CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News débat et opinion Pourquoi Ubisoft délaisse Assassin's Creed

Contributeur

Profil de Pseudo supprimé,  Jeuxvideo.com
Pseudo supprimé

Avec 17 jeux en moins de 10 ans, la série Assassin's Creed fut la poule aux oeufs d'or d'Ubisoft durant la précédente génération de consoles en constituant une rentrée d'argent annuelle depuis le deuxième opus. Après la sortie d'Assassin's Creed Syndicate, Ubisoft annonce que 2016 ne verra pas d'épisode de la série, le temps pour le studio de peaufiner la formule et d'offrir un jeu qui ne sera plus infesté de bugs en tous genres, afin de le préserver des railleries des joueurs et de la presse vidéoludique. Une bonne résolution qui arrive sans doute un peu tard, mais qui masque sans doute la véritable raison d'Ubisoft de laisser la licence en jachère durant cette nouvelle génération de consoles.

Pourquoi Ubisoft délaisse Assassin's Creed
Pourquoi Ubisoft délaisse Assassin's Creed

Bien loin est l'époque où Assassin's Creed constituait la licence phare du studio. Ubisoft a trouvé un autre filon bien plus lucratif et intéressant : les nouvelles licences. Là où la précédente génération de consoles a vu des studios adopter une position ultra-conservatrice en enchaînant les suites, préquelles et spin-offs en tous genres sur une seule et même licence, Ubisoft opère un nouveau départ en investissant sur de nouvelles franchises. Le premier exemple en date est bien entendu Watch_Dogs, le GTA-like du studio sous fond de hacking et de conspiration, deux thèmes définitivement prisés dans la culture populaire. Le résultat est sans appel : 10 millions de ventes, plus qu'Assassin's Creed Unity et Syndicate combinés. Qui n'irait pas revoir sa stratégie après ce genre de succès retentissant, quand bien même les critiques ne reflètent décidément pas l'enthousiasme des ventes ?

Le fait est qu'Ubisoft s'est rendu compte que son plus grand atout est sa force de frappe marketing. Des trailers somptueux qui ne reflètent pas la qualité visuelle du jeu à sa sortie, des précommandes avec plus d'une dizaine d'édition "limitées" du jeu avec des récompenses discutables (pour ne pas dire inutiles). Ubisoft, qui a sans doute déjà tâté le terrain avec Assassin's Creed, sait qu'une controverse ne surpasse pas l'attente d'un jeu ; au contraire, elle l'alimente. Avec des millions dépensés en pub, rien n'arrête une machine aussi bien huilée. À défaut de l'être dans ses jeux, le studio se montre le plus inventif dans sa campagne marketing. Avec pour preuve, cette publicité "canular" qui se fait passer pour une véritable vidéo où une personne peut hacker les lumières et les panneaux de signalisation d'un quartier avec un smartphone. En surfant sur les vidéos "prank" qui pullulent sur YouTube, le studio arrive à un très bon résultat avec plus de 16 millions de vues.

À travers ces résultats, il est plus que compréhensible de voir que la série Assassin's Creed n'est plus la machine à sous de l'époque et que le choix le plus avisé est de faire profil bas avec cette licence pour mieux la relancer plus tard. Pour notre plus grand plaisir, Ubisoft préfère offrir de nouveaux produits originaux tout simplement car il s'agit d'un mastodonte capable d'annihiler la prise de risque lié à la sortie d'une nouvelle licence. Avec une compréhension totale du fonctionnement de la publicité en terme de réseaux sociaux, de plateforme de vidéo et même sur le terrain, il s'agit actuellement de l'investissement le plus avisé qui soit pour le studio.

The Division, nouvelle licence d'Ubisoft, procède exactement à travers le même schéma que Watch_Dogs. On passe de Chicago à Manhattan dans un TPS open-world avec un système de progression. La seule différence se retrouve dans sa dimension coop plus prononcée et son système de loot à la Destiny. Résultat ? Le meilleur lancement d'une nouvelle licence dans le monde, le jeu le plus vendu de mars 2016 et la plus grosse vente day one d'Ubisoft depuis...Watch_Dogs. Rien de nouveau à l'horizon, tout se passe exactement comme Ubisoft le désire car il profite d'un manque de nouvelles licences auquel le studio a lui-même contribué par le passé. N'oublions pas le prochain Ghost Recon: Wildlands qui est aussi, surprise, un TPS open-world, MAIS qui se déroule en Bolivie cette fois-ci ! Ouf. Le studio sait tout de même fournir différentes expériences avec Far Cry Primal qui a su renouveler la formule de la licence. Rainbow Six Siege offre aussi un twist intéressant dans le domaine du FPS compétitif à la Counter-Strike. Sans parler du prometteur For Honor; une sorte de Mount & Blade anachronique où des chevaliers, des vikings et des samouraïs se décapitent entre eux dans des matches multijoueurs.

Pourquoi Ubisoft délaisse Assassin's Creed

Est-ce qu'Ubisoft est dans une meilleure position aujourd'hui ? Assurément. La création de nouvelles licences et la décision de laisser la licence Assassin's Creed en repos est louable, même si un peu trop tardive. Toutefois, il serait malvenu de penser qu'on a face à nous un Ubisoft qui a enfin ouvert les yeux pour rejoindre le chemin que les fans lui ont maintes fois prescrit de prendre. Si l'ambition actuelle d'Ubisoft est de nous fournir une formule du midi qui consiste à fournir le même concept avec un nom différent à chaque fois, l'intérêt ludique des productions du studio reste tout aussi limitée qu'auparavant. La ressemblance entre Watch_Dogs et The Division n'est pas qu'une affaire de coïncidence ; il s'agit d'une machine bien huilée, celle du syndrome Ubisoft. Une ressemblance de mécaniques de gameplay, de système de progression, d'arbre de compétences, d'objets à collectionner qui sont aussi au cœur des Assassin's Creed et qui ont bien pu servir de schéma global dans la nouvelle stratégie du studio. Pour retrouver un jeu d'Ubisoft qui ne possède pas ces éléments dans un jeu d'action-aventure, il faudrait retourner jusqu'en 2012 avec I Am Alive, une production qui a miraculeusement survécu pendant une dizaine d'années dans le chaos le plus total sans se faire annuler, à une époque où Ubisoft ne réfléchissait pas à deux fois avant de faire tomber le couperet sur des projets en développement. Une exception dans le domaine.

Ubisoft avait de toute manière les mains liées. Les Lapins Crétins ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes, bien loin du phénomène qu'ils avaient apporté à leur arrivée. Les fans de la série Just Dance, une autre grande poule aux oeufs d'or du studio, n'ont plus l'envie de se lancer dans des chorégraphies endiablées, atteignant des niveaux de saturation similaires aux cas d'école que constituent Guitar Hero et Rockband. La création d'un nouveau studio, Ubisoft Toronto, dirigé par la prolifique productrice Jade Raymond n'a pas su remonter la pente avec Splinter Cell : Blacklist qui n'a pas atteint les estimations du studio, sans parler du projet annulé Rainbow Six: Patriots, qui deviendra par la suite Rainbow Six Siege dans les mains d'Ubisoft Montréal.

Pourquoi Ubisoft délaisse Assassin's Creed

La frilosité d'Ubisoft face à la possibilité de ressortir certaines de ses licences du placard a aussi de quoi faire hausser quelques sourcils. On pense bien sûr à Beyond Good & Evil 2 qui continue à ne donner aucune nouvelle, quand bien même son annonce était confirmée il y a bien des années. Le succès du reboot Ratchet & Clank, qui redonne une cure de jouvence à la série, devrait pourtant en faire réfléchir plus d'un quant au succès potentiel d'un jeu qui a acquis un succès d'estime considérable. Toutefois le nom fut récemment redéposé au début du mois d'avril, ce qui peut nous laisser rêver d'une nouvelle annonce au prochain E3. Que dire de Rayman 4 ? Les Lapins Crétins et les spin-offs Rayman Origins, Legends ainsi que les succès des runner game Rayman Jungle Run et Fiesta Run sur smartphone offrent un boulevard pour une nouvelle grande production 3D Rayman. Les licences qui définissaient l'âge d'or d'Ubisoft ne sont hélas pas encore prêtes de revoir la lumière du jour à une époque où le public semble plus que jamais prêt à les recevoir avec le sourire.

Assassin's Creed prend des vacances forcées pour laisser à Ubisoft le temps de se réorganiser dans sa nouvelle stratégie commerciale avec l'actuelle génération de consoles. L'arrivée de nouvelles licences permet de consolider la place d'Ubisoft dans l'industrie, surtout avec l'invasion de Vivendi qui continue de faire pression sur l'entreprise. Il n'est toutefois pas sûr que cette stratégie à succès sera capable de satisfaire les joueurs de longue date qui attendent le retour de licences phares qui ont fait les beaux jours et la réputation du studio. En espérant que l'E3 2016 nous prouvera qu'Ubisoft est encore capable de fournir le divertissement que les joueurs attendent, et sans bug(s) cette fois-ci.

Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nelfhithion Nelfhithion
MP
le 07 sept. 2016 à 23:40

" Sans parler du prometteur For Honor; une sorte de Mount & Blade anachronique où des chevaliers, des vikings et des samouraïs se décapitent entre eux dans des matches multijoueurs".

Waw, j'ai eu un pet de cerveau à la lecture de cette phrase.
Dites à l'auteur de se préparer à recevoir l'inquisition espagnole à domicile.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
3
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
4
Pokémon Écarlate / Violet
18 nov. 2022
5
Skull and Bones
08 nov. 2022
La vidéo du moment