CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Prime Day
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Prime Day
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • Soldes
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
News jeu Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !
Profil de TheXsable,  Jeuxvideo.com
TheXsable - Journaliste jeuxvideo.com

Après la trilogie des Batman Arkham, Rocksteady nous emmène cette fois à Metropolis pour jouer les vilains avec Suicide Squad : Kill the Justice League. Suite à une présentation lors d’un State of Play début 2023, le jeu a été reporté pour sortir le 2 février prochain sur PC, PS5 et Xbox Series. C’est donc avec tout cela en tête qu’on a pu jouer plusieurs heures à Suicide Squad : Kill the Justice League à moins d’un mois de sa sortie, et on vous livre nos impressions dans cette vidéo preview.

34 064 vues
Précisions

Cet article est une retranscription du script de la vidéo preview que vous pouvez visionner en haut de page que l'on vous invite à consulter. Vous pouvez consultez notre preview écrite juste ici.

Voir Suicide Squad : Kill the Justice League sur Amazon

Une histoire qui doit encore faire ses preuves

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

L’avantage avec Suicide Squad : Kill the Justice League, c’est que son titre résume de façon la plus directe possible son scénario. Comme son nom l’indique, on incarne donc les membres de la Suicide Squad qui est ici composée de Harley Quinn, Deadshot, Captain Boomerang et King Shark. Et comme dans le film de 2016, le principe est assez similaire car ces super-vilains doivent obéir aux ordres d’Amanda Waller, la patronne de l’ARGUS, puisqu’ils ont une bombe dans le crâne qui peut exploser à tout moment en cas d’insubordination.

Malheureusement pour les membres de cette fine équipe, ils vont avoir la pire des missions possibles, à savoir tuer les héros de la Justice League qui ne sont plus eux-mêmes. Cela fait suite à l’invasion de Metropolis par Brainiac, l’un des antagonistes les plus connus de DC, qui contrôlent mentalement la majorité des membres de l’équipe de super-héros. Il revient donc à cette équipe de bras cassés d’affronter Superman, Batman, Green Lantern ou encore The Flash à l’aide d’armes à feu et surtout de débrouilles. Autant dire que cette troupe n’a jamais aussi bien portée son nom tant cette opération a tout d’une mission suicide.

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

Durant notre session de jeu, on a sauté à plusieurs moments du début du jeu, mais on en a suffisamment vu pour avoir une idée de ce que raconte l’aventure sans vous spoiler. La première chose qui frappe dans Suicide Squad : Kill the Justice, c’est qu’on retrouve l’écriture propre à Rocksteady qui se concentre beaucoup sur les personnages, et donc ici sur cette équipe aux membres tous plus fous les uns que les autres. Chacun a un rôle bien déterminé, puisque Boomerang est le comic relief, Harley Quinn est toujours aussi folle, King Shark est premier degré et Deadshot essaie de donner un peu de cohérence à tout ça. Là où l’histoire du titre brille particulièrement, c’est lors des cinématiques qui sont vraiment bien mises en scène et qui profitent d’une motion capture et de graphismes vraiment impressionnants.

Malheureusement, l’écriture n’est pas pour autant irréprochable car à certains moments, on a l’impression d’être en face de caricatures de ces personnages. Ces super-vilains restent parfois trop enfermés dans leur rôle, ce qui ne sonne pas toujours juste quand ils en font trop par moment, surtout dans certaines cinématiques trop bavardes pour pas grand-chose. Néanmoins, une chose est sûre, c’est qu’on ressent vraiment l’esprit d’équipe et tant mieux puisque cela transparaît également à travers le gameplay.

Un gameplay riche pour un shooter...

Là où Suicide Squad a surpris de nombreux fans de Batman Arkham, c’est qu’il s’éloigne beaucoup de la formule de ces derniers, même dans le gameplay. Ainsi, à la place d’un beat’em up solo en monde ouvert, on a toujours droit à un open-world mais en coopération à quatre joueurs et surtout dans un jeu de tir à la troisième personne. Si ce choix est logique compte tenu des personnages qu’on incarne, c’est surtout l’aspect jeu service et light-RPG qui en a refroidi plus d’un. Mais avant d’en arriver là, manette en main, ça donne quoi concrètement ?

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

Tout d’abord, chaque perso dispose de deux armes à feu ainsi que d’une arme aux corps-à-corps entre lesquelles on peut évidemment varier en combat. Cependant, pour que le jeu soit plus qu’un simple shooter et qu’il reste surtout pertinent sur le long terme, chose indispensable pour tout jeu service, Rocksteady a créé de nombreuses mécaniques pour éviter toute redondance. Coup critique après une attaque aux corps-à-corps, tirs dans les genoux pour recharger son bouclier, tir critique pour interrompre l’attaque d’un ennemi, système de rechargement à la Gears of War… Bref, le titre est truffé de systèmes pour que le joueur ne se contente pas de tirer simplement sur les ennemis pour les vaincre. D’ailleurs, tirer et attaquer aux corps-à-corps ne sont pas les seules armes à votre disposition car chaque personnage dispose de deux compétences uniques aux effets bien différents.

En plus de toutes ces mécaniques, l’élément central de Suicide Squad reste tout de même la mobilité puisque chaque vilain dispose d’un outil de déplacement qui lui est propre. Deadshot a le jetpack, Harley Quinn le grappin, Captain Boomerang la téléportation tandis que King Shark peut compter sur sa super force. Cette mobilité accrue est pratique pour se déplacer facilement dans Metropolis, mais joue surtout un rôle crucial lors des combats car cela permet d’être constamment en mouvement. Une fois au sol, on peut esquiver et glisser facilement, ce qui dynamise grandement l’action et donne une vraie sensation de flow une fois maîtrisée.

... pensé pour durer dans un jeu service

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

Bon, après cette description en bonne et due forme, il est clair que Suicide Squad ne se contente pas d’être un banal shooter, mais qu’il cherche à aller plus loin que ça. D’un côté, on peut louer cette intention qui a pour but de rendre le jeu pertinent sur le long terme comme le veut sa formule de jeu service. Mais d’un autre côté, il faut reconnaître que toutes ces mécaniques mises bout à bout peuvent être déroutantes tant on peut se sentir submerger en début du jeu. En plus de choisir la bonne façon d’éliminer un adversaire, il faut gérer les déplacements de son personnage ainsi qu’utiliser ses compétences au bon moment.

Par moment, tous ces systèmes viennent compliquer l’expérience plutôt que de l’enrichir, surtout que tout cela n’est franchement pas aidé par la lisibilité de l’action par moment. Entre le fait qu’on se déplace tout le temps, les effets visuels dans tous les sens, les chiffres des dégâts et les effets liés aux armes, il faut reconnaître que les combats sont parfois vraiment confus. Et le pire dans tout cela reste le HUD qui est l’un des plus surchargés que l’on ait pu voir dans un jeu vidéo moderne, ce qui ne facilite pas la tâche.

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

Cependant, il faut être tout à fait honnête, cette sensation est due au fait que nous n'avons joué que quelques heures aux jeux et que nous avons changé de personnages pour se faire une bonne idée du jeu, ce qui a demandé un temps d’adaptation. Si le jeu se veut aussi complexe sur certains aspects, c’est évidemment pour rester intéressant sur ce long-terme, et pour ça, on peut saluer l’initiative. Malgré tout, il faut noter que la prise en main demande un certain temps d’adaptation avant de pouvoir en profiter pleinement.

Un monde ouvert explorable à plusieurs

Bon, maintenant qu’on a vu comment se déroulent les combats dans Suicide Squad, concrètement qu’est-ce qu’on y fait ? Au coeur de Metropolis, un musée consacré à la Justice League sert de QG pour les réfugiés dans lequel on peut améliorer son équipement avant de partir en mission. Une fois dans la ville, on se déplace relativement aisément grâce aux différents pouvoirs de mobilité de chaque personnage afin d’arriver à l’endroit où se déclenche la prochaine mission. En cours de route, on croise différentes activités secondaires, ainsi que des sbires de Brainiac que l’on peut affronter pour le plaisir ou les ignorer royalement.

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

Une fois arrivé à destination, la plupart des missions que nous avons faites durant nos sessions avaient des objectifs assez simples, voire répétitifs, typique des jeux service. Défendre un endroit, rester sur un lieu pour le capturer, secourir des cibles en les ramenant à un endroit… Il s'agit de missions typiquement conçues pour la coopération qui tournent vite en rond. En plus de ces missions classiques, nous avons pu essayer quelques combats de boss du jeu, dont l’un contre un membre de la Justice League, à savoir The Flash. Malheureusement, alors qu’il s’agit de l’une des principales features du jeu, on ne peut pas dire qu’on a vraiment été emballé par l’affrontement. Le combat était confus comme tous les autres, si ce n’est plus que les autres, entre tous les effets à l’écran et les pouvoirs de Flash, ce qui fait qu’il est difficile de comprendre ce qu’il y a concrètement à faire.

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

D’ailleurs, alors que le jeu présente les super-héros comme des menaces impossibles à vaincre, manette en main, on ne retrouve pas du tout cette sensation de puissance dont on nous parle tant. À la place, on a droit à un combat de boss vraiment confus où on réussit à tirer sur The Flash et à le toucher grâce à une explication scénaristique, sans qu’on soit vraiment convaincu. Rapidement, on en vient à se demander pourquoi la Justice League ne vient pas directement tuer la Suicide Squad tant ils pourraient le faire avec une grande facilité. Une fois qu’on s’est posé la question, difficile de passer outre lors de notre session tant le jeu n’arrive pas à donner une raison convaincante. Ainsi, l’écart de puissance entre nos personnages et la JL crée une vraie dissonance ludo-narrative entre les cinématiques et le gameplay, en plus de créer des incohérences d’un point de vue du scénario. Espérons qu’il s’agisse d’un des combats les moins réussis du jeu, car pour le moment, on est loin d’être convaincus par ces combats de boss qui sont pourtant dans le nom du jeu.

Un jeu service avec du light-RPG, ça donne quoi ?

Bon évidemment, on ne peut pas vous parler de Suicide Squad sans évoquer la partie qui fâche, c’est-à-dire tout ce qui concerne le côté jeu-service et l’aspect light-RPG du titre. Pour le moment, on ne va pas trop pouvoir vous en dire sur le côté jeu-service car cela viendra évidemment après le lancement du jeu avec de nouveaux events, de nouvelles histoires et surtout de nouveaux persos jouables. Et le truc cool dans tout ça, c’est qu’au moins, ça sera gratuit comme dans Marvel’s Avengers, et comme dans le jeu de Square Enix, seuls les skins seront payants. Une bonne nouvelle pour ceux qui comptent se lancer dans le end-game une fois l’histoire principale terminée.

Suicide Squad tient-il plus de Spider-Man 2 ou de Marvel's Avengers ? Nos impressions en vidéo !

La seule question qui se pose concerne justement l’histoire principale, car pour le moment, on ne sait pas s’il faudra grinder de l’équipement pour être sûr d’avancer correctement dans l’aventure sans se prendre la tête. En revanche, ce que l’on sait, c’est que le menu des équipements de Suicide Squad risque de ne pas plaire à tout le monde à cause de leur aspect light-RPG. En plus des trois armes, les personnages peuvent s’équiper de modules de bouclier et de mobilité, ce qui permet de constituer des builds différents une fois tout cela réuni. D’un côté, l’idée est plutôt sympathique sur le papier car cela permet à chaque personnage de s’essayer à un style de jeu différent en fonction du build choisi. Lors de la session par exemple, un développeur nous a fait des builds plutôt focalisés sur les coups critiques, le corps-à-corps ou encore les effets de zone tout cela sur le même personnage.

Si cela permet au titre de proposer une certaine rejouabilité, il est clair que le fait d’avoir un menu truffé de statistiques dans tous les sens qui ne sont pas toujours lisibles et compréhensibles risque d’en rebuter certains. Il faut dire que cet aspect n’est pas d’une grande clarté et qu’on imagine que certains vont se contenter d’équiper automatiquement les meilleurs éléments sans trop réfléchir. Une chose est sûre, c’est qu’on s’éloigne des Batman Arkham qui n’avaient qu’un arbre de compétences, même si cela est présent ici et que cela permet de constituer de vrais builds.

Que peut-on attendre de Suicide Squad : Kill the Justice League ?

Après cette première session sur Suicide Squad : Kill the Justice League, on est à la fois rassuré sur certains aspects tout en étant interrogatifs sur d’autre pour la suite. Au-delà de ses cinématiques réussies, le titre de Rocksteady réussit à livrer un gameplay dynamique et plus riche qu’il n’en a l’air, ce qui devrait l’aider dans la durée. Malheureusement, cela n’empêche pas l’expérience d’être globalement confuse, à la fois dans le cœur de l’action entre toutes ces mécaniques, son HUD chargé et ses effets à l’écran, mais aussi dans ses menus bourrés de statistiques dans tous les sens.

Au-delà de ça, l’une des questions autour du jeu concerne sa structure car on se demande s’il y aura de la variété dans les missions et s’il y aura besoin de grinder pour avancer ou non. L’autre grande interrogation concerne l’écriture globale du titre et surtout son principe de base, à savoir affronter la Justice League, qui ne nous en a pas convaincu pour le moment d’un point de vue de la cohérence et du gameplay. Idem pour ce qui est de l’écriture qui en fait parfois trop avec ses personnages qui tombent dans la caricature lors de certains échanges.

Ainsi, pour toutes ces raisons, la proposition de Suicide Squad : Kill the Justice League reste encore à voir pour le moment en attendant de découvrir le résultat final le 2 février prochain sur PC, PS5 et Xbox Series.

Voir Suicide Squad : Kill the Justice League sur Amazon

A propos de Suicide Squad : Kill the Justice League
Bande-annonce
Suicide Squad Kill the Justice League : un trailer déjanté avec Superman, Flash et Green Lantern
News jeu
Suicide Squad Kill The Justice League : un artwork inédit met en scène les quatre anti-héros avant le DC FanDome
News jeu
Suicide Squad : Kill the Justice League proposera un mode multijoueur coopératif
Bande-annonce
Suicide Squad : Kill the Justice League - Les vilains sont prêts à semer le chaos - DC Fandome
Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. Les prix indiqués dans l'article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l'article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans que JV n'en soit informé. En savoir plus.
PC PS5 Xbox Series Rocksteady Studios Aventure TPS Action Super-Héros
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
azazel1222 azazel1222
MP
Niveau 2
le 15 janv. à 10:30

il y a encore des gens qui cherche un avis ici ? jv qui n'est capable de rien , même faire leurs boulot ils en sont incapable, quand on voit que les notes des jeux sont fixer en fonction de la monnaie que les studio leurs donne , on voit très bien qu'aujourd'hui ce n'est que des type qui brasse du vent , vous êtes comparable à hitek tellement vous êtes pathétique, même quand il s'agit de donner des infos vous êtes claqué ! vous êtes réellement une honte , des journalope incapable d'être honnête et vraiment trop mauvais pour noté quoi que ce soit ! vous n'êtes bons qu'à être foutu dans la fausse

Lire la suite...
Meilleures offres
Achetez vos jeux au meilleur prix :
- Dispo sur PC - 62.99€
PS5 25.99€ PS5 26.32€ PS5 26.90€ PS5 29.99€ PS5 39.99€ Xbox Series 39.99€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Call of Duty : Black Ops 6
25 oct. 2024
3
Grand Theft Auto VI
2025
4
DRAGON BALL : Sparking! ZERO
11 oct. 2024
5
The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom
26 sept. 2024
La vidéo du moment