CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Void Bastards : une expérience assez unique
Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com
Epyon - Journaliste jeuxvideo.com

Rappelez vous : le 10 novembre 2018, Xbox tenait à Mexico un tout nouveau X0, où nous avions eu le plaisir de découvrir Void Bastards. Développé par Blue Manchu, un studio monté par plusieurs ex-Irrationnal Games (System Shock 2, Bioshock, Bioshock Infinite), Void Bastards a tout de suite charmé par sa direction artistique atypique. Mais a-t-il plus à offrir que son joli minois ?

Void Bastards : une expérience assez unique
Conditions d'aperçu

Nous avons pu essayer Void Bastards lors d'un événement ID@Xbox organisé par Xbox, à Paris. Le jeu nous a été présenté pendant plusieurs minutes par le directeur artistique du jeu, avant d'entamer une partie de près de 45 minutes. La démo tournait sur PC.

Avec son look de bédé américaine pulp, ses couleurs criades et un concept encore un peu flou, Void Bastards avait su exciter la curiosité des gamers lors de sa première présentation. Il faut dire que lorsque ses créateurs évoquent System Shock et Bioshock en sources d’inspiration, il y a de quoi être intrigué, a fortiori lorsque les personnes en question ont travaillé sur les jeux susmentionnés. On attendait encore de pouvoir y toucher pour se faire un premier avis et justement, nous avons eu l’occasion d’y jouer pendant un petit moment. Un premier contact enthousiasmant, quand bien même il est encore trop léger pour évaluer le plein potentiel de Void Bastards.

Void Bastards, qu’est-ce que c’est ?

Void Bastards : une expérience assez unique
Même la carte de l'espace est présenté dans un style bandes dessinées.

Il n’est pas évident de décrire en seulement quelques mots ce qu’est Void Bastards. On y retrouve des éléments de FTL : Faster than Light bien entendu, mais aussi des pointes de rogue-lite et d’immersive sims. Le joueur incarne un prisonnier qui a réussi à s’échapper de son pénitencier spatial, et à bord d’un petit vaisseau, il tente de fuir le plus loin possible. Pour cela, il doit traverser une vaste zone truffée d’épaves de vaisseaux (dont les intérieurs et leur contenu sont générés procéduralement), qu’il pourra piller à volonté pour ramasser ce dont il a besoin afin d’assurer sa survie. De la nourriture et des combustibles évidemment, mais aussi de quoi créer de nouvelles armes ou de quoi améliorer son vaisseau. Depuis la carte de l’espace, le joueur a donc la possibilité d’inspecter à distance les épaves qu’il peut piller et ainsi savoir quel est le principal item à obtenir à bord. Cela permet de planifier ses déplacements et d’établir une stratégie plus ou moins risquée.

Void Bastards : une expérience assez unique
Les ennemis sont très agressifs.

Car les ennemis ne manquent pas dans Void Bastards. Outre ceux que l’on peut rencontrer à bords des vaisseaux abandonnés, l’espace compte également bon nombre de chasseurs de prime et de pirates de l’espace qui n’hésiteront pas à attaquer le joueur : il faudra donc soit se préparer au combat, soit les éviter soigneusement. Et il faut être prudent dans Void Bastards : si le jeu tient plus du rogue-lite que du rogue-like, en cela que la mort n’est pas définitive, celle-ci est tout de même synonyme de « reboot » du personnage que l’on incarne. Chaque prisonnier dispose ainsi de bonus et de malus qui influencent grandement la partie. Ainsi, lors de notre test, notre premier prisonnier était un ex-fumeur, pris régulièrement de crises de toux qui pouvaient alerter les ennemis à proximité. Et autant vous le dire, il vaut mieux la jouer fine dans Void Bastards, puisque les ennemis sont plutôt coriaces et infligent des dégâts importants. À l’inverse, le titre de Blue Manchu prend certes l’apparence d’un FPS mais on est loin des habituels mitrailleuses/fusil à pompe des shooters frénétiques dont on a l’habitude. Il faut d’ailleurs préciser que le feeling de tir n’est pas vraiment marqué, mais c’est sans doute pour une bonne raison : Void Bastards n’est pas un shooter et les armes qu’il met à la disposition du joueurs ne sont pas des armes traditionnelles. Le jeu révèle ici une autre partie de sa personnalité.

Gameplay émergeant

Void Bastards : une expérience assez unique
Avant de pénétrer dans le vaisseau, il faut mémoriser le plan et préparer son intrusion.

On aurait pu s’en douter venant de personnes ayant œuvré sur plusieurs immersive sims réputées : Void Bastards suit l’école du gameplay émergeant, notamment dans sa façon de gérer chaque incursion dans une épave. Le jeu offre ainsi de nombreuses façons d’éliminer des ennemis ou de régler des problèmes. Dans notre cas, nous avons utilisé à plusieurs reprises une arme qui permettait de téléporter des ennemis où on le souhaitait, dans l’enceinte du vaisseau : plutôt que de tenter d’éliminer un à un les ennemis de la zone, nous avons utilisé l’outil en question pour les rassembler tous au même endroit, avant de verrouiller la seule porte de sortie. On espère que le jeu saura proposer de nombreuses possibilités tout en maintenant la cohérence de son game-design, mais cette première session de jeu nous laisse penser que cela devrait être le cas. On gardera toutefois un œil sur les environnements et le level-design des intérieurs des vaisseaux : générés de manière procédurale, ils pourraient représenter à l’occasion un frein à la liberté d’action si les règles ne sont pas bien définies en amont.

Void Bastards : une expérience assez uniqueVoid Bastards : une expérience assez uniqueVoid Bastards : une expérience assez unique
Nos impressions

Avec sa direction artistique similaire à nulle autre, et un cocktail de bonnes idées, Void Bastards charme en seulement quelques instants. Amusant et bien réalisé, il a ce petit quelque chose de plus qui donne envie d’en savoir et surtout, d’y jouer plus. On a hâte de vérifier si le jeu réussira à se renouveler intelligemment puisque les développeurs annoncent entre dix et quinze heures de jeu pour finir une run. Réponse courant 2019, donc.

L'avis de la rédaction
Prometteur
PC ONE Humble Bundle Blue Manchu Roguelike FPS Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Singularity Singularity
MP
Niveau 54
le 08 avr. 2019 à 15:43

Ca me fait penser au jeu XIII.

Lire la suite...
Meilleures offres
Achetez vos jeux au meilleur prix :
- Dispo sur PC - 8.99€
PS4 7.33€ PS4 15.79€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestPacific Drive
PC PS5
15
TestSkull and Bones
PC PS5 Xbox Series
16
TestHelldivers II
PC PS5
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Rebirth
29 févr. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
La vidéo du moment