CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Volvo ose abandonner définitivement le diesel. Ils ont tout à perdre, mais aussi tout à gagner
Profil de NilloF,  Jeuxvideo.com
NilloF - Journaliste jeuxvideo.com

Volvo prend tous les risques aujourd’hui, mais pourrait bien en récolter les fruits d’ici quelques années en misant presque exclusivement sur l’électrique.

39 951 vues

Volvo dit « adieu » au diesel

Dans un mouvement audacieux annonçant un tournant majeur dans sa stratégie automobile, Volvo a produit sa dernière voiture équipée d'un moteur diesel la semaine dernière. Cette décision marque la fin d'une ère pour le fabricant suédois emblématique, qui a révélé son ambition de ne produire que des véhicules électriques d'ici 2030. Le dernier modèle à sortir des lignes de production à l'usine de Torslanda en Suède était le SUV XC90, symbolisant la transition imminente vers une nouvelle ère de mobilité durable. Toutefois, il convient de noter que même si Volvo abandonne les motorisations diesel, elle continuera à produire des voitures avec des moteurs à essence pour le moment.

Crédit photo : Volvo

Volvo ose abandonner définitivement le diesel. Ils ont tout à perdre, mais aussi tout à gagner

Erik Severinson, un cadre de Volvo en charge des nouvelles voitures et de la stratégie opérationnelle, a exprimé sa confiance quant à la transition vers une offre axée sur les véhicules électriques : « Nous sommes convaincus que nous avons de très bonnes offres pour nos clients, même sans le diesel ». La décision de Volvo contraste avec l'attitude plus prudente d'autres constructeurs automobiles qui restent indécis quant à l'élimination des moteurs à combustion. Mercedes-Benz a, par exemple, récemment repoussé ses prévisions de ventes de véhicules électriques, tandis qu'Audi a annoncé un ralentissement de son déploiement de VE.

Une décision mûrement réfléchie

Volvo s'est positionné comme un pionnier de la transition vers des véhicules plus respectueux de l'environnement. En 2017, il est devenu le premier grand constructeur automobile à s'engager à éliminer progressivement les véhicules alimentés uniquement par des combustibles fossiles. Le XC90, qui a joué un rôle crucial dans la renaissance de la marque depuis son lancement en 2014, sera exposé au musée Volvo à Göteborg le mois prochain, marquant la fin d'une ère et le début d'une nouvelle ère de mobilité électrique. Cette décision intervient également dans un contexte où le diesel, autrefois promu comme une alternative plus propre à l'essence, a subi un déclin marqué après le scandale de tricherie aux émissions de Volkswagen en 2015.

Qu’est-ce que le dieselgate ?

L’affaire Volkswagen est un scandale industriel et sanitaire survenu suite à l'utilisation par le groupe allemand, entre 2009 et 2015, de diverses méthodes visant à tromper les tests d'homologation des émissions polluantes (NOx et CO2) de certains de ses moteurs diesel et essence. Plus de 11 millions de véhicules des marques Volkswagen, Audi, Seat, Škoda et Porsche étaient concernés à l'échelle mondiale, selon les déclarations du groupe. Révélée en septembre 2015 par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), cette affaire, sans précédent dans l'histoire automobile, a entraîné la démission du président du directoire du groupe, Martin Winterkorn, ainsi que le lancement d'enquêtes de plusieurs pays sur ces pratiques frauduleuses.

Pendant ce temps, les constructeurs de voitures électriques en Europe se trouvent engagés dans une lutte pour conquérir des parts de marché, alors que les subventions diminuent et que la concurrence s'intensifie avec l'émergence des marques chinoises et la domination de Tesla. Pour répondre à ces défis, Volvo a entrepris une réduction de ses coûts et a cessé de financer Polestar, un fabricant de véhicules électriques qui n'était pas rentable et qui fait partie des actifs automobiles de sa société mère, Geely.

Bien que Volvo maintienne son soutien à ses clients utilisant des véhicules diesel et continue d'offrir des pièces de rechange, elle ne ralentit pas son rythme dans le développement des véhicules électriques. Selon Erik Severinson, cette technologie offre encore des perspectives de croissance à long terme.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
-FF- -FF-
MP
Niveau 23
le 03 avr. à 18:19

Ce n'est pas le premier constructeur à ne plus faire de diesel...

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Grand Theft Auto VI
2025
2
Stellar Blade
26 avr. 2024
3
SAND LAND
26 avr. 2024
4
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
5
Solo Leveling : Arise
05 mai 2024
La vidéo du moment