Menu
Nobody Saves The World
  • Tout support
  • PC
  • Xbox Series
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Dernières previews jeux vidéo / Nobody Saves The World /

Aperçu Nobody Saves The World du 26/03/2021

Preview Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté
,

Après Severed mais surtout les délirants et très réussis Guacamelee, Drinkbox Studios revient avec un nouveau projet, tout juste annoncé lors du showcase ID@Xbox : Nobody Saves The World. Cette fois, exit les terres mexicaines du luchador Juan et place aux contrées magiques menacées par la Calamité. Une menace que vous aurez la charge d’abattre. Mais comme l’indique le titre du jeu, vous n’êtes personne, et c’est seulement grâce à des transformations que vous pourrez faire la différence.

Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté
Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté

Dungeon-crawler, metroidvania, jeu de plateformes… Il n’y a pas à dire, les canadiens de chez Drinkbox Studios aiment se lancer de nouveaux défis. Et après le très bon Guacamelee 2, il est temps pour l’équipe de dévoiler son nouveau titre : Nobody Saves The World, un action-RPG avec pas mal d’exploration, qui puise son inspiration chez Zelda et un certain Diablo. Le tout servi avec un humour toujours aussi efficace, ainsi qu’une direction artistique colorée et accrocheuse. Nous avons eu la chance d’essayer le tout pendant environ une heure et de discuter avec Graham Smith et Ian Campbell, respectivement co-fondateur de la société et lead game designer sur le projet. Voici donc sans plus attendre nos impressions.

Conditions de l’aperçu
Dans le cadre de cette preview, nous avons pu essayer Nobody Saves The World à distance et pendant un peu moins d’une heure, sur une sauvegarde prenant place une trentaine de minutes après le début de l'aventure. Graham Smith et Ian Campbell de chez Drinkbox ont ensuite répondu à nos questions, pendant un quart d’heure.

Nobody Saves The World - Trailer d'annonce

Chargement de la vidéo Nobody Saves The World trailer

“Mister lonely, I am nobody”

Comme évoquée un peu plus haut, dans Nobody Saves The World, vous incarnez littéralement personne : une sorte de bébé tout blanc que la vie n’a pas gâtée, seulement capable de donner de maigres coups. Heureusement, vous récupérez rapidement une baguette magique, dont le pouvoir vous permet de changer de forme. Ces formes sont au cœur du système de combat et de synergie du titre (on en reparle plus tard). Drinkbox nous a affirmé que le jeu en comportera une vingtaine au total, avec des transformations aussi déjantées qu’un œuf, une tortue ou encore un cheval. De notre côté, nous avons pu nous amuser avec le rat (corps-à-corps), le ranger (à distance avec un arc) et le magicien (corps-à-corps et invoque des animaux).

Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté

Toutes ces formes ne vous tomberont pas tout cru dans la bouche. Pour les obtenir, il faudra améliorer son personnage en réalisant un certain nombre de quêtes. Dans le cadre de cette preview, nous avons surtout eu accès aux tâches secondaires, même si Nobody Saves The World comportera évidemment des missions principales dédiées au scénario. Ces objectifs annexes ont l’avantage de se faire naturellement lors des phases d'exploration, parfois même sans regarder le journal qui leur est dédié. Le tout pourrait paraître rébarbatif (on retrouve beaucoup de “tuer tel nombre d'ennemis avec telle attaque”) mais ce n’est pas le cas dans les faits. Et tant mieux, car ces quêtes sont au centre du jeu : elles permettent donc d’acquérir de nouvelles formes, mais aussi d’améliorer ces dernières avec des attaques inédites, débloquer des items essentiels à votre aventure et plus généralement de monter en niveau (plus de vie, de mana, de dégâts, de vitesse, etc).

Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjantéNobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjantéNobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté

L'art d'avoir la forme

Mais avant d’aller plus loin, attardons-nous sur ces fameuses formes, qui constituent sans aucun doute l’atout principal de Nobody Saves The World. Car outre le plaisir absurde d’incarner un œuf, chaque transformation possède trois grosses attaques uniques, qui pourront être utiles dans des cas précis. Peu après le début du jeu, il faudra par exemple réaliser un certain type d’attaque (contondante, empoisonnée...) pour briser la défense d’ennemis. Et bien sûr, toutes les formes ne disposent pas des mêmes possibilités offensives, et il faudra s’adapter en fonction des situations. Drinkbox nous a toutefois précisé que les différents donjons du jeu (générés aléatoirement et au nombre de vingt-cinq, avec des cryptes principales - dédiées à votre quête - et secondaires) s'articulent généralement autour d’un type d’attaque. C’est pas plus mal, car se transformer sur le tas n’est clairement pas le plus pratique, surtout avec vingt transformations à terme.

Nobody Saves The World - Début de la démo en Rat (Gameplay)

Chargement de la vidéo Nobody Saves The World Gameplay

Toutefois, à un certain moment de l’aventure, vous aurez la possibilité de mixer absolument tous les pouvoirs des personnages selon vos envies, avec même des atouts passifs pour augmenter par exemple votre vitesse ou votre puissance. Nobody Saves The World semble ainsi renfermer un sacré système de synergie, laissant au joueur carte blanche pour personnaliser son personnage (avec quatre attaques maximum). Nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer cela par nous-mêmes, mais ce système pourrait se faire au détriment de chaque forme, car à quoi bon passer de l’une à l’autre alors que l’on peut avoir le meilleur des mondes sur une seule transformation ? Drinkbox Studios ne s’est pas étendu sur ce point, mais nous a expliqué que certaines zones de la carte (décrite comme variée et “plutôt vaste”) demanderont une forme précise, comme pour celles inondées, réservées aux créatures qui savent nager. Les développeurs feront aussi en sorte d’encourager la curiosité des joueurs, avec des quêtes qui se déclencheront seulement sous certains traits.

Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjantéNobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjantéNobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté

Soin et exploration

Avec toutes ces possibilités, Nobody Saves The World coche sur le papier toutes les cases du jeu indé ambitieux. Et ce n’est pas tout. Drinkbox Studios nous a confié qu’après environ une heure de jeu, la carte du jeu s’ouvre laissant libre à l’exploration. C’est ainsi que le joueur pourra tomber sur des personnages hauts en couleurs, dont nous avons eu un court aperçu lors de notre session, avec des dialogues bien sentis et un design qui rappelle certains cartoons du début des années 2000. Mais aussi sur les donjons principaux que nous évoquions plus haut. Ces derniers demanderont d’ailleurs des items bien précis pour être ouverts, qui s’obtiennent en terminant des quêtes. Les caveaux secondaires ne seront pas non plus en reste, et Drinkbox annonce une personnalité distincte pour chacun d’entre eux, à l’instar d’une maison en pain d’épices, d’une réserve à légumes pourris, ou encore d’un crash d’OVNI. Autant dire que ça promet.

Nobody Saves The World : Drinkbox (Guacamelee) revient avec un action-RPG déjanté

Une personnalité que nous avons d’ailleurs pu constater au cours de notre preview, aussi bien pour les décors, que l’univers ou les personnages. Sans oublier les ennemis, dont le nombre et surtout le loot - très présent - rappellent sans mal les jeux Diablo. Notons aussi que chaque donjon renferme un boss unique, que les feedbacks des combats nous ont paru plus que corrects et les différents personnages, équilibrés. L’équilibre, c’est d’ailleurs le grand défi qui attend les développeurs de Drinkbox, qui ont encore du boulot pour faire en sorte que tout ce joli monde soit sur un pied d’égalité. Mais ça ne devrait pas prendre une éternité : Nobody Saves The World débarquera en 2021 sur Xbox Series X|S, Xbox One et PC (day one dans le Game Pass). Et on a hâte.

Nobody Saves The World - On teste le Ranger et le Magicien (Gameplay)

Chargement de la vidéo Nobody Saves The World Gameplay
Nos impressions
Cette petite heure passée en compagnie de Nobody Saves The World nous a mis l’eau à la bouche. En plus d'arborer un humour et une patte artistique toujours aussi soignée, Drinkbox Studios (Guacamelee) semble proposer une richesse impressionnante grâce à son système de combat, construit autour d’une vingtaine de formes, des plus classiques aux plus déjantées. A terme, le joueur sera même capable de mélanger les pouvoirs de ce casting haut en couleur, pour adopter la meilleure stratégie dans des donjons et un monde qui semble riche et vaste. Notre seule réserve concerne l’équilibre entre toutes ces formes, et si elles seront toujours mises en valeur après plusieurs heures de jeu. Sur ce point, Drinkbox s’est voulu rassurant. On ne demande qu’à voir.
Profil de Indee
L'avis de Indee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 mars 2021 à 20:00:00

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Froid12
Froid12
MP
le 27 mars à 02:23

J'ai adoré Guacamelee 1&2, donc c'est sur que je vais suivre ce jeu. Ça me rapelle le jeu ittle dew 2 que j'avais bien aimé. ;)

Lire la suite...
Rom1S54
Rom1S54
MP
le 27 mars à 01:47

Guacamelee est génial, hâte de voir la dernière production de ce studio

Lire la suite...
ValerioFluo
ValerioFluo
MP
le 27 mars à 01:42

Les 2 premiers Guacamelee sont excellents, j’attends donc ce nouveau jeu de Drinkbox, dont je n’avais pas entendu parler avant cet article avec impatience! :-)
D’autant qu’il a l’air tout à fait rafraîchissant!

Lire la suite...
payopa
payopa
MP
le 27 mars à 01:16

Ça me rappelle mes jeux Atari 2600 début 1980

Lire la suite...
seb16120
seb16120
MP
le 26 mars à 23:33

C'est un jeu pour Mister MV ça ^^

Lire la suite...
Barakoudaaaaah
Barakoudaaaaah
MP
le 26 mars à 22:49

Un jeux qui m'a l'air vraiment sympa, en exclusivité écosystèmes Xbox et accecible via le pass day one ! Du tout bon !

Lire la suite...
Robin_du_game
Robin_du_game
MP
le 26 mars à 20:28

En supérior évidemment sur PS5 !! Sony encore et toujours :cool:

Lire la suite...
Cactusluxuriant
Cactusluxuriant
MP
le 26 mars à 20:27

J'avais trouvé sympa guacamelée ! Donc GP alors je le testerai, en espérant être séduit 😁

Par contre un mod coop !?

Lire la suite...
Commentaire édité 26 mars, 20:27 par Cactusluxuriant
Top commentaires
Cactusluxuriant
Cactusluxuriant
MP
le 26 mars à 20:27

J'avais trouvé sympa guacamelée ! Donc GP alors je le testerai, en espérant être séduit 😁

Par contre un mod coop !?

Lire la suite...
Commentaire édité 26 mars, 20:27 par Cactusluxuriant
Barakoudaaaaah
Barakoudaaaaah
MP
le 26 mars à 22:49

Un jeux qui m'a l'air vraiment sympa, en exclusivité écosystèmes Xbox et accecible via le pass day one ! Du tout bon !

Lire la suite...
Derniers tests
19
TestThe Binding of Isaac : RepentanceSur PC
14
TestCozy Grove
PC PS5 Xbox Series
15
TestSaGa Frontier Remastered
PC Switch PS4
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021