Menu
Resident Evil 3 (2020)
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis
PC PS4 ONE
Partager sur :

Après nous avoir appâtés avec Project Resistance en septembre 2019, Capcom nous a invités à essayer son titre majeur sortant en 2020 : Resident Evil 3, dans une version revue et corrigée par rapport à celle de 1999. En compagnie de Pete Fabiano, producteur de ce remake, nous avons parcouru les artères de Raccoon City dans l'espoir de rencontrer – puis de fuir – la star de cet épisode qui n’est autre que l'inébranlable Nemesis. De quoi redécouvrir les premières heures d’un jeu d'action sans temps mort, mais avec plein de morts. STARS !

Notre video-preview de Resident Evil 3

Chargement de la vidéo Resident Evil 3 (2020) Vidéo preview

Be my Valentine

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

Deux mois après les événements du manoir Spencer et 24 heures avant les épreuves de Resident Evil 2, la jeune Jill Valentine enquête sur la société Umbrella dans les rues mal fréquentées de Raccoon City. Le virus-T a transformé la plupart des êtres peuplant la bourgade en créatures sanguinaires. Si vous espériez que les développeurs profitent de cette refonte du mythe RE3 pour rendre Jill plus apeurée face à cette situation infernale, vous serez peut-être déçus. La crocheteuse attitrée des S.T.A.R.S ne semble pas bien impressionnée par le chaos qui l’entoure. Elle se permet même de lâcher quelques petites phrases cinglantes pendant les situations désespérées. À l’image de ce que fut le titre sorti au crépuscule des années 1990, Resident Evil 3 fait la part belle à l’action, aux énigmes, aux monstres et à la fuite. Comme à l’accoutumée, le joueur progresse en repoussant les adversaires qui se trouvent sur sa route, en retrouvant son chemin grâce aux cartes des niveaux collectées, en résolvant des puzzles et en trouvant des objets permettant l’ouverture des nombreuses portes de la ville. Ces derniers peuvent prendre la forme d’une pince coupante, d’un passe-partout ou encore d’une batterie. Par rapport au jeu d’origine, les prises de liberté paraissent nombreuses, du moins dans ce que nous avons constaté pendant nos deux heures de jeu. La carte n’est plus la même malgré la conservation de certains édifices, les énigmes ont changé et les événements sont globalement différents. Nous avons par exemple eu le droit à un combat contre un Nemesis muni d’un lance-flammes lors d'une séquence qui n’existe pas dans le soft sorti en 1999.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

La véritable star de cet épisode est, sans surprise, la troisième génération de Tyran conçue par Umbrella. Même si Mister X nous a déjà habitués au rôle du harceleur dans les boyaux du commissariat de Resident Evil 2, le Nemesis atteint un stade inédit en matière d’agressivité. Plus rapide que Jill et doté de différentes compétences allant du fauchage (grâce à ses tentacules) à l’étourdissement, le Tyran a également le pouvoir d’effectuer de gigantesques bonds lui permettant de s’interposer plus aisément entre l’héroïne et ses objectifs. À plusieurs reprises, nous nous sommes retrouvés dans des situations tendues. Contrairement aux rencontres avec Mister X, la course seule ne suffit pas pour l’emporter. Afin d’échapper à la créature d’Umbrella, il est nécessaire d’utiliser à bon escient les grenades, les générateurs électriques (qui étourdissent les ennemis se trouvant à proximité lorsqu’une balle bien placée les active), mais aussi et surtout le mouvement d’esquive qui s’exécute grâce aux gâchettes hautes. Néanmoins, le fait que le Nemesis se trouve régulièrement dans le dos de l’héroïne (ce qui est normal lors d’une fuite) rend délicate l’anticipation du moment opportun pour se soustraire aux attaques. Le Drain Deimos a le pouvoir d’infecter Jill (par l’intermédiaire d’un organe directement inséré dans sa gorge... yummy !). La combattante ne retrouvera sa vitalité qu’après avoir régurgité le poison grâce à quelques plantes vertes.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

S.T.A.R.S Academiques

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

Celles et ceux qui ont parcouru le remake de Resident Evil 2 se retrouveront en terrain conquis avec cette suite. Malgré l’ajout de l’esquive (présente dans le titre de base mais absente de RE2), la maniabilité et l’inventaire sont inchangés. La caméra derrière l’épaule, déjà utilisée précédemment, est efficace mais n’évite pas quelques soucis de lisibilité. Dans les couloirs en angles droits de l’usine désaffectée, les Drain Deimos ont la fâcheuse tendance à bondir inopinément en plein virage. Enfin, la lampe torche, qui ne se déclenche pas manuellement, “oublie” parfois de s’allumer dans les zones sombres. Un détail qui sera probablement réglé lors de la sortie officielle.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

Techniquement, le RE Engine continue de faire des merveilles. Les décors sont beaux, les corps sont crédibles et les effets spéciaux sont maîtrisés. Cependant, la baffe graphique est forcément moins prononcée que celle infligée l’année dernière. Sans surprise, Resident Evil 3 ressemble beaucoup à Resident Evil 2. Les textures paraissent similaires, le passage dans les égouts est semblable à celui rencontré l’année dernière, et les zombies ont les mêmes comportements. Si un script commande à ces monstres de ne pas suivre le joueur à l’intérieur d’une zone précise, alors ces derniers reviennent tranquillement sur leurs pas. Exactement comme dans le remake de 2019.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis

Efficace dans son approche et maîtrisé dans sa construction, du moins dans le passage joué, Resident Evil 3 ne se risque pas à tenter trop de nouvelles choses. Durant notre démo, nous n’avons pas noté de système de choix, et aucune séquence en vue subjective n’était de la partie, contrairement à ce que la première bande-annonce pouvait laisser croire. Sur nos deux grosses heures de jeu, nous avons rencontré des zombies, des dobermans transformés, le Nemesis, des Drain Deimos mais aussi les Hunter γ, d’impressionnants monstres amphibiens capables d'ôter la vie en une seule attaque. Dans notre lutte acharnée, nous disposions d’un couteau, d’un pistolet, d’un fusil à pompe et d’un lance-grenades. Là encore, du grand classique qui fait néanmoins toujours son petit effet, pour le moment en tout cas. Nos confrères qui ont choisi le mode “assisté” bénéficiaient d’un fusil-mitrailleur gracieusement offert. Un petit coup de pouce qui prouve que Capcom pense aussi aux utilisateurs qui veulent vivre l’aventure sans se confronter trop fortement aux règles strictes de la survie.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis
Un mode multijoueur toujours déséquilibré

Nous avons pu tester une nouvelle version du mode multijoueur asymétrique de Resident Evil 3, intitulé Project Resistance. Malgré les nouvelles cartes et les nouveaux personnages (Becca la chasseuse et Martin le geek), nous n’avons pas vraiment été séduits par cette nouvelle rencontre. Le déséquilibre entre le Mastermind et les survivants est toujours notable, tandis que le level design montre rapidement ses limites. Notre aperçu complet de la démo de septembre 2019 est disponible par ici.

Resident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du NemesisResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis
Nos impressions
Notre aperçu de Resident Evil 3 formule 2020 nous prouve que Capcom a une nouvelle fois plus d’une corde à son arc pour faire évoluer efficacement l’expérience d’origine sortie en 1999. Exactement comme ce qui fut réalisé l’année dernière pour le remake de Resident Evil 2. Le Nemesis, plus dangereux et véloce que jamais, est bien parti pour donner des sueurs froides aux survivants qui vont tenter de fuir Raccoon City avec Jill et toute sa clique. Dans cette démo, les grandes qualités de l’expérience sont malgré tout entachées par un double arrière-goût de déjà vu : celui de parcourir un jeu sorti en 1999 dans une forme datant de 2019. Nous sommes tout de même impatients de découvrir en détail l’ampleur de la relecture du mode histoire.
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
25 février 2020 à 17:04:02
Mis à jour le 25/02/2020 à 20:00
PC PlayStation 4 Xbox One Capcom Survival-Horror Zombies
Commander Resident Evil 3 (2020)
PS4
Amazon
45.00 €
ONE
Amazon
49.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
mwild
mwild
MP
le 26 mars à 14:12

J'ai adoré le 3 original et le 2 remake. Mais cette démo...
- Montrer le Némésis de suite, c'est une grosse erreur. Pas de stress, de surprise, d'imagination... paf, il est là et voila.
- Les personnages, Jill est bof (elle était tellement classe avec son visage fin, là on dirait une lesbienne sous stéroides avec sa mâchoire carrée), le Némesis aussi (il a un nez tordu qui fait bien rire et des dents de ruminant carrées de 2 mètres faites pour manger de l'herbe).
- Le 'level design' est horrible, réussir à se perdre dans 10 mètres carrés de quasi couloir, ça ne m'était jamais arrivé.
- Le choix des touches de base (que l'on peut heuresement changer).
- C'est autant beau que statique, on dirait un monde de verre.

Il sort la veille de mon anniv et je suis en confinement, c'est pourtant pas sûr que je me jette dessus comme le remake du 2.

Lire la suite...
Commentaire édité 26 mars, 14:12 par mwild
ragga95
ragga95
MP
le 20 mars à 06:33

0 interaction avec le décors ^^ jeu scripté comme en 99 mais a la sauce 2020 niveau graphique et encore .. une honte et les zombies bloqué par des murs invisible ^^

Lire la suite...
Commentaire édité 20 mars, 06:36 par ragga95
FaitNeant
FaitNeant
MP
le 27 févr. à 21:55

Mettez plus le boule de cette tchoin en avant putain, faites comme Tomb Raider

Lire la suite...
Linformateur1
Linformateur1
MP
le 27 févr. à 17:58

C'est moi ou les images sont dégueulasse faut arrêter de tester des jeux sur PS4 Pro si c pour jouer en 720P version inférieur ,faut y jouer sur Xbox One X ou PC

Lire la suite...
Commentaire édité 27 févr., 17:58 par Linformateur1
Heiss59
Heiss59
MP
le 27 févr. à 16:10

L'esquive avec le bullet time cest non par contre.. et j'espère que les passages en duo seront courts

Lire la suite...
TruthBeTold
TruthBeTold
MP
le 27 févr. à 09:23

Jill est trop sex c'est tout ce que j'ai à dire :) Aussi que je vais kiffer même si j'aime pas trop me faire courser constamment par le nemo

Lire la suite...
Commentaire édité 27 févr., 09:27 par TruthBeTold
Kelkincomca
Kelkincomca
MP
le 27 févr. à 08:44

J`ai adore RE2R, et je pense que je vais tout autant apprecier ce RE3R. Je suis rassure sur l`equilibe action\horreur, dans la mesure ou ca sera bien du survival horror et que le dynamisme a juste ete pousse un poil plus qu`RE2, ce qui semble donner des choses tres interessantes en terme de gameplay.

C`est chaud il sort le 3 avril et FFVIIR le 10 XD

Lire la suite...
Commentaire édité 27 févr., 08:44 par Kelkincomca
lmain69
lmain69
MP
le 27 févr. à 08:29

J'en avait mais alors rien à battre du 2 et la pareil men bat totalement de ce jeux j'ai l'impression d'être seul encore une fois

Lire la suite...
Fiinomel
Fiinomel
MP
le 27 févr. à 01:14

Ah nous les Master Race la supérieure version non gamer du pauvre et toutes les joies qui vont avec :coeur:

Lire la suite...
deebidideeb
deebidideeb
MP
le 26 févr. à 22:49

Merde je veux pas faire mon rabat-joie, je sais bien que le rendu ressemblera pas a ça mais, pourquoi
les images on l'air d'être pris en 720p lol

Lire la suite...
Top commentaires
Laast
Laast
MP
le 25 févr. à 17:17

et les zombies ont les mêmes comportements. Si un script commande à ces monstres de ne pas suivre le joueur à l’intérieur d’une zone précise, alors ces derniers reviennent tranquillement sur leurs pas.

Bah quoi, on peut être zombie et savoir respecter l'intimité d'autrui. C'est quoi cette vision archaïque et caricaturale du zombie?

Lire la suite...
malakul
malakul
MP
le 25 févr. à 17:17

Vivement !!!!!!

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Amazon PS4 45.00€ Amazon PS4 47.72€ Amazon PS4 49.57€ Amazon ONE 49.99€ Cdiscount ONE 50.40€ Fnac ONE 54.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestGrounded
PC ONE
11
TestFairy TailSur PS4
11
TestSkater XL
PC PS4 ONE
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
3
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020