CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Homefront  : The Revolution
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu
Profil de [Stargazer],  Jeuxvideo.com
[Stargazer] - Journaliste jeuxvideo.com

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Homefront The Revolution avait tendance à nous faire peur ces derniers mois. Le jeu de Deep Silver présentait des segments de jeu via différentes présentations servant de démos lors des grandes conventions et rassemblements liés à l'actualité jeu vidéo. La Gamescom a été l'occasion pour le public de découvrir la Red Zone. Puis derrière la prise en main de la zone d'action d'Homefront, c'est le mode coopératif en ligne que les utilisateurs ont pu arpenter. Dernière ligne droite avant la sortie du jeu, et c'est à Londres que nous avons pu retrouver le jeu. Cette fois-ci les développeurs de Dambuster Studio nous ont présenté une version bien plus avancée de leur soft sur PC. La Zone Jaune et la Zone verte ont pu exhiber leurs premières mécaniques de jeu.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu
Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Il faut bien le reconnaître, Homefront The Revolution nous a paru très fade lors de nos premiers tours de jeu. La Red Zone ou Zone Rouge déroulait son paysage bousillé par les troupes nord-coréennes avec ces répétitions inhérentes au modèle de jeu ouvert contrastant le ressenti de notre expérience.

Tout se résumait à une bête séquence où, quoi qu'il puisse se passer, l'issue ingame était toujours la même. Cette redondance cyclique dans le gameplay pouvait se réduire à la description suivante : le personnage que vous incarniez se faisait repérer par un drone, ce dernier faisait appel aux hordes KPN spawnant à l'infini par grappes, tandis que des véhicules lourds alarmés par votre présence arrosaient le décor gris décharné de Philadelphie à la mitrailleuse lourde.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Voilà ce à quoi pouvait ressembler le nouvel Homefront, avec une excuse toutefois : celle d'être un jeu se déroulant en monde ouvert. Les développeurs nous avaient prévenus. " Ce build est bien loin de l'expérience finale de Homefront The Revolution ", peut-être un peu trop loin de notre avis. Pour juger du caractère du soft, nous aurions aimé vérifier qu'Homefront The Revolution irait plus loin qu'un simple gameplay basé sur des missions ultra-basiques sans mise en scène, narration, en plus de manquer de précision dans sa hit detection. Les bugs étaient là, les masques de collisions approximatifs, et malgré l'excuse du jeu encore en développement nous avions clairement du mal à nous projeter dans cette aventure promise par les exécutifs du studio.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Il y a quelques jours, Deep Silver remettait les choses à plat. Sur le dernier build que Dambuster Studio avait amené depuis Nottingham, le jeu avait évolué et dans le bon sens de surcroît . Si la zone rouge reste répétitive, les changements étaient notables sur la version PC mise à notre disposition. Graphiquement d'abord, le jeu avait meilleure allure. Chose courante quand un jeu arrive au bout de son développement. Nous pouvions noter toutefois quelques gros soucis de framerate, surtout lors de l'utilisation de la mitrailleuse. La pétoire en main, l'animation se décomposait au point de tomber en dessous des 15 FPS.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Sur place les développeurs se voulaient rassurants : " ces problèmes seront corrigés avant la sortie du jeu ". Au niveau de la précision des armes, le mieux était aussi notable. Il faut dire que l'association clavier / souris permettait de placer les shoots de manière plus souple. La version évoluée du pistolet transformé en SMG affublé d'un silencieux a d'ailleurs un sacré caractère. Cette dernière en plus d'accessibiliser cette vertu que le jeu recherche : l'approche furtive de l'univers chaotique et carcéral de la ville, donnait un certain peps aux affrontements grâce notamment à des OS (One Shot) net et sans bavure. Restait à discerner ce qu'Homefront The Revolution allait rendre possible avec ses nouvelles zones explorables.

Tout tenait en un dispositif longuement annoncé par les développeurs et Deep Silver. A l'écran, c'est l'introduction du soft ainsi que la première section qui se dévoilent. Une introduction toute en CG posant les bases du jeu et son contexte s'anime à l'écran. Le rendu est très propre, les animations assez détaillées et cet avant-goût prometteur de l'univers du titre est mis en scène via des saynètes introduites via un journal télévisé. Le rappel d'Homefront premier du nom est tout de suite visible. Les nord-coréens ont investi la ville témoin qui a vu naître la Révolution américaine et l'occupent depuis leur victoire écrasante face aux armées US.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Benjamin Walker, une des figures de la Résistance est recherché par la milice KPN. Dans une des battisses contrôlées par l'occupant un interrogatoire est mené à la dure par les officiers ennemis locaux. Agissant en monstres froids, les soldats KPN n'hésitent pas à sortir les armes pour faire parler les prisonniers dont le personnage que nous incarnons dans cette aventure : Ethan Brady. Après avoir repeint les murs avec la cervelle d'un de nos collègues, un homme fait son irruption dans la pièce sordide.

Et surprise, c'est bien évidemment Walker qui vient nous sortir d'un mauvais pas afin de nous conduire dans une des planques rebelles de la cité cramée par les coréens. La ville est découpée en camps de rééducation. Ces derniers devaient être abandonnés mais finalement la population civile y a élu domicile. Bienvenue dans la Zone Jaune. Cette zone d'habitation est quadrillée par les véhicules blindées et les drones chercheurs. C'était la première fois que nous avions accès à cette zone. Dans sa conception et son ambiance, elle a son petit caractère exotique même si le gris prédomine toujours.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu
Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Cette fois-ci plus question d'y aller comme des bourrins. Même si Homefront The Revolution ne demande généralement pas aux joueurs de se transformer en Rambo sous peine d'être très vite punis. La Zone Jaune est le cœur de la Résistance. C'est depuis cet endroit que sont organisés tous les raids de la Zone Rouge. Dans les stations de métros désaffectées de Philadelphie, vous serez accompagnés par Sam Burnett, le Doc de la bande, ainsi que Jack Parrish le patron et exécutif des révoltés. Ces nouveaux personnages sont les moteurs narratifs du jeu.

Enfin Homefront The Revolution se trouve du liant au niveau de sa progression. Tout est plus ordonné grâce aux motivations de ces personnages secondaires vous menant de planques en planques, vous ordonnant d'accomplir des exploits que nul autre mieux que vous ne saurait mener à bien. Le scénario se met en place avec transparence. Jouant la carte "RPG" (un bien grand mot), le tout se déroule via des scènes utilisant le moteur du jeu où chaque officier résistant vous envoie aux quatre coins de la métropole. Rien de bien révolutionnaire pour le coup, mais le jeu gagne en cohérence et en densité grâce à cette colonne vertébrale actancielle.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Dans cette partie là de Philadelphie où il vous faudra absolument rester sous le radar sous peine de griller la couverture de vos pairs, vous organiserez vos missions punitives afin de libérer un par un les quartiers de la ville. La vie des oubliés dans les ghettos du Neo-Philadelphie est enfin visible. De nombreux PNJ se dresseront sur votre chemin, vous narrant leurs malheurs aux détours des allées sombres où des habitations de fortune se sont constituées. Attention toutefois, parfois ces PNJ peuvent vous coincer dans le décor . L'automatisation des dialogues avec les IA lorsque vous les approchez et qu'elles réagissent "physiquement" à votre présence a aussi ses mauvais côtés.

Malgré la présence KPN surveillant les rues, les caméras détectent les moindres mouvements des habitants. Le calme apparent de ces aires de jeu contraste de manière radicale avec la frénésie des autres endroits de la ville où la guérilla urbaine est monnaie courante. Discuter avec les autochtones, s'armer, dépenser son argent et ses points de compétences dans le but d'optimiser sa tenue et ses accessoires, faire le plein de munitions, ou encore recruter des PNJ pour vous accompagner dans vos missions sont les routines du quotidien des résistants dans cette Zone Jaune. Les missions sont souvent sujettes à la discrétion. Chaque quartier à libérer vous demandera de jouer les terroristes de circonstance.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu
Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

Couper le courant des générateurs, détruire les objets permettant la diffusion des messages de propagande KPN, sauver des habitants de la Zone Jaune d'arrestations illégitimes, entre autres. Plus vous accomplirez ces actions, plus le taux de complétion de libération de la zone augmentera. Il est à noter qu'à ce niveau le jeu verticalise son gameplay, vous demandant d'atteindre les toits de certains immeubles pour lesquels il faudra déterminer le chemin d'accès. Si ces phases n'ont rien de compliqué, elles demandent un minimum d'observation pour éviter les mauvaises rencontres.

Arrivé à 100% le quartier est libéré, changeant par là même le comportement de ses habitants. Ces derniers prennent possession des lieux, chassent les troupes KPN, vandalisent les caméras situées dans les rues. Et lorsqu'ils sont armés, ils peuvent être engagés d'une simple pression d'une touche (ou bouton sur la manette) afin de vous accompagner dans vos combats. En persuadant les habitants à rejoindre le combat, Philadelphie se métamorphose au gré de vos actions. Nous n'avons pas pu vérifier si cosmétiquement la ville se transformait totalement, chose que nous espérons. Nous le découvrirons lors du test final.

Homefront The Revolution : Découverte de la Zone Jaune et de la Zone Verte du jeu

La Zone Verte quant à elle regroupe un florilège de missions se déroulant en plusieurs étapes dans des décors assez pittoresques : le port industriel sur le fleuve Delaware et son porte avion USS Nimitz ou encore cette mission prenant place dans la gare où le monorail de Philadelphie a été réaffecté (rappelant fortement l'ambiance d'Half Life). Ces missions ont souvent des cibles prioritaires, hauts gradés de l'armée KPN par exemple. Ou encore, elles servent d'autre motifs : missions d'accompagnement, d'exfiltration et protection en l'occurence. Niveau difficulté, nous avons lancé le jeu à plusieurs reprises en Deathwish (mode de difficulté le plus haut de Homefront The Revolution).

Cela nous a permis d'apprécier le jeu sous son angle le plus punitif. Le jeu prend alors une tournure où les decoy (les grenades agissant comme des leurres) servent à tour de bras. Comme ces planques dans des bennes (style MGS), et l'utilisation du silencieux, sont préconisés pour réduire les rsiques de détection. Avec sa surcouche espionnage, l'open world de Dambuster reprend les mêmes motifs que d'autres softs : niveau d'alerte selon le degré de détection de votre personnage. Cette dernière oscille selon la prédisposition du joueur à savoir se cacher ou prendre le risque d'affronter la milice.

Homefront le nouveau Trailer

Nous attendrons d'avoir le jeu dans sa version finale pour vous rendre compte de l'ensemble de l'expérience. Certains passages demandaient un rééquilibrage au niveau du spawn ennemi. Il arrivait fréquemment que des loops dus à une alerte maintenue pour des raisons nous échappant faisaient apparaître des chaînes continues de mobs dans notre périmètre. Ces derniers tombaient automatiquement sous notre feu. Au bout de quelques minutes nous pouvions reconstituer la Devils Tower (vous savez, la montagne de Rencontre du Troisième Type) avec leurs corps s'amoncelant au sol. Reste à peaufiner le tout, mais déjà Homefront The Revolution trouvait un peu plus d'intérêt à nos yeux.

Nos impressions

Comparativement aux sessions précédentes, cette découverte du jeu dans son état avancé était bien plus agréable. Homefront The Revolution se montrait un peu plus séduisant grâce à la contextualisation d'une narration plus visible et lisible. Les alternances de gameplay suivant les Zones parcourrues donnaient aussi du relief à l'expérience globale. Cependant malgré toute la bonne volonté du monde le jeu de Deep Silver continue de pêcher sur certains segments. Qu'ils soient de l'ordre techniques ou encore au niveau de l'équilibrage, certains problèmes pourront nuire au gameplay du jeu. Pour cette conclusion nous pondérons donc notre avis. Homefront The Revolution était certes bien plus intéressant à jouer, mais il ne nous a pas fait oublier certains de ses défauts. Petite surprise tout de même, très sympathique au demeurant, dans un des niveaux du jeu il était possible de jouer sur une bonne d'arcade à un jeu culte de Free Radical Design. Nous vous éviterons tout risque de spoil en vous précisant son nom. C'est ce genre de détails qui a pu nous mettre du baume au coeur. Dans l'ensemble cette session nous a rassurés. Homefront ne s'annonce pas comme un grand jeu, mais plutôt un assez bon soft souffrant d'un excès d'intentions pas toujours bien intégrées à son univers.

L'avis de la rédaction
Bon
PC PS4 ONE FPS Dambuster Studios Deep Silver Multi en ligne Amérique du Nord
Commander Homefront  : The Revolution
PC
Amazon
17.99 €
PS4
Cdiscount
9.90 €
ONE
Cdiscount
7.99 €
Toutes les offres
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
GoldenZguei
GoldenZguei
MP
le 17 juil. 2016 à 09:02

2 mois après la sortie du jeu et après l'avoir retourné dans tous les sens, ce jeu m'a bien donné du plaisir et il mérite un bon 17/20 :hap:

Tout de même c'te bashing a 2 balles parfois de nos jours... :sarcastic:

Ceux qui lisent et hésitent : Achetez-le !!! :coeur:

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount ONE 7.99€ Rakuten ONE 9.60€ Cdiscount PS4 9.90€ Micromania PS4 9.99€ Amazon PC 17.99€ Amazon PC 18.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
13
TestCapcom Fighting Collection
PC Switch PS4
15
TestThe Elder Scrolls Online : High Isle
PC Mac
15
TestFall Guys : Ultimate KnockoutSur Switch
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment