CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business L'État français s'attaque au sexisme dans le jeu vidéo

Le sexisme dans le jeu vidéo est un sujet qui fait couler beaucoup d'encre depuis quelques années dans le milieu du jeu vidéo. Et si ce dernier, pas forcément toujours très objectif quand il s'agit de se juger lui-même, a encore bien du mal à agir concrétement et à penser différemment, l'État français pourrait changer les choses dans un avenir très proche.

L'État français s'attaque au sexisme dans le jeu vidéo

Né en 2007 (déjà !) et discuté pendant des années avant d'entrer récemment en vigueur, le CIJV, ou Crédit d'Impôt Jeux Vidéo, est une mesure prise par l'état français permettant aux développeurs de jeux vidéo travaillant sur le sol français de bénéficier de réductions de charges. Bien entendu, il y a certaines conditions à respecter, notamment en ce qui concerne la violence et la pornographie, afin que le développement d'un jeu puisse bénéficier de ces quelques largesses fiscales.

L'amendement n°CL403, présenté le 8 janvier dernier à l'Assemblée Nationale par plusieurs députés socialistes, prévoit d'ajouter les problèmes de sexismes à ces conditions, et plus particulièrement « les représentations dégradantes à l'encontre des femmes ». Reste à savoir ce qui sera considéré "dégradant", et ce qui ne le sera pas. Mais en somme, si vous êtes un développeur travaillant en France, vous pourriez ne pas bénéficier du CIJV si jamais le CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée), qui délivre le précieux sésame, juge que votre titre présente une bien vilaine image de la femme. On parle tout de même d'une ristourne de 20%, plafonné à 3 millions d'euros. Ce qui n'est pas rien, mais est encore bien éloigné des 37.5% du Québec, qui depuis quelques années est devenu l'Eldorado des studios de développement.

L'État français s'attaque au sexisme dans le jeu vidéo
La série Dead or Alive: Xtreme est-elle sexiste, ou très sexiste ? Vous avez deux heures.

Si le CNC a mis en place un barème permettant de déterminer quel jeu est éligible ou non au CIJV, celui-ci ne concernait jusque là que la violence et la pornographie. La violence présente un caractère disproportionnée et/ou gratuit ? Peut-elle être contournée ? Est-elle encouragée ? Voilà les questions qui se posent mais que l'on voit mal être appliquées au sexisme. Est-il possible de le graduer ? Est-il même pertinent de le faire ? On attendra donc de voir ce que donne cette proposition, qui vise à « inciter à une évolution des pratiques dans ce domaine et concourir à la lutte contre le sexisme, les stéréotypes et violence de genre dans le jeu vidéo ».

L'État français s'attaque au sexisme dans le jeu vidéo
Le personnage de Nilin (Remember Me) avait également suscité quelques polémiques bas du front de par sa couleur de peau.

En France, le cas s'est présenté bien peu de fois et ces dernières années, seul Remember Me (DONTNOD, 2013) s'était retrouvé mêlé dans quelques polémiques. Il était notamment reproché aux développeurs d'avoir sexualisé à outrance Nilin, l'héroïne du jeu, qui sur la jaquette du jeu tournait le dos à l'acheteur, lui exposant ainsi son fessier. De leur côté, les développeurs avaient évoqué les difficultés qu'ils avaient eu à trouver un éditeur acceptant d'investir leur argent dans un titre dont le personnage principal était une femme. La réponse qui leur fut souvent adressée était « vous ne pouvez pas avoir une femme comme personnage principal » ou encore « vous ne pouvez pas demander à un joueur d'embrasser dans un jeu un autre homme, ça serait vraiment bizarre ». Preuve s'il en est que les créateurs sont loin d'être les seuls fautifs.

En 2015 DONTNOD revient avec Life Is Strange, dont les deux protagonistes principales sont des femmes.

Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com
Par Epyon, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
CaporalchefLevi
CaporalchefLevi
MP
le 22 janv. 2016 à 14:24

M Hollande, n'avez-vous pas plus important à traiter en ce moment???!!!!!!!!

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
2
Starfield
1er semestre 2023
3
The Day Before
01 mars 2023
4
Diablo Immortal
02 juin 2022
5
Sniper Elite 5
26 mai 2022
La vidéo du moment