CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News hardware SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Silent_Jay - Journaliste jeuxvideo.com

Icône de toute une génération de joueurs et symbole d'une époque révolue, la Megadrive et son non moins célèbre slogan "Sega c'est plus fort que toi" se sont éteints en 1997 après 9 ans de bons et loyaux services. Nous sommes désormais en 2017 et le Rétrogaming est à la mode. Les consoles mini de Nintendo témoignent d'un intérêt certain pour ces rééditions néo rétro et la concurrente de la Super Nintendo ne pouvait décemment passer à côté du phénomène. Loin des versions officieuses qui pullulent, cette Megadrive Flashback HD produite par ATGames s'acoquine de nouveau avec Sega. Le cœur des nostalgiques en palpite d'excitation. Mais que vaut vraiment cette machine ? Les sensations de jeu et le plaisir de se replonger dans cette époque 16-Bit sont-ils au rendez-vous ?

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Vidéo-test de la Megadrive Flashback

Une console “hommage”

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

ATGames n’en est pas à son premier coup d’essai avec la Megadrive (Genesis aux Etats-Unis). Après la console “Classic Game” et la “Ultimate Portable Game Player”, le fabricant lance sur le marché la SEGA Megadrive Flashback, une réédition des versions précédentes qui épouse enfin le design de la version japonaise/américaine sortie en 1988 avec sa bande rouge et ce 16-Bit si caractéristiques de la machine. Malheureusement, n’est pas la Megadrive qui veut et cette version 2017 gagne haut la main au jeu des 7 différences. Le bouton Menu qui remplace le Reset est blanc et remplace le bleu pétaradant de la version japonaise. Et les logos de la console et de Sega ont disparu au profit d’un ATGames dont la console se serait très bien passée.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

La Megadrive Flashback ressemble de loin à l’original sans jamais atteindre la pureté d’un design qui a ému petits et grands en son temps. Les efforts consentis par le constructeur sont louables, mais font cache-misère. Au-delà de l’amincissement notable et de la perte de poids drastique, le plastique utilisé et les finitions donnent la désagréable sensation de tenir entre les mains un jouet. Le packaging lui-même laisse à désirer même si l’emballage est sexy et fait rêver. La seule présence de Sonic est une promesse tacite. Malheureusement, les fans risquent de déchanter rapidement. A l’intérieur de cette boîte à souvenirs gisent une console, un câble HDMI, 2 manettes sans fil et un câble d’alimentation.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans
SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Le plaisir de jeu passe par la manette. Celle de la Megadrive (même sa version 6 boutons) n’a jamais intégré le panthéon des pads sur consoles. Et ATGames parvient à faire régresser cet objet iconique. Certes, cette nouvelle version se veut dans l’air du temps avec sa connexion sans fil, conserve les 6 boutons et ajoute ceux nécessaires aux nouvelles fonctionnalités. Cependant, cette manette est trop épaisse et déplaisante au toucher. Le ressenti pad en main diffère et ne rappelle qu’à de rares occasions celui de l’époque. Et les critiques s’accumulent. La console nécessite un tournevis de précision pour ouvrir des pads qui réclament 2 piles AAA pour fonctionner. La présence d'une batterie indépendante n’aurait pas été de trop. Leur mise en veille automatique garantit tout de même une perte minime d’énergie et donc une consommation de piles convenables sur le long terme.

Mais que les inconditionnels du pad Megadrive se rassurent. ATGames a intégré à sa console deux ports manette d’origine. Et l’objectif n’est pas seulement cosmétique. Ces deux ports permettent de brancher nos antiquités et ainsi de se désolidariser des remakes bon marché fournis avec la machine.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Des performances Néo Rétro

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Élément central de cette nouvelle Megadrive (Genesis), la résolution HD 720p autorisée par le port HDMI fraîchement ajouté est un argument de vente imparable. Capturer du gameplay, streamer ou même profiter des classics d’antan sur sa télévision dernier cri… cette édition Flashback a de sérieux atouts dans sa manche. Et le meilleur reste à venir. ATGames s’est inspiré des émulateurs PC pour enrichir l’expérience et ajouter des fonctionnalités désormais indispensables : 10 slots de sauvegarde par jeu pour ne pas se forcer à le finir d’une traite et l'opportunité de rembobiner 7 secondes pour ne pas perdre une progression durement acquise. Tout cela dans l’optique de terminer les jeux de notre enfance qui nous avaient résisté jadis.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

La console tout comme les jeux qu’elle abrite ne sont pas nés de la dernière pluie et malgré tout, la Megadrive Flashback peine parfois à exploiter les titres qu’elle renferme. La faute en incombe à des chutes de framerate aussi surprenantes qu’inconcevables. Un manque de fluidité sur Megadrive en 2017, le rêve se transforme alors en cauchemar nostalgique. Sur certains jeux ce problème n’est que secondaire, tandis que sur d’autres ce défaut peut vite prendre le pas sur le plaisir de jeu. L’émulation n’est pas parfaite, mais reste de bonne facture dans l’ensemble, et le catalogue mis à disposition des joueurs possède de solides arguments.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Un catalogue de jeux imposant

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Les consoles Sega d’ATGames ont toujours affiché une liste longue comme le bras de titres et la Megadrive Flashback perpétue cette jeune tradition. Sans renouveler le catalogue de jeux disponibles, cette édition HD conserve les 85 jeux de l’Ultimate Portable Game Player parmi lesquels une majorité des hits de la console. Comix Zone, les trilogies Golden Axe et Mortal Kombat, la saga Phantasy Star, Shinobi III : Return of the Ninja Master, 8 jeux estampillés Sonic… les nostalgiques en ont définitivement pour leur argent même s’ils pourront regretter l’absence remarquée d’incontournables de la console ; à commencer par Ghouls'n Ghosts, la série des Streets of Rage, les deux premiers Shinobi, Aladdin, Castle of Illusion starring Mickey Mouse, Soleil… et j’en passe.

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Sur les 85 jeux listés ci-dessous, seuls 45 appartiennent au catalogue officiel de la Megadrive. Même sur ce point, ATGames se joue des fans en ajoutant 28 titres non-officiels ainsi que 12 jeux issus de la Game Gear et de la Master System dans le seul but de gonfler les chiffres. Pour palier l’absence remarquée de certains "Classic", la Megadrive Flashback intègre un port cartouche. Vos anciens jeux qui prenaient la poussière jusqu’à présent faute de consoles pour les faire tourner retrouvent une seconde jeunesse… sur le papier tout du moins. Sur les 5 jeux testés (Ghouls’n Ghosts, Spider-Man vs Kingpin, Streets of Rage, The Revenge of Shinobi, Thunder Force IV...), très peu retrouvent leur gloire passée. Vitesse de jeu accélérée, musiques privées de tonalités… la compatibilité n’est que partielle. Il va sans dire qu’ATGames prévient les possesseurs de la console, mais cela reste à bien des égards décevant, le top des jeux Megadrive n’étant pas inclus dans la console.

La seule interface au lancement de la machine est à l’image du produit final. La navigation est non-intuitive au possible avec un mapping des touches contre nature. Alors que le D-Pad permet de naviguer dans les jeux, les boutons B et C sont essentiels pour faire défiler les catégories… un non-sens total.

Voir la listes des jeux disponibles sur la Sega Megadrive Flashback :

SEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fansSEGA Megadrive Flashback : Une console opportuniste qui exploite la nostalgie des fans

Points forts

  • L'essentiel de la ludothèque Megadrive (85 jeux)...
  • Un affichage HD en 720p (port HDMI)
  • Les fonctionnalités Sauvegarde et Rembobinage
  • Deux manettes sans fil...
  • Un port cartouche et deux ports manette fonctionnels

Points faibles

  • ... mais des absents de marque
  • Un design bâtard trop éloigné de la console originale
  • Des finitions bâclées et des matériaux pauvres
  • ...qui nécessitent des piles pour fonctionner
  • Une émulation imparfaite responsable de chutes fréquentes de framerate

Si vous êtes nés avec une manette de Megadrive dans les mains et que vos premiers mots furent “Sega c’est plus fort que toi”, l’arrivée de cette version Flashback était un petit événement. Et le résultat ne sera pas à la hauteur de vos attentes. Finitions bâclées, design fidèle sans vraiment l’être, catalogue de jeux tronqué d’une bonne partie des Hits de l’époque et des performances techniques en dents de scie piétinent cet élan nostalgique qui s’était emparé des fans. L’affichage en HD (720p) et les fonctions Sauvegarde et Rembobinage sauvent du marasme une machine qui ne remplacera jamais la Megadrive originale.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Jeremie79 Jeremie79
MP
le 19 janv. 2018 à 15:20

Merci pour cet article qui évitera bien des déconvenues.

Petite coquille sinon : "A l’intérieur de cette boîte à souvenirs gisent une console, un câble HDMI, 2 manettes sans fil et un câble d’alimentation."

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
3
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
4
Pokémon Écarlate / Violet
18 nov. 2022
5
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
La vidéo du moment