Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent du 20/02/2014

News débat et opinion Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
,

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Les barres de vie qui remontent toutes seules, les séquences bourrées de QTE, l’assistanat poussé au point de perdre le contrôle de son personnage, les joueurs en ont soupé. Mais depuis quelques années, un genre particulier cartonne et caracole même en tête des jeux les plus joués sur Steam : la survie. Survivre, c’est un peu l’essence du jeu vidéo. Confronté à un environnement hostile, le joueur doit donner le meilleur de lui-même pour rester vivant et avancer.

I will survive !

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
C’est tout bête, mais la survie fascine l’être humain depuis que ce dernier est parvenu à maîtriser son environnement. Preuve en est les multiples films, livres, séries et émissions de télé sur le sujet. Conscients de cet énorme potentiel, les studios investissent de plus en plus le genre en cuisinant la survie à toutes les sauces. Aux côtés des DayZ, Rust et autre Don’t Starve ou 7 Days to Die, on trouve désormais des éléments de survie par petites touches dans pas mal de productions récentes : I am Alive, The Last of Us, Dead Island, Far Cry 3. De même, le scénario du dernier Tomb Raider puise aussi sont inspiration dans les classiques de la survie (le naufrage, l'île sauvage, l'importance de la chasse etc.) sans véritablement en faire figurer dans son gameplay. Le joueur se transforme ainsi en Bear Grylls en herbe grâce à l’ajout de chasse, de récolte, de gestion de la faim mais surtout de vulnérabilité face à l’environnement et ses dangers.

Se retrouver seul dans la nature est une sensation unique, grisante et dangereuse. Adieu le petit confort des jeux assistés, place au sentiment de pouvoir tout perdre en une fraction de seconde à cause d’une stupide erreur. Le principe d'un jeu de survie est de laisser le joueur se débrouiller avec son environnement. Le moindre morceau de bois, de métal ou même le plus petit animal deviennent des ressources inestimables. Rust, DayZ, Don’t Starve, Starbound cartonnent sur PC et cumulent des millions de ventes. Le genre est tellement populaire qu’il parvient à attirer un large public malgré le statut d’early access encore très buggé de la plupart de ces titres. Pourquoi un tel engouement ? Quelles sont les sensations recherchées dans ce genre très particulier ? Pour tenter de répondre à ces quelques interrogations, j’ai demandé l'avis des joueurs des différentes communautés jvc de Rust, DayZ et Don’t Starve.

La survie, un genre récent ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Survivre ne date pas d'aujourd'hui dans le jeu vidéo. Dans les années 80 déjà, quelques titres avaient tenté l'aventure. C’est par exemple le cas de Wilderness : A Survival Adventure, un jeu DOS et MAC développé par Titan Computer Products. Suite au crash de son avion, le personnage principal devait faire face aux éléments dans un monde peuplé de dangers. Comme c’était souvent le cas à l’époque, la moindre action devait s’effectuer en tapant une phrase sur son clavier. Réputé exigeant et très difficile, le jeu est de nos jours disponible en abandonware pour les fans de challenge.

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Un bond de quelques années nous amène tout droit en 1994 et à la sortie de Robinson’s Requiem développé par Silmaris sur PC, 3DO, Atari ST et Amiga. Le jeu met encore une fois en scène un héros perdu sur une planète hostile dont l’unique objectif sera de la quitter en utilisant ses ressources naturelles. A la manière d’un Sims, le jeu gère divers paramètres comme la faim, la soif, le sommeil et les blessures. D’une difficulté très corsée, la moindre petite coupure pouvait très vite s’infecter et entraîner la mort. Seule solution dans un cas extrême comme celui-ci, s’amputer le membre concerné. Mais avec quoi ? Un caillou ? Une hache improvisée ? Les dents ? Oui, on ne rigolait pas dans les jeux de survie à cette époque et ce n’est pas pour rien que le jeu est considéré comme extrêmement hardcore.

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Quelques années plus tard, en 2005, la Nintendo DS voyait débarquer un certain Lost in Blue. Un jeu baignant dans les eaux claires de l’aventure et de la survie sur une île déserte. L’idée n’est pas nouvelle puisque le jeu est en fait le remake d’un titre Gameboy sorti en 1999 : Stranded Kids (Survival Kids aux Etats-Unis). Dans la peau de Keith, un jeune garçon accompagné d’une jeune fille nommé Skye, il fallait explorer l’île et ses mystères tout en chassant et pêchant pour survivre. L’originalité de Lost in Blue était de particulièrement bien exploiter les spécificités de la DS en harponnant par exemple les poissons à l’aide du stylet ou en soufflant dans le micro pour attiser les braises d’un feu. Peuplée de nombreuses espèces d’animaux dont certains pouvant être domestiqués, l’île de Lost in Blue nécessitait patience et réflexion pour subvenir à ses besoins.

Précisons encore une fois que cette liste n’est pas exhaustive et que de nombreux autres titres du genre ont rencontré un vrai succès durant cette dernière décennie. On pourra penser à S.T.A.L.K.E.R. et ses suites mélangeant ingénieusement FPS et survie en milieu radioactif, à Disaster : Day of Crisis sorti en 2008 sur Wii dans lequel le héros devait survivre à une improbable série de catastrophes naturelles, à Project Zomboïd et ses morts-vivants affamés ou encore à Miasmata et sa peste galopante. Dans un autre registre et dans un souci de réalisme, plusieurs jeux se sont approprié le concept en tant qu’élément de gameplay. On citera par exemple Metal Gear Solid 3 : Snake Eater avec sa gestion de la faim et des blessures, Fallout New Vegas en mode Hardcore nécessitant de manger, de dormir et de trouver de l’eau potable ou, plus récemment et dans une bien moindre mesure, Far Cry 3 et son système de chasse, de récolte et de craft. Le genre oscille entre différents degrés de survie, entre le simple sentiment d'être en constant danger et la capacité à pouvoir utiliser son environnement pour s'en sortir et progresser.

Le phénomène Survie : les joueurs en parlentLe phénomène Survie : les joueurs en parlentLe phénomène Survie : les joueurs en parlent

Et comment parler de survie sans évoquer le mastodonte indépendant Minecraft qui a participé pour beaucoup à la renaissance du genre notamment chez les indés. La sensation de se retrouver seul au beau milieu d’un monde immense, l’angoisse d’une première nuit passé cloîtré entre quatre blocs de pierre. Si la barre de faim a été l’un des ajouts tardifs du titre, le jeu de Mojang a su attirer un très vaste public et a ouvert la voie à d’autres projets à succès contenant eux aussi une composante survie plus ou moins prononcée.

La communauté JVC nous parle de survie

Pour illustrer cet article, j’ai demandé aux joueurs des forums jvc de Rust, DayZ et Don’t Starve de partager leurs avis sur ce genre qui les passionne. Voici une sélection de leurs différentes réponses sous forme d’une interview communautaire :

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce genre de jeux ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Ilovewash (membre du forum Rust) : "L'aspect survie tout simplement, commencer avec un caillou à la main puis plus tard espérer avoir une M4."

Arth24 (membre du forum Rust) : "Eh bien, ça peut paraître paradoxal, mais je suis un joueur globalement assez PvE, et pourtant je trouve Rust vachement intéressant ! Pourquoi ? Eh bien parce qu'avec un ami, on a tendance à vivre en reclus dans un coin de la map, à survivre en tuant des animaux et à éviter le contact extérieur au maximum. Cependant, ce dernier point est assez compliqué à mettre en place sur un jeu comme Rust, et sortir de notre trou pour aller chercher des objets rares devient vite très dangereux et stressant (et se finit assez souvent plutôt mal)."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
01010001 (membre du forum DayZ) : "Créer une histoire avec notre personnage : chercher du stuff, survivre à des zombies (même s'il y en a peu pour l'instant), atteindre un certain niveau de stuff et avoir une pression constante de pouvoir se faire tirer dessus par un sniper caché et finalement mourir, être dégoûté que l'histoire de son personnage soit finie et recommencer encore et encore."

Kev-14 (membre du forum DayZ) : "Pour moi c’est clairement la mort définitive du perso et la perte du stuff. Pourquoi ? A chaque mort on recommence avec un nouveau personnage, et libre à nous de faire une copie de l’ancien ou de choisir une nouvelle voie, de jouer de manière totalement différente. Ce qui je trouve donne une rejouabilité quasi infinie au jeu."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Mati44 (membre du forum Don’t Starve) : "Ce qui me plaît le plus c'est la découverte, le fait d'enrichir sa connaissance du jeu à chaque partie et de devoir persévérer encore et encore jusqu'à savoir comment réagir face à chaque situation. Le fait de se retrouver face à une situation nouvelle est vraiment sympa, et même pour un joueur comme moi qui a plus de 80 heures de jeu, j'arrive encore à me faire surprendre et je ne connais même pas encore toutes les ficelles du gameplay."

Ataosama (membre du forum Don’t Starve) : "Le fait qu'on soit perdu dans une île hostile où pour survivre on doit se créer son campement et faire devenir une île où l'on n'était pas le bienvenu une île qui nous appartient et où on a le contrôle sur la faune et la flore. Ensuite il y a souvent des références ou des blagues dans les paroles des personnages et la communauté est absolument incroyable !"

Préférez-vous jouer seul ou à plusieurs ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Ilovewash (membre du forum Rust) : "Multi, pour être franc, le solo peut être assez ennuyeux, surtout qu'on peut se faire tuer à pas mal de reprises, et être seul c'est assez dur."

MicheIOnfray (membre du forum DayZ) : "Personnellement, je préfère jouer en solo la plupart du temps, ou alors avec des potes. Seul car la liberté que j'ai citée plus haut s'applique aux autres, et je sais très bien que dès que je tournerai le dos à une personne rencontrée, j'aurai de grandes chances de sentir le doux chatouillis du métal qui traverse la colonne vertébrale... Du coup je préfère jouer le loup solitaire."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Pilo 1488 (membre du forum DayZ) : "En petit groupe c'est beaucoup plus sympa et moins frustrant. En solo quand on se fait tuer, fin de l'histoire, alors qu'à plusieurs, les copains peuvent assurer derrière et on peut espérer récupérer quelque chose. Au-delà de ça, il y a aussi le côté "survie" en groupe, on vadrouille, se partage ce que l'on trouve, on peut aussi trouver un tas de moyens de bien se marrer."

Quel a été votre meilleur et votre pire moment dans le jeu ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Arth24 (membre du forum Rust) : "Lorsque à deux, après plusieurs heures passées la nuit, stressant comme des fous en entendant les autres joueurs / animaux / zombies courir dans tous les sens, on a récupéré des plans d'armes et d'explosifs assez difficiles à dénicher ! Revenir à la maison sain et sauf avec notre butin intact devient réellement gratifiant ! Le pire ? Euh... quand on s'est tous les deux fait découper par un type cul-nu avec une hache, nos chargeurs étant vides, et nos points de vie au plus bas..."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
MicheIOnfray (membre du forum DayZ) : "La première fois que j'ai trouvé une arme à feu, après avoir rejoint tout en discrétion une zone militaire où je savais pouvoir en trouver, mais qui pullule également de bandits... Le pire : monter à une échelle et chuter puis se briser la jambe sans aucune raison... Enfin tout le lot de bugs liés au fait que le jeu est encore en early access. C'est juste une illustration qui peut rebuter certains joueurs qui n'ont pas assez conscience qu'ils jouent à un jeu "non fini."

Maganon63 (membre du forum DayZ) : "Le meilleur moment que l'on peut avoir dans ce jeu, le mod en tout cas, c'est la découverte, les premières heures sont les meilleures : on ne connaît quasiment rien et tout est sujet d'investigations dans l'environnement. Sinon, c'est définitivement un "abattage" d'hélico' à coups de canettes vides. Pour les pires moments, y'en a beaucoup : c'est assez frustrant de se faire tuer ou trahir par quelqu'un que l'on a aidé plus tôt. Derrière dame Confiance se cache dame Trahison, comme disent les Russes."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Mati44 (membre du forum Don't Starve) : "Mon meilleur moment est sans aucun doute ma troisième ou quatrième partie. Je suis tombé de surprise en surprise, j'ai bravé les dangers de l'hiver pour la première fois, j'ai fait face à un Deerclop avant de mourir sous les terribles coups de Mc Tusk et son fils ! Mon pire moment là encore est sans équivoque. La fois où j'ai failli venir à bout du mode Aventure après plus de 4 heures de jeu sans m'arrêter un seul instant. La victoire me tendait les bras et là encore, le jeu a redoublé d'inventivité et de fourberie pour me stopper net. Triste souvenir."

Hoenheim (membre du forum Don't Starve) : "La fois que j'ai passé mon premier hiver, c'était vraiment une victoire, le pire était dans la même partie où je suis mort bêtement en ayant pris trop de risques par avidité, je me sentais invincible après ce fameux hiver mais ce n'était pas le cas."

Le sentiment de survie ne s'estompe-t-il pas au fil de la progression dans le jeu ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Arth24 (membre du forum Rust) : "Non car il suffit d'une erreur pour tout perdre, et on se rend alors compte de notre précarité et de notre faiblesse, surtout lorsque l'on se retrouve seul ! Comme n'importe quel jeu, on gagne de l'assurance à force d'y passer du temps, mais n'importe quel dérapage nous remet le compteur à zéro, ce qui fait qu'il faut toujours rester vigilant !"

MichelOnfray (membre du forum DayZ) : "En l'état actuel du jeu, la principale menace n'est pas l'environnement ni même les zombies, mais les autres joueurs. De ce fait le sentiment de survie ne s'estompe pas, mais évolue. En effet, au tout début, les zombies, la faim et la soif représentent des challenges pour le joueur qui débarque, mais une fois les mécanismes bien intégrés et une arme en mains, on peut facilement les déjouer."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Pilo 1488 (membre du forum DayZ) : "Si, c'est certainement le plus gros challenge à relever par le SA. Très vite on maîtrise les rouages, et le moment le plus amusant du jeu finalement démarre quand on se fait tuer, que l'on respawne sur la plage et que l'on doit alors refaire son stuff. Ce qui avec l'habitude va très très vite. Et il n'est pas difficile de survivre "simplement", en évitant les autres joueurs, et au contraire, ce n'est pas un bon jeu "PvP" (dans la mesure où il faut avoir un stuff de base). Il faudrait un juste milieu !"

Maganon63 (membre du forum DayZ) :"Si, c'est même un des reproches que l'on pourrait faire au jeu : une fois qu'on connaît la map sur le bout des doigts le mod "de base" perd de sa saveur, c'est pour cela que les premières heures sont les meilleures. Toutefois, ce sentiment peut être ravivé en essayant un des nombreux mods du mod (modception)."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Lyla (membre du forum Don't Starve) : "Absolument. C'est d'ailleurs l'une des particularités amusantes de Don't Starve ; autant le jeu s'avère très punitif face aux novices, autant une fois qu'on a compris les ficelles, on regrette de n'avoir plus la possibilité de plus de challenge."

Quel est votre avis sur la version actuelle du jeu ?

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Arth24 (membre du forum Rust) : "Eh bien c'est assez difficile à dire, étant donné que Rust vient justement de perdre ses zombies ! Ce qui témoigne encore une fois de l'état en développement et en réflexion constant des dév sur leur jeu. Je dirais que j'en suis globalement satisfait, bien qu'il manque un petit peu de contenu inhérent au jeu (je veux dire par là, contenu qui n'est pas généré par le joueur lui-même, ce qu'a réussi à combler Minecraft, mais pas DayZ, ou pas encore). Ah, et il y a également trop peu de moyens de résister aux assauts d'une bande organisée, quelle que soit notre habitation. D'autant plus que la map est petite, donc peu d'endroits où se cacher..."

Michel Onfray (membre du forum DayZ) : "La version actuelle, bien qu'en pré-alpha, est vraiment excellente en termes de rendu et de stabilité, et tout à fait jouable. Maintenant, ça manque bien sûr de contenu et de zombies, mais cela viendra petit à petit. C'est tout de même un sacré boulot de la part de l'équipe qui bosse sur le jeu."

Le phénomène Survie : les joueurs en parlent
Mati44 (membre du forum Don't Starve) : "Mon avis sur la version actuelle est vraiment très bon, d'autant que le jeu va prochainement se doter d'une extension très alléchante ! Je ne vais pas vraiment développer car ça pourrait vraiment être long mais je suis vraiment très satisfait du jeu. Comme je l'ai déjà dit plus haut le jeu regorge de contenu et nous emmène de surprise en surprise. La mort définitive rend parfois le jeu assez frustrant mais son côté addictif le fait très vite oublier. Pour faire court, ayant joué à des centaines de jeux différents dans ma petite vie de gamer Don't Starve est un des seuls à me retenir un an plus tard."

Vous pouvez retrouver l'intégralité des réponses de la communauté en vous rendant sur la page du forum Rust, celle de DayZ et celle de Don't Starve. Un grand merci à toutes les personnes ayant répondu aux questions sur les forums.

La survie en 2014, du côté de l'indé

Le secteur indépendant est particulièrement friand de survie. 2014 nous réserve d'ailleurs quelques titres à surveiller de près. L'un des plus attendus est The Forest où l'on explore et récolte durant la journée et tente de survivre pendant la nuit. Un concept tout simple servi par une ambiance aux petits oignons.

Cours Forest, cours !

Chargement de la vidéo The Forest trailer

Il faudra aussi compter sur The Long Dark, une simulation de survie en vue à la première personne. Après une catastrophe géomagnétique, l'Amérique du Nord se retrouve privée de son infrastructure technologique. Les survivants vont apprendre à vivre dans ce nouveau monde.

Parce que les genres se croisent et que la survie peut prendre de multiples formes, Banished mélange jeu de gestion de type city-builder à la nécessité de survivre à la rigueur des hivers. Même si tout jeu de gestion implique potentiellement une part de survie, le parti pris de Banished oblige le joueur à bien gérer ses ressources pour faire face au défilement des saisons.

Bande-annonce de la version alpha de Banished

Chargement de la vidéo Banished trailer

Des titres comme Routine ou The Stomping Land devraient aussi faire parler d'eux dans les mois à venir.

Le phénomène Survie : les joueurs en parlentLe phénomène Survie : les joueurs en parlentLe phénomène Survie : les joueurs en parlent
  • Don't Starve - [R&D Usul Passion : Don't Starve]
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
Par mrderiv, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC PS4 ONE PS3 360 Wii DS Mac Web Action FPS Survival-Horror Aventure Gestion City Builder Création Open World Sandbox Simulation Autres Survie Konami Square Enix Crystal Dynamics Ubisoft Bohemia Interactive Studio Facepunch Hinterland Shining Rock Software Lunar Software IonFX Mojang Klei Entertainment 4J Studios Ubisoft Shanghai Fantastique Post-apocalyptique Monstres Zombies Moyen-Age Contemporain Animaux Horreur

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
fanaticball78
fanaticball78
MP
le 11 janv. 2015 à 14:59

:fou:

Lire la suite...
shadowamaterasu
shadowamaterasu
MP
le 26 août 2014 à 15:48

Je découvre seulement, dossier vraiment excellent.

Lire la suite...
Coastal-dream76
Coastal-dream76
MP
le 10 juin 2014 à 01:52

Excellent dossier

Lire la suite...
-[Ice]-
-[Ice]-
MP
le 23 mai 2014 à 00:53

Merci :-)

Lire la suite...
2id4n3
2id4n3
MP
le 03 mai 2014 à 12:33

ApocZ sur 360. En Indie Game :ok:

Lire la suite...
Kahoku_Alakaii
Kahoku_Alakaii
MP
le 13 avr. 2014 à 14:52

I :coeur: SURVIE

Lire la suite...
Breepzzz
Breepzzz
MP
le 02 mars 2014 à 05:14

PS: Très bon article, j'ai retenu 5 jeux ;)

Lire la suite...
Breepzzz
Breepzzz
MP
le 02 mars 2014 à 05:13

Ils ne parlent pas de State Of Decay Breakdown?...................

Lire la suite...
razgreg
razgreg
MP
le 24 févr. 2014 à 13:02

Parce que franchement, les "petites touches" se contentent d'avoir des boissons et de la bouffe. On met tous les jeux avec inventaire dans ce cas...

Lire la suite...
razgreg
razgreg
MP
le 24 févr. 2014 à 12:54

Bon article et bon sujet, à un détail près : mettre Dead Island dans les survival révèle une approche très légère du genre...

Lire la suite...
Don't Starve
PCSwitchPS4ONEWiiUPS3VitaMaciOSAndroidLinux
I Am Alive
PCPS3360"Box Orange""Box SFR"
Minecraft
PCSwitchPS4ONEWiiUPS3360VitaWeb"New 3DS"
Routine
PC
A lire aussi
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021
4
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
5
Légendes Pokémon : Arceus
1er trimestre 2022