Menu
Tom Clancy's The Division
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy

Le développement de Tom Clancy's The Division arrive bientôt à son terme, et avec lui la fin des spéculations, de l'attente et de la hype générée depuis l'annonce fracassante du titre au cours de l'E3 2013. S'il est déjà passé par la case alpha sur Xbox One et que l'ensemble des joueurs pourront bientôt le découvrir en bêta sur leur plate-forme fétiche, ce n'est que le 8 mars prochain qu'il débarquera officiellement dans les étals. Quelques jours avant le lancement, nous vous proposons nos dernières impressions sur le nouveau shooter connecté de l'univers Tom Clancy.

The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy
The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy

C'est à une présentation se déroulant dans le froid hivernal de la brumeuse Malmö, terre d'accueil des équipes de Massive Entertainment que nous nous sommes rendus pour essayer la version Xbox One de Tom Clancy's The Division pendant 3 bonnes heures. Les deux premières nous permettaient de découvrir l'aventure depuis le tout début et l'arrivée du protagoniste à New-York, tandis que la dernière heure de jeu nous placait aux commandes d'un personnage de haut niveau. Le tout, toujours en compagnie de deux autres personnes afin d'éprouver au maximum la dimension coopérative du soft.

Fractionner les factions

A peine débarqué dans la grande pomme, vous découvrez le nouveau visage de l'emblématique cité de l'est américain : plongée dans le chaos suite à la pandémie propagée au cours du black friday, celle-ci est désormais en quarantaine et à la merci de plusieurs factions aux motivations distinctes. Les Rioters tout d'abord, groupe diffus de personnes désireuses de survivre dans ce nouveau monde, les Rikers ensuite, ensemble de renégats et de hors-la-loi ayant profité du chaos pour construire un gang plus organisé et brutal que les premiers, et enfin les Cleaners, aux motivations tenant de l'ordre du fanatisme puisqu'ils souhaitent réduire la maladie à néant en opérant une purification par le feu. Toutes ces factions étant uniquement composées de personnages non joueurs, la dimension connectée du titre se trouve dans une seule unité nommée The Division, dont vous êtes l'un des agents en compagnie des autres joueurs en ligne.

Extrait d'une mission en coopération

The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy
Le titre prend régulièrement des allures de guérilla urbaine.

Après avoir pris le temps de nettoyer les alentours de votre futur QG, vous prenez possession des lieux et entrez dans une base (instanciée, c'est à noter) à laquelle vous reviendrez à intervalles réguliers. Celle-ci permet notamment de récupérer des munitions, revendre et acheter de l'équipement, mais peut aussi grandir à mesure que vous en débloquez différentes sections. Dans notre cas, avoir retrouvé le médecin de la zone dans le cadre d'une des missions principales nous a permis de dépenser un peu d'argent pour débloquer une clinique et un service de pédiatrie sommaire dans l'aile médicale. N'y voyez pas un outil de création d'une folle liberté, mais simplement un moyen de vous immerger dans un univers ou vos agents doivent improviser un camp de base avec les moyens du bord. Pour le reste, le titre adopte une structure classique des mondes ouverts avec des missions annexes et collectibles à récupérer au gré de vos errances dans la ville, mais également des quêtes annexes et principales qui vous emmèneront parfois dans les rues, d'autres fois dans certains bâtiments aux sentiers plus balisés. On notera que lors de vos nombreuses escarmouches vous aurez l'occasion de grimper sur un toit, un camion ou tout autre obstacle pour prendre de la hauteur et parfois l'avantage sur les adversaires. Tirer profit des points de couverture est également nécessaire, et l'on appréciera la possibilité, à l'instar d'un Ghost Recon ou de Watch Dogs d'opter pour un déplacement automatique en visant la couverture souhaitée et en pressant en continu sur une touche. D'ailleurs, l'interface très "Google glass" du jeu évoque sans surprise les deux références précédentes et s'avère très bien intégrée et agréable à parcourir.

Diviser les groupes

The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy
Charmant.

Absente des débats sur New-York même, la confrontation directe entre joueurs devient possible dans la Dark Zone, repaire de PNJ coriaces et haut-lieu du loot. Cette zone occupe une partie du monde ouvert proposé par The Division et ne peut être explorée qu'après avoir franchi un genre de péage tenu par votre faction. Une fois entré, vous pourrez donc vous adonner aux joies classiques du loot avec une contrainte majeure : Pour repartir avec le butin, il faudra se trouver près d'un hélicoptère d'évacuation au moment ou celui-ci quitte la zone. Hors, c'est dans ce contexte que des joueurs pourront prendre le parti d'attaquer d'autres membres de The Division et espérer récupérer leur précieux butin avant de s'en aller, le baluchon bien rempli. On pourrait penser que le système favorise l'anarchie totale au sein de la Dark Zone, ce serait bien vite oublier l'importance de la coopération pour faciliter la récupération du butin, d'autant plus qu'à terme un joueur optant uniquement pour la solution de la trahison risque de se trouver démuni face à des équipes décidant de s'entendre.

Soustraire le shooter, favoriser le RPG

L'une des particularités de The Division tient à sa prédominance des composantes RPG sur les mécanismes d'un shooter classique. Les tirs à la tête infligent certes des coups critiques, mais c'est ici davantage l'équipement du joueur que son talent de tireur qui influera sur la réussite de vos affrontements. Les joueurs peuvent ainsi opter pour 3 branches distinctes : Médicale, Tech ou Sécurité disposant de leurs propres compétences. La première est à privilégier pour les déplacements en solo et le support du groupe via des techniques de soin améliorées, la seconde se concentre sur différents gadgets utiles en combat (bombes collantes par exemple) tandis que la dernière est dévolue aux amateurs de combats rapprochés, qu'elle peut doter d'un bouclier d'intervention ou de murets de couverture mobiles. Chaque joueur peut assigner à deux gâchettes ces différentes capacités, ainsi qu'une troisième "spéciale" qui s'enclenchera en dégainant les deux gâchettes en même temps. Si le nombre de capacités est limité à 3 par branche, on notera que 4 variantes sont disponibles pour chacune et qu'une compétence ultime peut ensuite être débloquée afin de servir de bonus à activer le moment voulu.

Un petit tour par la base permet de se ravitailler en équipement

Additionner l'équipement

Côté équipement, le joueur dispose de 8 slots liés aux armures et 3 dévolus aux armes, pour autant d'équipements qui modifieront l'apparence de votre personnage en conséquence. Notez qu'il est possible de masquer à volonté certains d'entre eux comme la veste, le bonnet ou encore le foulard. Chaque arme dispose en plus de mods que vous devez trouver ou acheter, qui permettent d'ajouter des éléments à ces dernières pour en modifier les statistiques en fonction des affrontements qui vous attendent. Seul petit regret pour les amateurs de customisation poussée, le nombre de visages disponibles à la création de votre personnage est encore un peu léger, espérons que les quelques nouveaux éléments promis pour le lancement suffiront à éviter l'effet de répétition entre joueurs.

Multiplier les mécanismes

The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy
Libérer la base, c'est la b... On ne la fera pas.

Du loot, de la personnalisation, des compétences et un monde ouvert connecté rempli de missions à effectuer : The Division lorgne sur plusieurs mécanismes accrocheurs qui ont fait leur preuve, proposant un melting-pot de fonctions taillées pour garder le joueur en haleine. C'est d'ailleurs via un bref entretien avec Julian Gerighty, co-directeur créatif du titre que le terme "renouveau" a été glissé en réponse à la place de ce nouveau titre dans la dynastie Tom Clancy. Un terme bien senti d'après ce que l'on a vu, tant The Division parvient à enchasser les canons des différents univers de la série dans un support plus moderne, celui d'un shooter connecté lorgant régulièrement du côté des MMORPG.

Dériver dans New-York

The Division : Le TPS-RPG connecté façon Tom Clancy

Un dernier mot s'impose sur l'ambiance sonore et visuelle proposée par The Division. Techniquement, le jeu alterne entre le très vilain et le très joli, jonglant parfois avec un framerate en dent-de-scie lorsque vous passez d'une zone à l'autre et de vilains pops de textures à la qualité inégale. Toutefois, il est possible de régler la finesse de la modélisation des zones directement via les paramètres du jeu (Oui, sur console, vous avez bien lu.) pour en améliorer significativement l'apparence. De plus, omettre la richesse du travail artistique serait ici criminel tant le titre semble avoir fait l'objet d'un soin prononcé sur les détails, en témoignent le passages de rats à vos pieds, les feux piétons qui continuent d'osciller du rouge au vert, les extincteurs qu'il est possible de faire se contorsionner après quelques balles bien placées... Plus généralement, on notera que le mix entre l'hiver rude du jeu matérialisé par des teintes bleutées et les rayons du soleil, explosions et autres effets tirant davantage du côté de l'orange offre un contraste très réussi. La gestion réussie des éclairages et la modélisation extrêmement convaincante de la fumée et des vapeurs réhaussent l'ensemble, faisant de The Division un titre techniquement perfectible mais pourtant visuellement très attirant.

Extrait tiré d'une mission de haut niveau

Nos impressions
On pouvait légitimement craindre que le résultat ne soit pas à la hauteur des attentes tant The Division gagnait en discrétion à mesure que les mois s'écoulaient. Il n'en est finalement rien : Cette version n'atteint évidemment pas la qualité visuelle de la vidéo de présentation et semble encore parfois à la peine techniquement, mais elle propose une expérience particulièrement agréable à parcourir en coopération. New-York est reconstitué avec un réel sens du détail, bénéficiant notamment d'éclairages séduisants et d'effets de fumée et de vapeur soignés sans oublier d'être sublimée par une bande-son pêchue et immersive. Avec son loot accrocheur, son système de personnalisation copieux et une ambiance aussi soignée, The Division a toutes les cartes en main pour attirer les joueurs dans son escarcelle. Pour les retenir, il devra toutefois s'assurer de proposer un contenu digne de ce nom, un point sur lequel ont pêchés certains AAA connectés de ces dernières années. Réponse début Mars pour le lancement de la version finale du jeu.
Profil de Kaaraj
L'avis de Kaaraj
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
15 janvier 2016 à 16:00:00
PC PS4 ONE Massive Entertainment Ubisoft MMO Action Post-apocalyptique
Commander Tom Clancy's The Division
PC
Fnac Marketplace
34.85 €
PS4
Fnac Marketplace
5.18 €
ONE
Fnac Marketplace
4.69 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Veerus
Veerus
MP
le 22 févr. 2016 à 19:39

Aller je poste aussi mes impressions après ce week end de bêta sur PC :

Les + :
- Des graphismes superbes pour de l'open world MMO
- Une bonne physique
- Un éventail d'armes très axé contemporain qui raviront les joueurs de counter-strike et rainbow six
- Un panel de mouvements plus que correct pour ce genre de jeu online
- Un gameplay dans la Dark Zone très bien pensé :
Zone PvE/PvP avec du loot intéressant
Des objets vérolés à extraire via Hélicoptère avec un timer sur les points d'extraction
Le mode Renégat pour ce qui aiment le PvP sauvage
Une zone à la bonne échelle
- Système de couverture à la Gear War très efficace
- Personnalisation des armes (mod) et cosmétique vestimentaire très bien conçu

Les - :
- Une interface trop brouillon et pas du tout ergonomique
- Des caractéristiques parfois peu compréhensible surtout pour le calcul du DPS
- Le nombre de balles nécessaires pour devenir renégat : si quelqu'un passe devant votre viseur et que vous êtes en train de tirer sur un mob ou renégat, 2 balles suffisent pour que vous soyez renégat.
- Aucune stratégie mise à part le placement...le reste c'est du bourrinage et du DPS.
- Toujours les mêmes points de respawn de mobs et zone d'extraction en DZ.

les "on verra" :
- Beaucoup de channels disponibles pour limiter le nombre de joueurs : à voir si ce n'est pas un frein en Dark Zone sur le long terme
- Le craft non dispo dans la bêta
- Uniquement 2 instances PvE disponibles dont 1 seule en mode difficile (qui de plus reste relativement facile)
- Peu d'archétypes faisables étant donné le peu de skill disponibles sur la bêta
- LE SEASON PASS...quelle surprise réserve-t-il...

En résumé j'ai bien aimé participer à cette bêta.
Toutefois la release étant si proche et la bêta si restrictive, je préssens un gros manque de contenu.
La Dark Zone est superbement addictive, mais même en team, passé 2h dedans grand max...je me suis déjà lassé et j'ai quitté la partie pour un autre jeu.

Un bon jeu qui j'espère réservera de belles surprises quant aux contenus PvE et PvP, sinon je pense qu'il fera un flop essentiellement si le contenu vient via DLC payant à chaque fois...
Wait & See !

Lire la suite...
uba46
uba46
MP
le 05 févr. 2016 à 09:20

Ubisoft a fait le choix de stocker les informations côté Client au lieu de le faire côté serveur (oui ca aurait couté plus d'argent...).
Evidement comme tout le monde le sait, stocker les info coté client c'est la porte ouverte aux cheats divers et variés. Au final sur le net on retrouve déjà des vidéos avec AImbot / WallHack & co qui font le charme de tous les jeux remplis de cheaters. Apparement Ubisoft aurait dit qu'ils allaient voir cela pour essayer de résoudre le problème pour la release.

N'oublions pas quand même que normallement en Beta test et avec seulement 1 mois avant la sortie, il y a déjà plein de problemes à corriger divers et variés. Le problème des cheaters aurait pu être reglé dès le départ hein... surtout quand on fait un jeu orienté PvP, puisque malgré la campagne solo au final la zone PvP est au centre du jeu avec les meilleurs loots donc en gros obligatoire.

Ma théorie perso est qu'ils espéraient que les info conservés coté client ne s'ébruite pas avant la release, que tout le monde ait eu le temps d'acheter leur jeu. Malheureusement pour eux, malgré les tentatives de tout mettre sur le dos des "use bug & glitch divers", une vidéo montrant clairement un mec en train de jouer à la beta avec Aimbot / Wallhack & co. Evidement c'est plus difficile de contre dire une vidéo.

Personnellement je vous conseillerais d'attendre les retours sur le jeu avant d'investir autant d'argent. N'oublions pas que c'est Ubisoft!
Le correctif "anti-cheat" sera vraisemblablement la possiblité de report les cheaters et 2 ou 3 vague de ban et rien de vraiment efficace...

Evidement on n est pas obligé de jouer à la partie PvP du jeu, même si le jeu est orienté vers la zone PvP. Quand on achète un jeu on peut quand même s'attendre à pouvoir jouer convenablement à la totalité du jeu, surtout venant d'une entreprise comme Ubisoft.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 04 févr. 2016 à 06:44

En tout cas j'ai bien aimé la bêta, c'était plutôt fun. Après je n'ai pas vu de cheat en jeu mais j'en ai entendu parler donc j'espère que sa sera corrigé à la sortie.

En tout cas c'est préco pour moi : http://playerbox.fr/pc/335-tom-clancy-s-the-division-uplay.html

Lire la suite...
kirk_m91
kirk_m91
MP
le 01 févr. 2016 à 13:55

Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de monde parle de downgrade. En activant toutes les options graphiques au maximum (et non pas en cliquant sur "ultra" qui ne met pas tout au maximum) le jeu ressemble exactement à celui présenté à l'E3. En plus la beta est super bien optimisé (je la tourne tout au max à 50 fps constant avec une gtx 970).

Lire la suite...
trz303
trz303
MP
le 01 févr. 2016 à 08:47

Après 13 heures de jeu ce week-end, on peut on conclure que sur PC le challenge graphisme est largement relevé et il n'a pas à pâlir des démos présentées à l'E3.

Le gameplay ça reste du Ubi-like, oui les missions sont plutôt lambda, mais pas différentes que sur les autres AAA de la marque, oui les méchants se ressemblent tous, tout comme les autres AAA de la marque : on reconnait les 'niveaux' de méchants par leur look : le mec à la capuche, celui qui porte la batte et qui vous fonce dessus, celui qui a le lance-flamme, la version définitive aura surement encore d'autres bad guys plus puissant style colosse et j'en passe.
Alors on peut penser que c'est un skin de Far Cry ou de Watch Dogs, c'est vrai, mais l'ajout de certaines nouveautés comme la coop sur les missions, l'intensité sombre de la ville ajoute néanmoins un vrai plus à la license.

Après la partie vraiment multi : la dark zone, découpée en morceaux de difficulté différente, est un défouloir plutôt sympa. Les zones ouvertes sont assez bien pensées : différents accès, des hauteurs, le métro, des immeubles sur plusieurs étages, le concept est simple : trouver du stuff à extraire, puis procéder à l'extraction sous haute pression.

Le level acquis en dark zone est différent de celui des missions, ce qui est plutôt pas mal. Idem pour l'argent récolté, par contre pouvoir récupérer le matos de dark zone dans son inventaire de mission est plutôt une bonne idée. La gestion de ce dernier est vraiment intéressant. Le fait de pouvoir récupérer son inventaire si on meurt en dark zone est aussi bien pensé, à la manière d'un Zombi U, pour autant que qqun d'autre ne soit pas passé par la entre temps.

Et cette ambiance ... du jamais vu ... certains trouveront qu'arpenter les rues dévastées de NY sous la neige est rébarbatif, mais perso j'ai trouvé ça grisant, les explosions au loin, les snipers qui se transforment en rogue par avidité de votre stuff, les sous-sols malsains ... j'ai vraiment kiffé !

Je l'ai parcouru à 90% en solo que ce soit en mission ou en dark zone, et j'y ai trouvé plus d'intérêt qu'en coop : la dark zone à 3 c'est presque trop facile : la possibilité de se faire revivre l'un l'autre et la notion de renégat qui disparait au bout de quelques secondes, j'ai trouvé un peu light. Si on décide de devenir renégat il faudrait que le status soit conservé jusqu'à sa mort ou l'entrée dans une safe zone : combien de fois j'ai vu des embuscades lors des extractions pour simple farmage ... puis le retour trop rapide à un status normal, c'est trop facile, même si ça ajoute aussi à la tension de l'extraction.

A signaler aussi que je n'ai pas vu beaucoup de bug, et que contrairement à ce qui a été dit ça et là, beaucoup de choses sont destructibles, on peut tirer à travers les fenêtres, et la gestion des collisions est vraiment bien gérée ...
En bref ce Division c'est un peu la réponse d'Ubi face au désaveu technique de Watch Dogs selon moi. La gestion de la météo, des journées et des rendus de lumière, de fumées/brouillards et de réverberation (eau, vitres...) est au top de ce qui se fait aujourd'hui.

Après pour l'intérêt du jeu en lui même chacun se fera son idée, mais n'oublions pas que la cible reste le grand public, et qu'il faille donc un jeu adapté au plus grand nombre.

Vivement début mars !

Lire la suite...
nightwolf2-9
nightwolf2-9
MP
le 27 janv. 2016 à 12:24

avis très bon ? je comprends pas, en tout cas sa sent pas le jeu de l'année encore un TPS coop qui sent la répétition à plein nez

Lire la suite...
Orius31
Orius31
MP
le 26 janv. 2016 à 12:01

Ce jeu sera un destiny sans monture et de notre epoque actuel , et jespere que ce ne sera pas repetitif

Lire la suite...
KoopaSkul83
KoopaSkul83
MP
le 26 janv. 2016 à 10:29

Si Ubisoft ne nous refait pas un gros mytho comme pour watch_dogs ce jeu pourrai être vraiment fantastique !!!

Lire la suite...
jetey
jetey
MP
le 26 janv. 2016 à 00:57

Il a l'air simpatique !

Lire la suite...
guillaume9529
guillaume9529
MP
le 25 janv. 2016 à 21:11

Pressé de pouvoir jouer à ce jeuw tant attendu. Il à l'air génialissime.

Lire la suite...
Top commentaires
ilies14
ilies14
MP
le 15 janv. 2016 à 16:19

En espérant que le jeu même si il sera bon, puisse être joué sur du long terme avec un contenu de départ bien solide sans devoir passer par un Season Pass à la con pour y jouer plus de 10h... Bon on verra bien. :hap:

Lire la suite...
Commentaire édité 15 janv. 2016, 16:20 par ilies14
sofiendu31
sofiendu31
MP
le 15 janv. 2016 à 16:21

ça a l'air très bon mais je trouve ça dommage qu'il n'y a pas une vraie partie solo...

Dommage qu'on soit obligé d'y jouer en online visiblement..

Sinon ça parait ambitieux et vraiment encourageant

Lire la suite...
Commentaire édité 15 janv. 2016, 16:22 par sofiendu31
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace ONE 4.69€ Fnac Marketplace PS4 5.18€ Amazon PS4 5.80€ Rakuten ONE 8.54€ Fnac Marketplace PC 34.85€ Rakuten PC 39.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestRogue LordsSur PC
19
TestDisco Elysium : The Final CutSur Switch
15
TestBack 4 Blood
PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022