu...

Lire la suite...
Commentaire édité 01 mars 2018, 13:39 par AmauryFerdinand
Top commentaires
Loeb22
Loeb22
MP
le 28 févr. 2018 à 17:08

Quelle dommage que 2K n'ait pas poursuivi les Top Spin. :-(
Top Spin 5 aurait été le jeu de tennis ultime à mon avis.

Lire la suite...
Loulou2379
Loulou2379
MP
le 28 févr. 2018 à 17:06

Ce qui a été précisé par les développeurs, c'est que la version du jeu testée est la version pré-bêta... Des améliorations dans les animations et autres sont donc prévues.

Sinon, le jeu me fait de l'oeil !

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon PC 12.90€ Rakuten PS4 15.90€ Fnac Marketplace PC 20.48€ Fnac Marketplace PS4 21.99€ Fnac Switch 24.99€ Amazon Switch 26.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
14
TestAmong Us
PC iOS Android
18
TestMortal Kombat 11 : Une saga au sommet de son art
PC PS4 PS5
14
TestBugsnax
PC PS5
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2021