CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com
Anagund - Journaliste jeuxvideo.com

Vecteur de toutes les espérances, Final Fantasy XV semble avoir plus de poids sur ses épaules qu'aucun autre jeu de la série n'a eu auparavant. Un quitte ou double délicat qui tend vers une amplification immédiate de tout ce qui entoure la communication autour de ce nouvel opus, à commencer par l'annonce de son report. Mais que peut-on en penser à froid, après avoir joué aux trois premiers chapitres ? Voici notre avis.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Conditions de l'aperçu

La session de jeu a eu lieu sur une version du début du mois d'août. Je n'avais le droit de jouer que jusqu'au troisième chapitre, compris. Il s'agissait d'une version complète et le monde ouvert m'était donc accessible, sans limite de temps. La session a eu lieu dans les locaux de Square Enix en région parisienne, sur PS4.

Scénario et Background

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Oui, c'est bien Noctis

Auparavant, Final Fantasy Versus XIII, aujourd'hui Final Fantasy XV, il semblerait que l'on sache déjà tout du futur J-RPG de Square Enix. Il faut dire qu'avec 10 ans de développement et des wagons d'images qui en témoignent, cette arlésienne n'a pas manqué d'apparaître dans les colonnes pendant une belle décennie. Pourtant, il suffit d'une petite minute d'intro pour se rendre compte que Final Fantasy XV a encore des choses à nous révéler. En effet, le chapitre 0 qui entame le jeu montre les quatre héros à un âge bien plus avancé que dans tous les trailers montrés à ce jour. Non, pas des vieux croulants en fauteuil roulant mais ce qui semblent être de bons trentenaires, avec un Noctis affublé d'une barbe comme s'il avait passé les derniers mois seul dans la jungle birmane. Le groupe tient tant bien que mal face à un être géant qui maîtrise le feu, assis sur un trône. Ce flash forward ne dure pas assez longtemps pour que l'on devine vraiment ce qui se passe puisqu'on se retrouve subitement dans le présent, juste avant le départ de Noctis et ses potes pour leur long voyage qui constituera l'aventure.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Baailaaa, te quieeero aaamoor !

Si l'on ne rentrera pas dans les théories que peuvent amener cette courte intro, on est sûr d'une chose : il s'agit d'un bel outil de communication de Square Enix. A force d'entendre dire que les héros de FFXV ressemblent à l'enfant secret entre le groupe Dir En Grey et le boys band Alliage, cette intro déjà diffusée publiquement dans la vidéo de la gamescom permet de replacer le jeu dans un autre contexte : non, il ne s'agit pas que d'une virée entre potes pour dézinguer quelques monstres tout en se remettant du gel dans les cheveux. FF XV a bien plus à raconter que ça et c'est ce qu'on en attendait.

Gaming-Live de Final Fantasy XV : Univers et scénario

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
L'attaque de Niflheim sur Insomnia entame vraiment l'aventure

Puisque nous avons déjà diffusé deux vidéos qui expliquent très clairement notre opinion (disponibles dans cet aperçu, nous vous les conseillons fortement), cet article aura plutôt pour but d'expliquer ce que l'on peut attendre ou non de ce nouvel opus. Et comme nous évoquions brièvement le scénario et l'univers en intro, commençons par cela. Final Fantasy XV s'avère d'emblée comme le jeu disposant du background le plus complexe de la série, chose que l'on peut déjà affirmer avant même la sortie du jeu. Un univers si tentaculaire qu'il ne faut pas moins de la mini-série animée Brotherhood et du film Kingsglaive pour en poser les bases. Et pour cause, de nombreux événements passés ont un impact conséquents sur les personnages et le début de l'aventure. Alors que Lucis et Tenebrae étaient deux nations amis, le terrible Empire Niflheim a cassé cette harmonie et pris le contrôle de Tenebrae, douze ans avant le début des événements. Mais outre cette tragédie qui fait maintenant de Tenebrae un opposant du Royaume de Lucis d'où provient notre héros, Noctis perdit aussi son amie d'enfance Lunafreya, capturée à l'occasion. Douze ans plus tard, afin de tenter de rétablir l'harmonie sur le continent, Noctis quitte Insomnia (la capitale de Lucis) pour se marier avec Lunafreya et ainsi lier les deux nations, un mariage tout ce qu'il y a de plus arrangé auquel Noctis ne consent qu'à moitié. Mais à peine le voyage entamé que l'Empire Niflheim attaque déjà Insomnia dans la traîtrise la plus totale. Alors que tout le monde croit Noctis mort, rumeurs entretenus par un allié du Prince pour qu'il ne soit pas recherché par Niflheim, notre groupe part alors à la conquête des tombeaux des rois de la famille de Noctis pour l'aider à récupérer les armes magiques royales et pouvoir lutter contre Niflheim.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Lunafreya est un personnage central

Voici une entame plutôt touffue qui pose tout de suite les bases d'un univers complexe où la politique joue un rôle primordial, chose récurrente avec les projets du Fabula Nova Crystallis dont fait partie Final Fantasy Type-0. Mais le scénario de Final Fantasy XV semble aller bien plus loin que cela. Même si nous ne voulons pas trop en dire pour éviter de gâcher la surprise (surtout qu'ayant fait que le début de l'aventure, nous ne savons pas grand-chose nous-mêmes), la dualité entre les nations de Lucis et Tenebrae (lumière et ténèbres) semble avoir une place de choix et on peut s'étonner de la signification de l'inversion que semble constituer les existences de Noctis et Luna dans leurs nations respectives. A Lucis, Noctis (nuit en latin) est toujours vêtu de noir alors qu'à Tenebrea, Luna (lune en latin, qui brille dans la nuit) est toujours vêtue de blanc. Cela est d'autant plus flagrant quand on sait que le personnage de Luna remplace en fait celui de Stella (étoile en latin) quand le projet s'appelait encore Final Fantasy Versus XIII. Et bim, voilà le mot versus, qui signifie l'opposition... Vous voyez où nous voulons en venir. Bref, nul doute que ce travail entre ombre et lumière aura un gros impact sur ce Final Fantasy XV et il nous tarde de comprendre les secrets qui semblent entourer la famille royale et les connexions entre Noctis et Lunafreya.

Gameplay et premiers doutes

Gaming-Live de Final Fantasy XV : Nos impressions sur le gameplay

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Les combats manquent parfois de lisibilité

Mais si Final Fantasy XV n'était qu'une histoire, il aurait suffit d'en faire un film (Bonjour Kingsglaive !). Alors parlons donc de gameplay. Si vous avez déjà le fond de notre pensée avec la vidéo ci-dessus, laissez-nous rentrer dans les détails. Final Fantasy XV utilise un système appelé Active Cross Battle qui rappelle furieusement Kingdom Hearts ou encore Final Fantasy Type-0. Alors que vous ne contrôlez que Noctis, vous pouvez changer vos armes en plein combat pour ouvrir la porte vers des combos de folie. Chaque arme a ses avantages entre les attaques rapides, les dégâts puissants ou encore les contres. Vu que la direction de nos attaques influent sur les mouvements de Noctis, il faut toujours veiller à sa position et ne pas bourriner la manette comme un forcené, chose sur laquelle nous reviendrons plus tard. Noctis a aussi la possibilité de se téléporter grâce à son arme magique (Phantom Blade) et s'il le fait sur un ennemi, il lui inflige des dégâts proportionnels à la distance parcourue. Dans la pratique, cela permet de faire du hit & run même si cela signifie laisser les potes à l'abandon pendant quelques instants.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Esquiver les attaques est soit trop simple, soit hasardeux

Dans l'idée, ce système de combat est plutôt complet et diablement énergique, en plus d'être stylé et photogénique. C'est d'ailleurs ce qu'on peut appeler un « gameplay de trailer », de ceux qui épatent la galerie dès les premières secondes. Le problème, ce sont les secondes qui suivent. En effet, le système de combat de Final Fantasy XV est aussi grisant qu'il est pénible, et ce pour de multiples raisons. La première, heureusement la plus corrigeable, est la caméra. Située très près des protagonistes, cette dernière ne permet clairement pas d'avoir une bonne vision de ce qui se passe à l'écran. Pire encore, il suffit d'être dans un lieu clos ou bas de plafond (et croyez-nous, il y en a) pour se retrouver avec une caméra affreusement mal placée qui nous empêche de jouer correctement. Un problème récurrent qui avait déjà été observé lors de précédentes sessions de jeu, notamment à l'E3 contre Titan ou sur la démo Episode Duscae. Un problème de visibilité pour lequel Square Enix a une réponse que nous trouvons bancale. En effet, beaucoup d'actions sont automatisées, comme les attaques (dans l'absolue, un seul bouton) ou encore les esquives, puisque moyennant MP, il est possible d'éviter TOUTES les attaques physiques en laissant son doigt sur un seul bouton. Du coup, on se retrouve avec des combats ultra simplistes qui ne nécessitent aucune réflexion, puisque nous avons pu conclure les trois premiers chapitres en martelant deux touches, boss compris. Mais ce qui nous inquiète le plus, c'est de se dire que quand la suite du jeu offrira des combats qui nécessitent d'être plus tactiques, cette maudite lisibilité risque de se révéler comme une terrible faiblesse.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelleFinal Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
L'IA des alliés n'est pas toujours optimale

L'autre point inquiétant est significatif d'un mal qui ronge actuellement les J-RPG : ils ont du mal à trouver leur marque. En effet, depuis de nombreuses années, Final Fantasy, et d'autres, essaient de coller aux productions occidentales qui ont le vent en poupe. Autrefois au tour par tour, la saga opte de plus en plus pour un gameplay action. Là n'est pas le problème, quand c'est bien fait. Mais pour Final Fantasy XV, le résultat est une fois de plus bancal. Garder certains principes de base du J-RPG (la gestion de plusieurs personnages, le contrôle tactique) tout en offrant de l'action à foison est parfois incompatible. Alors que l'on contrôle Noctis, on doit en même temps suivre les actions de nos trois compagnons (voire plus en cas de guest) pour enchaîner des combos selon leurs actions, ainsi que les actions de tous nos adversaires (parfois une dizaine) dont on doit potentiellement parer les attaques. Un mélange perturbant qui révèle parfois ses limites : outre la lisibilité, l'IA rentre alors en compte et nous ne pouvons pas dire que nous avons été constamment épater par les alliés de Noctis.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Ca peut sembler être un détail, mais la bouffe donne vraiment envie !

Pour vous donner un exemple, c'est nous qui décidons quand un allié utilise l'équivalent de sa Limit Break. L'allié en question essaie alors de toucher l'ennemi, ce qui l'incite donc à couvrir la distance lui-même pour s'en approcher. Le problème ici est que le path-finding mène parfois à des résultats étonnants, comme Gladiolus qui se prend un arbre sans le voir et qui rate contrairement sa cible, ou Prompto qui court contre un mur pendant deux secondes pour finalement frapper dans le vide. Certes, cela n'arrive pas tout le temps, mais c'est déjà bien assez pour maudire l 'époque du tour par tour. Mais outre le path finding, la gestion des alliés par des IA à un autre impact sur le gameplay : le rythme. En effet, chaque Limit Break ou chaque combo engendre un changement de plan de caméra où on suit un des alliés faire le travail. C'est joli, et pendant ce temps là Noctis est supposément invincible, mais dans la pratique, cela arrive bien trop souvent et les combats perdent en dynamisme réel ce qu'ils gagnent en dynamisme visuel. Rien de dramatique et foncièrement insurmontable, mais dommage tout de même et quelque peu pénible et répétitif sur le long terme.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelleFinal Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle

Final Fantasy reporté... Mais où sont les hourra ?

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Des petites villes aux grandes cités, les décors de Final Fantasy ont du caractère

Après ce constat plutôt inquiétant sur le gameplay, permettons-nous tout de même d'apporter un peu d'eau dans notre vin : Final Fantasy XV a encore de belles choses à prouver. Il suffit, par exemple, de voir une invocation pour se rappeler qu'il s'agit d'une grosse production qui peut nous épater en un clin d'oeil. FFXV offre de magnifiques panoramas et de jolis plans sur une cascade ou un lointain horizon. Les décors grouillent de détails à commencer par les villes, tout simplement superbes. Certes, la version à laquelle nous avons pu jouer manquait encore de finition avec quelques textures non-finales et ralentissements, mais Square Enix a encore du temps pour rectifier le tir.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Tout est plus beau à dos de chocobo

Et c'est justement pour cela que le report est, selon nous, une excellente nouvelle. Car deux mois ne seront certainement pas de trop pour corriger le tir sur certains aspects du jeu, notamment quelques uns des défauts cités dans cet article et les vidéos ci-dessus. Certes, n'espérez pas grand-chose concernant l'intelligence artificielle en si peu de temps, mais si les problèmes de caméra et les quelques ralentissements peuvent être corrigés, cela sera déjà un grand pas qui pourrait faire de Final Fantasy XV un blockbuster digne de la série. Reste à savoir l'impact de la grande inconnue, le Wait Mode, censé permettre de mettre le jeu en pause pour donner des ordres à nos compagnons, et que nous ne pouvions pas tester lors de cette session. Si certains y voient la solution à tous les maux de FFXV, nous ne serons pas aussi affirmatifs : D'une, il n'est pas dit que ce système corrige l'IA en ce qui concerne le path-finding où les situations en défense (esquiver les attaques ennemies, etc). De deux, le Wait Mode est un ajout tardif, ce qui signifie que le gameplay de Final Fantasy XV n'a pas été construit autour de celui-ci. Il ne peut pas être aussi complet et adapté qu'un jeu du genre au tour par tour et outre l'aspect stratégique beaucoup plus aléatoire dû au fait qu'il s'agisse d'un jeu d'action, on peut se poser des questions quant au rythme des combats. Certes, cela n'avait pas empêcher un certain Vagrant Story de briller, mais ce dernier proposait des combats à un contre deux/trois, pas, à quatre contre dix. Bref, option salvatrice ou gadget de secours, seul l'avenir nous le dira.

Final Fantasy XV : Pourquoi son report est une excellente nouvelle
Une grande aventure attend Noctis

En tout cas, si ces deux mois supplémentaires permettent à Square Enix de polir leur bijou, c'est tant mieux, et ceci peu importe la colère de certains qui n'hésitent pas à pointer du doigt l'événement UNCOVERED FINAL FANTASY XV en assénant un bon « tout ça pour ça !». Une phrase que pourrait bien reprendre Square Enix en pointant du doigt les quolibets qu'ils prennent aujourd'hui s'ils nous livrent un jeu acclamé par ces mêmes détracteurs le 29 novembre prochain. Car on le sait tous, devant un chef d'oeuvre, les joueurs oublient tout le reste. Square Enix, la balle est dans votre camp, ne nous décevez pas.

Final Fantasy XV : 52 minutes de gameplay

Nos impressions

Les ambitions et l'aura de Final Fantasy XV ne laissent aucun doute sur la puissance et le potentiel de cette méga-production. Un monde gigantesque, un background tout aussi massif, une vraie histoire à raconter et un vrai talent artistique pour mettre des images sur des idées, Square Enix n'a pas fait le travail à moitié. Toutefois, la version à laquelle nous avons joué nous rend heureux d'une chose : le report de Final Fantasy XV. Les travaux sur les caméras, l'IA et la finition générale sont des éléments primordiaux à travailler et sortir le jeu le 30 septembre aurait été une erreur monumentale. Reste à voir ce que Square Enix est capable de faire en deux mois pour voir si ce « bon » dubitatif ne peut pas se transformer en quelque chose de beaucoup, beaucoup plus flatteur.

L'avis de la rédaction
Bon
PS4 ONE Square Enix Action RPG Jouable en solo Fantastique Heroic Fantasy
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
malikb483 malikb483
MP
Niveau 5
le 02 nov. 2016 à 20:45

Je déteste le charachter design des actuels FF, c'est quoi ces tetes de pd ? A part le world of FF qui s'améliore à ce niveau.
Globalement le japon est chute
Elder scrolls > FF
Rayman > Mario
etc

Lire la suite...
Meilleures offres
PS4 11.34€ ONE 14.99€ PS4 21.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
17
TestGhost of Tsushima Director's CutSur PC
17
TestSea of Thieves
PC PS5 Xbox Series
14
TestIndikaSur PC
Les jeux attendus
1
Grand Theft Auto VI
2025
2
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
3
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
La vidéo du moment