Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / Paris Games Week / News Paris Games Week /

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

News personnalité PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Tommy Tallarico fait office de vétéran dans le milieu de la musique de jeux vidéo. Il est effectivement le compositeur de nombreux jeux tels qu’Earthworm Jim ou encore MDK. Il a également officié sur le sound design, entre autres, de Metroid Prime. L’homme est pourtant surtout connu pour son travail sur les Video Games Live, dont il s’occupe depuis 2002. Très impliqué dans l’organisation mais aussi dans la présentation de ces événements musicaux qui rejouent les thèmes marquants de l’histoire du jeu vidéo, Tallarico s’apprête à retourner à Paris à l’occasion d’un concert organisé pendant la Paris Games Week. Nous avons pu nous entretenir avec lui afin de parler de musique, évidemment, mais aussi des préparatifs, des surprises, et des spécificités françaises.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Bien qu’il possède à la fois la casquette de compositeur et de sound designer, ce que Tallarico préfère faire, c'est créer de la musique. En effet, à l’époque où il a commencé à composer des morceaux pour les jeux vidéo, il y avait encore “tout à inventer”, selon ses propos. Comme il nous le confie, Earthworm Jim lui a permis de composer des morceaux au banjo bien avant la sortie de Banjo-Kazooie. Et simuler des sons de cet instrument à cordes avec les capacités sonores de la Mega Drive n’était pas forcément chose aisée. Une époque de "bidouillage" dont il se souvient avec nostalgie. Malgré cela, le sound design ne doit surtout pas être négligé dans un jeu vidéo, d'après Tallarico. Il est même la pièce maîtresse d’une expérience immersive.

Beaucoup de projets sur lesquels j’ai travaillé avaient un sound design particulièrement important, surtout si vous prenez des jeux comme Tony Hawk ou Metroid Prime. C’est parfois tout aussi important que la musique elle-même. Tout dépend en fait du type de jeu. Dans une expérience à la première personne ou dans un Dungeon Crawler, voire un MMO, vous ne voulez pas que des musiques couvrent l’aventure tout le temps. Ce que le joueur veut, c’est les déclencher à des moments particuliers qui rendent les événements spéciaux. Plutôt que des compositions musicales, il y a le sound design qui peut vraiment aider à définir l’ambiance tout en aidant le joueur sur ce qu’il est supposé faire. Si vous êtes dans un sous-sol sombre entouré de sons effrayants, le sound design peut suffire. Si vous entendez des sons mystérieux, vous allez chercher une clé, si vous entendez des sons inquiétants, vous allez vous préparer à combattre. Il n’y a rien qui peut vous ressortir aussi rapidement d’un jeu qu’un mauvais sound design. Si vous n’avez qu’un seul son de bruit de pas et que vous le jouez tout le temps, comme dans les vieux Resident Evil, cela vous fera prendre de la distance avec l’expérience. Par contre, avoir des centaines de bruits de pas différents pour chaque type de surface fait que le joueur ne les remarque pas.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games LivePGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Depuis 2002, Tallarico s’occupe des Video Games Live, des événements qui réunissent un orchestre jouant des thèmes musicaux issus du monde du jeu vidéo. À quelques jours de sa venue à Paris pour la seconde édition de la Paris Games Week Symphonic, l’organisateur se prépare en suivant un plan millimétré, exactement comme il le fait depuis maintenant plusieurs années.

La préparation, en ce moment, est principalement liée à la production. Il y a quelques mois, j’ai envoyé à chaque musicien de l’orchestre les informations sur les musiques à jouer. Cela prend la forme de fichiers MP3 des musiques, afin qu’ils entendent comment ça sonne, et également une piste de clic indiquant le tempo exact. C’est important car certains de ces thèmes que j’assemble ont parfois des différences de rythme. Il faut donc être bien préparé ! La scénographie est aussi très importante, nous devons savoir de quelle taille est la scène et où seront placés les gens. Nous envoyons beaucoup de blueprint et de documents de design dans le but d’aller dans les moindres détails. Chaque lieu au sein duquel nous jouons, chaque scène sur laquelle nous jouons, et chaque orchestre avec lequel nous jouons sont différents à chaque fois. Grâce à tous les documents que nous envoyons, quand les équipes arrivent sur scène la matin, elles savent précisément ce qu’elles doivent faire. Il y a aussi l’aspect marketing à gérer, afin de faire parler de l’événement, en faisant des interviews avec des gars comme vous (rires). Le truc fou, c’est que nous venons de revenir d’un mois passé en Chine, et juste avant la Chine nous étions à Cologne pour la Gamescom. Là, nous avons neuf dates européennes sur dix jours ! Nous avons un bus dans lequel nous dormons beaucoup entre deux destinations. Là, nous parlons de l’organisation pour un spectacle, mais comprenez bien que l’on doit faire ça pour chaque show, avec des orchestres différents. C’est vraiment intense.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Cette organisation presque militaire n’est pas forcément connue du grand public, elle est pourtant à la source de la longévité des Video Games Live. Cette année, l'événement est monté conjointement avec la Paris Games Week et Video Games Live. Après 16 années à monter des spectacles musicaux, Tommy Tallarico évoque une certaine routine construite au fil des représentations.

Quand j’ai commencé, je n’avais aucune idée de ce que j’étais en train de faire (rires). Si je pouvais revenir 16 ans en arrière et me parler à moi-même, je dirais de faire des choses différemment. Mais on apprend de ses erreurs, et après approximativement 500 spectacles tenus, nous avons appris à simplifier les choses et à mieux nous préparer. Nous avons accompli beaucoup de choses, nous avons joué dans tous les pays, donc oui, vous vous installez forcément dans une routine.

Malgré tous les voyages entrepris, Tallarico avoue avoir une sympathie particulière pour la France et le rapport que le pays semble avoir, selon lui, avec l’art. Il évoque également l'organisation solide venant des équipes de la Paris Games Week.

Beaucoup de choses tournent autour de la culture à Paris, et les Français me font penser aux Italiens, je dis ça en étant 100% Italien. L’Italien et le Français sont similaires dans leur passion commune pour l’art, pour la nourriture, pour la musique. Du coup, je comprends bien la culture française qui me paraît très familière. Les gens ici aiment également que les choses soient bien organisées et faites sérieusement pour un résultat magnifique, unique. Travailler avec les gens ici est un soulagement car ils font vraiment attention à l’art. Quand nous allons en Chine, au Mexique ou en Argentine, nous remarquons qu’il y a une vraie différence dans la manière où les gens approchent l’art. En France, tout est fait très sérieusement.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Les spectacles Video Games Live sont également l’occasion pour le public de découvrir des partitions de titres plus confidentiels, à l’image d’Advent Rising dont les musiques furent jouées lors d’une représentation au Grand Rex en 2016. Les critères de sélection sont divers et variés selon Pallarico, mais le spectateur doit être au centre de toutes les attentions.

Nous avons fait 500 représentations et nous n’avons jamais présenté deux fois le même spectacle. Chaque fois que nous jouons, nous préparons du contenu différent. Par exemple, le show à Paris sera totalement différent de celui que nous jouerons le lendemain en Angleterre. Ce que nous faisons, c’est que nous interrogeons les gens sur ce qu’ils veulent entendre puisqu’après tout, le spectacle est pour eux, il n’est pas pour moi. Il y a deux ans, nous avions Okami, Undertale, The Last of Us, car les gens souhaitaient absolument les entendre. Il y a cinq ou six ans, tout le monde nous demandait des musiques de Guitar Hero. Nous n’arrêtons pas de mettre à jour notre sélection selon les demandes formulées sur notre page Facebook. J’analyse ensuite les demandes et j’établis une structure qui fait sens avec des musiques épiques, drôles, lentes ou avec des guitares. Et puis, j’aime quand on donne des choses inattendues, des surprises. Beaucoup de gens ne connaissaient pas forcément Undertale. Quand ils ont entendu les musiques, cela leur a donné envie de découvrir le jeu. Quels sont les critères ? Il y en a surtout un : que la musique soit bonne. Un titre AAA avec de mauvaises musiques ne fera pas partie de la sélection. Par contre, un jeu dont personne n’a entendu parler mais qui a de bonnes compositions pourra faire partie du spectacle.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games LivePGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games LivePGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Ces événements musicaux sont également l’occasion de faire monter sur scène différentes personnalités du monde du jeu vidéo. Nous avons profité de notre entretien avec Tommy Tallarico pour lui demander s’il y aurait un invité surprise pendant le concert Paris Games Week Symphonic by Video Games Live qui prendra place au Dôme de Paris le 27 octobre prochain.

Il y aura effectivement un invité surprise que je vais vous révéler, je m’en fiche (rires). C’est quelqu’un de tellement génial. Je ne sais pas s’il est aussi connu en France, mais aux Etats-Unis, il a créé un thème qui est resté numéro un pendant 22 semaines. Je parle du compositeur du générique de Pokemon, le dessin animé, Jason Paige. Il viendra à Paris et chantera une partie de sa chanson en anglais, et une autre partie en français ! Les Français aiment bien lorsque l'on accorde de l’attention à leur langue, donc pour eux, il chantera en français. Voilà notre gros secret.

PGW 2018 : Tommy Tallarico, le compositeur devenu organisateur des Video Games Live

Les cinq jeux préférés de Tallarico en termes de musiques sont Final Fantasy VIII, Super Mario World, Red Dead Redemption, World of Warcraft et Zelda (la série dans son ensemble). Les compositeurs japonais tiennent visiblement une place importante dans l’esprit du mélomane.

C’est toujours quelque chose de très spécial de travailler avec des personnes comme Nobuo Uematsu, Koji Kondo et d'autres compositeurs japonais. J’aime le compositeur français Christophe Héral qui a fait les musiques de Beyond Good and Evil, qui est d’ailleurs monté sur scène par le passé. J’avais d’ailleurs contacté Michel Ancel pour que l’on puisse jouer sur un nouveau trailer jamais vu, mais c’était trop tôt pour Ubisoft malheureusement. Nous sommes en relation avec beaucoup de compositeurs.

Les projets de Tallarico ne s’articulent pas seulement autour des Video Games Live, même s’ils continuent à tenir une place importante dans son emploi du temps. Le compositeur s’occupe en effet à apporter un successeur à l’Intellevision, console de jeu sortie à la fin des années 1970.

Le spectacle Paris Games Week Symphonic by Video Games Live aura lieu au Dôme de Paris le 27 octobre 2018. L’achat d’un billet donne droit à une journée à la Paris Games Week.

> Dates, tarifs : retrouvez toutes les infos billetterie de la PGW 2018

Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
arovane
arovane
MP
le 12 oct. 2018 à 15:51

Mettre Earthworm Jim dans la même phrase que Super Nintendo fallait oser... Le jeu a été exclusivement programmé sur Megadrive et adapté sur Super Nintendo 6 mois plus tard.

Lire la suite...
ChiliPalmer
ChiliPalmer
MP
le 12 oct. 2018 à 15:32

https://www.youtube.com/watch?v=wVbK2TG1Rys

Allez directement à 1 minute car la musique d'intro est un peu chiante :noel:

Lire la suite...
corgijulien
corgijulien
MP
le 12 oct. 2018 à 15:08

Je me rappelle surtout de lui dans les vidéo Gamer Warz avec Mega64 haha

Lire la suite...
Commentaire édité 12 oct. 2018, 15:10 par corgijulien
LucisuErabol
LucisuErabol
MP
le 12 oct. 2018 à 15:06

Ce mec a travaillé sur un nombre ridiculement élevé de jeux. C'est un très bon musicien, je suis content que ce soit lui qui soit organisateur

Lire la suite...
Top commentaires
LucisuErabol
LucisuErabol
MP
le 12 oct. 2018 à 15:06

Ce mec a travaillé sur un nombre ridiculement élevé de jeux. C'est un très bon musicien, je suis content que ce soit lui qui soit organisateur

Lire la suite...
arovane
arovane
MP
le 12 oct. 2018 à 15:51

Mettre Earthworm Jim dans la même phrase que Super Nintendo fallait oser... Le jeu a été exclusivement programmé sur Megadrive et adapté sur Super Nintendo 6 mois plus tard.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
4
New World
28 sept. 2021
5
Call of Duty : Vanguard
05 nov. 2021