CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Black friday week
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Black friday week
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News débat et opinion TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Silent_Jay - Journaliste jeuxvideo.com

Les portes du Tokyo Game Show 2015 se sont refermées dimanche 20 septembre après 4 jours dédiés à l'industrie vidéoludique au pays du soleil levant. Les plus grands éditeurs japonais s’étaient donnés rendez-vous afin de célébrer le 10ème Art et le savoir-faire au sein de l’archipel. Square Enix, Capcom, Bandai Namco, Konami, Koei Tecmo et Sony avaient mis les petits plats dans les grands alignant des line up triple A alléchants avec entre autres Final Fantasy XV, Street Fighter 5, Metal Gear Online, Dark Souls 3, Ni-Oh, Gravity Rush Remastered … Des titres assurant une aura à la grande messe nippone du jeu vidéo bien que ce salon se tourne année après année vers l’App Store, Google Play & Co.

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile

Le marché mobile fait les yeux doux aux grands éditeurs tout en créant des vocations, les studios et éditeurs spécialisés sur ces plates-formes poussant comme des champignons au Japon. Alors que le Tokyo Game Show se veut le miroir de l’industrie, le mobile fut-il à l’honneur lors de ces quatre jours ? Son hégémonie est-elle actée au Japon ? Son avènement est-il en passe de se produire en occident ?

Le TGS 2015 en chiffres

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Stand DMM au TGS 2015

Le Tokyo Game Show symbolise la montée en puissance de l’industrie du jeu vidéo au Japon et dans une moindre mesure celle du Sud-Est asiatique. Chaque année, la CESA (Computer Entertainment Supplier’s Association), organisme en charge du salon, exprime en chiffres l’importance, parfois relative”, d’un tel événement. En 2015, 480 exposants installèrent leurs stands dans le Makuhari Messe, une croissance notable de 14% avec 37 pays représentés pour un nombre de jeux vidéo atteignant 1.283 (contre 1364 en 2014). Et dans ce marasme d’éditeurs, de studios, de réalité virtuelle, de PS4 et de PC, les plates-formes mobiles ont tiré leur épingle du jeu une fois de plus. En effet, 40% des jeux présentés lors cette édition 2015 avaient pour finalité une sortie sur iOS et/ou Android, une exposition marquée par la présence de GREE, Supercell, DMM … les principaux acteurs spécialisés mobiles du marché japonais.

L'art japonais de vivre "Mobile"

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Couloir de la gare de Tokyo

Habitude de consommation à peine frôler du doigt en occident, le jeu en mobilité devient un art de vivre une fois les pieds posés au Japon. Au-delà de la PS Vita et de la Nintendo 3DS, le jeu vidéo nomade s’épanouit sur les plates-formes 100% tactiles. iOS et Android s’en donnent à coeur joie alors que les joueurs mobiles inondent les rames de métro jour après jour. Six jours à vagabonder à la gare de Tokyo, à côtoyer les transports en commun de la capitale pour arriver à un constat sans appel. La consommation du smartphones au Japon dépasse et de loin celle des pays occidentaux. Et les spots publicitaires diffusés à la télévision et les affiches recouvrant les murs et piliers du métro attestent une vision bien plus positive du jeu vidéo sur mobiles. Entre habitudes de consommation et volonté de pouvoir jouer où bon leur semble, la population japonaise consomme le jeu vidéo sur mobiles au même titre que sur consoles et PC sans jamais considérer comme supérieure l’une des plates-formes au détriment d’une autre.

L'innovation technologique

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Streaming d'une PS4 sur Xperia Z3

Les smartphones et tablettes de nouvelles générations, année 2014/2015, se rapprochent voire dépassent d’un point de vue purement technologique les consoles portables que sont la Nintendo 3DS et la PS Vita. En l’espace de cinq ans, les simples balbutiements des smartphones et leur 512Mo de Ram et leur 1Ghz de CPU ont pris la mesure d’une industrie et de sa course à la puissance pure. 3Go de RAM, des CPU Quad-core 1.5Ghz & Quadcore 2.1Ghz pour un rapport de un à six. Et cette innovation ne se résume pas à une simple amélioration des composants des appareils mobiles.

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Ghost in the Shell & réalité virtuelle

De nouvelles utilisations sont à concevoir, à prototyper puis à commercialiser et deux de ces innovations étaient présentes au Tokyo Game Show 2015 … telle une main tendue du mobile vers le marché du jeu vidéo sur consoles et PC. Sony et sa gamme Xperia érigeaient un pont entre un smartphone et une PS4. Un streaming d’excellente qualité déportait le flux vidéo de la console sur un Xperia Z3 sans latence alors que le jeu testé n’était autre qu’un titre exigeant, un musou répondant au nom de “The Heroic Legend of Arslân”. La réalité virtuelle s’invitait également à la fête avec le stand Virtual Reality Diver prenant place dans l’univers de Ghost in the Shell avec la ferme volonté de proposer une véritable expérience de réalité virtuelle sur mobiles. Le TGS 2015 influe donc sur le marché du mobile, innovant, créant, dessinant certaines des nouvelles tendances.

L'absence notable des grands éditeurs japonais

2014 marquait la domination des grands éditeurs sur le marché des jeux mobiles avec pour acteur principal un Square Enix assumant une politique de production désormais hybride Triple A - Mobile. Avec des jeux tels que Final Fantasy Record Keeper, Final Fantasy VII G-Bike, Chaos Rings 3, Dragon Quest IV: Chapters of the Chosen, Dragon Quest VIII : L'Odyssée du Roi Maudit, Dragon Quest Monsters Super Light … l’éditeur japonais donnait à son avenir une teinte nomade.

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Stand SEGA au TGS 2015

A la différence de cette édition 2015 qui fit du jeu sur mobiles le grand absent du salon, tout du moins pour ce qui est des versions jouables sur les stands des éditeurs japonais historiques. Konami, Square Enix, Bandai Namco, Capcom, Sega … laissèrent le mobile sur la touche au profit des jeux consoles et PC … enfin à première vue. Une nouvelle politique fut mise en place. Chaque visiteur possédant un smartphone, des bandes-annonces tournaient en boucle sur les stands incitant les visiteurs à télécharger les jeux en direct sur l’App Store ou Google Play. Pouvoir jouer à un jeu en direct du salon sur son propre téléphone … un procédé testé avec succès par Bethesda Softworks durant l’E3 2015 avec son Fallout Shelter. Et ce procédé, au-delà de rendre disponible un titre le premier jour du salon, libère de l’espace sur le stand et offre aux titres AAA une hausse inespérée de leur visibilité.

Un avenir Mobile en GREE ?

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Stand Cygames au TGS 2015

Malgré l’absence des divisions mobiles des éditeurs cités ci-dessus, le jeu mobile japonais se porte à merveille et les sociétés spécialisées sur ce marché n’iront jamais dire le contraire. GREE, DeNA ou encore DMM étaient du voyage se permettant le tour de force de disposer de stands d’une envergure comparable à ceux de Square Enix & Co. GREE, société japonaise spécialisée dans les réseaux sociaux devenue éditeur de jeux vidéo sur mobiles, disposait d’un stand à la hauteur de ses ambitions. Idem pour DMM, société japonaise atypique ayant fait ses armes dans les produits pour adultes avant de s'intéresser à l'industrie vidéoludique. Quant à DeNA, désormais connu comme le partenaire “mobile” de Nintendo, plusieurs présentations avaient lieu en “behind closed door” incluant Final Fantasy Record Keeper. Le jeu vidéo japonais sur iOS et Android a encore de beaux jours devant lui. Il suffit de regarder l’affluence sur les stands et l’intérêt grandissant des visiteurs pour se convaincre d’un avènement “Mobile” en devenir et Granblue Fantasy, développé par Cygames, démontre à lui seul cette montée en puissance avec un stand hors norme pour un jeu sorti en 2013.

La montée en puissance du Sud-Est asiatique

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Stand Perfect World au TGS 2015

Phénomène japonais par excellence, le mobile s’étend sur l’ensemble des territoires d’Asie du Sud-Est avec régularité, mais surtout boulimie. La Corée du Sud ou encore la Chine deviennent des pays incontournables que ce soit en termes de capacité de production ou de revenus générés au sein du pays. Le mobile est incontournable et les studios et éditeurs comptaient sur le Tokyo Game Show pour tirer leur épingle du jeu. Ainsi Perfect World, un éditeur chinois, profita de l’événement pour présenter au public la version chinoise de Torchlight Mobile, une réadaptation du RPG sorti en 2009 avec une orientation Hack 'N' Slash assumée. De plus, une aire assignée aux jeux sur smartphones occupait le tiers du second hall avec des productions coréennes et chinoises à destination des marchés asiatiques ; 2015 confirmant cette volonté d’ouverture aux pays limitrophes.

L'outsider occidental

TGS 2015 : L'avènement de l'ère Mobile
Stand Clash of Clans au TGS 2015

Sur l’archipel, le gaijin est rare et sa présence au TGS 2015 l’était tout autant. A l’exception de l’éditeur Electronic Arts et son FPS Star Wars : Battlefront, l’occident n’avait dénié s’y déplacer. Et pourtant, deux studios avaient fait le déplacement … deux entités diamétralement opposées. Supercell, studio finlandais, axé sur le développement de titre Free to Play à succès : Clash of Clans, Boom Beach. Et Kobojo, studio parisien orienté J-RPG nostalgique et titre triple A premium sur mobiles avec Zodiac : Orcanon Odyssey. Un choc des modèles économiques pour deux approches que chacun jugera en son âme et conscience. Quant à la production occidentale sur le marché des jeux mobiles, bien que représentée par deux studios de qualité et leurs stands mis en avant, sa présence fut parcellaire et non représentative des titres à venir. En espérant que l’Ouest daigne se déplacer lors de l’édition 2016.

Conclusion

Avec un catalogue de jeux à 40% orienté mobile, la présence des grands éditeurs japonais spécialisés et de quelques studios européens, le jeu vidéo sur mobiles a su s’imposer lors du Tokyo Game Show 2015 malgré un retrait des éditeurs historiques sur ce secteur lors du salon. Par le prisme du TGS, il est acté que le Japon a d’ores et déjà accueilli à bras ouvert cette nouvelle manière de consommer le jeu vidéo. L’Europe et les Etats-Unis louvoient dans cette direction, freinant toutefois des quatre fers. En occident, les productions consoles et PC restent à l’heure actuelle le nerf de la guerre pour la majorité des grands éditeurs à la différence de Square Enix et Konami.

Retrouvez toute l'actualité du Tokyo Game Show 2015 sur notre page dédiée

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
[Nitromi59] [Nitromi59]
MP
le 25 oct. 2015 à 10:23

Mwé...
Je préfère mon pc ou une éventuelle ps4 à mon portable honnêtement..

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
The Callisto Protocol
02 déc. 2022
4
Diablo IV
2023
5
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
La vidéo du moment