Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia du 02/09/2014

News business
Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Partager sur :

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Vous l'avez lu ou entendu, Webedia, spécialiste de l'édition thématique sur le Web, a racheté jeuxvideo.com au début du mois de juin. L'information vous a beaucoup fait réagir sur nos espaces de discussions, preuve que vous vous sentez toujours aussi impliqués dans le présent et l'avenir de jeuxvideo.com et nous en sommes touchés.

Nous avons alors pris le temps nécessaire pour recouper vos interrogations, parfois vos craintes, parfois les nôtres, et les proposer directement à Cédric Siré, cofondateur et président de Webedia. En cette rentrée, Cédric a accepté d'y répondre sans détour, afin de vous proposer sa vision du jeuxvideo.com de demain, que nous continuerons d'imaginer et de développer pour vous et avec vous.

Jeuxvideo.com > Bonjour Cédric Siré. Est-ce que vous pouvez nous présenter rapidement Webedia et vous-même ?

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Cédric Siré : Nous avons fondé Webedia, avec mon associé Guillaume Multrier, il y a six ans, en commençant par lancer PurePeople puis toute une série de sites sur les thématiques féminines et de divertissement qui commencent par "Pure" (PureTrend, PureShopping...), puis on a racheté PureMedia, et PureCharts. Enfin, depuis juin dernier, Fimalac, notre actionnaire, nous a donné d'autres moyens pour élargir la présence du groupe sur les thématiques culture et loisirs avec l'intégration d’AlloCiné, 750g et terrafemina... Moi, je suis juste un des fondateurs de ce groupe qu’on pilote avec Guillaume Multrier et Véronique Morali, et avant tout un Perpignanais, fan de rugby et entrepreneur. C'est comme ça que j'aime me présenter.

Jeuxvideo.com > Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à vouloir investir dans le secteur du jeu vidéo ? Et plus spécifiquement chez jeuxvideo.com ?

Cédric Siré : Notre métier est d'éditer des sites leaders dans le domaine du divertissement. Jeuxvideo.com en est un. Notre deuxième métier est d'apporter des moyens à ces sites pour leur permettre de s'internationaliser - et on pense que jeuxvideo.com a cette capacité d'internationalisation - et de changer une partie de leur business model. C'est-à-dire de les amener vers des sujets qui soient un peu moins publicitaires et un peu plus e-commerce, un peu moins Web et un peu plus mobiles, intégrant une dimension vidéo plus forte, etc. Donc leur donner les moyens de s’adapter aux nouveaux usages du digital. Pourquoi jeuxvideo.com ? Au-delà du fait qu'il est leader et que nous pensons qu'il a beaucoup de potentiel, jeuxvideo.com possède 3 actifs uniques : sa marque, sa communauté et ses savoir-faire. Il y a des choses que nous savons faire chez Webedia et d’autres que nous ne savons pas faire, donc on attend beaucoup de synergies croisées, d'un côté comme de l'autre.

"Il serait criminel de vouloir changer la marque jeuxvideo.com"

Jeuxvideo.com : Vous parlez de marque. Jeuxvideo.com va-t-il à terme devenir PureGaming ?

Cédric Siré : Quand vous avez une marque aussi puissante et aussi belle que jeuxvideo.com, que nous avons par ailleurs payée très cher, il serait criminel de vouloir la changer. Quoi qu'il arrive, cette marque va rester en France et dans tous les pays francophones, c'est une certitude, ça ne changera jamais. En revanche, le Brésil est l'un des marchés que nous avons envie d'explorer et je ne sais pas si « jeux vidéo » veut dire quelque chose en brésilien. Nous nous poserons donc la question d'une marque brésilienne de la même manière qu'AlloCiné s'est transformé en AdoroCinema là-bas. Cela se fera pays par pays.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de WebediaLe futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia

Jeuxvideo.com > Webedia est souvent cité comme un géant du divertissement, ce qui est à l'origine d'un quiproquo je pense, certains de nos lecteurs craignant que nous perdions notre dimension de média d'information. Quand vous parlez de divertissement, c'est bien du sujet (le jeu vidéo) dont il est question et pas du métier ? Jeuxvideo.com va-t-il conserver sa fonction de média d'information ?

Cédric Siré : Pour être très clair : notre métier est de faire du journalisme dans le secteur du divertissement. Nous faisons de l'information. AlloCiné fait de l'information sur le cinéma, PurePeople fait de l'information dans le monde des célébrités, etc. Jeuxvideo.com a une spécificité par rapport à tous les autres sites que nous détenons, c'est que vous faites de la critique. Sur AlloCiné, la critique est un agrégat des critiques utilisateurs et de la presse. La rédaction est là pour amener des informations sur un film mais à aucun moment une critique. La critique de jeuxvideo.com restera complètement indépendante à partir du moment où ses avis restent justes, argumentés et correctement écrits. Je ne veux pas que jeuxvideo.com soit un site d'opinion, mais un site d'arguments. Dans nos métiers, à partir du moment où nous nous permettons de faire de la critique, nous devons avoir une exigence d'impartialité extrêmement forte.

"Ce sera le site du jeu vidéo pour tout le monde"

Jeuxvideo.com > Le secteur du jeu vidéo est un secteur dans une situation complexe, parce qu'il tourne en circuit fermé. Les principaux financeurs du secteur étant également les principaux fournisseurs d'information, ce qui occasionne des risques permanents de collusion. L'affaire du Doritosgate a notamment largement secoué le secteur l'année dernière. Avez-vous conscience de cette problématique, et dans quel esprit l'abordez-vous ?

Cédric Siré : Je ne peux pas l'aborder de manière plus sereine et en toute connaissance de cause. Nous avons exactement la même situation sur AlloCiné. Nous vivons avec ça. Les annonceurs d'AlloCiné sont les distributeurs de films. Ce n'est donc pas un sujet que je découvre et je défie quiconque de dire qu'AlloCiné est vendu à un distributeur. AlloCiné est reconnu pour son indépendance et son objectivité, même si parfois, il y a des accrochages. C'est donc un sujet que nous maîtrisons complètement. J'ai appris, depuis six ans, à raisonner avec des « ET » et pas avec des « OU ». Nous pouvons très bien faire notre métier sans opposer des logiques, tout en respectant les intérêts, les contraintes et les équilibres de chacun. Je sais qu'une route existe pour à la fois posséder une rédaction indépendante et monétiser le site avec des éditeurs de jeux qui en sont effectivement les principaux clients. Nous ne tromperons pas les internautes. Si nous entrons dans une logique de native-advertising, ce sera identifié comme tel. Nous serons totalement transparents sur ce que nous faisons et comment nous le faisons. Nous nous appliquerons d'un point de vue publicitaire la même exigence que nous avons envers les journalistes. Nous ne vendrons pas ce site à un éditeur. Ce sera le site du jeu vidéo pour tout le monde, où des éditeurs pourront venir prendre une part de voix, puisque c'est le modèle économique qui va avec.

Jeuxvideo.com : La question va au-delà de la publicité, et de la potentielle pression des éditeurs sur un contenu susceptible de ne pas leur plaire...

Cédric Siré : Encore une fois, dans le monde du cinéma, nous gérons cela parfaitement. Nous avons des « pressions » à gérer et qui n'ont jamais déclenché un quelconque boycott d'AlloCiné. En revanche, si nous avons sur un même espace une publicité pour un jeu et une critique négative du même jeu, c'est à nous de renoncer à relayer cette publicité à cet endroit. Nous ne pouvons pas faire cohabiter sur une même page quelque chose qui dit blanc et autre chose qui dit noir.

Jeuxvideo.com > Dans une interview récente, vous expliquiez que chez Webedia, il y avait deux rédacteurs en chef : celui qui doit veiller à ce que les histoires soient bien racontées, et Google. Concrètement, cela signifie-t-il que le test d'un jeu pourra être modifié pour plaire à Google, au risque de ne plus correspondre exactement à l'avis initial ? Est-ce que cela ne représente pas un risque de déformation de l'information pour le lecteur ?

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Cédric Siré : Le SEO, même lorsqu'il est fait de manière très poussée, ne change jamais le fond d'un article. Au pire, il ne change que la forme. Quand je dis qu'il y a deux rédacteurs en chef, c'est une manière de dire que dans nos métiers, il y a 50% du travail qui consiste à produire du contenu et 50% du travail qui consiste à faire en sorte que ce contenu soit vu et lu par le public intéressé. Ce travail peut conduire par exemple à simplement ajouter les bonnes méta-données à un contenu pour qu'il circule aux bons endroits, là où le public intéressé cherche généralement l'information. Nous sommes dans un Web qui est distribué, la partie site de destination est de moins en moins un standard donc nous entrons dans une logique où ce qui compte, c'est la qualité du contenu, pas forcément l'endroit où il sera vu.

"Le SEO, même lorsqu'il est fait de manière très poussée, ne change jamais le fond d'un article."

Jeuxvideo.com > Nous diffusons également du divertissement, notamment via nos chroniques et la web TV Gaming Live. Ces contenus sont intéressants parce que ce sont des fenêtres que nous ouvrons pour d'autres joueurs, en leur donnant toute liberté pour s'exprimer, même quand ils ne sont pas d'accord avec nous. Est-ce que Google ou les annonceurs pourraient avoir raison de cette liberté ?

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Cédric Siré : Non, il n'en est pas question. Le rôle d'un site comme jeuxvideo.com est de créer, d'organiser et de relayer des contenus qui apportent une valeur ajoutée au lecteur. Cette valeur ajoutée peut résider dans l'information elle-même, la qualité de l'analyse, ou sa mise en forme. Les casters et autres intervenants extérieurs enrichissent le contenu disponible de leur propre vision, de leur personnalité ou de leur humour. La seule limite que nous mettons, c'est celle du respect de tout l'environnement, des joueurs jusqu'à tous les acteurs du jeu vidéo. Le reste n’est qu’une question de finesse et je ne veux pas entrer dans des principes généraux. Nous sommes dans un métier d'exécution où c'est le détail qui compte.

Jeuxvideo.com > En ce qui concerne la publicité, il y a eu une certaine dérive ces dernières années, entraînée en particulier par la baisse du prix de l'affichage, ce qui impliquait d'en diffuser toujours plus pour maintenir les revenus. Mais cela s'est fait au détriment du confort de lecture pour nos lecteurs, de même qu'au détriment de la qualité des contacts pour les annonceurs, ce qui nous enfermait dans un cercle vicieux puisque cela tirait le CPM encore plus à la baisse. Nous avions engagé des travaux avec notre ancien actionnaire (Hi Media) pour que, dans le cadre de Respawn, nous puissions avoir un usage plus raisonné de la publicité, malgré le risque de chiffre d'affaires que cela entraînait. Nous voulions notamment proposer une charte de la publicité, autant à destination de nos lecteurs que de nos annonceurs, avec des mesures fortes comme une limite à une seule publicité display par page, ou des cappings des formats les plus intrusifs à un par jour par exemple. Est-ce que vous êtes conscient de cette problématique, et prêt à poursuivre dans cette voie avec nous ?

Cédric Siré : Ce sera toute la différence entre un actionnaire éditeur et un actionnaire régie publicitaire. Nous avons cette problématique de prendre en compte ET l'internaute ET l'annonceur sur à peu près tous nos sites. Gérer la pression publicitaire vs nos utilisateurs, c'est notre métier, là où le métier d'une régie pub est de maximiser les revenus publicitaires. Pour nous, la navigation sur le site est au moins aussi importante que le revenu publicitaire, donc nous gérons les deux. De toute façon, à terme, les annonceurs ne viennent pas sur des arbres de Noël. C'est le positionnement du curseur qui est extrêmement important.

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Mais concernant la publicité, j'ai toujours du mal à entrer dans une logique de charte. En 18 mois, j'ai vu tous les modèles publicitaires changer complètement. Avant, l'objectif était de faire de la page vue. Puis, les taux de clics se sont effondrés, l'enjeu a donc été d'augmenter le temps passé sur le site. Maintenant, avec la vidéo, le sujet est de faire du stream vidéo. Nous constatons également une mutation sur les usages mobiles, l'enjeu devient donc de réfléchir aux formats à répliquer sur mobiles, etc. L'évolution très rapide de ce marché fait que nous devons avoir une gestion de la pression publicitaire intelligente et dynamique. Le capping est une option. En revanche, entrer dans une charte figée n'est pas adéquat avec notre environnement qui change trop.

Le véritable garde-fou qui existe sur ce sujet, c'est la capacité permanente des lecteurs à aller voir ailleurs si nous ne les respectons pas, autant sur le contenu que sur la publicité. Nous vivons avec cette épée de Damoclès en permanence au-dessus de nous, et elle doit nous inciter bien plus qu'une charte à un engagement en action plutôt qu'en paroles.

"Nous souhaitons donner la parole à nos lecteurs et les faire exister"

Jeuxvideo.com > Une des particularités de jeuxvideo.com est d'avoir une communauté, ou des communautés, très engagées et passionnées. Cette communauté, par la richesse de sa participation sur le site, est le ciment qui a permis de construire jeuxvideo.com. Nous sommes attachés à cette communauté, et souhaitons investir dans le développement de la relation avec elle, que ce soit pour faire évoluer notre proposition ou pour améliorer la régulation des interventions, notamment via des actions pédagogiques. Pour parler crûment, les forums, qui sont le principal espace d'expression de cette communauté, ne sont pas une source de revenus directs. Pour autant, nous pensons qu'il est important d'y investir des moyens parce qu'ils sont le lien que nous avons avec cette communauté. Est-ce que cette démarche vous semble compatible avec les objectifs de Webedia pour jeuxvideo.com ?

Cédric Siré : Cette communauté, c'est le coeur de jeuxvideo.com. C'est la première fois que nous arrivons sur un site qui a une communauté aussi puissante. Sur PureCharts, nous avons un forum à 6.000 posts / jour. Pas à 300.000 ! L'ADN de Webedia est d'être Data Centric et User Centric, donc de placer l’intérêt de nos partenaires, à commencer par les lecteurs, au centre de toutes nos réflexions. Nous mettons des thermomètres partout. Nous allons même davantage écouter les communautés que ce qui a été fait jusqu'à présent. C'est notre culture.

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Nous avons pu constater que la communauté qui fréquente jeuxvideo.com est extrêmement riche, pleine de talents et de connaissances sur l'univers du jeu vidéo, et notre rôle est de les mettre en avant. De plus, l'importance de cette communauté implique une dimension sociale indéniable, en particulier auprès des plus jeunes, et nous devons l'assumer. On sait par exemple que la visibilité qu'apporte une communauté d'une telle taille sur Internet attire aussi son lot de nuisibles et de débordements. Il y a d'un côté des individus qui viennent profiter de la notoriété des forums pour des démarches inacceptables, et de l'autre des comportements inadaptés parce que certains utilisateurs n'ont simplement pas conscience de la portée de leurs interventions. C'est un vrai challenge que de trouver l'équilibre entre faciliter l'expression du plus grand nombre, jouer un rôle pédagogique sur certains sujets, et tenir à l'écart ceux qui ont une conduite intolérable.

Les équipes de jeuxvideo.com ont déjà mené un certain nombre d'actions dans ce sens, et nous ont fait des propositions pour aller beaucoup plus loin, que ce soit par le développements d'outils ou par la mise à disposition de ressources supplémentaires sur ces sujets. Nous sommes actuellement en train de les analyser pour en mesurer les conséquences. Mais c'est un sujet sur lequel nous allons bouger vite parce que la dynamique et l'engagement de la communauté sont des éléments vitaux pour l'avenir de jeuxvideo.com, et que nous devons lever tous les obstacles à son bouillonnement.

Jeuxvideo.com > Parmi les changements majeurs à venir, il y a notre projet de refonte, Respawn. Il induit de nombreux risques pour nous, mais également beaucoup de promesses comme l'amélioration de l'organisation de l'information, l'évolution de la publicité, ou la création d'outils nous permettant de tester les évolutions futures avec notre communauté avant de les publier plutôt que d'avoir à les imposer comme c'est le cas aujourd'hui. Respawn a pris du retard, il était initialement prévu pour avril dernier, et tous nos lecteurs qui se sont investis dans sa conception, en participant aux échanges, sont désormais impatients de le voir arriver. Est-ce que l'arrivée de Webedia risque de remettre en cause les efforts qui sont faits sur Respawn ?

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Cédric Siré : Sur la philosophie, nous sommes très en phase. Certains de vos lecteurs sont de très bons critiques ou sont de vraies encyclopédies sur certains jeux. Nous souhaitons leur donner la parole et les faire exister. Le contenu qu'ils produisent a autant de valeur que ce que nous nous efforçons de produire avec nos rédactions. Nos communautés d'experts sont parfois plus pointues ou pertinentes que nous sur des sujets précis. Nous, nous garantissons l'impartialité mais l'avis des communautés a également beaucoup de valeur, en particulier dans le jeu vidéo. Outiller leur accès à jeuxvideo.com et mettre en avant cette parole doit devenir un de nos métiers. Nous devrons apprendre à filtrer, organiser, à faire remonter le meilleur d'une communauté, identifier ce qui a de la valeur, etc. La philosophie de Respawn, c'est ça, et nous comptons accompagner les équipes de jeuxvideo.com pour leur permettre de le sortir au plus vite et dans les meilleures conditions.

Jeuxvideo.com > Merci beaucoup pour toutes ces informations. Une question subsidiaire : Est-ce que vous êtes joueur ? Si oui, à quel genre de jeux ? Et si non, est-ce que cela ne risque pas d'être un problème pour piloter jeuxvideo.com ?

Le futur de jeuxvideo.com vu par Cédric Siré, président de Webedia
Cédric Siré : Non, je ne suis pas du tout joueur ! Je me suis arrêté à Pac-Man et aux jeux d'arcade. Je vais vous faire trois confidences. Quand j'ai monté PurePeople, je ne connaissais pas Britney Spears, qui était la people la plus connue au monde à l'époque. Mon film préféré est Gladiator, qui n'a rien d'un film cher aux cinéphiles. Le dernier jeu auquel j'ai joué, c'est Shinobi dans le café de mon oncle.

Donc, notre méthode est de faire confiance à des équipes qui maîtrisent leur sujet. Avec PurePeople, nous pensons avoir la meilleure rédaction « people » en France. Avec AlloCiné, la meilleure rédaction cinéma. Et avec jeuxvideo.com, nous espérons avoir la meilleure rédaction jeu vidéo. On fait confiance, on donne donc les clés du camion à des gens qui sont beaucoup plus experts sur le contenu. Notre métier commun est d'amener des moyens et beaucoup de compétences techniques pour faire de meilleures audiences, pour internationaliser les marques, etc. On ne peut pas être multi-spécialiste seul. Pour être une entreprise de multi-spécialistes, il faut déléguer. C'est la philosophie de Webedia, qui n'a jamais voulu être un portail généraliste.

Jeuxvideo.com > Un dernier point. Dans l'interview que vous avez donné sur BFM en juin dernier, au lieu de dire "jeuxvideo.com", vous avez parlé de "jeuxvideo.fr". Avez-vous vérifié que vous n'aviez pas fait la même erreur quand vous avez rempli le chèque pour nous acheter ? Ça pourrait être embêtant. ;)

Cédric Siré : Les sites qui se distinguent par leur extension sont extrêmement rares. Généralement, les marques avec lesquelles nous travaillons possèdent toutes les extensions pour leur nom de domaine. C'est peut-être ce qui m'a amené à ce lapsus. Je m’en excuse auprès de jeuxvideo.fr, mais c’est bien la rédaction où il y a Romendil, et le forum sur lequel Gnap_gnap sévit qu’on voulait intégrer à Webedia ;).

  • Plus d'informations sur Webedia
Profil de Rivaol,  Jeuxvideo.com
Par Rivaol, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Coaswen
Coaswen
MP
le 09 août 2019 à 21:40

Haha j'ai lu en diagonale mais le Siré a l'air d'être surtout givré. Bref, belle langue de bois, mensonge mensonge (je suis là pour que vous rendiez plus riche les connards), tout ça. "Mon film préféré est Gladiator, qui n'a rien d'un film cher aux cinéphiles". Suffit de lire ça pour savoir qu'on aurait du faire une montée de bouclier, une parade gilet pad ou truc du genre à l'époque.

Lire la suite...
mometsuo33
mometsuo33
MP
le 16 sept. 2015 à 21:53

J'ai 3698 jours au compteur de temps inscrit sur ce site, ça fait plus de 10 ans. Et pour être honnête, j'ai jamais eu autant envie de me barrer de cet ex-grand nom du jeu vidéo qui est littéralement à l'agonie. Le lecteur est une honte, une horreur, et je pèse énormément mes mots. C'est si compliqué que ça à programmer ? Surtout avec les moyens que pourrait allouer les têtes, pardon, les portes feuilles du dessus (vous voyez de qui je parle ?). Ensuite, il fut un temps où on pouvait visualiser toutes les news d'une même journée sur une seule page, c'était trop révolutionnaire pour vous ? Même une liste défilante de sujets c'est bien trop futuriste ? Ah mais j'oubliais, les clics bien sûr... Pour moi qui ne peux consulter le site qu'à partir de 19h, la news la plus ancienne de la journée sur la page d'accueil remonte à 16h30. Aller chercher à voir le reste c'est comme partir à l'aventure. Des doublons de news à n'en plus finir genre : "nouvelle vidéo de *******", "nouvelles images de *******", "nouvel aperçu de *******". Avant tout tenait en une seule news et tout le monde était content (ah, et accessoirement, j'oublie la qualité de rédaction mais bon, il y a tellement de pierres à jeter que je risquerait d'épuiser la carrière la plus proche...).

J'ai clairement pas tout dit, mais je sais qu'on est nombreux à relever/constater/déplorer la lente agonie de ce site d'information... quoi ? On me dit dans l'oreillette qu'un certain Cédric Siré affirme que ce n'est pas là la vocation de ce site, mais au contraire de faire du divertissement. Ah bon ben j'ai dû me tromper d'adresse alors.

Voila, 10 ans de fidélité qui n'iront sans doute pas beaucoup plus loin car vous avez décidé de faire un grand doigt à tous ceux qui ont participé, connu, vécu ce mastodonte qu'est devenu jv.com, parti d'un service minitel créé et développé par des passionnés pour finir entre les mains d'un gros porc du CAC40 qui n'y voit qu'une autre vitrine pour ses régies publicitaires et se fout de la pertinence ou de la qualité de ses articles.

On a souvent lu "bien le chèque d'Activision ?". On était tellement loin de la vérité...

Mometsuo33

Lire la suite...
Ockins
Ockins
MP
le 07 sept. 2015 à 16:19

Bilan 1 an après cet interview?

Les critiques de la communauté (pub, news à clic, amateurisme, articles sponso, ...) mise de coté.

La communauté, si importante, à en croire l'article, a été relayé au second plan.

Au lieu de l'ascension attendue par ce rachat il y a eu une régression, du site mais aussi du nombre de personnes venant régulièrement (dommage que les audiences du site ne soient plus disponible)

Lire la suite...
Commentaire édité 07 sept. 2015, 16:20 par Ockins
Matt-[Shake]
Matt-[Shake]
MP
le 04 août 2015 à 13:24

Webedia :rire2:

Lire la suite...
CeSiteCoule
CeSiteCoule
MP
le 11 mai 2015 à 19:05

Ce site reste quand même la honte du journalisme en France...

si on peu appelé ca encore du journalisme...

Lire la suite...
Blackjak_[JV]
Blackjak_[JV]
MP
le 01 févr. 2015 à 13:16

Et maintenant vous voyez mieux combien on se moque de vous ? Bah cela me dégoute. :nonnon:

Lire la suite...
bananazzplit
bananazzplit
MP
le 27 janv. 2015 à 23:34

Si nous entrons dans une logique de native-advertising, ce sera identifié comme tel. Nous serons totalement transparents sur ce que nous faisons et comment nous le faisons. Nous nous appliquerons d'un point de vue publicitaire la même exigence que nous avons envers les journalistes. Nous ne vendrons pas ce site à un éditeur.

Bravo : https://www.jeuxvideo.com/profil/psstore_offi?mode=page_perso

A quand les tests rédigés directement par les éditeurs ? :svp:
J'ai hâte.
Merci Monsieur Siré. Merci Webedia !

Lire la suite...
tidav24
tidav24
MP
le 27 janv. 2015 à 00:26

JVC acheté probablement quelques millions (3-6 millions max au vue du chiffre d'affaire) en 2000 par gameloft, puis revendu à Hi media en 2006 pour 26 millions, puis revendu en 2014 à webedia 90 millions lol Je trouve qu'à chaque fois la culbute est plutôt pas mal! ^^ Par contre en tant que fondateur je serai un peu dégouté d'avoir vendu ma part aussi rapidement :-(

Lire la suite...
Keurmor666
Keurmor666
MP
le 16 janv. 2015 à 18:26

pour ma part je préférais l'ancien affichage de JVC, car maintenant dès que je traverse l'écran avec ma souris ce sont des sous rubriques qui me gâchent l'écran, la colone de droite pour toute afficher étaient génial pour quoi avoir changer ça?

Et changer sans arrêt de proprio c'est pas toujours bénéfique, ni de mondialiser le truc, car plaire à toute la communauté francophone n'est pas chose facile, mais vouloir plaire en plus à d'autre pays en plus du notre

Pour ma part j'attends de voir, mais déjà avec votre affichage des rubriques aussi mer**que j'ai de moins en moins envie de venir sur ce site

J'ai grandis en vous lisant et en m'appuyant sur vos test pour acheter vos jeux, mais avec un patron les poches pleines d'argent, les test ne seront peut être plus aussi personnel, mais plus pour faire profiter les grosses licences ( je sais certain disent que c'est déjà comme ça, mais plus y'aura d'argent en jeu et plus ça s'aggravera.. bon c'est pas super français ce que je viens de dire mais vous m'avez compris^^')

Pour ma part revenir sur l'ancien affichage sera déjà un bon geste, car pour moi c'est une des raisons qui fera que j'irais voir ailleurs..

PS : j’espère ne pas avoir fais trop de fautes, avis aux chasseurs de grammaire et d'orthographe ;)

Lire la suite...
MastaYoda
MastaYoda
MP
le 18 déc. 2014 à 11:07

ah c'est pour ça que le site ne ressemble plus à rien...
à part pê un ramassi de pubs, de liens vers les autres sites de ce requin assoiffé de pognon

c'est bien les gars de JVC, vous avez perdu tte crédibilité

adieu

Lire la suite...
Top commentaires
MastaYoda
MastaYoda
MP
le 18 déc. 2014 à 11:07

ah c'est pour ça que le site ne ressemble plus à rien...
à part pê un ramassi de pubs, de liens vers les autres sites de ce requin assoiffé de pognon

c'est bien les gars de JVC, vous avez perdu tte crédibilité

adieu

Lire la suite...
Coastal-Dream76
Coastal-Dream76
MP
le 25 oct. 2014 à 22:37

Pas pressé de voir Respawn débarquer...

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021
4
Star Wars (titre provisoire)
2021
5
Diablo II : Resurrected
2021