Menu
Prey
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

Oubliez les cherokee ou un quelconque lien direct avec le scénario du premier jeu, le reboot de Prey made in Arkane Studios se veut être une totale relecture de la franchise. Si Prey 2 avait été officiellement annulé par Bethesda en 2014, le studio ne souhaitait pas pour autant tuer prématurément la licence et confiait dans le plus grand secret un projet de reboot aux équipes texanes d'Arkane (Dishonored, Arx Fatalis, Dark Messiah of Might and Magic). Dirigé par Raphael Colantonio, le nouveau Prey a profité du dernier E3 pour se dévoiler au public via une cinématique d'introduction ne contenant malheureusement aucun élément de gameplay. Toutefois, notre envie d'en savoir plus est aujourd'hui assouvie puisque le jeu s'est enfin présenté plus en détail sur la scène de la conférence d'ouverture de la QuakeCon 2016. Voici un récapitulatif complet de ce que l'on sait sur le nouveau Prey.

Prey dévoile son gameplay en vidéo

Prey for morgan

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

Le joueur incarnera le personnage de Morgan Yu, sujet d'expériences scientifiques au sein de l'immense station orbitale Talos 1 au cours de l'année 2032. Détail important, il sera possible d'incarner au choix un homme ou une femme dès le début du jeu. Les recherches menées sur la station visent à améliorer les capacités du genre humain. Comme l'indique Raphael Colantonio lors de la présentation du jeu : « Évidemment, quelque chose a mal tourné ». Suite à un incident encore indéterminé, la station se retrouve envahie par une mystérieuse espèce extraterrestre nommée les Typhons.

Cette poubelle est louche

[IMAGE INTROUVABLE]

Les aliens seront les principaux antagonistes de Prey. Nous en connaissons à l'heure actuelle plusieurs types et tous disposent de particularités intéressantes. Néanmoins, ils partagent tous un même design sombre et éthéré rappelant notre représentation des esprits ou des fantômes. Les plus petits ressemblent à des araignées capables de prendre possession du corps des habitants décédés de la station. Ils peuvent aussi se camoufler en prenant l'apparence d'objets du décor : Poubelle, table, chaise ou même simple morceau de ferraille, cette mécanique de gameplay étant l'un des éléments centraux de Prey. Dans l'extrait étendu de jeu dévoilé au public de la Quakecon, on aura vu le joueur se méfier des moindres éléments de son environnement proche, n'hésitant pas à tirer à l'aveugle sur une poubelle pour tenter de démasquer un éventuel alien camouflé. Cette idée de game design confère à l'exploration un degré de tension supplémentaire selon les déclarations des développeurs. La seconde forme d'extraterrestre présentée adopte une apparence plus humanoïde, il s'agit de fantômes capables de se téléporter pour poursuivre le joueur. On aura aussi vécu une phase de jeu durant laquelle un imposant alien au nom encore indéterminé poursuivait le héros tandis que celui-ci mettait tout en œuvre afin de lui échapper.

Un First Person Immersive Shooter

Prey adopte la philosophie globale d'Arkane Studio, celle de travailler sur des « First-person immersive sims », soit des simulateurs immersifs à la première personne. Pour ce faire, même s'il se présente comme un FPS, le reboot d'Arkane souhaite avant tout mettre l'accent sur la survie et la peur engendrée par la présence cachée d'entités extraterrestres dans les sombres couloirs de la station. Différentes armes sont bien entendu présentes (pistolet, fusil à pompes ou simple clé à molette), mais le studio insiste sur la rareté des munitions disponibles en jeu. Cet élément, combiné à l'ambiance des premières images de gameplay, tend quelque peu à le rapprocher de l'atmosphère d'un titre comme Dead Space, même si les deux jeux ne visent pas la même classification de genre.

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

Des capacités à l'oeil

Puisque les munitions seront à économiser, le joueur pourra compter sur ses multiples capacités pour se défaire de la plupart des situations. Une partie du gameplay de Prey repose sur la collecte de Neuromods humains ou aliens que le héros pourra s'injecter directement dans la rétine (aoutch !) afin de gagner de nouvelles capacités. On citera par exemple la faculté de pouvoir déplacer voire même projeter avec force des objets lourds tels que des caisses. Ce système d'amélioration à débloquer au fil de la progression fait écho à celui des plasmides de la saga Bioshock, une influence qu'Arkane ne renie pas.

Je suis une tasse !

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

Ce fut à n'en pas douter le point fort de la présentation du jeu lors de la QuakeCon. Tandis que le public s'extasiait l'année passée devant la révélation des Glory Kill de Doom, Arkane est parvenu à déclencher une ovation grâce à la mise en situation d'un simple pouvoir ! On le sait, le joueur est capable de s'approprier les capacités des aliens grâce aux Neuromods, c'est donc tout naturellement qu'il disposera aussi de la faculté à se camoufler dans des objets du décor. Démonstration à l'appui tandis que le héros se retrouve bloqué face à un comptoir protégé par une épaisse vitre, Morgan scrute autour de lui, aperçoit une banale tasse et se projette à l'intérieur. Notez que tout comme la faculté de possession de Dishonored, notre personnage se transfère intégralement dans sa cible, il ne s'agit pas que d'un simple contrôle à distance : nous jouons littéralement dans la « peau » d'une tasse, d'une poubelle ou de quoi ce soit d'autre tout en disposant de la faculté de nous déplacer dans le corps de l'objet. C'est ainsi que notre simple mug peut se faufiler sous la vitre pour progresser dans sa mission. Cette fonctionnalité s'accorde en réalité avec la volonté d'Arkane de toujours laisser au joueur le choix de son approche : furtive ou plus frontale avec des armes à feu.

Des combos de capacités

Car la capacité de possession d'objets ouvre aussi les portes de l'infiltration. Camouflé en élément de décor, le joueur pourra tenter d'éviter la confrontation directe avec les aliens et la jouer de manière plus fine en combinant certains de ses pouvoirs. Démonstration faite à l'écran avec un combo de transfert dans un petit morceau de métal associé à l'activation d'une capacité de projection d'énergie, dont le résultat aura entraîné un bond jusqu'à une plateforme autrement inaccessible par des moyens plus conventionnels. On se doute qu'Arkane laissera au joueur une grande liberté d'action au sein de la station et mettra le paquet sur la verticalité de l'environnement afin d'encourager ce genre de manœuvres.

Le Canon Glue et ses possibilités

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

À propos de verticalité, nous avons découvert une arme très prometteuse en matière de possibilités d'exploration : le Canon Glue. Cette arme pourrait même bien devenir l'une des signatures fortes de Prey. Ce canon projette une substance collante durcissant après quelques secondes et formant une sorte de mousse expansive capable, par exemple, de figer un ennemi sur place. Si son utilisation en combat promet quelques situations intéressantes, c'est avant tout pour ses interactions avec le décor que le Canon Glue nous enthousiasme. Bloqué dans sa progression par une fuite de gaz enflammée, Morgan Yu a tout simplement visé l'extrémité des conduits pour créer un bouchon de glue et stopper la gerbe de feu. Mieux encore, il suffit d'asperger un mur pour créer des plateformes sur lesquelles grimper pour accéder à des zones en hauteur. Bref, cette arme reflète à elle seule les possibilités d'approche de Prey ainsi que la philosophie de game design de son développeur.

Un peu plus Prey des étoiles

La station Talos 1 se présente comme un gigantesque complexe spatial dévasté au sein duquel le joueur sera libre dans sa progression. Prey est donc en quelque sorte une structure ouverte découpée en plusieurs secteurs que Morgan pourra explorer à sa guise à condition toutefois de disposer de la capacité nécessaire au franchissement de certains obstacles. Le titre se rapproche ainsi d'une progression à la Metroïd et n'hésitera pas à faire revenir le joueur sur ses pas pour lui faire découvrir d'autres branches d'un même niveau.

QuakeCon 2016 : Prey, tout ce qu'il faut savoir sur le gameplay du jeu

Le vortex et le craft

Comme vous pouvez le constater dans le premier trailer de gameplay révélé lors de la Quakecon, l'espace en dehors de la station fait aussi partie des environnements à explorer. Il faudra d'abord se fabriquer un propulseur gravitationnel pour s'aventure à l'extérieur. L'occasion de constater l'immensité de la station, de trouver certaines races, mais aussi de récolter des composants utiles au système d'artisanat du jeu. Des tables de craft se trouvent un peu partout sur la station, permettant au héros de modéliser des objets, des armes et probablement des améliorations. Arkane nous a aussi présenté une grenade vortex capable d'aspirer tous les objets présents dans son rayon d'action pour les convertir en matériaux d'artisanat. Cette fonctionnalité sera expliquée plus en détail lors de la prochaine présentation du jeu.

Côté graphismes, c'est le Cry Engine qui fait tourner le jeu. La patte artistique globale du titre se veut être un mélange entre le luxe des années 60 et la modernité d'une station spatiale d'un futur proche.

Nos impressions
Premier contact réussi avec cette relecture de Prey. Arkane semble être parvenu à s'approprier et à mélanger avec talent des concepts de gameplay variés tout en conservant son leitmotiv d'accorder une grande liberté d'action au joueur. Certes, l'héritage de la licence Prey ne se ressent pas vraiment à la vue des premiers éléments de gameplay de ce reboot, mais la combinaison des pouvoirs et des capacités du personnage de Morgan Yu au sein de cette immense station spatiale envahie par les aliens semble fonctionner à merveille. On a maintenant hâte de poser nos mains sur le jeu afin de nous camoufler dans une canette de soda pour échapper à la menace extraterrestre. Le titre se dévoilera sans doute un peu plus très prochainement lors de la gamescom de ce mois d’août. Prey est attendu pour 2017 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 août 2016 à 18:07:00
PC PS4 ONE Action FPS Bethesda Softworks Arkane Studios Bethesda Softworks Futuriste Extraterrestres Espace
Commander Prey
PC
Fnac Marketplace
5.81 €
PS4
Rakuten
9.60 €
ONE
Fnac Marketplace
10.94 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Jules_Verge
Jules_Verge
MP
le 07 août 2016 à 08:49

Dubitatif... A voir pour l'idée interessante du transfert dans les objets etc...

Mais vraiment pas fan du design des monstres, du héros et du design general... Ni du trailer qui sent le réchauffé a des km...

N'oublions pas que prey c'était un peu portal avant l'heure avec un design giger-esque flamboyant et sans concessions un scénario audacieux tout comme son gameplay...Les concessions, c'est justement ce qui m'effraie le plus dans ce reboot qui balaie une suite si prometteuse et ce n'est jamais bon signe.

J'ai pas envie de voir un énième clone de fps a ambiance comme on en voit tant ces dernières années, juste un fps nerveux, glauque, SF atypique qui sont rares ces dernières années.

Lire la suite...
Commentaire édité 07 août 2016, 08:54 par Jules_Verge
AdammProost
AdammProost
MP
le 07 août 2016 à 02:57

Le jeu en soi à l'air bon, je ne dis pas le contraire, mais cela n'a plus rien à voir avec Prey. La particularité de Prey était justement de pouvoir créer des portails à la portal pour se déplacer dans des endroits inaccessibles ou carrément invisibles sur notre lieux actuel. Ici on a affaire un un simple FSP de science Fiction qui à l'air de bonne qualité et bien ficelé mais qui n'a rien à voir avec le concept de base.

Alors une question toute simple me vient à l'esprit, pourquoi l'avoir nommé Prey ? Question marketing peut-être ? Bref à suivre quand même de prêt car bien que le jeu n'ai rien à voir avec le concept de base il a l'air cool.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 07 août 2016 à 02:21

Donc, en gros, c'est Prey mais il n'y a aucuns liens avec le premier, que ça soit de près ou de loin ou encore la suite qui a été annulée
donc ce n'est pas un reboot... c'est un jeu qui se nommera "Prey" et c'est tout... jusqu'à changement de nom certainement...

Lire la suite...
papy386
papy386
MP
le 06 août 2016 à 23:23

un projet de reboot aux équipes texanes d'Arkane

Forcément bethesda a racheter un studio francais pour utiliser que la branche usa :(

Lire la suite...
AnotherCompte
AnotherCompte
MP
le 06 août 2016 à 21:59

un gros fps horreur dans un univers science-fiction, a suivre de très près :bave:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 06 août 2016 à 21:45

day one sur ps4 master race

Lire la suite...
CeciIe302
CeciIe302
MP
le 06 août 2016 à 20:58

ce jeu a vraiment l'air excellent, un mélange habile de dead space, bioshock, aliens isolation, ou encore half life.. du fps old school comme je les aime.. j'espère qu'il saura s'émanciper des "normes" current gen, notamment de ces barres de vie qui remontent seules, là où on aimerait qu'il y ait des trousses de soin, à l'ancienne

Lire la suite...
Zack58
Zack58
MP
le 06 août 2016 à 18:29

Avant je ne m'intéressait pas plus que ça à Prey, mais là, je suis conquis :bave:
Vivement :bave:

Lire la suite...
Commentaire édité 06 août 2016, 18:29 par Zack58
Ifrit_93
Ifrit_93
MP
le 06 août 2016 à 18:21

Il me tarde de voir du Gameplay

Lire la suite...
_URIEL_
_URIEL_
MP
le 06 août 2016 à 16:32

Pas de grandes révolutions ici :snif:

Lire la suite...
Top commentaires
[succubus]
[succubus]
MP
le 05 août 2016 à 18:19

Le jeu va etre génial !

On dirait un mix entre Dishonored, Bioshock, Dead Space et System Shock :bave:

Lire la suite...
sofiendu31
sofiendu31
MP
le 05 août 2016 à 18:23

Du grand Arkane, on ressent tout de suite la touche Dishonored niveau infiltration

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PC 5.81€ Amazon PC 9.49€ Rakuten PS4 9.60€ Fnac Marketplace ONE 10.94€ Amazon ONE 11.65€ Fnac Marketplace PS4 11.94€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestFinal Fantasy Pixel Remaster
PC iOS Android
15
TestTimberbornSur PC
14
TestDice Legacy
PC Switch
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
3
New World
28 sept. 2021