Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

News business Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Dans son tweet publié le 31 décembre 2018 posté sur son compte officiel, la société Quantic Dream se félicitait d’une année 2018 “fabuleuse”. Elle promettait également “quelques grandes nouvelles” à venir. Une déclaration qui s’est rapidement retrouvée sur de nombreux sites spécialisés, faisant naître de nombreuses spéculations auprès des joueurs. L’hypothèse régulièrement avancée ? Un rachat. Le mystère a pris fin le 29 janvier 2019, quand David Cage et Guillaume de Fondaumière ont conjointement annoncé l’entrée du géant chinois NetEase au capital de leur société. Une nouvelle au premier abord surprenante puisque les deux groupes ne semblent pas partager la même philosophie. D’un côté, nous avons Quantic Dream, entreprise française qui s’est spécialisée dans les jeux vidéo solo à dimension narrative. De l’autre, NetEase, société chinoise concurrente de Tencent qui s’est faite un nom dans les technologies liées à internet. Au milieu, des millions de joueurs curieux de savoir quels seront les fruits de cette union, tandis qu’au loin, Sony accepte la fin de sa relation exclusive qui l’a liée au studio pendant 12 ans. Nous nous sommes entretenus avec David Cage, fondateur de Quantic Dream, afin d’en apprendre plus sur les tenants et les aboutissants de cette aventure chinoise.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

En laissant entrer NetEase au capital de Quantic Dream, David Cage (fondateur et président-directeur général) ainsi que Guillaume de Fondaumière (directeur général délégué et producteur exécutif) souhaitent “investir dans le futur” pour “créer des jeux différents et encore plus forts”. C’est en tout cas le message répété par le groupe sur les réseaux sociaux et lors des divers entretiens parus depuis l’annonce. À première vue, cet investissement de NetEase assure une entrée d’argent immédiate, dont le montant est encore inconnu, assurant une certaine sérénité au développeur. Selon David Cage, le choix de ce partenariat n’est pourtant pas tourné vers les finances. Il y a avant tout une détermination commune.

Si la dimension économique est importante comme dans n’importe quelle entreprise, ce n’est jamais la finance qui a dicté nos décisions. Si Quantic Dream faisait des choix purement financiers, nous serions en train de faire Heavy Rain 5 ou nous serions entrés en bourse. Nous réfléchissions à notre avenir depuis quelque temps déjà, notamment au vu des prochaines évolutions importantes de l’industrie, et nous nous étions fixés la sortie de Detroit pour prendre une décision. Nous avions toujours eu des contacts avec des éditeurs, constructeurs ou financiers désireux d’investir dans la société. Le succès de Détroit a renforcé cet intérêt pour notre studio. Lors de nos différentes discussions, nous avons rapidement été intrigués par NetEase (6ème éditeur mondial en chiffre d’affaires), notamment en raison des investissements qu’ils avaient déjà réalisés. Ils ont témoigné beaucoup d’intérêt pour notre studio et nos jeux, et ce que nous avons pu accomplir à Quantic ces vingt dernières années. Nous avons beaucoup échangé avec eux pour comprendre leur stratégie et expliquer notre vision. Ils sont venus de nombreuses fois à Paris et nous sommes allés à plusieurs reprises à Guangzhou rencontrer les équipes et les dirigeants. Il est rapidement apparu que nous avions une réelle convergence de vues. Nous avons trouvé en face de nous des gens sincèrement passionnés, avec une vision stratégique forte et un savoir-faire avéré dans leur secteur.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Il y a quelques mois, lorsque David Cage avertit ses équipes d'une prise de distance possible avec Sony, le mot d'ordre est à la transparence.

Nous communiquons très régulièrement pour informer nos collaborateurs de tout ce qui concerne la société. Nous avons toujours été très transparents avec eux, tout simplement parce qu’il est essentiel dans un studio comme Quantic Dream que chacun comprenne où va l’entreprise. C’est pourquoi nous avons toujours voulu associer les salariés aux décisions importantes, qu’il s’agisse du choix du prochain jeu du studio ou de décisions stratégiques. Nous avons donc informé nos collaborateurs il y a plusieurs mois que des discussions étaient en cours avec différents acteurs de l’industrie. Nous leur avons expliqué pourquoi il était important pour le studio de s’adosser à un nouveau partenaire, et nous avons échangé sur les évolutions du marché et la stratégie que Quantic devrait avoir dans les années à venir. Dès que le partenariat a été formellement signé, j’ai pu l’annoncer officiellement à l’équipe. La nouvelle a été très bien accueillie dans le studio, à la fois parce que cet accord allait ouvrir des possibilités passionnantes à l’entreprise et que notre indépendance était préservée.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Quantic Dream a développé pendant de nombreuses années pour différents éditeurs. Les raisons du rapprochement avec NetEase sont multiples, mais l'indépendance créative y tient une place importante. Le marché évolue, et le groupe se devait de prendre cette décision, selon David Cage.

Nous pensons que des mutations majeures vont survenir dans l’industrie dans les années qui viennent, avec de nouvelles plateformes, l’arrivée du Cloud Play, de nouveaux Business Models et de nouveaux entrants. Nous pensons que des investissements importants vont être nécessaires pour des studios comme le nôtre pour pouvoir bénéficier de ces changements et continuer de produire des jeux avec un niveau de qualité AAA. Nous voulions aussi que nos jeux soient accessibles à un public plus large sur toutes les plateformes, afin que nos expériences soient accessibles à tous. Enfin, la Chine est en train de devenir le premier marché mondial, devant les Etats-Unis. Les ventes de Detroit : Become Human ont été absolument exceptionnelles en Asie, où nos jeux rencontrent un succès grandissant. Ce partenariat avec NetEase va aussi nous permettre de développer notre présence en Asie dans les années à venir. Un de nos principales ambitions était par ailleurs de financer nous-mêmes nos productions, de manière à percevoir les fruits de notre travail. Nous voulions, après vingt ans à travailler pour différents éditeurs, être mieux positionnés dans l’échelle de valeur et être mieux rémunérés pour notre travail. La dernière raison, mais peut-être aussi la plus importante, est que nous voulions absolument préserver notre indépendance créative, et pouvoir continuer de faire nos choix en totale liberté. Nous aimons explorer de nouvelles directions, prendre des risques technologiques ou artistiques, travailler avec passion en suivant notre instinct plutôt qu’un brief Marketing, et c’est ce qui rend nos expériences uniques. C’est aussi ce que nos fans aiment dans notre studio, et il était hors de questions pour nous de changer ce qui a fait le succès de Quantic ces vingt dernières années. Pour toutes ces raisons, le partenariat avec NetEase est celui qui faisait le plus de sens pour nous.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Pendant 12 années, Sony a été le partenaire exclusif de Quantic Dream. Cette relation a d’ailleurs vu naître trois projets avec Heavy Rain (2010), Beyond : Two Souls (2013) et Detroit : Become Human (2018) exclusivement sortis sur les PlayStation du géant japonais. Une collaboration constructive selon David Cage, pour un départ qui se fait dans de bonnes conditions.

Nous avons eu une collaboration absolument exceptionnelle avec Sony. Nous avons eu pendant douze ans une totale liberté créative, nous avons eu les moyens financiers de développer de vrais jeux AAA, et nous avons bénéficié d’une exposition médiatique exceptionnelle. En contrepartie, nous avons créé avec Heavy Rain, Beyond et Detroit des jeux emblématiques de la console (ainsi que des courts-métrages comme Kara ou The Sorcerer) qui ont séduit des millions de joueurs, et nous avons toujours œuvré pour soutenir leur hardware, du Move à la PlayStation 4. Nous nous quittons en excellents termes avec Sony, chez qui nous gardons beaucoup d’amis. C’est juste un moment où nos chemins se séparent, mais nous sommes profondément reconnaissants de ce que Sony nous a apporté. Nous sommes également reconnaissants à la communauté des joueurs PlayStation qui a soutenu nos jeux pendant toutes ces années. Nous continuerons bien évidemment de développer sur PlayStation, avec la même ambition de créer les plus beaux jeux de la plateforme. Il n’est pas exclu qu’il y ait des accords au cas par cas, mais notre ambition est vraiment que tous les joueurs aient accès à nos jeux.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Comme l’a annoncé Guillaume de Fondaumière dans les lignes de Variety, les prochaines productions du studio devraient se tourner vers le multiplateforme. Le fait que Quantic Dream publie de nouveau des jeux ailleurs que sur PlayStation rappelle le cas de Remedy, qui après 10 ans de bons et loyaux services auprès de Microsoft, a décidé, là aussi, d’élargir sa cible de consommateurs en publiant sur d'autres consoles. La différence majeure vient du fait que Remedy a décidé d’entrer en bourse plutôt que d’ouvrir son capital à une autre société.

En fait, nous avons rapidement écarté l’idée d’entrer en bourse, parce que nous ne voulions pas nous retrouver dans une situation où nous devrions prendre des décisions uniquement pour satisfaire les marchés financiers ou gagner quelques points de rentabilité. Si trouver du financement est un élément important dans toute entreprise, le plus important pour nous était d’avoir une vision forte et un partenaire industriel solide à qui nous adosser pour la réaliser tout en préservant notre indépendance. Nous n’excluons pas une introduction en bourse un jour, mais à ce stade, cela ne nous a clairement pas semblé être la bonne option pour le studio.

Heavy Rain et Beyond : Two Souls ont nécessité 3 années de développement, tandis que Detroit : Become Human s’est étalé sur 5 années de conception. Avec une partie de Quantic Dream détenue par NetEase, il serait envisageable d’imaginer un changement du côté du rythme des sorties avec la production de projets aux temps de développement plus courts, sortant plus régulièrement.

Il est encore un peu tôt pour dévoiler nos plans pour l’avenir, mais oui, notre objectif est de ne plus être mono-projet. Nous allons pouvoir organiser le studio pour ne plus sortir un jeu tous les quatre ans. Lancer plusieurs développements n’est pas très compliqué, le plus dur est de préserver leur qualité et leur originalité, et de ne pas tomber dans le piège de « la quantité à n’importe quel prix ». La qualité de nos jeux et la passion que nous y mettons, est le cœur de la réussite de Quantic Dream ces vingt dernières années. Nous n’avons aucune intention de devenir « une usine à jeux ». Nous allons rester des artisans, des gens qui travaillent par passion, parce que c’est la meilleure manière pour notre studio de réussir son pari.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

NetEase investit beaucoup dans les jeux en ligne. Le groupe s’occupe de plusieurs MMORPG et développe le projet Diablo Immortal. La société ne cesse de montrer son intérêt envers les créateurs occidentaux de jeux vidéo. Elle a investi dans Bungie à hauteur de 100 millions de dollars, et a placé 30 millions de dollars chez Second Dinner, formé par des anciens salariés de Blizzard. Les équipes de Quantic Dream, habituées à des expériences narratives pensées pour un seul joueur, détonnent dans ce portfolio d’investissements orienté multijoueur.

NetEase dispose d’une grande expérience des jeux multijoueur, mais on a également pu voir l’année passée que quelques-uns des plus grands succès de l’industrie notamment sur Playstation 4 ont été des jeux Single Player. Notre ambition est d’explorer différentes directions, et le multi-joueurs est quelque chose qui nous a toujours beaucoup attirés. Mais cela n’a pas été un élément décisif dans notre rapprochement avec NetEase, même s’il est clair que ce partenariat ouvre de nombreuses possibilités en la matière.

Quantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa sociétéQuantic Dream : Entretien avec David Cage sur l’entrée de NetEase au capital de sa société

Quantic Dream vise le multiplateforme pour ses prochaines productions. Qu’en est-il cependant des trois précédentes œuvres du studio publiées par Sony ? Nous avons demandé à David Cage si les précédents titres seraient disponibles sur d'autres supports, mais il a préféré nous répondre qu'ils continueront d'être disponibles sur PlayStation. L’entreprise française a par ailleurs annoncé que l’arrivée de NetEase au capital ne changerait pas le pouvoir décisionnaire de ses dirigeants, et que cet investissement serait synonyme de recrutement.

Nous recrutons effectivement en ce moment à tous les postes pour nos prochains projets. Nous recherchons des gens talentueux et passionnés, qui ont envie de créer des jeux différents et d’inventer les expériences de demain. Nous avons par ailleurs décidé, en plein accord avec NetEase, de réserver 10% du capital de l’entreprise à nos salariés. Nous avons par le passé toujours intéressé l’équipe financièrement aux ventes de nos jeux sous forme de royalties, quelques salariés étaient également déjà actionnaires depuis plusieurs années, mais il nous a semblé essentiel que nos collaborateurs soient désormais directement associés aux futurs succès du studio en en devenant actionnaires. C’est leur travail et leur talent qui font le succès de Quantic depuis 20 ans, cette entreprise leur appartient également. Il est également important de redire aux joueurs qui suivent notre travail que ce partenariat renforce Quantic Dream et nous donne les moyens d’être encore plus ambitieux sur nos titres. Il n’y a aucun changement sur le contrôle de la société dont je reste le principal actionnaire, et NetEase n’a jamais demandé de contrôle sur les choix du studio, nous n’avons aucun cahier des charges ni aucune contrainte créative. Nous demeurons totalement indépendants et seuls maîtres de nos choix, ce qui était pour moi une question absolument essentielle. Pour tous ceux qui aiment nos jeux, nous voulons leur redire à quel point leur soutien a toujours été important pour nous. C’est grâce à eux si Quantic Dream existe encore aujourd’hui, et pour cela, je voudrais leur redire merci. Nous continuerons de nous battre pour mériter leur confiance. Mais Chloé dit tout cela bien mieux que je ne saurais le faire…

Chloé a un message à destination des fans de Quantic Dream (sous-titré en français)

Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
nicogibi13
nicogibi13
MP
le 17 mai 2019 à 19:46

J'adore David Cage, pour moi, c'est le meilleur créateur de jeux vidéos du monde surtout quand il les fait avec des choix et du QTE. J'aimerais tellement pouvoir faire des jeux comme lui de la même manière et la même façon. Que dieu le garde et veille sur lui. Oui: :merci: content: :cool: :content:

Lire la suite...
fun11
fun11
MP
le 08 févr. 2019 à 22:01

on verra bien mais si il veut garder des jeux de qualité il est obligé de garder ce rythme sur 5 en sortir un jeu sur une console ça lui prend du temps alors si je dois sortir également sur la xbox et le PC ça lui prend moi encore plus de temps

Lire la suite...
LeMrToby
LeMrToby
MP
le 03 févr. 2019 à 17:23

depuis heavy rain le studio régresse, très déçu par beyond...

Lire la suite...
BJV_777
BJV_777
MP
le 02 févr. 2019 à 11:48

"Restez déviants" , ce genre de mentalité est très apprécié par l'empereur Xi Jinping ...

Lire la suite...
Angelus-TLV
Angelus-TLV
MP
le 02 févr. 2019 à 10:50

Je suis un TRÈS grand fan des productions de David Cage, j’ai dévoré tous ses jeux en long en large et en travers (bon ok un peu moins concernant Beyond). Mais j’avoue que cette nouvelle ne m’enjoue pas des masses, surtout concernant l’aspect multi. A voir.

Lire la suite...
Jane_Dark
Jane_Dark
MP
le 01 févr. 2019 à 19:09

Que l'on aime ou pas leur genre de prédilection, Quantic Dream est l'un des fers de lance du jeu vidéo, aussi je leur souhaite une franche réussite dans leurs projets à venir.

Dans tous les cas, Teltale et Dontnod ont prouvé qu'il y a bien plus qu'un public de niche pour ledit genre...

Lire la suite...
Afropepi
Afropepi
MP
le 01 févr. 2019 à 18:21

Même si j'ai apprécié Detroit become humain j'ai toujours trouvé les tetalegames largement meilleur, selon moi aucun quantic dreams, n'est au niveau d'écriture de "THE WOLF AMONG US" pas vous?

Lire la suite...
karaska
karaska
MP
le 01 févr. 2019 à 18:07

J'ai peur que l'on ai plus du tout la qualité des productions que l'on a connu. Dans tous les cas, développer un jeu multi-plateforme engendre obligatoirement une baisse de qualité par rapport à une exclusivité parce que l'on ne peut pas optimiser le jeu pour chaque plateforme, pour cela il faudrait le programmer complètement pour chacune des plateforme. Ce n'est pas pour rien que les exclu sont, en général, bien supérieur aux jeux multi-plateforme.

J'ai encore vue des commentaires crachant sur les réalisations de ce studio, vous n'aimez pas, tant pis pour vous mais c'est peut-être parce que vous n'arrivez pas à comprendre le concept derrière ces jeux que vous crachez dessus. On peut ne pas aimer, mais les descendre, non.
Quand je vois que des tonnes de jeux comme les "Call of" se vendent tous les ans alors que ce sont toujours et encore les mêmes, que des studio vendent des stocks incroyable de jeu en réseau sans aucune saveur où le seul vrai but est de défourailler sur tout ce qui bouge et que cela plait, je me pose vraiment pas mal de question sur le niveau intellectuel de la majorité des joueurs. Quantic Dream à le mérite de nous offrir de vrais expériences et n'en déplaise à certains, rare sont les jeux empreint d'autant d'émotions.

Lire la suite...
C_rhum
C_rhum
MP
le 01 févr. 2019 à 16:58

Detroit m'a de toute façon convaincu que Quantic Dream était un studio a éviter désormais.

J'ai d'ailleurs beaucoup de mal a comprendre ce qu'on peut trouver comme qualité scénaristique dans une histoire aussi téléphonée et ayant des ANNEES de retard sur la littérature SF.

Pour moi, Quantic Dream, c'est The Nomad Soul, de l'implication artistique, un parti pris visuel, une histoire originale meme si ce n'est pas le point fort de la série et surtout, un univers qui lui était propre, Omikron, un monde que j'ai adorer découvrir a l'époque. La on tenait quelque chose ..

Maintenant QD, c'est du jeu sans vraie liberté, blindé de choix qui n'en sont pas vraiment dans des situations qui, souvent pas toujours, sont inintéressantes voir incohérente.

Et je le redis, la ou certains voit du génie en terme de scénario, moi je n'y vois qu'un niveau amateur concernant la culture SF.

Tout ça, bien sur, n'engage que moi et je respecte parfaitement ceux qui aiment ces jeux, meme si j'ai beaucoup de mal a comprendre.

Concernant la news, je rejoins bcp d'avis, trop de projets en meme temps n'est jamais une bonne chose ...

Lire la suite...
DevilFakes
DevilFakes
MP
le 01 févr. 2019 à 13:36

Je le sens mal cette histoire

Lire la suite...
Top commentaires
ChiliPalmer
ChiliPalmer
MP
le 31 janv. 2019 à 21:48

La dernière fois qu'une entité chinoise a pris le contrôle d'un studio, il en a résulté la fermeture de celui-ci (Runic après Hob). Gageons que l'ami Cage saura garder la tête froide et ses idées. Même si je note pas mal de contradictions dans les propos (année 2018 "fabuleuse" alors qu'il y a eu le scandale de janvier), je souhaite bonne chance à Quantic Dream. La présence de ce studio est nécessaire dans le paysage vidéoludique.

Lire la suite...
Afropepi
Afropepi
MP
le 31 janv. 2019 à 21:29

Bonne chance à lui et a son entreprise,qui emploient des compatriotes Français :content: ,je vous souhaite un énormes succès, j'ai adoré détroit become humain :coeur:

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022
4
Call of Duty : Vanguard
05 nov. 2021
5
Grand Theft Auto : The Trilogy – The Definitive Edition
2021