CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Soldes
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
News jeu Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !
Profil de Jinxeb,  Jeuxvideo.com
Jinxeb - Rédaction jeuxvideo.com

Au fil des années, la popularité de la licence Final Fantasy s’est constituée et développée grâce à de nombreux éléments. Scénario, mécaniques de jeu, cinématiques, visuels, ambiance et décors, univers, personnages, musiques… Peu importe l’épisode, au moins l’un de ses exemples est parvenu à marquer les joueurs. Cependant, il y a un autre aspect qui est iconique de la saga phare de Square Enix : ce sont… les invocations. Il y en a eu une myriade depuis les débuts de la saga mais aucune n’est arrivée à la cheville… d’Anima de Final Fantasy 10.

36 954 vues

À chaque sortie, Final Fantasy nous prouve que la licence exerce un certain pouvoir de fascination, notamment par le biais de ses invocations. Compte tenu des nombreux jeux vidéo sortis à ce jour, leur nombre est désormais plus que conséquent, même si certaines sont devenues iconiques au point d’être déclinées dans de nombreuses variations. Cependant, il y en a une qui a échappé à cette logique et ce n’est autre que l’invocation Anima de Final Fantasy X. Par le passé, la saga a parfois fait le choix de lier les invocations à des personnages bien précis. Dans Final Fantasy XVI, les émissaires sont des protagonistes qui portent en eux les pouvoirs d’un Primordial. Dans Final Fantasy XIII, les héros ont chacun une affinité particulière avec l’une des invocations de la saga qu’ils sont les seuls à pouvoir matérialiser. Ce parallèle avec les autres jeux s’applique à Anima, mais Final Fantasy X est allé plus loin encore puisque c’est la seule fois que cette invocation apparaît ! La raison est toute simple, c’est parce qu’elle est intrinsèquement liée au personnage de… Seymour.

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

Une invocation bien particulière dans la saga Final Fantasy : elle est indissociable de ce personnage !

À bien des égards, le personnage de Seymour Guado est captivant et l’on ne peut pas évoquer l’invocation Anima sans s’intéresser de près à celui qui n'est autre que l’un des antagonistes les plus complexes de la saga Final Fantasy. Ce n’est pas pour rien qu’il est l’un des personnages les plus privilégiés de la licence grâce à cette invocation qu’il est le seul à posséder. Du côté des joueurs et des joueuses de Final Fantasy X, il est impossible d’oublier l’apparition de ce personnage dans le récit, ni la manière dont il dévoile l’étendue de ses pouvoirs d’Invokeur en faisant appel à la chimère Anima lors des incidents qui ont lieu dans la ville de Luca, assaillie par des créatures. De fil en aiguille, le personnage devient un antagoniste dont le nihilisme terrifiant est alimenté par son histoire personnelle. Car, oui, c’est son histoire personnelle qui le pousse à accomplir les sombres desseins qu’il a en tête. En réalité, Seymour cherche à se venger du rejet dont il a longtemps été l’objet.

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

Pour remettre un peu de contexte, il faut savoir que la naissance de Seymour est un peu particulière puisqu’il est né de l’union entre un vénérable chef Guado du nom de Jyscal et une humaine dont on ignore le nom. Bien plus politique que passionnel, ce mariage était avant tout motivé par des ambitions politiques, celles de rassembler deux peuples. En l’occurrence, celui des Guados et des Yévonites. Toutefois, la paix tant espérée n’aboutit pas et, pire encore, une rébellion au sein du peuple Guado risque d’éclater, obligeant Jyscal à prendre une lourde décision. Afin de calmer les tensions, Jyscal accepte que sa femme et son fils soient enlevés et exilés sur l’île de Baaj. Au bout de deux ans d’exil, la mère de Seymour, qui l’a encouragé à devenir Invokeur, prend la décision de devenir un Priant. Dans le lore de Final Fantasy X, ce sont des personnes qui acceptent de se sacrifier pour devenir des chimères et aider les habitants de Spira à combattre le fléau Sin.

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

Si la mère de Seymour prend cette décision tragique, c’est parce qu’elle se sait condamnée et qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre. Aussi, cela permettra à Seymour de poursuivre son parcours initiatique et, comme finalité, de détruire Sin pour ainsi gagner la reconnaissance des deux peuples qui le rejettent depuis sa naissance. À cette époque, il n’a que dix ans et est incapable d’accepter la décision de sa mère. Puisqu’il n’est pas prêt à perdre totalement sa mère en allant jusqu’au bout de son pèlerinage, il quitte les ruines de Zanarkand, rebrousse chemin et se cloître dans le temple de Baaj où il développe une haine viscérale pour la population de Spira (ainsi que pour son père, qu'il tuera lui-même). Quelques années plus tard, son exil est levé et c’est à l’âge de 25 ans, soit quinze ans plus tard, qu’il se décide à revenir chercher le Priant de sa mère et à le sceller dans le temple de Baaj, visité quelque temps plus tard par Yuna et ses gardiens.


L'invocation Anima de Final Fantasy X, un objet d'étude à part entière

Avec ces éléments de contexte, on a donc pleinement conscience de la dimension dramatique et tragique du personnage de Seymour qui n’a jamais vraiment accepté la perte de sa mère et qui a toujours cherché à conserver son existence d’une manière ou d’une autre. Ce qui est donc intéressant avec l’invocation Anima, c’est qu’elle s’appuie avant toute chose sur le personnage qui l’emploie et est intrinsèquement liée à sa dimension psychologique, ce qui en fait un méchant plus complexe que ce que l’on peut croire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle possède un chara design si particulier qui a suscité de l’effroi parmi tous les joueurs qui ont lancé Final Fantasy X. Un corps en deux parties à la représentation cauchemardesque, un aspect momifié et ensanglanté, une partie supérieure enchaînée qui fait penser à une camisole, une attitude tourmentée et torturée… Bref, une certaine idée de la terreur ! Qui plus est, on en ressent encore plus sa dimension morbide et glauque dans les combats puisqu’elle utilise des techniques aux dénominations sans équivoque, notamment dans la version américaine (Pain, Oblivion (Limit Break)).

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

Si l’on s’intéresse à la sémantique de cette chimère, le mot Anima provient du latin qui veut dire âme (ce qui fait référence en quelque sorte à l’âme de la mère de Seymour) et est aussi un terme employé par Carl Gustav Jung, faisant partie de ses travaux les plus importants. Nous n’allons pas spécialement faire une étude approfondie de cette notion de psychologie analytique mais on peut expliquer, brièvement, l’idée derrière cette théorie qui est essentielle pour mieux comprendre ce qui se cache derrière cette invocation. D’après le concept de Jung, chaque humain possède une psyché dont les aspects inconscients mettent en avant les traits de parents proches (père, mère, frère, soeurs…) et de sexe opposé à l’individu que l’on étudie. Dans le cadre d’un homme, on parle de l’anima (aspects inconscients féminins de la psyché) et, pour la femme, de l’animus (aspects inconscients masculins de la psyché). Lorsqu’on y regarde de plus près, la chimère Anima illustre ces deux archétypes et les combine, ce qui renvoie à une autre notion employée par Jung qui est la syzygie, décrit comme un mariage des esprits et ayant une symbolique assez proche du yin et du yang.

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

Ainsi, si l’on décortique le chara design de la chimère, la partie supérieure représente l’anima, tandis que la partie inférieure représente l’animus. En ce sens, le segment haut serait une illustration de l’anima de Seymour et le segment bas, en raison de l’androgynie de l’invocation, serait la représentation de l’animus de la mère de Seymour. Comme on le disait, la chimère, pour sa partie haute, se rapproche d’une créature à la fois sombre, démoniaque et torturée que l’on peut voir comme le symbole du déclin et des rêves/espoirs incomplets de la mère de Seymour dont le sacrifice est, en quelque sorte, vain puisque Seymour n’a jamais accompli son pèlerinage complet ni obtenu la rédemption auprès du peuple Guado et humain. D’un autre côté, c’est aussi une représentation de la tristesse de Seymour après son décès et qui n’accepte jamais totalement sa perte, emprisonnant son âme et son souvenir avec des chaînes.

Cette invocation de Final Fantasy est totalement glauque et son histoire déchirante l’est tout autant !

À l’opposé, on retrouve la portion inférieure de l’invocation qui ressemble davantage à un monstre violent, déchaîné (littéralement) et chaotique qui se révèle totalement lors de l’utilisation de l’attaque Limit Break. Cette partie correspondrait à l’animus de la mère de Seymour, voire à une représentation de la haine et de la colère qui anime l’antagoniste. Pour sublimer le tout et ajouter une autre représentation à la symbolique de cette chimère, on peut également évoquer l’imagerie catholique de l’Anima Sola qui est dépeint à la manière d’une femme enchaînée et piégée dans le Purgatoire, comme prisonnière d’un tourment éternel. Si l’on associe tout cela à Seymour, on peut y voir le Purgatoire comme l’entre-deux dans lequel sa mère se trouve dans l’esprit de Seymour (c’est-à-dire ni morte ni vivante), le parallèle de l’enchaînement avec la partie haute de l’invocation et le tourment éternel comme le blocage de Seymour face à ce drame familial. Bref, tout ceci est de l’ordre de l’interprétation mais ce sont des pistes intéressantes pour mieux comprendre cette invocation si atypique et ce personnage si complexe de FF10 dont l'histoire nous fascine encore, presque 23 ans après sa sortie (japonaise) !


À propos de Final Fantasy X / X-2
Test
Final Fantasy X / X-2 HD, encore plus beau
Gameplay
Final Fantasy X / X-2 HD - Combat en apnée
News jeu
Final Fantasy X / X-2 : Square Enix revient sur la création du jeu dans un documentaire
Chronique
Versus - Final Fantasy X / X-2 HD Remaster - PS3 / PS4
PC Switch PS4 ONE PS3 Square Enix RPG Jouable en solo Fantastique
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
alphonsepg alphonsepg
MP
Niveau 4
le 09 juil. à 13:42

FFX, top 3 de mes meilleurs jeux

Lire la suite...
Meilleures offres
PS4 23.63€ Switch 29.51€ PS3 29.90€ PS3 34.90€ Switch 35.05€ PS3 36.30€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Call of Duty : Black Ops 6
25 oct. 2024
3
Grand Theft Auto VI
2025
4
DRAGON BALL : Sparking! ZERO
11 oct. 2024
5
The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom
26 sept. 2024
La vidéo du moment