Menu
Heavy Rain
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS3
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / News jeux vidéo / Actualités 2010 /

Heavy Rain au sommet des charts anglais du 01/03/2010

News archive Heavy Rain au sommet des charts anglais

Heavy Rain au sommet des charts anglais

Heavy Rain au sommet des charts anglais
En attendant de connaître les chiffres de ventes de Heavy Rain dans le Monde, on sait déjà que le jeu de Quantic Dream s'est fort bien vendu en Grande-Bretagne. Il vient en effet de se glisser à la première place des charts UK de la semaine dernière. Voilà de quoi rassurer tous ceux qui craignaient l'accueil réservé à ce titre sur PS3.

Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
PS3 Quantic Dream Sony Aventure Autres Contemporain
Commander Heavy Rain
PC
Cdiscount
12.99 €
PS3
Micromania
3.00 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
5thgames
5thgames
MP
le 14 juil. 2011 à 11:46

Ok

Lire la suite...
jejephiroth
jejephiroth
MP
le 04 mars 2010 à 22:59

zzzzzzzzzzzzzzzz

ah pardon misskanie tu disais quoi?

Lire la suite...
misskanie
misskanie
MP
le 03 mars 2010 à 01:50

"40%+40%+20%+5% ...ca fait 105%"
-> 15% de divers et 5% de royalties. De toutes façons, ce n'était que pour te donner une idée des proportions.

"Je veux bien coire tes chiffres mais je les trouve un peu bizarre. le studio de develloppement est celui qui fait le plus de taff"

-> Oui, mais en contre-partie l'éditeur le finance entièrement. Au final, l'éditeur "achète" le jeu en le finançant au fur et à mesure de son avancement, comme un client qui achète son produit avec des versements d'avance. Ceci explique pourquoi, à moins d'un très gros hit (qui rapporte du cash, donc de l'autonomie car plus de royalties, cf. plus haut), l'éditeur paie tous les mois pour un produit à venir. Maintenant, juste à titre de comparaison, l'ouvrier à l'usine travaille aussi durement que certains cadres, mais "celui qui fait le plus de taff" n'est pas forcement le plus riche dans ce milieu non plus. Bon, c'est juste pour l'exemple le coup de l'usine, hein. Mais c'est la réalité du marché pour les 3/4 des studios.

"je trouve dommage que tes collegues "n'ecoute" pas leur public(...) certes on ne peux pas ecouter tout le monde mais je pense qu'ecouter les consommateurs serait une bonne chose."
-> Je pense que la plupart écoute mais ne prend pas la parole pour les motifs dont je parlais plus haut. J'ai lancé et maintenu longtemps sur ce site des threads de discussion dev / joueur sur les forums de Fahrenheit et de So Blonde. A ma connaissance, peu de dev font ça sur des forums publics, à cause des Kevins et autres trolls en tous genres. Je me souviens d'ailleurs que David Cage l'avait fait à l'époque d'Omikron ici et que personne n'avait cru que c'était bien LE David Cage qui avait fait ça (et nous étions morts de rire à devoir justifier "si, si, c'est bien l'équipe de dev qui vous parle"). Enfin, c'était il y a longtemps maintenant...

"tu vois on va finir par s'entendre lol"
-> Mais je n'en avais jamais douté :-)

Lire la suite...
hakim59
hakim59
MP
le 02 mars 2010 à 22:39

Sur un jeu que tu achètes en magasin, environ 40% du prix va pour le revendeur (qui ne fait que le mettre en rayon et qui retourne la plupart du temps ses invendus et se les fait rembourser, ce qui est assez scandaleux), un autre 40% va chez l'éditeur et sur les 20% qui restent on déduit les frais de duplication, transport, etc... A la fin, les dev qui ont des royautés se retrouvent avec environ 5% du prix de vente final d'un jeu. Étonnant, hein ?
---------
ce qui est etonnant c'est que meme si je suis pas fort en francais les maths c'est plutot mon domaine... 40%+40%+20%+5% ...ca fait 105% ...tu va dire que je fais expres je suis sure mais non ! lol a moins que les 5% des dev sont compris dans les "20% qui restent" sinon y'a un big problem

Je veux bien coire tes chiffres mais je les trouve un peu bizarre. le studio de develloppement est celui qui fait le plus de taff (il produit le jeu, gere les equipe de programmeur et autre, travail pendant des mois voire des années pour ca) et ca coute une fortune. comment peut-il n'avoir que 5% (alors qu'il a les droit d'auteur en théorie) alors que l'editeur ne fait qu'editer. certe il y a les couts liés a ca (packaging , gravure sur dvd ou blue ray) mais ca ne me parait pas enorme comparer aux cout de production du studio de devellopement. meme les cout de distribution sont "limité" ils fournissent les grossistes et c'est tout. y'a quelque chose qui m'echappe je crois lol

sinon je trouve dommage que tes collegues "n'ecoute" pas leur public. Les joueurs sont quand meme ceux qui vous font vivre en achetant vos jeux et utilise le produit final. certes on ne peux pas ecouter tout le monde mais je pense qu'ecouter les consommateurs serait une bonne chose. Bien souvent (j'en ai eue le preuve sur HR) des qu'on parle des defauts d'un jeu ou nous prend pour des donneurs de lecon (ou des trolls) alors que ca pourrait etre pour les devellopeurs des remarques constructives. je ne pense pas que dans tes entretiens les mecs qui viennent postuler se la pete en disant "si j'avais etait sur le projet j'aurai fais telle ou telle chose" c'est juste a mon avis pour essayer de démontrer leur créativités (apres reste a savoir si l'idée est bonne ou pas, réalisable ou pas). Je serai develloppeur je pense que je ferai le contraire moi plutot que de hausser les epaules j'organiserai des "brain storming" avec des joueurs. certes je suis sure que sur 100 idées y'en aurai 98 a jeter mais les 2 qui restent peuvent faire la difference dans ce secteur ou de plus en plus de jeu sont stéréotypé.

Merci d'avoir reconnu que j'avais raison sur les editeurs tiers et que c'etait mal employés dans ta phrase . et au temps pour moi tu avais raison pour "au temps pour moi" pour tant on le vois souvent ecrit autrement meme dans des journaux (si si je l'ai vu !) ... tu vois on va finir par s'entendre lol

Lire la suite...
misskanie
misskanie
MP
le 02 mars 2010 à 20:11

@Hakim59: Pour préciser et en finir...

"ma remarque premiere n'etait pas stupide sur les royalties"
"toi tu m'as répondu comme si j'etais un con".

Je n'ai jamais trouvé ta remarque stupide et je ne t'ai jamais pris pour un con. Je suis juste un peu saoulé de voir systématiquement tant de gens parler de l'industrie du jeu vidéo comme s'ils savaient de quoi ils parlaient. Je veux dire, il y a une grosse différence entre bien connaitre les jeux vidéos et bien connaître l'INDUSTRIE des jeux. On peut être un expert en film sans jamais en avoir fait un de sa vie ni maitriser l'envers du décor. Ce qui est pénible, c'est de prendre le temps, en tant que professionnel, de venir expliquer cet envers à des gens qui te font la leçon. Une portion importante des acheteurs de jeux vidéo sont jeunes, et sans stigmatiser ces derniers, je pense que cela vient de là. Tu n'imagines pas comme il est fréquent, en entretien d'embauche, de recevoir des postulants game designers qui n'ont encore rien fait et qui m'expliquent ce que j'aurais du faire sur les jeux sur lesquels j'ai pu travailler. C'est quand même assez ahurissant. Et après, on s'étonne que les développeurs ne prennent pas le temps de venir parler à leur public, mais honnêtement, il y a une raison. La plupart des mes collègues et amis se content d'un haussement d'épaule en me disant "laisse les débiter leurs conneries" quand je prends le temps de venir sur tous ces forums car ils considèrent que ça n'en vaut pas la peine. Je me demande parfois s'ils n'ont pas raison, et cela n'ai rien à voir avec toi personnellement.

Allez, sur ces belles paroles, je me remets au boulot...

Lire la suite...
misskanie
misskanie
MP
le 02 mars 2010 à 19:46

Ok, je fais court...

1) "Au temps pour moi" s'écrit exactement comme ça en bon français, si, si, vérifie donc. Le classique "autant" pour moi n'est absolument pas français, c'est un "faux ami" comme on dit. Je vous encourage tous à vérifier, c'est une erreur classique.

2) Comment l'éditeur gagne t-il de l'argent ? C'est assez simple. Sur un jeu que tu achètes en magasin, environ 40% du prix va pour le revendeur (qui ne fait que le mettre en rayon et qui retourne la plupart du temps ses invendus et se les fait rembourser, ce qui est assez scandaleux), un autre 40% va chez l'éditeur et sur les 20% qui restent on déduit les frais de duplication, transport, etc... A la fin, les dev qui ont des royautés se retrouvent avec environ 5% du prix de vente final d'un jeu. Étonnant, hein ? Et pourtant, c'est bien comme ça que ca se passe. L'éditeur se rattrape sur la quantité vendue, c'est tout simple. Si tu vends 3 millions de ton jeu, tu gagneras de l'argent mais si tu en vends juste 30 à tes amis, tu l'as dans l'os comme on dit, parce que tu as supporté le coût de développement.

Dans ton exemple, tu considères que c'est toi (dev) qui a payé la prod mais en général ce sont les éditeurs qui la financent (à chaque Milestone validée, ils te donnent de l'argent qui te permet de payer tes salariés pour finir la prod). Comme ils prennent le risque, ils se servent en priorité sur les ventes jusqu'à se rembourser et ensuite ils te donnent des miettes; Du coup tu me demandes comment tu vis, en tant que dev. Et bien c'est le problème, beaucoup de studios n'ont pas (ou quasi pas) de fonds propres et sont "à la merci" des editeurs. D'où la pelleté de studios (même célèbres et talentueux) qui ont fermé ces dernières années. Faire un jeu vidéo rapporte... mais pas aux dev, à moins qu'ils n'investissent dans leurs propres titres (auto-financement ou alors par le biais d'une levée de fonds, genre des investisseurs externes).

3) J'appelais dans mon exemple "éditeurs-tiers" ceux qui financent une prod qu'ils sous-traitent mais le terme est en effet inapproprié. On distingue les éditeurs-développeurs (exemple: Ubi Soft, qui peut produire ses propres titres et s'éditer mais aussi éditer des produits "tiers", dans le sens "extérieur"), les fabriquants (de console), qui sont tous éditeurs sur leurs propres plateformes (ce qui est la moindre des choses), et enfin les éditeurs "tiers", ceux qui financent des jeux qu'ils ne produisent pas eux-même tout en n'étant pas constructeur. Maintenant, d'un point de vue d'un constructeur, tous les autres éditeurs sont des "éditeurs tiers", oui.

Lire la suite...
hakim59
hakim59
MP
le 02 mars 2010 à 15:57

misskanie
Posté le 2 mars 2010 à 15:15:54 "Au temps pour moi" c'est bien d'avoir corrigé mes fautes pour ecrire ca... lol

Et je ne dis pas mieux connaitre ton contrat je n'ai pas la prétention de tout connaitre sur tout et sur n'importe qui . je disais juste que ma remarque premiere n'etait pas stupide sur les royalties. et toi tu m'as répondu comme si j'etais un con. Apres je me doute que des editeurs puissent mettre des clauses mais ce n'est pas une regle.dans certains secteurs
les royalties sont dues des la premiere utilisation d'un nom , d'un brevet ou d'un droit d'auteur.

et comme tu sais tout sur le fonctionnement des jeux et de leur distributions explique moi ta phrase " Généralement, un éditeur tiers (c'est à dire quand celui qui crée l'oeuvre n'est pas celui qui le distribue) stipule que "à partir du Xième exemplaire vendu" des royalties sont dûes. Ce seuil est souvent le seuil de rentabilité du produit, ce qui est assez compréhensible; Grosso modo, à partir du moment où l'éditeur gagne de l'argent, il veut bien t'en donner des miettes."

L'editeur tier gagne de l'argent comment ?? Parceque la je vois pas dans ta phrase. Imaginons je créér une boite d'edition "karim-software" je fais un jeu (un heavy Rain-like tiens ! hommage) ...je fais appel a un editeur ...une fois qu'il a atteint son seuil de rentabilité il me donne des miettes de benefice...C'est bien ca ? je pensais moi qui vu que le production m'a couté des dizaine des milliers d'euro (voir des centaines) j'avais quand meme un petit retour sur le vente. et puis si je n'ai que des miettes comment ca couvre mes frais de prod ? (c'est pas pour me moquer mais une reelle question car là je comprend pas avec ta phrase a quel momment l'editeur gagne de l'argent) .

Et autre question un editeur-tiers c'est pas quand l'editeur est autre que le constructeur principal de la console (nitendo , sony ou microsoft) (par exepmle quantic dream editeur tier sur PS3 avec heavy rain) ? (la aussi reelle question ;-))

Lire la suite...
misskanie
misskanie
MP
le 02 mars 2010 à 15:15

Cher Hackim...

"(...) les royalties (ou redevance en francais) sont un terme commercial tres precis. c'est un paiement devant avoir lieu REGULIEREMENT en contre partie d'un droit d'exploitation (brevet , droit d'auteur). en l'occurence ici chaque jeu vendu occasionne x% de royalies peu importe le nombre (ca marche de meme dans le secteur du disque ou meme pour des enseignes de franchises). Ce dont toi tu parles c'est plus une prime d'interessement ou d'objectif ... Mais merci quand meme de m'avoir instruit. je me sent bcp moins con grace a toi ! hi hi"

Merci de connaitre mon contrat mieux que moi (/soupir). Mon contrat dit que je touche des royalties "sur la part développeur à partir du Xième exemplaire vendu". Ton "peu importe le nombre" est complètement théorique, il suffit simplement que le contrat définisse un seuil d'entrée - ce qui est mon cas - pour que ce dernier s'applique.

En outre, il n'est pas dans l'intérêt de l'éditeur de te donner des royautés dès le 1er exemplaire pour la simple raison que s'il n'atteint pas son seuil de rentabilité, non seulement il perd de l'argent... mais en plus il t'en doit (vu que tu touches dessus dès le 1er exemplaire!). Personne ne fonctionne comme ça dans l'industrie.

Généralement, un éditeur tiers (c'est à dire quand celui qui crée l'oeuvre n'est pas celui qui le distribue) stipule que "à partir du Xième exemplaire vendu" des royalties sont dûes. Ce seuil est souvent le seuil de rentabilité du produit, ce qui est assez compréhensible; Grosso modo, à partir du moment où l'éditeur gagne de l'argent, il veut bien t'en donner des miettes. S'il n'en gagne pas, il ne te doit rien de plus (il a déjà financé ton jeu à ses frais). Généralement, les royalties sont faibles car l'éditeur considère que c'est lui qui prend le risque de financer un produit qui peut s'avérer être un bide.

Reste le cas de la co-production (je travaille actuellement dans ce cadre). Nous finançons directement notre développement sur nos fonds propres et n'utilisons un éditeur que pour son réseau de distribution. Comme l'éditeur ne prend pas de risques financiers (nous avons déjà payé le développement), il te propose un autre deal du type "sur chaque jeu vendu, tu récupères directement X% de royautés". Ainsi, si le jeu ne se vend pas, il ne te doit rien (mais ça ne lui a rien coûté non plus) et si le jeu se vend, il te reverse une partie (laaargement plus importante) des ventes (puisque c'est le dev qui supporte le risque financier).

Je vous prie de bien vouloir m'excuser de vouloir partager avec vous mes 12 ans d'expérience réelle dans l'industrie afin d'essayer de mieux vous expliquer comment cela fonctionne, mais à priori rien n'y fait, il y aura toujours sur ces forums des gens pour faire la leçon à ceux qui savent de quoi ils parlent.

Au temps pour moi, mon temps serait peut-être mieux investi ailleurs puisque des personnes étrangères à l'industrie viennent régulièrement m'expliquer comment celle-ci fonctionne (c'est si typique du jeu vidéo...).

Bonnes parties à toutes et à tous quand même !

Lire la suite...
hakim59
hakim59
MP
le 02 mars 2010 à 14:04

joe-tj
Posté le 1er mars 2010 à 15:44:56 +1 c-est-moi

  1. hakim59 Voir le profil de hakim59
  2. Posté le 1er mars 2010 à 15:15:47 Et non HR n'est pas un chef d'oeuvre . un chef d'oeuvre est une oeuvre exeptionnel sans defaut , parfaite . HR est loin de ca c'est juste un bon jeu mais il est parfois bien moche niveau texture. et certain QTE sont inutile voir soulant. donc non HR n'est pas une chef d'oeuvre

-------------------
Ca ne veut rien dire ta définition de chef d'oeuvre.
Beaucoup de gens pensent que les tableaux de picasso sont des chef d'oeuvre, pour ma part je trouve ça quasi hideux.
Et pourtant ses tableaux sont des chefs d'oeuvre.
Donc ....

----------------

pour info :

"Un chef-d'œuvre est une « œuvre accomplie en son genre » (Le Petit Robert, 2004)...
----------------
c'est un peu ce que j'ai dis non ? Picasso on aime ou on aime pas c'est affaire de gout mais dans son style il est irréprochable . la bonne couleur au bon endroit, le coup de pinceau la ou il faut ... je vois pas la difference entre ca et ce que j'ai dis sur les imperfections de HR ?? J'ai pas dis que HR etait une daube sans nom j'ai juste dis qu'il n'etait pas si parfait que ca ! Je suis desolé mais ouvrez les yeux quand vous jouer y'a plein de defaut (texture franchement mal choisie , petit probleme de "coupure d'animation" dans l'action parfois) Maintenant si parceque c'est une exclue PS3 ou 360 il faut forcement voué un culte au jeu je dis non ! si quand on critique un jeu PS3 ou 360 on se fait traiter de pro machin ou pro truc faut pas exagerer ! je suis pas un mouton j'ai les 2 consoles certaines exclues sont geniales (little big planet, MGS4, uncharted 2 pour la PS3 , Halo, gears of war, forza sur 360) et rien que pour ca je suis content d'avoir les deux mais faut rester objectif et dire que HR est un chef d'oeuvre absolu faut vraiment ne pas avoir de grandes attentes pour un jeu video ...
------------
misskanie
Posté le 1er mars 2010 à 17:49:04
Voilà Hackim, heureux de t'avoir appris quelque chose aujourd'hui. Tiens, tant que j'y suis, généralement la deuxième personne du singulier (tu) s'accorde avec un "s" à la fin (allez hop, deux choses du coup ! Merci qui ?)

AH au tour de mon ami misskanie. tu veux corriger mes fautes y'a pas de soucis. j'avouerai ne pas etre un prix litteraire. maintenant si tu commence a me corriger corriges aussi les milliers de fautes qui parcourent chacun des post...

Et toi qui te prend pour Maitre Capello et donne de cours de francais . les royalties (ou redevance en francais) sont un terme commercial tres precis. c'est un paiement devant avoir lieu REGULIEREMENT en contre partie d'un droit d'exploitation (brevet , droit d'auteur). en l'occurence ici chaque jeu vendu occasionne x% de royalies peu importe le nombre (ca marche de meme dans le secteur du disque ou meme pour des enseignes de franchises). Ce dont toi tu parles c'est plus une prime d'interessement ou d'objectif ... Mais merci quand meme de m'avoir instruit. je me sent bcp moins con grace a toi ! hi hi

Lire la suite...
Rafik93
Rafik93
MP
le 02 mars 2010 à 11:02

Ca n'a rien avoir avec les français qui commande en angleterre, car ceux qui font de l'import savent bien qu'il n'y a pas la vf dans le jeu uk.

Le jeu cartonne au USA, en Angleterre, et sans doute en France.

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Micromania PS3 3.00€ Cdiscount PS3 4.50€ Cdiscount PC 12.99€ Micromania PC 14.99€ Rakuten PS3 19.99€ Amazon PS3 20.89€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
4
Gran Turismo 7
04 mars 2022
5
Elden Ring
25 févr. 2022