CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News hardware Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior
Profil de Kracou,  Jeuxvideo.com
Kracou - Journaliste jeuxvideo.com

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior
Spécifications
Poids maximum : 136 Kg / Caractéristique vérin : Classe 4 / Ajustement dossier : entre 90 et 170° / Basculement : oui, 0 à 17° / Réglage accoudoirs : 4 axes / Densité mousse : 50 Kg/m3 / Garantie : 2 ans / Prix (moyen, 07/2018) : 365€

Road Warrior, soit guerrier de la route dans notre belle langue française… A l’évidence, Corsair a toute confiance dans le fer de lance de sa gamme de chaises pour joueur, en le qualifiant d’une dénomination aussi agressive. Une confiance que nous avons mise à l’épreuve ces dernières semaines, avec comme point de comparaison notre précédente expérience sur la chaise Oraxeat MX800.

Armé d’une dénomination commerciale qui respire la robustesse, et d’un tarif qui navigue entre 340 et 390€, ce fauteuil T2 de Corsair affiche clairement l’ambition de se frotter aux meilleurs produits de sa catégorie. Pourtant, une fois devant le siège déballé et monté, c’est plutôt un sentiment de perplexité qui prédomine. La phase d’assemblage en elle-même ne pose aucun problème, dans la mesure où certains éléments, comme les accoudoirs, sont déjà fixés. D’autre part, Corsair a pris soin de positionner des stickers sur quelques pièces stratégiques, pour indiquer leur sens de montage. Dès lors, il faut vraiment manquer d’attention pour se tromper. Non, la déception vient d’ailleurs : c’est plutôt sur son aspect général que le produit laisse apparaitre quelques premières faiblesses, notamment par rapport à un modèle MX800 qui brillait par sa qualité de réalisation.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

Par exemple, la chaise Oraxeat présentait des ajustements parfaits entre les différentes bandes de matières, ce qui permettait de profiter d’un rendu de surface propre et lisse. Sur la Road Warrior, les assemblages semblent moins précis, et un aspect ondulé apparait à certains endroits du dossier, et sans que cela soit totalement rédhibitoire, l’avantage de ce premier round va nettement au modèle MX800. Du côté du choix des matériaux également, si la qualité proposée par Corsair n’est pas remise en cause, la cohérence visuelle fait un peu plus débat : le fabricant a choisi d’opérer beaucoup de variations de textures, alternant le rendu « cuir lisse », les zones microperforées, et les maillages, et sans compter les coussins cervicaux et lombaires, recouverts d’un tissu type suède. Tout cela fait très « patchwork », et pour notre part, nous préférions la sobriété et l’esthétique privilégiées par Oraxeat.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road WarriorNos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

Quoi qu’il en soit, si ce siège T2 ne nous aura pas impressionné sur la forme, il n’en dispose pas moins de caractéristiques techniques digne de son positionnement : plus concrètement, le produit bénéficie d’un pied à 5 branches en aluminium, qui viendra accueillir en son centre un piston de classe 4, le tout étant donné pour une capacité de charge de 136 kg maximum. Ces éléments supportent une assise dotée d’une armature métallique, entourée de deux accoudoirs 4D. Entendez par là qu’ils disposent de réglages selon 4 axes : en hauteur, de droite à gauche, en profondeur, et en rotation. Un arsenal qui viendra compléter les autres systèmes dédiés au confort de l’utilisateur : le siège T2 propose ainsi une amplitude de 85 mm sur le réglage de la hauteur d’assise, et d’un dossier inclinable entre 90 et 170°. Une fonction de basculement est également de la partie, avec un angle d’action théorique de 17°. Terminons ce concert de spécifications avec la dureté des mousses : Corsair a fait le choix d’une densité de 50 kg/m3, ce qui amène à un compromis moins clivant que la fermeté assumée de la chaise Oraxeat.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

Reste que la question à ce stade est toujours la même : derrière les spécifications alléchantes, le confort est-il bien au rendez-vous ? Là encore, le T2 Road Warrior ne concrétise malheureusement pas toutes les espérances que nous placions en lui, et ce, pour de multiples raisons. D’abord précisons que selon nous, le T2 s’adresse plutôt à des personnes fortes. Malgré notre large gabarit, le format baquet adopté par l’assise et par le dossier nous enveloppe à peine. Cela étant dit, le confort général demeure très correct : les zones d’accueil proposent ce qu’il faut de souplesse, et si ce T2 Road Warrior profite d’un profil moins cintré que le MX800, ou le Cougar Armor, le fait d’avoir un peu de liberté de positionnement n’est pas sans nous déplaire. En prime, le choix assez inédit de roue type roller pour assurer les déplacements de la chaise est plutôt judicieux, tant ces derniers se montrent aisés et fluides.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road WarriorNos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

En vérité, s’agissant de l’aspect confort, les problèmes viendront plus de la forme du dossier et des coussins fournis. En effet, là où la plupart des dossiers adoptent un appui tête droit, Corsair a préféré opter pour un profil qui a tendance à ramener la tête vers l’avant. C’est gênant à deux points de vue : si on décide de garder le dos droit, le haut du dossier fait peser une pression sur l’arrière du crâne, ce qui est assez désagréable. Si on suit la forme du dossier, la tête est alors inclinée vers l’avant, ce qui n’est pas très confortable non plus, surtout lorsque l’on se trouve dans une position d’assise classique, avec une inclinaison de dossier proche des 90°. Ce choix induit un autre souci : dans ces conditions, la présence du coussin cervicale est assez anecdotique, ce dernier n’étant ni assez épais, ni assez ferme pour assurer un bon support de la nuque.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road WarriorNos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

Autre point de désagrément : le jeu des différents éléments mobiles. Il est présent, très présent, notamment au niveau de l’assise, et cela affecte la stabilité de l’utilisateur. Et puisque nous en sommes à aborder la question des pièces en mouvements, signalons que la fonction « tilt » est d’une efficacité discutable. En principe, il devrait être possible de bloquer la bascule sur n’importe degré d’inclinaison, comme sur le modèle MX800. Mais en pratique, soit le système d’arrêt ne fonctionne pas, soit il se bloque complètement, et on a alors les plus grandes difficultés à le sortir de sa position.

Enfin, le dernier argument qu’il nous fallait remonter concerne le coussin lombaire : à l’inverse de celui dédié aux cervicales, il est très large et plutôt dur : il aura certes l’avantage de bien accueillir de dos, mais peut-être un peu trop, si bien que les épaules auront alors bien du mal à aller chercher le dossier pour trouver une position confortable. Par ailleurs, l’ajout de cet accessoire poussera l’utilisateur à s’assoir vers l’avant plus que de raison. En bref, et à l’image du coussin cervical, le coussin lombaire se montrera assez dispensable.

Nos impressions sur le siège gaming Corsair T2 Road Warrior

Au terme de nos quelques semaines de tests, il n’est pas évidemment que nous souhaitions prolonger la route avec ce guerrier T2. Au-delà des problèmes de jeu dans certains éléments, et du profil de l’appui tête, c’est surtout le positionnement tarifaire qui nous laisse perplexe. Si le T2 était plus abordable d’une centaine d’euros, nous serions sans doute prêts à lui pardonner ses quelques écarts. Mais à plus de 350€, le produit Corsair souffre grandement de la comparaison avec le MX800 d’Oraxeat, notamment lorsque l'on ajoute aux imperfections techniques la garantie qui n'est assurée que pour 2 ans, là où Oraxeat monte à 5 ou 10 ans.

Points forts

  • Assise large et accueillante
  • De nombreux réglages disponibles
  • 5 coloris disponibles
  • Roues de type rollers fonctionnelles
  • Coussins tête et lombaires inclus

Points faibles

  • Prix trop élevé au regard des prestations
  • Inclinaison au niveau de l'appui tête peu judicieuse
  • Coussin vervical ni assez ferme, ni assez épais
  • Coussin lombaire trop imposant
  • Fonction de basculement de l'assise un peu capricieuse
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
yoyogoron
yoyogoron
MP
le 08 nov. 2018 à 01:07

je préfère ma chaise Pewdiepie X)

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
4
The Last of Us Part I
02 sept. 2022
5
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
La vidéo du moment