Menu
Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Alors que la saga Rainbow Six n’a jamais été aussi populaire grâce à son opus Siege, Ubisoft ne se prive pas de réfléchir à des concepts différents et tenter des choses plus inattendues : cet épisode Extraction en est une belle démonstration, lui qui s’en va lorgner du côté de la science-fiction et du surnaturel… tout en conservant certaines caractéristiques phares de son ADN. Future bonne surprise ?

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Les zombies ont toujours eu la cote et le jeu vidéo ne s’est certainement pas mis des barrières pour les exploiter très lucrativement : dans un genre bien précis, celui du multijoueur et de la coopération, nous sommes obligés de citer les Call of Duty ou les Left 4 Dead qui ont largement popularisé les morts-vivants, au point de presque essouffler la tendance. Presque, oui, car ceux que l’on appelle aujourd’hui plus généralement les “infectés” sont toujours bien présents… et il n’y a qu’à voir le récent Back 4 Blood et son grand succès communautaire pour s’en rendre compte.

Independance Day

Forcément, Ubisoft n’est pas étranger à cette coutume et la firme a choisi sa franchise Rainbow Six pour l’y immiscer. Extraction (annoncé comme “Quarantine”, un titre changé pour des raisons évidentes ces temps-ci) n’opte pas pour des zombies ou des infectés néanmoins, mais pour une invasion extraterrestre majeure qui n’a rien à envier aux menaces précédemment citées : les “Archéens” sont redoutables, recouvrent la surface d’une matière infectieuse gluante et ils n’hésitent pas à pondre des nids poisseux pour se reproduire. Autant dire que nous sommes en terrain connu.

Un terrain connu, oui, mais qui dispose toutefois de son lot d’originalités. Il va sans dire que la saga Rainbow Six n’est pas n’importe laquelle dans le milieu des FPS, misant essentiellement sur la tactique, la précision et l’intelligence pour proposer des parties malignes, particulièrement adaptées au jeu d’équipe. La volonté d’Extraction est très clairement de proposer toutes ces facettes, tout en voguant vers la tendance des infectés, leur côté “crade” et très clairement bourrin. Un cocktail très intéressant qui nous a plutôt séduit lors de notre essai de plusieurs heures.

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Rencontre du troisième Siege

Le but primordial de Rainbow Six Extraction est assez simple : il s’agit d’incarner un opérateur surentraîné, de se rendre dans certaines des zones les plus contaminées d’Amérique du Nord et d’y effectuer divers objectifs pour lutter contre l’invasion avant de s’en extraire sain et sauf. Lors de notre session, nous avons pu nous aventurer, en équipe de trois (le maximum possible), dans les environnements que sont New-York, San Francisco et l’Alaska. Il y en aura douze au total, chacun étant divisé en trois sous-zones et proposant plusieurs points de départs différents.

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Pour chaque sous-zone, un objectif sera attribué aléatoirement parmi une liste de treize : la triangulation, le marquage de nids, la décontamination, le scan séquentiel… Tous demandent, généralement, de coopérer pour s’en sortir au mieux, que les buts soient offensifs ou défensifs. Il faut savoir que si l’idéal est de traverser les trois sous-zones en ayant accompli tous les objectifs et s’en sortir vivants, rien de tout ça n’est obligatoire : à tout moment, les joueurs peuvent décider de s’extraire s’ils sentent que la situation leur échappe, qu’ils n’en soient qu’au tout premier segment de la map ou qu’ils n’aient pas réussi à atteindre toutes leurs cibles. Évidemment, plus l’on ira loin dans la mission et plus l’on récupérera de points et de ressources, au risque de quasiment tout perdre si l’on meurt en chemin. Un bon moyen de dynamiser les parties et les rendre uniques, même en rejouant sur la même carte.

Car en plus des treize types de mission donnés aléatoirement, Rainbow Six Extraction se plaît à placer chacun de leur objectif à un endroit différent lors de chaque nouvelle partie ; de même, les ennemis et leurs emplacements sont générés procéduralement, de façon à renouveler au maximum chaque session de jeu. De ce que nous avons pu essayer sur les quelques heures mises à disposition, cela semblait fonctionner plutôt bien et l’on peut, en plus, compter sur dix types d’aliens différents, plutôt classiques, mais franchement efficaces.

L'extraction, au sens propre
Notons que la grande particularité d’Extraction, c’est qu’un game over ne vous empêche pas seulement de récupérer un maximum de ressources, mais vous prive également du personnage avec lequel vous avez perdu : celui-ci se retrouve alors prisonnier des Archéens dans un immense cocon et il faudra retourner sur la même carte pour l’arracher des griffes aliens, avant de l’évacuer sain et sauf. Ce sauvetage demande notamment une véritable coopération : une bonne initiative qui ajoute définitivement du piment à l’action, d’autant plus que chaque opérateur parmi les dix-huit au total (dont certains proviennent directement de Siege) disposent de leurs propres capacités, avec lesquelles vous pourriez bien avoir des affinités.
Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Brainbow Six

S’il y a bien un domaine qu’Ubisoft maîtrise concernant sa saga Rainbow Six, c’est son gameplay : de ce côté-là, soyez rassurés puisque les développeurs puisent directement dans l’esprit Siege pour proposer, ici, une façon tactique d’aborder des combats particulièrement exigeants. La barre de vie s’épuise très rapidement si l’on ne fait pas attention et, surtout, si l’on ne coopère pas avec son équipe : il y a donc un vrai coup de main à prendre, surtout si l’on est étranger de la série ou que l’on ressort d’un Back 4 Blood particulièrement brut de décoffrage.

Pour le reste, l’action nous a semblé franchement nerveuse et plutôt intelligente : on retrouve cette fluidité et cette précision propre à Rainbow Six avec certaines similitudes, comme la possibilité d’incliner son arme d’un côté ou de l’autre pour gagner en furtivité (et en agressivité) ou bien de tirer à travers certaines surfaces pour prendre ses ennemis par surprise. Si les combats frontaux sont parfois (souvent ?) inévitables, il est néanmoins possible d’opter pour la discrétion la plus totale, ce qui nous a semblé fonctionner aussi très bien. Le fait d’avoir le choix, et d’avoir un jeu suffisamment souple pour être plaisant à travers ces deux options est évidemment un bon point.

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

Des flingues, oui, mais pas n’importe comment

Pour coller au mieux à son style de jeu, Rainbow Six Extraction mise sur un arsenal finement élaboré que l’on pourra mettre à profit. Cela passe bien entendu par les spécialités de chaque opérateur : par exemple, Ela dispose de mines de proximité paralysantes, Vigil peut se rendre indétectable momentanément, Tachanka déploie une tourelle destructrice tandis que Cluze peut faire exploser une surface grâce à des charges spéciales, délivrant des grenades de l’autre côté du mur. De plus, chaque personnage dispose de sa propre vitesse et de sa propre armure : l’idée, c’est évidemment d’opter pour plusieurs opérateurs aux fonctions complémentaires, de façon à construire une équipe de trois joueurs la plus complète possible.

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?

S'ensuit aussi le choix de l’arme principale et secondaire et de tous leurs accessoires à débloquer moyennant paiement, ainsi que des technologies REAC : plus de deux douzaines d’entre elles sont mises à disposition (encore une fois, il faudra les débloquer au préalable), aux fonctions diverses et variées. Cela passe par des accessoires classiques comme différents types de grenades (explosives, flash, fumigènes, etc.) aux mines scanners en passant par des drones de reconnaissance ou bien les piqûres permettant réanimation ou les pièces d’armure. Les aptitudes semblaient particulièrement vastes, avec la possibilité de creuser et d’optimiser son jeu au mieux pour les joueurs les plus aguerris.

Il faut souffrir pour être bon

Notons également plusieurs modes de difficultés qui devraient, assurément, apporter une véritable rejouabilité : plus ceux-ci seront élevés et plus les récompenses seront grandes… mais plus la tâche sera ardue. Pour avoir lancé plusieurs parties dans les modes supérieurs, nous pouvons affirmer sans mal que la coordination et la connaissance parfaite des maps, des objectifs et des différents types d’ennemis est primordiale pour s’en sortir vivants. Au-delà de la simple agressivité et le surnombre de races Archéennes très difficiles à vaincre, certains éléments du décor deviennent alors nocifs pour les joueurs : on peut par exemple citer l’émergence, cette substance noire et gluante qui ralentit les joueurs (et accélère les mouvements ennemis), que l’on doit déblayer en tirant dessus et qui devient alors acide… faisant perdre des points de vie.

Puisque l’on y est, nous pouvons également donner un mot sur le level design, alternant les zones étroites et larges avec de nombreuses possibilités de se mouvoir à travers l’environnement, que ce soit par les fenêtres, les balcons ou bien sûr en traversant directement des murs (un grand classique de Rainbow Six). Il reste cependant à voir comment variera l'architecture de tous les niveaux, même si l’on ne doute pas vraiment de son efficacité : heureusement, le jeu semble proposer une direction artistique plutôt convaincante. Bref, après quelques heures de jeu mais sur quelques levels seulement, Rainbow Six Extraction nous a paru suffisamment pointilleux et agréable pour être l’un des bons FPS surprises de ce début d’année, évitant de trop s’enfoncer avec facilité dans le caractère si sanglant des jeux de zombies concurrents.

Rainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ?
Nos impressions
Si Rainbow Six Extraction s’inspire évidemment des grands ténors du genre, force est de constater qu’il puise suffisamment dans la formule originelle de la saga pour se démarquer très rapidement : l’expérience s’annonce intelligente, forte d’un gameplay précis, de possibilités de coopération ultra-efficaces et d’un effort de rejouabilité plus que louable. Un titre qui oscille entre la brutalité et la discrétion, mais qui, toujours, ne renie aucunement ses origines et se veut assez malin et tactique pour se différencier de ses concurrents, Back 4 Blood en tête. Reste à voir si l’entièreté du jeu saura se renouveler suffisamment au fil des parties, malgré leur côté aléatoire intéressant.
Profil de Max_Cagnard
L'avis de Max_Cagnard
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 janvier 2022 à 16:00:02

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Guarrow
Guarrow
MP
le 15 janv. à 23:28

Mouais franchement j'étais super chaud au début parce que je kiff beaucoup les FPS coop en PvE et le mode quand c'était sur R6S mais plus le temps passe moins j'suis chaud .... Je le ferais avec le gamepass pour voir hein, j'suis bon client de toute manière donc je pense que je vais globalement plutôt apprécier mais ça a vraiment pas l'air d'être un exemple du genre

Lire la suite...
tilisan-
tilisan-
MP
le 10 janv. à 04:45

Cluze mdr fuze ça fait mal pour ce perso.

Lire la suite...
Chucca
Chucca
MP
le 08 janv. à 16:02

encore bridé par les consoles "old gen" :snif:

Lire la suite...
Happyhour77
Happyhour77
MP
le 08 janv. à 11:14

Day one dans le GP. GG

Lire la suite...
Aspistaystion
Aspistaystion
MP
le 08 janv. à 08:08

Et bien on testera ça gratuitement avec le GamePass :)

Lire la suite...
BzMBB13
BzMBB13
MP
le 07 janv. à 23:25

Ca vaut surement pas B4B/L4D et surement encore bien moins Warhammer Vermintide mais soit....

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 07 janv. à 21:50

Ca m'a l'air pas mal du tout

Lire la suite...
KrenSolutus
KrenSolutus
MP
le 07 janv. à 21:50

Prometteur ? ça a l'air bidon, remarque si la concurrence c'est back 4 blood pas besoin d'faire mieux.

Lire la suite...
SpartaRuski
SpartaRuski
MP
le 07 janv. à 20:48

Pourquoi pas après tout? On dirait un jeu ALIEN en multi-joueur, franchement ça peut être sympa même si je reste un fidèle joueur de Counter Strike..

Lire la suite...
BBT-le-boucher
BBT-le-boucher
MP
le 07 janv. à 20:47

Honnêtement ça a l'air clairement pas ouf... Ça reste mon avis personnel ! Encore heureux que c'est day one gamepass, je testerai pour voir si mon avis est erroné car il est gratos mais en aucun cas je paierai ne serait ce que 20€

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Derniers tests
15
TestWindjammers 2
PC PS5 Xbox Series
14
TestAspire Ina's Tale
PC Switch ONE
16
TestYu-Gi-Oh! Master Duel
PC PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022