CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Humankind
  • Tout support
  • PC
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?
Profil de Panthaa,  Jeuxvideo.com
Panthaa - Journaliste jeuxvideo.com

Annoncé à la gamescom 2019, Humankind est le prochain projet des français d’Amplitude Studio, un studio qui siège au comité très select des maîtres du 4X, un genre de jeu “de niche”, certes, mais qui tend de plus en plus à se populariser, notamment grâce à des portages sur consoles. Alors, lorsqu’Amplitude sort de son univers pour aller chasser sur les terres du très prisé Civilization VI, théoriquement, ça ne peut augurer que du bon… Verdict ci-dessous après plus de 4 heures de jeu…

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?
Piqûre de rappel : “ça veut dire quoi 4X ?”
Si vous ne connaissez pas le genre, sachez qu’il s’explique très simplement à travers son nom. “4X”, caractérise un jeu de gestion stratégique où l’on va devoir prendre en compte quatre plans : nous allons tout d’abord explorer des zones parsemées d’alliés et d’ennemis (eXplore). Sur ces dernières, nous bâtirons et nous y développerons des villes et infrastructures (eXpand). Malheureusement, comme dans le monde réel, les questions économiques tourneront très vite autour du partage des ressources et de leur commerce (eXploit). Et comme nous ne trouverons probablement aucun terrain d’entente à long terme, certains finiront par en venir aux mains, participant à l'annihilation totale de diverses cultures et civilisations au bout de quelques heures de jeu (eXterminate). Voilà donc d’où viennent et ce que résument ces fameux “quatre X”.

Notre avis après 4H de jeu de Humankind

Sortir des Endless pour aller vers le multi-culturalisme

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Pour ce Humankind, Amplitude prend des risque. Sortant de son univers habituel, celui des Endless, illustré à travers Endless Legends, Endless Space 1 et 2, mais aussi dans Dungeon of the Endless, le studio s’oriente désormais vers le “4X historique”, stricto sensu. Pas de magie, pas de races extra-terrestres : vous jouerez ici du néolithique jusqu’à l’ère moderne en vous appliquant à utiliser au mieux une multitude de nations et cultures, que vous jouerez successivement.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

A chaque “ère” historique, et il y en a six au total, une sélection de “cultures” vous sera proposée, toutes dotées d’avantages, de traits, d’unités et quartiers dédiés. Elles correspondent globalement à des archétypes de l’approche que vous souhaitez adopter : militariste, agraire, scientifique, industrielle, culturelle. En sélectionnant une culture, vous vous engagez pour la jouer jusqu’à la prochaine ère, et seulement vous y aurez accès. Vos adversaires feront de même, et le procédé se répètera à l’ère suivante, créant alors des “civilisations hybrides” ayant évolué à travers les âges en conservant systématiquement “un petit quelque chose” du passé, esthétiquement, mais aussi en termes de gameplay.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Car si certains quartiers resteront “en l’état” malgré les années, ce sont surtout les bonus et traits qui s’empileront progressivement et permettront de jolies pirouettes dans la gestion de votre empire, au point parfois d’amorcer des guerres sous des auspices favorables, en passant par exemple d’une politique agraire visant à maximiser la fertilité des terres et des ménages, à une politique militariste qui facilite la production de troupes et leur formation. Ainsi, les cultures choisies peuvent être de redoutables armes, et traduisent les strates sociétales par lesquelles bon nombre de régions et peuples du monde réel sont passés.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Cette feature, unique en son genre, est le point de départ de Humankind, mais elle est aussi intimement liée à la victoire du joueur. Contrairement à son célèbre et ancestral concurrent, dans Humankind, on ne vise aucunement une victoire scientifique, militaire, économique, religieuse ou autre. La logique est ici différente et c’est à la “renommée” que tout se jouera. Il s’agit très simplement d’un score, qui monte en fonction des hauts-faits que vous vivrez à travers les différentes ères.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Évidemment, plus vos hauts-faits sont en adéquation avec le type de culture que vous incarnez sur le moment, et plus vous gagnerez de renommée. Difficile pour l’instant d’imaginer à quel point cette dynamique libère le joueur des plans sur le long terme, qu’il avait jadis tendance à forger dès le choix de la race ou civilisation, mais l’on sent bien que ce choix rend d’ores et déjà le storytelling plus flexible et le gameplay plus propice aux micro-objectifs situationnels. De quoi apprécier encore plus les très longues parties qui nous attendent sur les 4X en général, et sur Humankind en particulier.

Une évolution plus qu’une révolution ?

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

En dehors de cette différence d’approche “civilisationnelle”, si l’on peut s’autoriser le terme, Humankind est pour le moment une expérience assez proche de ce qu’offrent les autres cadors du genre, à commencer par Endless Legends dont il récupère énormément de systèmes. De la map divisée en secteurs, sur lesquels construire une ville permet d’exploiter les ressources de la zone et revendiquer le territoire tout entier, en passant par le système de combat qui transforme les tuiles environnantes en arène : nous sommes ici en terrain connu. Cela ne veut pas dire pour autant que nous sommes déçus des choix, qui sont très au point, ont déjà été testés et approuvés par le passé, et permettent bien plus de profondeur que chez la concurrence, mais les aficionados du genre risquent de peiner à trouver de grosses surprises dans les premières heures.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Au rang des nouveautés flagrantes, on notera tout de même un soin tout particulier attribué aux ambiances des biomes, homogènes et finalement réalisés. Ces derniers offrent d’ailleurs une verticalité assez importante, qui rendra décisifs les lieux où vous souhaitez engager l’ennemi lors de batailles, offrant alors des goulots d’étranglement, des plaines surplombées d’endroits où il sera bon de placer des archers, et autres configurations qui ont rendu bon nombre de batailles historiques célèbres. L’avantage ici, c’est que Humankind intègre un système d’engagement assez malin, qui permet d’esquiver la bataille tant que le terrain n’est pas favorable, ou encore d’écourter le combat si vous récupérez un drapeau, placé dans la défense. Cette idée, assez étrange pour le moment, permet néanmoins d’imaginer de futures batailles où des troupes de choc, rapides, peuvent l’emporter sur une armada, juste en étant plus malin que l’adversaire sur les positionnement et l’assaut. En somme, gagner par astuce, sans pour autant avoir la force de frappe nécessaire pour anéantir l’adversaire. On a hâte de voir ce que donnera cette feature, encore assez difficile à utiliser dans la build testée. Dans le même genre, les développeurs nous confient également travailler sur des batailles (résolues en 3 mini-tours ou reconduites au tour suivant) où l’on pourra greffer progressivement des renforts, alimentant alors de véritables points de tension. Une feature qui, comme bon nombre de systèmes, n’étaient pas disponibles dans la build essayée.

Humankind : le challenger français de Civilization a-t-il tout d’un grand ?

Pour le moment, l’arbre des découvertes scientifique est assez classique, et c’est plutôt l’arbre des “civics”, lié aux projets de lois, qui nous a attiré par son ingéniosité car il retranscrit assez efficacement, et en fonction de la situation, les réflexion qui émergent dans votre empire naissant. Un exemple simple : après avoir annexé une première ville, appartenant à une autre culture, le peuple vous demandera de définir quel modèle culturel les conquêtes en province doivent embrasser. Il s’agit d’un choix binaire, et ce dernier influencera la façon dont vous êtes perçu en tant que dirigeant. Avoir une armée de métier (qui renforce l’attaque de vos soldats) rendra votre empire plus libertaire tandis que favoriser la conscription (qui permet de recruter à bas coût) donnera une image plus autoritaire. De quoi garder un genre d’ADN comportemental au fil des âges. Bien évidemment, comme dans les dernières productions Amplitude, des événements aléatoires et de petites quêtes viendront rythmer la partie, sans que nous n’ayons actuellement pu voir plus que des bonus / malus effectifs pendant quelques tours. Notez par ailleurs que bon nombre de sujets ont été abordés avec l’équipe de développement, et que nous fournissons en plus de cette première preview, une interview complète qui vous aidera à y voir plus clair, sur des points que nous n’avons pas pu tester.

Nos impressions

Jouer à Humankind en juin 2020, c’est un peu comme entrer dans une splendide villa en construction. C’est beau et raffiné, comme sur plans, les musiques signées FlyByNo sont aussi somptueuses que prévu et les fondations du gameplay sont plaisantes. Difficile en revanche de voir les plus grosses innovations à l’oeuvre tant nous ne pouvions ici qu’aborder les prémices du système multiculturelle, ceux du système de renommée, et les débuts d’un système de combat déjà aperçu sur Endless Legends. Prometteur, Humankind l’est assurément, mais nous attendrons de jouer une partie complète, avec l’intégralité des systèmes en place (notamment la diplomatie) avant d’avoir un avis plus tranché sur le titre.

L'avis de la rédaction
Prometteur
PC Amplitude Studios Sega Gestion 4X City Builder
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
alpha_100
alpha_100
MP
le 20 juin 2020 à 09:06

"Humankind endless" aurait fait un titre plus vrai que nature.

Lire la suite...
Derniers tests
15
TestSongs of ConquestSur PC
14
TestEvil Dead : The Game
PS5 Xbox Series PS4
15
TestVampire : The Masquerade - Swansong
PC PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
2
Starfield
1er semestre 2023
3
Diablo Immortal
02 juin 2022
La vidéo du moment