CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News débat et opinion XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression
Profil de squ41l,  Jeuxvideo.com
squ41l - Rédaction jeuxvideo.com

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

Nous vivons une époque formidable, enfin, vidéoludiquement parlant en tout cas. Mais si ! Regardez par vous-même : tous ces genres cloisonnés il fut un temps sont aujourd’hui assaisonnés à toutes les sauces, se mélangent, s’hybrident, et c’est forcément une bonne chose. Non ? Il suffit d’ouvrir les yeux, même FIFA a sa barre de points d’expérience, c’est dire…

De simple mode, la présence de l’expérience, des objets à collectionner et de bonus que l’on débloque aléatoirement est quasiment devenue une condition sine qua none pour un jeu de grande envergure. Et si cet état de fait semble concerner l’ensemble de l’industrie, le FPS et son versant compétitif ne sont pas en reste, loin de là.

Merci Dorian : l'épisode dédié aux loots

Faire l’expérience de l’expérience

S’il nous faut un responsable, ou un bienfaiteur, c’est selon, on pointera tout naturellement du doigt Call of Duty 4 : Modern Warfare. C’est lui qui a, en partie, démocratisé cette attente du niveau supérieur dans les FPS dits modernes, du prochain élément à débloquer, et de ce son lorsque l’on grimpe en grade, si caractéristique, qui semble dire : « Mais oui, tu avances ! Non, ces heures passées à occire ne servent pas à rien ! ». Et puis, à force de temps, et uniquement de temps, on atteint le fatidique niveau maximum pour que le jeu nous propose alors… de recommencer.

Oui, mais cette fois, c’est différent, c’est un niveau « de prestige » qui vient s’additionner à notre autre niveau, que l’on connaissait bien. On se surprend dès lors à verrouiller ce que l’on avait déverrouillé par le passé, sans vraiment prendre du recul sur l’absurdité de la chose. Le but ? Atteindre ce prestige, graal somme toute de pacotille qui n’atteste que du dévouement total au titre sur lequel on passe plus d’heures que de raison.

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progressionXP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progressionXP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

En étant moins cynique, on peut opposer cette progression sur le long terme à celle, plus furtive, d’un simple match en ligne. Il s’agit tout simplement d’une couche de gameplay supplémentaire qui, au-delà des performances fugaces, s’inscrit dans la durée, nous donne un but. De même, ici, et contrairement à la progression du joueur en termes de talent, point de méritocratie. Si d’aucuns mettront plus de temps que d’autres à faire monter leur niveau, tout le monde n’en est pas moins logé à la même enseigne. En appliquant ce procédé, les développeurs s’assurent d’éviter au maximum l’un de leurs pires ennemis : la frustration du joueur. Difficile donc de leur jeter la pierre, entre le bâton des défaites à répétition et la carotte de l’expérience et des éléments à débloquer, un fragile équilibre s’est bien créé. Parfois cependant, le chemin vers ladite carotte est tellement sinueux, que cela en devient contreproductif.

Payer pour aller plus vite ?! Non mais tu débloques !

Aujourd’hui, voir un titre nous offrir toutes ses possibilités de gameplay de but en blanc nous choquerait presque, tant nous avons été formatés à débloquer. En général, quelques heures suffisent pour atteindre un niveau correct répondant à nos envies de jeu, et tant pis s’il faudra attendre encore un peu avant de mettre la main sur ce doux C4 qui nous fait de l’œil. Seulement, et à titre d’exemple, la récente Beta de Star Wars : Battlefront a mis en lumière un problème : parfois, cette mécanique peut être grippée et nuire à l’expérience globale.

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

Débarquer sur le champ de bataille, découvrir le système de jeu, tout en essuyant les assauts de joueurs plus avancés et donc mieux équipés, on ne saurait appeler cela de l’équilibrage. Rebuter les nouveaux venus, l’idée semble saugrenue, mais il y a pire : vouloir combler le fossé qui se creuse entre joueurs occasionnels et chevronnés à des fins mercantiles. Vous ne souhaitez pas passer des heures en ligne pour atteindre ce fameux niveau et débloquer enfin le sniper de vos rêves ? Qu’à cela ne tienne, on a pensé à vous, et, plus tristement, à votre porte-monnaie.

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

C’est, par exemple, le choix qu’a fait Battlefield : vous donner accès à ce que vous voulez, moyennant finances. Évidemment, rien de cela n’est obligatoire, et fort heureusement d’ailleurs. Cependant, difficile de véritablement justifier ce choix en termes de game design. La carotte évoquée plus haut a dès lors un goût plus amer, n’importe qui pouvant y avoir droit, et sans s’échiner pendant de longues sessions de jeu. Et quand bien même, tout ceci devenant bien trop prévisible, il va falloir y ajouter une composante aléatoire, celle qui fascine et pousse à continuer, quoi qu’il advienne.

Le loot : cet inconnu(e) si séduisant(e)

La réponse à cette monotonie, à ce chemin tout tracé sans surprises, c’est le loot. Si le terme est générique et désigne tout butin d’ordinaire glané sur le terrain de vos actions, il a fini par prendre une couleur bien spécifique. Et de couleurs justement, il s’agit souvent. Celles-ci exprimant le degré de rareté de l’élément récupéré. Le loot est devenu synonyme de hasard : on ne sait jamais ce qui va tomber, ni quand. La satisfaction ressentie n’est en alors que plus grande et joue sur cette impression d’infini qui hypnotise. Héritée des Hack’n’Slash, Diablo en tête, cette fonctionnalité a mis plus de temps à s’épanouir dans les FPS, mais semble aujourd’hui bien partie pour s’y installer.

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progressionXP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

Destiny, déjà bien teinté de RPG, a érigé le loot comme une quête interminable dans ses missions contre l’intelligence artificielle du jeu, c’est un fait. Mais, pour que les fanatiques de compétition ne se sentent pas lésés, Bungie a également inclus un système de drop aléatoire au terme des escarmouches en ligne. Plus malin encore, on peut voir ce que les autres ont gagné sur l’écran des statistiques de fin de partie, comme pour nous dire : « Cette arme légendaire, toi aussi tu aurais pu l’avoir… ». Call of Duty : Advanced Warfare vous récompense régulièrement avec des « largages de ravitaillement » qui contiennent divers objets qui eux-mêmes ont un degré de rareté associé. Encore une fois, c’est Noël à chaque ouverture de ces fameuses boîtes, et le tour est joué.

XP, Loot et autres récompenses dans le FPS moderne : une autre idée de la progression

Quand est-ce qu’on joue ?

Finalement, on ne peut se braquer devant tant de nouvelles facettes. Ces nombreux gimmicks visant à fidéliser les joueurs peuvent souvent être ignorés sans que cela ne vienne parasiter l’expérience de jeu, celle qui reste la plus importante. Comme au temps des Unreal, Quake et consorts, libre à chacun de choisir, puis d’aborder un titre de la manière qu’il le souhaite. Les fines gâchettes seront toujours ravies devant un fait d’arme en particulier, qui aura peut-être duré une demi-seconde, et on les comprend.

D’autres trouveront leur bonheur avec leur niveau de prestige affiché, le tout nouveau chapeau de cowboy qu’ils viennent de looter, ou en arborant fièrement ce skin or dont ils avaient absolument besoin. Demeure la question de la motivation : pourquoi continuer à jouer pour de simples chiffres ou pour l’espoir de se voir attribuer aléatoirement quelque chose qui rendra notre avatar moins générique… ? Ces atours ne camouflent-ils pas un vice de forme ? L’idéal, comme dans l’art pour l’art, serait simplement de jouer pour jouer. Là, nous vivrions une époque formidable.

RETROUVER TOUTE L'ACTUALITÉ FPS SUR NOTRE PAGE DÉDIÉE

PC PS4 ONE WiiU PS3 360 Vita Mac FPS Infinity Ward Bungie Activision Jouable en solo Multi en ligne Multi en coopératif Multi en compétitif Espace Espionnage Futuriste Extraterrestres Contemporain Europe Fantastique
Commander Call of Duty 4 : Modern Warfare
PC
Cdiscount
9.95 €
PS4
Amazon
24.90 €
ONE
Amazon
22.52 €
Toutes les offres
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
uba46 uba46
MP
le 29 nov. 2015 à 19:37

L'expérience dans les FPS c'est à BANNIR! Une raison très simple, quand on joue à un FPS c'est pour y jouer tout de suite, directement être dans l'action! Un exemple tout con, BattleFront, CoD, Battlefield bref j'adore jouer sniper et avant de pouvoir jouer la classe que je veux je dois me farcir 10 à 20 heures de jeu à farmer mon XP pour ENFIN obtenir l'arme et perks tant convoité... une blague je trouve, car après 20h soyons clair je suis déjà un peu dégouté du jeu et le plaisir d'accéder enfin à ma classe n'est plus vraiment présent.
Je conçois cependant que les joueurs aiment avoir le kiki plus grand que leur voisin et c'est LA justement où rentre les skins! Et oui monter en niveau pour débloquer des skins (armures / armes / perso) c'est ça qui devrait être l'évolution dans un FPS et pas bloquer des styles de jeu....
Tout ça pour essayer d'offrir une pseudo durée de vie artificielle à un FPS... un FPS soit on accroche et on va y jouer 100 heures ou plus, soit on arrive pas à s'accrocher et on va froler difficilement les 20 à 30 heures de jeu.

EDIT: évidement je parle des jeux en multi là, un Fallout, Borderland etc... là le système de loot prend du sens justement! mais ce n'est pas que un FPS c'est aussi un Role Play avec un histoire etc... (et NON CoD n'a pas une vrai histoire, ni Battlefield etc...)

Lire la suite...
Commentaire édité 29 nov. 2015, 19:39 par uba46
Call of Duty 4 : Modern Warfare
PCPS4ONEPS3360DSMac
Destiny
PS4ONEPS3360
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount PS4 1.90€ Cdiscount ONE 4.00€ Cdiscount PS3 4.95€ Rakuten ONE 5.99€ Cdiscount PS3 7.49€ Amazon PS4 9.49€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
The Callisto Protocol
02 déc. 2022
4
Diablo IV
2023
5
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
La vidéo du moment