Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense du 24/12/2014

News jeu Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense

Contributeur

Le remake de Final Fantasy VII fait partie des jeux les plus attendus dans le monde du jeu vidéo, constamment teasé et demandé par les fans. Nous assistons là à une véritable relation sulfureuse entre l'éditeur et une fanbase de plus en plus mécontente des derniers produits de Square Enix, qui demande un retour aux sources immédiat d'un jeu qui, pratiquement 20 ans plus tard, aurait peut-être un peu trop vieilli. L'assurance d'un succès mondial serait donc totalement garantie, en apparence du moins, car les choses sont beaucoup plus complexes que ce que l'on pourrait penser de prime abord.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Le succès spectaculaire du jeu était imprévisible.

Le grand succès

La popularité de Final Fantasy VII est incontestable. VGChartz annonce près de dix millions de ventes dans le monde et le deuxième jeu le plus vendu sur PlayStation 1. Il serait toutefois mal avisé d'uniquement se reporter sur les ventes car le jeu jouit d'une stature et d'un bouche à oreille qui perdure depuis plus de 15 ans. Bien après l'arrêt de la production du jeu, la demande était toujours aussi importante, et le prix de ces boîtes très prisées augmentait au fur et à mesure. Ainsi, le septième opus de la saga truste très souvent les premières places de sites de téléchargement illégaux, atteignant même plus de 10 millions de téléchargement pour certains d'entre eux. Les joueurs ont d'ailleurs dû attendre 11 ans pour avoir la chance d'y toucher légalement et à un prix abordable avec la ressortie du jeu sur le PlayStation Network en juin 2009. On y annonce plus de 100.000 téléchargements durant les deux premières semaines. En plus d'être disponible sur PlayStation 3, PlayStation Portable et PlayStation Vita, le jeu a aussi eu une ressortie sur PC (Steam et boutiques en ligne) avec une version plus stable et jouable sur tous les systèmes d'exploitation Windows, ajoutant même un booster permettant d'augmenter les statistiques de vos personnages pour rendre le jeu plus facile d'accès.

Vous l'aurez compris, Final Fantasy VII est un jeu qui continue à se vendre. Le porte-étendard du RPG japonais pour toute une génération fait qu'il est donc tout naturel de voir la demande d'un remake. Le jeu est sorti il y a presque 20 ans, nous avons affaire à trois générations de consoles d'écart et, à l'approche de Final Fantasy XV, il est normal pour les fans de s'attendre à un lifting de ce jeu avec des décors en 3D précalculés et des personnages en SD (Super Deformed). Toutefois, les demandes ne s'arrêtent pas qu'à l'aspect visuel du soft, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour ces voix toujours plus nombreuses.

Une véritable déferlante

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
La démo technique a ravivé la flamme de toute une génération.

Il ne vous a sans doute pas échappé que Square Enix a diffusé durant l'E3 2005 une démo technique de Final Fantasy VII. Cette démo, censée montrer les capacités techniques de la PlayStation 3, a surtout apporté avec elle beaucoup de confusion pour les joueurs qui l'ont interprétée comme l'annonce d'un remake de Final Fantasy VII sur PS3. Cela n'est pas la première fois que Square Enix diffuse une démo technique, la même chose fut réalisée auparavant avec la démo technique de Final Fantasy VIII pour la PS2. Final Fantasy VI lui-même a eu le droit à une démo technique. Il ne s'agit donc pas d'une pratique totalement nouvelle, mais la démocratisation d'Internet durant ces années a contribué à un mouvement de foule très important et l'assurance d'un remake du Final Fantasy le plus populaire sur ce qui était autrefois la next-gen.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Crisis Core en a profité pour rajouter de l'huile sur le feu.

L'histoire nous a prouvé le contraire et les différents employés de Square Enix qui étaient à l'époque toujours occupés sur le développement de Final Fantasy XIII se sont empressés de nier les rumeurs. Toutefois, il n'en fallait pas plus pour démarrer un gigantesque raz-de-marée qui persiste encore de nos jours. Pratiquement dix ans plus tard, la plupart des interviews des employés de Square Enix ont comporté cette question posée plus d'une centaine de fois : un remake de FFVII est-il en développement ? Les réponses furent évasives, laissant toujours transparaître l'espérance d'un remake dans les années à venir et donnant encore plus de force à cette demande de plus en plus forte qui fait à chaque fois les premières pages de la presse spécialisée pour chaque indice glané à droite et à gauche. Cette enquête pour connaître ce qui se déroulait dans les locaux de Square Enix a laissé libre cours à des rumeurs farfelues. Ceux qui suivaient déjà l'actualité vers 2008 peuvent se souvenir des rumeurs qui laissaient espérer un remake à l'E3 et au TGS 2008 avec un Final Fantasy VII sous-titré Endless Crisis. Il arrivait même qu'une simple pancarte qui annonçait une date de sortie totalement fausse fût suffisante pour enflammer le Net avec l'espoir d'y voir ce remake tant attendu.

Un projet trop conséquent

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
La ville de Midgar devra à nouveau redevenir une prouesse technique.

La concrétisation de ce rêve collectif est loin d'être impossible mais reste très compliqué. La réalisation d'un remake sera assurément un projet conséquent qui prendra des années et dépassera peut-être les projets les plus longs comme Final Fantasy XII (cinq ans) ou peut-être même Final Fantasy XV. Bien sûr, on peut penser qu'il sera plus facile de réaliser ce remake qu'un nouveau Final Fantasy car la base est déjà présente et définie dans le jeu original. L'univers, le système de combat, les personnages et l'histoire sont déjà là et n'ont plus qu'à être représentés sur grand écran. C'est toutefois l'inverse qui se produit, cette base est encore plus contraignante étant donné qu'il n'y a plus création ni liberté d'action, nous avons affaire à un jeu qui se doit d'être fidèle à l'original afin de plaire aux fans. La pression est importante, la liberté d'action est limitée et il faut avoir l'assurance que le feeling du jeu original, transposé à des technologies qui sont complétement différentes de l'époque, soit conservé au maximum.

Il ne s'agit plus de placer un décor en 3D précalculée et des personnages SD qui dialoguent avec des boîtes de textes bleues. Il faut maintenant prendre en compte une véritable mise en scène, les plans des caméras, les voix, la motion capture pour le corps et le faciès, la musique et aussi le faire pour TOUS les personnages qui composent l'équipe au moment où le dialogue se déroule car FFVII offrait différentes situations selon les personnages qui vous accompagnaient. Il faut alors faire tout cela rien que pour une seule cutscene tout en s'assurant de rester fidèle au jeu original. Transposez tout ça pour chaque cutscene et chaque dialogue du jeu et on arrive à une masse de travail faramineuse.

Afin de mettre tout cela en contexte :

  • Final Fantasy X a 120.000 mots dans son script anglais
  • Mass Effect a 300.000 mots
  • Baldur's Gate a 430.000 mots
  • Final Fantasy VII a 600.000 mots pour 107.000 lignes de dialogues
Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le penseUn remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le penseUn remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense

Le contenu gargantuesque de Final Fantasy VII ne s'arrête pas uniquement à ses dialogues. Il offre aussi une pléthore d'environnements à explorer dont une ville cyberpunk comme Midgar qui offrira sans nul doute aux développeurs un challenge semblable à la ville de Rabanastre dans Final Fantasy XII, si ce n'est pire. Pour information, Final Fantasy XIII offre 22 lieux différents (villes, donjons), Final Fantasy VII en contient 36 sans prendre en compte la taille variable de ces lieux, Midgar étant d'une taille plus importante que des lieux comme PalumPolum ou Nautilus. D'ailleurs, contrairement à Final Fantasy XIII, FFVII se targue d'avoir deux mappemondes, une à la surface que l'on peut parcourir à pied, à dos de chocobo ou en vaisseau, et une aquatique en sous-marin ! La différence entre les deux jeux est alors gigantesque.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Nautilus a probablement pris bien plus de temps que Midgar.

Le contenu quantitativement inférieur de Final Fantasy XIII n'est pas dû à une paresse des développeurs, il est surtout dû aux nouvelles technologies. Midgar n'est, dans sa structure, qu'une succession de dessins faits à la main et coloriés. Il n'y a aucune interaction possible par le joueur, on ne peut par exemple pas bouger la caméra en jeu, il s'agit de 3D précalculée. Cette 3D, couplée avec un moteur graphique efficace et très modulable, permettait de pouvoir exprimer une très grande créativité car il était possible de toujours revenir sur un dessin ou sur des événements à modifier, ou même les changer de place dans le jeu ! Cela a d'ailleurs permis de faire de nombreux changements jusqu'à très tard durant le développement et permettant une créativité qui n'avait aucune limite. On peut d'ailleurs retrouver dans le code des restes qui indiquent que des événements marquants (spoiler fin CD1) devaient à l'origine se trouver totalement autre part ! La ville de PalumPolum dans Final Fantasy XIII est beaucoup plus petite mais il faut retranscrire la ville en 3D et en temps réel et prendre en compte énormément plus de facteurs qui n'ont pas à être pris en compte dans de la 3D précalculée. Il n'est pas possible de se focaliser uniquement sur un seul décor car le joueur évolue dans un environnement qui se déroule tout autour de lui. Il peut bouger la caméra et peut se déplacer avec une plus grande liberté. Cette 3D impose aussi un cahier des charges très précis : tout doit être calibré et parfait avant même que le développement de la ville débute car chaque modification est difficile et très coûteuse. Cette norme limite énormément le contenu qu'on peut insuffler dans un jeu sans souffrir de coûts faramineux et d'un temps de développement gigantesque. Square Enix doit alors transposer un jeu PS1 qui possède plus de texte que n'importe quel Final Fantasy, une pléthore d'environnements, deux mappemondes, un riche système de combat et bien plus encore. Il s'agit d'un contenu bien plus important que ce que n'importe quel RPG depuis l'ère PS3 / 360 peut offrir. Un disque serait-il capable de stocker ce contenu ?

Yoshinari Kitase, le directeur de Final Fantasy VI, VII et VIII avant de devenir le producteur de la série Final Fantasy à partir du X (hors FFXI, XII et XIV), annonce la couleur dans une interview :

Nous avons déjà pris presque dix ans pour la trilogie Final Fantasy XIII se terminant avec Lightning Returns. Je pense qu'un FFVII en haute définition serait un projet d'une ampleur comparable, peut-être même plus. Cela prendrait probablement bien plus que dix ans.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Le remake souffrira sans doute aussi de certaines controverses.

Tout cela n'est pas dû uniquement au développement chaotique de Final Fantasy XIII. Le niveau de détail nécessaire à la création d'un jeu vidéo demande véritablement une implication qui dure sur plusieurs années, surtout dans le cas d'un RPG. Final Fantasy VII a coûté 45 millions de dollars et reste encore à ce jour l'un des jeux avec un budget parmi les plus importants dans le monde du jeu vidéo. Final Fantasy XIII a dépassé ce stade en coûtant au moins 65 millions de dollars, quand bien même il est avéré qu'il jouit d'un contenu bien moins important que le septième opus. Il est donc facile de déduire que le coût de développement d'un remake aussi gigantesque dans une génération de consoles encore plus avancée va faire exploser les records. Les dix ans annoncés par Kitase ne sont peut-être pas si faux que ça si on se rend compte que le développement de Final Fantasy XIII a été stoppé pendant six mois, rien que pour la réalisation de la démo technique de Final Fantasy VII ! L'hypothèse populaire comme quoi Square Enix garderait le remake sous le coude pour le moment où il se retrouverait dans de réelles difficultés financières ne tient absolument pas. Si un Square Enix financièrement instable venait à se lancer dans un projet pareil, le remake serait surtout celui qui enfoncerait le dernier clou sur son cercueil.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le penseUn remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le penseUn remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense

Un modèle plus avantageux

De toute manière, il n'a pas besoin de se lancer dans un projet aussi important pour renflouer ses caisses. S'il y a un projet qui peut se targuer de s'assurer un succès commercial important les yeux fermés, c'est bien Final Fantasy VII. Il est d'ailleurs victime de sa popularité, car son nom est suffisant pour offrir un succès considérable à n'importe quel produit qui porte son nom. C'est ainsi que le salut de la compagnie se trouve surtout dans la Compilation of Final Fantasy VII qui étend l'univers de Final Fantasy VII avec une série de préquelles et de suites au jeu original sur différents supports comme le mobile ou même dans un registre totalement différent comme le cinéma !

Les jeux de la compilation Final Fantasy VII :

  • Before Crisis (mobile - 2004)
  • Advent Children (film - 2005)
  • Dirge of Cerberus (PS2 - 2005)
  • Crisis Core (PSP - 2007)
Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Square Enix s'est essayé à plusieurs genres avec la compilation.

Prenons le temps d'analyser les ventes de cette compilation. Before Crisis, le premier jeu se basant sur l'univers Final Fantasy VII, s'est vendu à 200.000 exemplaires en devenant le jeu le plus vendu sur mobile à son époque et a ouvert un chemin pour le marché mobile qui reste encore très profitable. Le film Advent Children s'est vendu à 4,1 millions de copies dans le monde. La version améliorée du film sous-titrée Complete en blu-ray et qui contenait la démo de Final Fantasy XIII s'est vendue à 274.774 exemplaires durant sa première semaine de commercialisation et a même contribué à un boost important des ventes de la PS3 au Japon. Le jeu PSP Crisis Core s'est vendu à 3,83 millions d'exemplaires dans le monde, faisant de lui le dixième jeu le plus vendu sur PlayStation Portable et a sextuplé les ventes hebdomadaires de la console au Japon à sa sortie. Dirge of Cerberus fut le moins rentable avec 1,48 million d'exemplaires, il s'agit toutefois d'un résultat plus qu'honorable en considérant le fait qu'il s'agissait d'un jeu de tir à la troisième personne, à l'opposé d'un RPG. Les différentes escapades de Square Enix dans d'autres supports et genres furent de bons succès et la preuve que la demande était bien présente.

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Les spin-off ont au moins permis de rejouer à certains moments clés.

Les jeux vidéo de la compilation sont particulièrement intéressants car ils sont eux-mêmes des jeux qui n'ont pas reçu et ne recevront jamais ne serait-ce que le quart de la moitié des coûts de développement présupposés du remake. Ils sont abordables et la rentabilité est largement plus importante. Les prédictions d'un remake sur PS3 déclaraient sans conteste que les ventes de la console s'en retrouveraient surboostées, mais ce cas de figure s'est déjà appliqué avec le film Advent Children pour la PS3 et Crisis Core pour la PSP. Ils sont en eux-mêmes d'excellentes bouées qui permettent de donner un coup de pouce à des consoles aux ventes faiblardes et à fidéliser un public qui se retrouvera abreuvé d'autres jeux de la compagnie. Le succès de la PSP doit beaucoup à la participation de Square Enix avec Crisis Core, Dissidia, Kingdom Hearts : Birth By Sleep et bien plus encore. Au final, 50 spin-off à un budget moindre avec un temps de développement court seront largement plus rentables qu'un remake avec un budget monstrueux et un temps de développement important.

Le conflit moral

Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense
Yoshinori Kitase fut le directeur de FFVI, VII et VIII avant de passer producteur pour le reste de la série.

Même si le remake venait à sortir demain, il ne sera pas dit que jeu serait à la hauteur des attentes. Il faut prendre en compte que l'équipe en charge du développement du jeu original n'est pas une chimère qui a disparu depuis le départ de Hironobu Sakaguchi. Elle existe toujours et elle est celle qui continue à créer des Final Fantasy. De FFVIII à FFXIII (à l'exception de FFXI et XII), les acteurs clés à la réalisation de FFVII furent présents à la direction des Final Fantasy suivants. Les nombreuses critiques à l'encontre des derniers jeux de la série offrent alors un certain paradoxe : nous sommes en train de demander à l'équipe qui est responsable de la création de ces jeux d'opérer un retour aux sources avec un remake d'un jeu qu'ils avaient supervisé 20 ans auparavant ! Il s'agit d'un véritable coup dur pour cette équipe qui prend assurément comme un échec le fait qu'elle n'a toujours pas, aux yeux d'une grande partie de la fanbase, "surpassé" ce jeu qu'elle a réalisé il y a 20 ans. Les interviews innombrables qui prennent plaisir à n'avoir que FFVII à la bouche doivent alors agir comme une blessure cinglante. Voudra-t-elle même accepter de marcher en arrière quand elle essaye encore de s'affirmer en avant ? Une chose est sûre, c'est que nous pouvons prendre nos aises car nous allons encore devoir attendre pour un long moment. En attendant, Final Fantasy VII se porte bien : si vous n'étiez pas rassasié par Final Fantasy VII : Snowboarding qui était un portage du mini-jeu de snowboard sur mobiles, vous serez heureux de savoir que vos smartphones accueillent déjà le mini-jeu à moto sous le nom de Final Fantasy VII G-Bike. A ce train-là, nous aurons suffisamment de morceaux pour jouer au jeu complet sur mobiles.

Profil de Pseudo supprimé,  Jeuxvideo.com
Pseudo supprimé
PS4 Square Enix Squaresoft RPG Cyberpunk PS3 PS1 Sony Fantastique Rétrogaming
Commander Final Fantasy VII Remake
PS4
Rakuten
26.45 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
MPADM88
MPADM88
MP
le 13 août 2019 à 15:03

Bon ben 2019 et la hype sur ce jeu est assez énorme.

Lire la suite...
Sotanaki
Sotanaki
MP
le 14 août 2015 à 17:33

Des chiffres exacts, précis, une recherche fine, une analyse précise, bref, une news comme on aimerait en voire plus souvent! Très intéressant!

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 02 août 2015 à 05:35

qu'ils mettent les moyens pour le jeu si il est très bon comme on le voudrait, le jeu sera vendu même 10 ans après. Le défi garder cette magie qu'avait ce jeu à l'époque.

C'est le seul jeu il me semble où j'ai passé plus de 1000 heures si ce n'est pas plus au fil des années l'ayant retaper plusieurs fois sur toutes ses années entre la sortie ps one et maintenant.

Lire la suite...
Nouvixar
Nouvixar
MP
le 26 juin 2015 à 17:50

Effectivement il sortira jamais :hap:

Lire la suite...
genki-san
genki-san
MP
le 17 juin 2015 à 18:21

le ff7 remake serait tellement pas rentable que après l'annonce tant attendue les actions de square enix ont grimpées de manière significatif :hap:

Lire la suite...
geute
geute
MP
le 16 juin 2015 à 06:18

Ou comment Square Enix vient de ruiner tout l'argumentaire de cet article. mdr

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 12 avr. 2015 à 13:27

nous sommes en train de demander à l'équipe qui est responsable de la création de ces jeux d'opérer un retour aux sources avec un remake d'un jeu qu'ils avaient supervisé 20 ans auparavant ! Il s'agit d'un véritable coup dur pour cette équipe qui prend assurément comme un échec le fait qu'elle n'a toujours pas, aux yeux d'une grande partie de la fanbase, "surpassé" ce jeu qu'elle a réalisé il y a 20 ans.

Ho pauvre chéris il faut pas les brusqués, il se trouves que c'est bel et bien un échec personne ne peut le nier. L'erreur de Square Enix avec les FF as été de se tourner vers l'action alors que ce qui as fait le succès de la série (au niveau du game play) c'était le tour par tour et les début de l'ATB. Avec le 15 ils semblent revenir au sources sur le plan ambiance scénaristique, mais sur le gameplay c'est encore du WTF sans a moindre sensation (franchement j'ai joué a la demo et je vous conseil vraiment de ne pas acheter ce jeu a sa sortie pour leur faire comprendre qu'ils vont a l'opposé de ce qu'ils devraient faire).

Alors ensuite un remake de FF7 ne serait pas nécessaire s'ils acceptaient AU MOINS de revenir a un gameplay plus old school qui ne serait pas incompatible avec des graphismes modernes pour de nouveaux FF.

Lire la suite...
Commentaire édité 12 avr. 2015, 13:31 par pseudo supprimé
Nique-croissant
Nique-croissant
MP
le 12 avr. 2015 à 13:02

Le problème est que les développeurs sont avant tout des hommes d'affaire et l'objectif d'un homme d'affaire n'est pas SEULEMENT de faire de la thunes sur 1 produit, c'est de faire évoluer l'entreprise. Square Enix ne pourra pas évoluer en se contentant de sortir un remake durant une période ou la liscence FF est en train de s'écrouler (d'autant plus qu'on a déjà eu des remakes des FF3 et 4 sur steam avec des graphismes différents des versions d'origines). S'ils sortent un vrai remake de FF7 ça voudra dire qu'ils auront abandonné tout espoir de relancer la liscence. Ils feront donc un remake de FF7, s'ils ne se plantent pas en changeant des trucs que l'on voulait conserver et en conservent des trucs qu'on voulait voir partir, ils en feront autant avec d'autres vieux FF et après ça sera fini.

Edit: Ajoutons aussi qu'ils n'auront aucun intérêt a le remaké tant que les fans accepterons de repayer pour des vieux portages pixellisés. Donc si vous voulez le voir débarquer rapidement, n'achetez pas le prochain portage sur PS4, et boudez également FF15 qui a l'air d'avoir un bon scénario et casting mais un gameplay de merde.

Lire la suite...
Commentaire édité 12 avr. 2015, 13:08 par Nique-croissant
Pseudo supprimé
le 15 févr. 2015 à 19:36

Un remake ps4 complet de ff7 je serait prêt a payer 200$ pour le jeu si il le faut!
être milliardaire j'irais voir les concepteur du jeu et je financerait le remake.

Lire la suite...
Commentaire édité 15 févr. 2015, 19:37 par pseudo supprimé
ced258
ced258
MP
le 08 janv. 2015 à 19:21

Je préférerais un FF7 remake , qu'un énième avec tant de changements , que je ne reconnais plus vraiment la saga qui m'a

Lire la suite...
Final Fantasy VII
PCSwitchONEPS3iOSAndroidPS1PSP
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten PS4 26.45€ Cdiscount PS4 29.85€ Amazon PS4 29.99€ Fnac Marketplace PS4 34.99€ Amazon PS4 35.15€ Cdiscount PS4 46.55€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Elden Ring
25 févr. 2022
2
Gran Turismo 7
04 mars 2022
3
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
4
Saints Row (2022)
23 août 2022
5
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022