CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News archive Interview In Memoriam
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Rédaction Jeuxvideo.com

Interview In Memoriam

Interview In Memoriam
Notre courageux lecteur et surtout hautement passionné lecteur Christian Bozec qui avait déjà interviewé pour nous Eric Viennot, créateur du jeu In Memoriam, revient aujourd'hui sur le devant de la scène puisqu'il nous propose une nouvelle interview de ce créatif débridé. Au programme l'add-on La Treizième Victime et in Memoriam 2. Merci à tous les deux.

C.B. : Eric bonjour. Il y a un an nous étions déjà réunis au moment de la sortie d'In Memoriam. Je te remercie d'avoir accepté cette nouvelle interview à l'occasion de la sortie en novembre prochain d'un add-on et d'un coffret collector.

Mais avant de te donner la parole, je souhaiterais que tu te présentes en quelques mots afin que les internautes de notre site puissent un peu mieux te connaître. In Memoriam n'est pas ta première production, puisque avant de te lancer dans les jeux vidéo destinés aux adultes, tu as créé un grand nombre de jeux pour les enfants.

Eric Viennot : Oui, c'est exact. Lexis Numérique s'est fait connaître en créant la série des Oncle Ernest, une collection de jeux d'aventures pour enfants qui a été traduite dans plus de 15 langues. Depuis la sortie du premier épisode en 1998 (L'Album secret de l'oncle Ernest), nous avons produit une trentaine de jeux d'aventure pour les enfants ; des créations originales (L'oncle Ernest, La Boite à bidules, Itacante ) mais aussi des adaptations de films ou de livres très connus (E.T l'extraterrestre, Le Livre de la Jungle ). Plus récemment Alexandra Lederman 4 (pour Ubi Soft). Depuis plusieurs années, de nombreux adultes, fans de L'oncle Ernest parce qu'ils y jouaient avec leurs enfants, me demandaient pourquoi je ne créais pas un Oncle Ernest pour les plus grands. Je trouvais l'idée séduisante mais L'oncle Ernest est un univers poétique très lié à mon enfance. Pour les adultes, j'avais envie d'exprimer une autre facette de ma personnalité. Depuis l âge de 15 ans, je suis un grand lecteur de polars et un spectateur de films noirs et j'avais envie de me confronter à ce genre d'univers plus sombre que celui de L'oncle Ernest. L'idée d'In Memoriam est née d'abord de l'envie de créer un polar interactif glauque et sombre.

C.B. : Si tu le permets, on va d'abord revenir sur In Memoriam, jeu sorti en octobre 2003, cela va bientôt faire un an. Est-ce que le jeu a obtenu le succès que tu espérais en France et en Europe, car c'était pour toi un pari risqué ?

E.V. : In Memoriam était effectivement un pari risqué. C'est toujours difficile de lancer un nouveau concept de jeu surtout quand, en plus, il s'agit d'un jeu pour lequel une connexion Internet est obligatoire. On a passé beaucoup de temps à expliquer le concept et expliquer en quoi le fait de surfer sur de vrais sites et de recevoir de vrais e-mails était important pour l'implication du joueur. En plus, pas de chance, il y avait eu aux US un précédent un peu similaire mais qui n avait pas marché (Majestic). Malgré tout, le jeu a très bien marché en France où y a eu un gros phénomène de bouche à oreilles. Il a moins bien marché en Angleterre (là, on s'y attendait car traditionnellement les anglais ne sont pas très portés vers les jeux d'aventure) et en Allemagne pour des problèmes de prix et de timing au moment du lancement.

C.B. : In Memoriam vient d'être lancé aux Etats-Unis sous le titre Missing Since January. Comment est-il accueilli là-bas ?

E.V. : Il est très bien accueilli. On retrouve un peu le même phénomène qui a eu lieu en France. On a eu une couverture presse exceptionnelle avec des articles dans le New York Times, USA Today, etc. La presse spécialisée est, elle aussi, globalement excellente. Les ventes ont démarré très fort puisqu'il figurait en 6ème position des jeux action/aventure PC lors de son lancement en juillet. Si on poursuit sur cette lancée, on pense pouvoir rentabiliser notre investissement fin 2004 grâce aux ventes US. Ce n était pas gagné d'avance. Ça prouve en tout cas, qu'il est possible de créer des concepts alternatifs et qu'un certain nombre de gamers européens et américains sont à la recherche de concepts innovants.

C.B. : En France, il y a eu des divergences d'opinion sur les phases d'arcades. Penses-tu que cela ait pu nuire au jeu et comment est-ce perçu aux Etats unis ?

E.V. : On a eu aussi les mêmes critiques aux US sur les phases d arcade (surtout de la part des fans de jeux d'aventure classique) mais cela n'a pas nuit au bouche à oreille. Très souvent les gens qui ont joué à In Memoriam en ont parlé autour d'eux parce qu'ils ont eu le sentiment de vivre une nouvelle expérience et parce qu'ils ont eu envie de partager cette expérience avec des proches.

C.B. : Je sais que tu es allé un peu partout en France et en Europe pour parler de ton jeu. Comptes-tu en faire autant aux Etats-Unis, si oui as tu des dates et des lieux ?

E.V. : Nous étions en mai à l E3 à Los Angeles où Missing a remporté plusieurs Awards. Je serai à Montréal le 21 octobre où je suis invité à présenter In Memoriam au Festival International du Nouveau Cinéma. Je vais profité de ce voyage pour me rendre à Boston et New-York.

C.B. : Parlons maintenant de l'add-on de In Memoriam, qui se nomme La Treizième victime. Je crois que c'est la première fois sur un jeu d'aventure français, qu'il y a un add-on, alors pourquoi pas une suite ? Et peux-tu nous en dire plus sur ce volet ?

E.V. : La suite nécessite un gros travail de production (18 mois environ de l'écriture du scénario au master) et un coût de production important. Lexis ne pouvait donc pas se lancer dans une suite avant d avoir le retour des ventes notamment aux US. En revanche, l'add-on, parce qu il est moins volumineux, a pu être produit en 6 mois. Nous avons repris le même concept. Les innovations seront apportées dans le numéro 2. On joue donc de la même façon et comme dans In Memoriam la connexion Internet est obligatoire. Mais je tiens à préciser d'emblée que ce ne sont pas de simples niveaux supplémentaires mais une nouvelle histoire avec un début et une fin qui apporte un éclairage sur certaines zones d'ombres d'In Memoriam. En fait, c'est une sorte de petit In Memoriam. Un volet original qui approfondit certains aspects du 1 mais auquel il ne sera pas forcément nécessaire d'avoir joué pour comprendre le 2.

C.B. : Justement, cet add-on, pourquoi as-tu décidé de le faire ? Est-ce parce que certains joueurs sont restés sur leur faim après avoir terminé le 1er opus, ou tout simplement parce que c'était nécessaire pour l'histoire et que c'était prévu d'avance ?

E.V. : Non, ce n'était pas prévu à l'avance. L'idée m'est venue quand j'ai perçu l'attente de certains joueurs et le fait que des révélations importantes, comme par exemple le mystère de Nag Hammadi, n'arrivent qu'à la fin du jeu et n'ont, de ce fait, pas pu être approfondies. L'add-on permet donc d'apporter un éclairage sur ces zones d'ombres de l histoire : les meurtres allemands, le contenu du codex maudit, le mystère de Nag Hammadi...

C.B. : Questions importantes : faut-il le jeu original pour y jouer ? Quelle est la durée de vie de l'add-on ? Y aura t-il encore ces petites phases d'arcades ?

E.V. : La Treizième Victime apporte, autour de nouveaux personnages, un autre point de vue sur l'histoire. Mais il est recommandé d'avoir terminé In Memoriam pour pouvoir comprendre la façon de jouer et certains éléments du scénario. De ce fait, même si on lance un exe spécifique, celui-ci vérifie que le jeu est installé sur la machine. L add-on représente un tiers du jeu en nombre d écrans, plus de 20 minutes de films (soit la moitié par rapport à In Memoriam), et environ 50% de nouveaux sites Internet. Un joueur qui a mis 18-20 heures pour terminer In Memoriam, devrait terminer La Treizième victime en 6 ou 7 heures. Le niveau de difficulté de certaines énigmes est un peu plus élevé (il faudra ainsi consulter parfois plusieurs sites avant de trouver la solution) mais on a conservé le système d'aides scénarisées qui permettent aux joueurs de ne pas être bloqués trop longtemps. Bonne nouvelle pour certains : il n y a plus de jeux d arcade (type Space Invaders ou Pacman). On a conservé quelques phases qui font appel à la dextérité mais elles sont plus réduites et moins gratuites. En conséquence, on a proportionnellement augmenté le nombre de jeux de réflexion, ainsi que le nombre d'énigmes et de phases d'enquêtes.

C.B. : Bon, dans tous les cas, nous espérons être divertis, comme on l'a été avec In Memoriam. Dans le même temps, tu as prévu de sortir un coffret Collector. Alors "collector" c'est plein de choses normalement : le jeu original, l'add-on et quoi encore, on peut savoir ?

E.V. : En plus de l'add-on et du jeu, les joueurs trouveront plein de bonus : un Dvd vidéo avec les films d'IM et de l'add-on, des scènes inédites, le making of du jeu, des photos de tournage, une interview écrite du Phoenix et d'autres bonus cachés.

C.B. : Très bien, cela va être dur de patienter. A ce sujet, as-tu une date de sortie de l'un ou de l'autre ? Et à quel prix seront-ils vendus ?

E.V. : La Treizième victime et le collector sortiront simultanément fin octobre / début novembre ; je ne connais pas encore la date exacte mais elle sera bientôt annoncée sur le site officiel. Le prix du collector est fixé à 40 euros et celui de l'add-on à 25.

C.B. : Tu te doutes maintenant de ma prochaine question, peut-on s'attendre en 2005 a une suite de In Memoriam voire même à un jeu dans ce style mais dans un autre contexte ?

E.V. : Ca va dépendre des ventes aux US. Mais si le jeu continue sur sa lancée, il devrait y avoir un In Memoriam 2 en 2005. Disons qu il y a aujourd'hui 70 % de chances. On l'annoncera en Novembre au moment de la sortie de la Treizième Victime et si cela se fait on donnera régulièrement des infos sur le site officiel avec des screenshots du jeu et des reportages sur les différents tournages. Autre info importante pour les membres de ton site (c'est un scoop que je t'ai réservé) : nous nous lançons dans la production d'un autre jeu d'aventure cette fois en 3D qui devrait sortir début 2006. Le titre n'est pas encore définitif mais on va commencer à communiquer dessus à la fin de l année. Je pense qu on va encore surprendre avec un concept innovant et un univers différent d'IM.

C.B. : Bon, nous allons attendre alors quelques mois avant que tu nous en dises un peu plus, mais les plus jeunes, eux, ont-ils une chance de voir une nouveauté ?

E.V. : Dès le mois d'octobre sortira le troisième volet de la Boite à bidules pour les 5-8 ans. Un épisode qui devrait faire parler de lui à cause d'un nouveau personnage appelé W bidule. Sinon, je travaille en ce moment à la création d'un nouveau concept des aventures de L'oncle Ernest en 3D. Je ne sais pas s il verra le jour, car la conjoncture est difficile, mais je trouve qu'à part Syberia il y a très peu de jeux d aventure en 3D accessibles aux plus jeunes.

C.B. : Très bien. Ma prochaine question, est hors sujet, quoique, lors de mon entretien dans tes bureaux, tu m'avais fait part d'une idée sur une série télé, quand est-il ?

E.V. : J'ai effectivement été approché par plusieurs producteurs de télé intéressés par le concept d'In Memoriam et qui m'ont proposé d'en faire une adaptation pour la télé. Mais hélas, un tel projet demande beaucoup de temps pour avoir une chance d'aboutir et je n'ai pas eu, pour l'instant, le temps de m'y consacrer suffisamment. Malgré tout, c'est une idée qui n'est pas totalement abandonnée.

C.B. : Bon et bien il nous reste plus qu'à attendre avec impatience la sortie de La Treizième victime et du coffret collector. Eric, je te remercie très sincèrement de m'avoir accordé si gentiment cet entretien qui, j en suis sûr intéressera les joueurs que nous sommes. Je remercie aussi le site Jeuxvideo.com sur lequel il sera mis en ligne. Si tu le veux bien, je te laisse le mot de la fin et je souhaite te retrouver bientôt pour parler à nouveaux de tes projets.

E.V. : J'ai accepté naturellement cette interview parce que tu as été, il y a un an, avant même la sortie d'In Memoriam (alors qu on ne se connaissait pas et qu'on ne parlait pas encore du jeu), l'un des premiers à me demander une interview. C était déjà pour le site de Jeuxvideo.Com. Je tiens à cette occasion à remercier Jeuxvideo.Com qui a été l'un des sites de joueurs les plus actifs au moment de la sortie du jeu à travers son forum où de nombreux joueurs d'IM se donnaient rendez-vous.

  • Site Officiel
PC Lexis Numérique Ubisoft Aventure Réflexion Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Kalinine Kalinine
MP
le 15 juin 2011 à 07:50

je me rappelle d'Itacante :bave:

Lire la suite...
In Memoriam
PCMac
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
4
Star Wars Jedi : Survivor
17 mars 2023
5
Starfield
2023
La vidéo du moment