Menu
Call of Duty : Black Ops Cold War
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS5
  • ONE
  • Xbox Series
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?
PC PS4 ONE
Partager sur :

Il y a de cela deux semaines, nous avions été conviés à une conférence en ligne présentant la campagne du prochain Call of Duty, sous-titré Black Ops Cold War. Si le contexte historique avait de quoi nous enthousiasmer, difficile de nous prononcer sur les sensations procurée par le titre de Treyarch sans l’avoir pris en main. C’est désormais chose faite, car nous avons pu nous essayer au multijoueur de ce nouvel opus pendant près de 3 heures afin de vous délivrer nos premières impressions. Si Modern Warfare était l’opus de la rupture et du retour aux sources, Black Ops Cold War semble être celui de la continuité.

En terrain connu

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

D’un point de vue technique, difficile de percevoir un quelconque gap visuel entre ce nouvel opus et son prédécesseur. Attention, Modern Warfare était un titre plutôt joli il y a un an et ce Black Ops conserve une plastique agréable. Les néons de la carte Miami se reflètent élégamment dans les flaques d’eau alors que la lisibilité sur cette carte de nuit ne nous a pas semblé en pâtir. Le sentiment d’être face à une mise à jour de Modern Warfare reste tout de même présent et dommageable. On notera la désactivation d’emblée du grain filmique qui était appliqué par défaut sur Modern Warfare qui avait l’avantage de conférer un rendu organique au jeu et de masquer certaines imperfections.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

Black Ops Cold War n’est nullement désagréable à l’oeil, mais ne semble pas tirer la licence vers le haut sur le plan graphique. De son côté le sound design s’avère toujours aussi réussi, les balles fusent dans tous les sens, l’echo des explosions dans les bâtiments est assourdissant et les cliquetis des animations de rechargements toujours aussi satisfaisants. L’immersion est donc au rendez-vous.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

Côté gameplay nous sommes également en terrain connu. La vitesse de déplacement nous a semblé très proche de celle de Modern Warfare. La même glissade est disponible tandis que l’option permettant de se pencher au coin des murs et de poser l’arme sur des surfaces à mi-hauteur a disparu. Étonnant, car la feature s’avérait utile pour tenir une position et permettait d’altérer le rythme des affrontements. Son absence pourra toutefois inciter les joueurs à être constamment en mouvement. Hormis cette différence, les habitués se sentiront chez eux, car la prise en main est immédiate. Cette sensation est douce-amère, car elle renforce le sentiment selon lequel on a plus affaire à une mise à jour de Modern Warfare que d’un jeu flambant neuf. On comprend alors vite que ce n’est pas sur ses fondations que ce Black ops Cold War compte se démarquer.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

Un opus prisonnier de Warzone ?

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?
Le mode VIP Escort apporte son lot de tension

S’il y a un point qui ne nous a pas déçus, c’est bien l’architecture des cartes sur lesquelles nous avons pu affronter d'autres joueurs. La sélection s’est avérée éclectique et judicieusement préparée. D’emblée nous étions accueillis sur la carte Armada pour une partie de Domination. L’originalité de cette carte tient à fait que les points de contrôles sont disséminés entre différents paquebots. Pour relier les navires, des tyroliennes sont disposées un peu partout sur leur pont, ce qui permet des rotations rapides. L’aire de jeu étant plutôt étendue, leur utilisation est indispensable et des jet skis sont utilisables en complémentarité des cordages. De plus, chaque paquebot dispose de plusieurs niveaux qu’il est facile de traverser à l’aide de tyroliennes verticales. Il en résulte un rythme de jeu très agréable qui pousse le joueur à être constamment en mouvement, une philosophie chère aux fans de la licence. L’architecture ouverte des navires au niveau de l’eau permet une utilisation efficace du jet ski, mais le bruit émis par l’engin permet à n’importe qui de le localiser en un rien de temps. Le pilotage de ces véhicules s’avère donc fortement recommandé, mais ne prend jamais le dessus trop longtemps et n'impacte pas négativement le gameplay traditionnellement ancré au sol de la série.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

Que les fans d’escarmouches en zones resserrées se rassurent, parmi les 4 autres cartes que nous avons pu arpenter, 3 d’entre elles étaient de taille bien plus modeste, favorisant ainsi le combat rapproché. Difficile de juger de leur équilibre étant donné le faible temps qui nous était imparti, mais nous avons tout de même pu constater quelques recoins et angles morts, ce qui ne sera pas au gout de tous.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?
La carte Crossroads rappelle fortement certaines zones de Warzone

D’un point de vue artistique, les zones de jeu qui nous ont été montrées s’avèrent plutôt réussies. Contrastées et disposant de repères visuels forts, elles sont au niveau des standards de la licence sur le plan visuel et en termes de navigation. On regrettera toutefois qu’il soit difficile de rattacher certaines d'entre elles à la temporalité de Black Ops. Parmi les cartes que nous avons pu essayer, seul Moscow et ses statues de Lénine disséminées à chaque coin de rue évoquent clairement le contexte géopolitique et temporel de la guerre froide. Miami est un enchainement de rues aux multiples néons, tandis que Crossroads pourrait être une carte tout droit tirée de Modern Warfare si on lui enlevait ses drapeaux communistes.

Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?
Call of Duty : Black Ops Cold War - Un opus dans l'ombre de Warzone ?

Lors de nos sessions, les modes Domination, Élimination Confirmée, Team Deathmatch, Contrôle et Hardpoint était de la partie, du très classique. À cela s’ajoute 3 nouveaux modes, le VIP Escort, Combined Arms et Fireteam. Comme son nom l’indique, le premier demande aux joueurs d’escorter l’un d’entre eux à l’une des deux zones d’extraction située à l'autre bout de la carte, pendant que l’autre équipe doit les en empêcher. Ici pas de respawn, et il est possible de relever ses alliés rampant au sol. Le tout se déroule en BO7, comprenez par là que vous devez gagner 4 manches pour sortir victorieux, et un changement de côté s’opère à mi-parcours. S’il est loin d’être révolutionnaire, ce mode a le mérite de favoriser une certaine cohésion de groupe. Impossible de gagner en défense si votre équipe ne couvre pas les deux zones d’extraction efficacement. Il conviendra donc de répartir efficacement les troupes pour empêcher la cible de monter dans son hélicoptère, ce qui se produit très rapidement. Combined Arms est une variante du mode Domination pouvant accueillir jusqu'à 24 joueurs tandis que Fireteam est une playlist d'opérations à grande échelle, réunissant jusqu'à 40 joueurs répartis en 10 équipes, à laquelle nous n'avons pas pu nous essayer.

Concernant le Battle Royale, il a été confirmé que Warzone évoluera et intègrera des éléments de Black Ops jusqu’à marquer un nouveau chapitre pour le free-to-play. La progression globale, comprenant pass de combat, expérience d’armes et création de classe, sera conservée entre Black Ops et Warzone. Les skins d’armes et les personnages seront utilisables dans ce nouveau chapitre. Si Warzone compte pleinement s'intégrer à l'expérience Black Ops Cold War, il semble aussi le priver d'un peu de son identité. Les assets communs entre l'épisode précédent et ce nouvel opus sautent parfois aux yeux, tandis que l'esprit Black Ops peine à se faire sentir au cours des parties.

Nos impressions
Si nous avons été convaincus par notre session de jeu, nous n’avons pas été subjugués pour autant. Modern Warfare, dernier du nom, a insufflé un vent de fraicheur à la licence grâce à un moteur flambant neuf et des modes de jeu intenses. Ce Black Ops Cold War n’entend pas remuer la série, mais se place plutôt comme une itération solide dans la veine de l’opus précédent. Les cartes semblent bien conçues, favorisent la mobilité et une utilisation parcimonieuse des véhicules tandis que le nouveau mode VIP Escort peut apporter son lot de tension. S'il s'avèrera sans aucun doute solide en termes de contenu et de gameplay, difficile de cacher que nous en espérions plus. En l’état, le multijoueur de ce Black Ops Cold War semble se reposer sur les acquis de son prédécesseur et peine à s’en détacher. Nous craignons que la volonté de conserver une continuité entre Warzone et ce nouveau Black Ops ne cause une certaine uniformité de gameplay et de contenu entre les épisodes, au risque de leur faire perdre un peu de leur identité. Espérons que ce constat ne s'étende pas au reste du contenu multijoueur du titre et de son Fireteam car il ne s'agissait pas ici de la build définitive. Rendez-vous en novembre pour notre verdict sur la version finale.
Profil de Aubin_Gregoire
L'avis de Aubin_Gregoire
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 septembre 2020 à 19:16:46
Mis à jour le 09/09/2020 à 21:10
PC PlayStation 4 Xbox One FPS Raven Software Treyarch Activision
Commander Call of Duty : Black Ops Cold War
PS4
Fnac
74.99 €
ONE
Fnac
74.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
xshokkanx
xshokkanx
MP
le 14 sept. à 09:19

Comment ça va se passer sur war zone avec les joueurs de MW qui pourront se pencher et poser leurs armes sur les murs et les recoins contre les joueurs BO qui seront dans l impossibilité de le faire ?

Lire la suite...
handsomeninja
handsomeninja
MP
le 12 sept. à 14:46

Je vais me faire pourrir, mais ça me conforte dans l'idée que Treyarch n'est pas vraiment un bon studio. Le level design, le feeling, la direction artistique et les interfaces ont toujours été un cran en dessous d'Infinity Ward / Sledgehammer.
J'ai chopé les BO quelques années plus tard, les épisodes sont sympas mais pas mémorables comme les MW et les premiers COD.

Lire la suite...
burNs_MM
burNs_MM
MP
le 11 sept. à 12:34

Ils ont fait un Battelfield, le corps à corps se perds c'est même plus un CALL OF c'est horrible.
Putain mais basez-vous sur MW2 y'a pas mieux!

Lire la suite...
monder78
monder78
MP
le 11 sept. à 07:20

Activision qui bouffe comme d'habitude a tous les râteliers et va nous sortir une belle grosse bouse a popcorn idolâtrée par le casual de base.

Sinon quand est ce que vous investissez dans un vrai moteur de jeu avec tous les milliards que vous avez amassé ? C'est a se demander si ils sont pas encore sous windows xp la bas, graphismes eco+, animations digne de la ps2, 3h de solo puis après un multi qu'ils n'ont pas passés 5 min a equilibrer. Par contre je pense qu'ils ont passés plusieurs mois a réfléchir a quelles micro transactions leur rapporteraient le plus de fric :-)))

Lire la suite...
Commentaire édité 11 sept., 07:22 par monder78
ichigomomo
ichigomomo
MP
le 10 sept. à 17:21

Licence essorée jusqu'à plus soif... Dommage.. Il est loin le kiffe à l'état pur de COD 2.. Argh..

Lire la suite...
ryu1978
ryu1978
MP
le 10 sept. à 15:47

désoler j ai arrêter de jouer depuis longtemps ; raison trop de rage contre les joueurs , surtout sur call of apres j etais agressif avec la femme et les gamins trop intense pour moi je me fait vieux plus les réflexes d avant lol sur ceux bonne journée a tous

Lire la suite...
xxsnakesxx
xxsnakesxx
MP
le 10 sept. à 15:29

Et a quand de bon serveur avec moins de latence ? Voir des serveurs dédiés . Ca serait THE nouveautés attendue par la plupart.

Lire la suite...
theczar
theczar
MP
le 10 sept. à 15:27

Nous craignons que la volonté de conserver une continuité entre Warzone et ce nouveau Black Ops ne cause une certaine uniformité de gameplay et de contenu entre les épisodes, au risque de leur faire perdre un peu de leur identité.

Je pense exactement pareil. Et la communication qui insiste beaucoup sur le 12vs12, les véhicules et les grandes cartes me fait craindre le pire. On n'est pas sur du BO, on est sur du MWbis avec quelques modifs histoire de dire que...

Lire la suite...
Didolar
Didolar
MP
le 10 sept. à 14:56

Je veux voir un 12/20 sur ce COD ! Il n'a rien a envier de MW !

Lire la suite...
sGc_bast
sGc_bast
MP
le 10 sept. à 11:51

Oh quelle surprise un copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé de copié collé

Lire la suite...
Top commentaires
robbiedabutcher
robbiedabutcher
MP
le 09 sept. à 19:22

Mdr le "a voir" qui va se transformer en 18/20

Lire la suite...
PClSTE
PClSTE
MP
le 09 sept. à 19:18

La campagne solo, c'est en option ?

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Précommander sur le Playstation StorePlaystation Store Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Fnac PS4 74.99€ Fnac ONE 74.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
11
TestCrysis Remastered
PS4 ONE
14
TestCrysis RemasteredSur PC
13
TestGhost Recon Breakpoint Episode 3: Red Patriot
PC PS4 ONE
Les jeux attendus
1
Gotham Knights
2021
2
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020